Aug 302013
 

Aaaaaah les vacances d’été, ces deux mois qui te transforment les plus adorables des bambins en monstres assoiffés de sang, parce que deux mois c’est long, et qu’ils aimeraient bien voir les copains, puis qu’on peut pas faire tout ce que veut et que saynull, et d’abord pourquoi on doit se coucher tot, c’est les vacances d’abord, et autres phrases du même acabit qui te donne juste envie d’aller chez Mediamarkt et d’acheter un congélateur multi-familial pour passer les vacances au calme…

Ce qui impacte un petit peu sur la qualité de tes nuits. Du genre les vacance en Espagne c’est bien mais le réveil de Lagluante© deux trois fois par nuit a cause de la chaleur/moustique/cauchemar, ca n’aide pas a maintenir ta sérénité journalière.

Pareil sur le retour ici.
Ca fait quelques mois qu’elle est propre jours et nuits, bon de ca on va pas s’en plaindre hein, que du contraire.
Mais quand sur le coup de deux heures du mat’ tu entends son pas délicat *BLAM BLAM BLAM BLAM – course effrénée dans le couloir* suivi d’un MAMAN J’AI FAIT CACAAAAAAAA dit d’un ton joyeux, alors que quelques secondes plus tôt tu écrasais sec sur l’oreiller avec au moins 4gr de paracétamol dans le sang parce que ta putanerie de flanc gauche a décidé de se rappeler a ton bon souvenir [1], t’es moyen jouasse pour aller l’essuyer et la remettre au pieu.

Interruption un donc.
Un moment aléatoire plus tard, je sais plus trop quand, elle est arrivée dans notre chambre en chouinant pour je sais plus trop quelle raison [2] je lui ai baragouiné de retourner dans son lit et je suis repartie comater sévère.
C’est quand je n’ai plus eu une goutte de sang dans les pieds que j’a ouvert un oeil et que je me suis rendu compte que Lagluante était couchée en chien de fusil SUR mes pieds.

Courageuse, j’ai envoyé son papa la remettre dans son pieu [3] et j’ai continué a chouiner dans mon coin que j’avais très très mal et que j’avais passé une nuit pourrite a avoir mal et ne pas trouver la bonne position pour bien dormir, et pas juste somnoler…

Faisez des enfants qu’ils disaient, vous verrez, vous ne le regretterez pas (ou pas)

[1] Et qu’en plus tu fais rien pour te soigner parce que les spécialistes que t’as vu dise ‘ah ben on voit rien sur les radios’ fatalement, c’est parti pour durer
[2] J’étais dans le brouillard de la douleur je te dis
[3] A 6h30 du mat quand même

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.