Jul 052008
 

Hier, je suis partie faire les soldes avec Laglue© et ma maman, dans les quartiers huppés de la capitale.
C’est toujours mieux que de dire j’ai fais mother care et la grande récrée apres avoir manger une soupe thai sans en mettre partout.
Donc après avoir dévalisé les ptits vêtements cro-meugnon (et vachement allegé la carte bleue de ma maman), direction l’énorme magasin de jeu juste à coté des vêtements (comme par hasard tiens; je parie qu’ils y en a beaucoup qui utilise la carotte “si tu es sage pendant qu’on te prend des habits, on ira faire un tour après la bas), hâvre de tentation pour les enfants, d’un autre type de tentation d’abondonnage pour les parents, enfantin cette fois.

Après un tour rapide (juste 30 minutes et un pied de biche pour la déloger de la petite maison), je jette mon dévolu sur un un tableau a dessin qui pesait à peine 59 kg au moins.
Je le traine à la caisse, je lève les yeux et la paf, je vois un vendeur beau comme un dieu.
Je m’apprête à payer quand je me rends compte qu’il me manque quelque chose (1m05 environ, beaucoup de décibel depuis qu’elle a choisi un micro comme cadeau).
J’ai dû aller la récuperer au fin fond du rayon instrument de musique en train de baver sur la batterie miniature et réutiliser le pied de biche pour la récuperer.

Retour devant l’Appolon, maitrisant parfaitement la bave qui menaçait de me couler de la commissure des lèvres.
Le vendeur nous demande si ca ira pour ramener le tableau de 659 kgs et de 3m sur 5 (oui en fait juste 1m50 sur 80cm).
Ma mère dit en rigolant que ca n’irait pas, le gars tout de go répond que ca ne le dérangerait pas de nous l’amener, personnellement.
Arguant le fait que je n’étais pas une frèle jeune fille, je prends la chose, manque m’étaler de tout mon long sous le sourire du gars et on repart vers la maison. (deux metros 500m plus loin, en pleine heure de pointe, youkaidi, youkaida)

Discussion plus tard avec ma maman:

  • Fabi: il était beau le monsieur, ca se voyait que je bavais? J’aurais pas eu Merlin, j’aurais dragué tout de suite.
  • Maman: C’est vrai qu’il était mignon
  • F: et je suis sure que je lui plaisais regarde, il a dit sincèrement que ca le dérangeait pas de nous ammener le tableau
  • M: oui, mais ca c’est la politique du magasin.
  • F: oui mais non, je suis sure que c’est pour moi
  • M: C’est peut être un vendeur qui a a le sens du service à coeur.
  • F:Raah mais laisse moi me flatter l’égo en pensant qu’il a flashé sur moi enfin …
  • M: … *regard façon ‘ma fille tu es irrécupérable’.

Non mais c’est vrai quoi, j’y peux quelque chose si ma beauté (sur)naturelle attire tous les bôôôô gosses du coin, hein, franchement.
Et si vous dites que c’est faux et que je me fais des idées, je vous répondrai que vous êtes mauvaise langue et totalement jaloux de mon charisme et mon charme sans égal sur la planète.
La preuve? J’ai le monsieur le meilleur du monde entier à mes cotés.
Mais aussi la petite fille la plus chieuse embetante et tête à claques du monde entier
Oui, je sais, chaque médaille à son revers, mais la, on peut dire qu’elle explose des records.