Aug 152013
 

Avant que tu ne me jettes la pierre en arguant, que nous, au moins, on a en a des vacances, laisse moi te préciser que ces mots sortent de la bouche des enfants.

Il y avait, le ciel, le soleil et la mer, le tout vu de sur la terrasse

Et elles ont même étayé, pourquoi saynull les vacances:

  1. On peut pas aller a la piscine quand on veut et y rester tant qu’on veut [1]
  2. On peut pas aller se coucher quand on veut et c’est dégoutant, on est o-bli-gées de se coucher avant vous
  3. On peut pas sortir quand on veut, on s’embête a l’interieur [3]
  4. C’est pas bon ce qu’on mange, et en plus vous voulez nous forcer, c’est dégoutant [4]

Donc on peut en déduire qu’on est des parents indignes doublés des pires bourreaux parce qu’on les empêche de se déshydrater/cramer/noyer/mourir d’inanition/manger à s’en rendre malade.

Mais a coté de ca, elles ne voient pas tous les sacrifices qu’on fait pour elles, les épaules brûlées de leur père, les 42litres de flottes dans mes poumons [5] ni l’état lamentable de mes cheveux. Ben oui, soleil+chlore et tête dans la piscine, me voilà donc a peu près tellement rousse, que Mylène Farmer à coté semble terne et que la paille à coté de mon poil de tête semble soyeuse. Et ce malgré des soins quotidiens très poussés à base de protection et d’huile qui coutent la peau dukul

Rajoutons a celà, que ce sont des vacances chez le Paternel, assez colet-monté niveau éducation, qui conchie l’approche maternage proximal, ce qui donne une ambiance assez tendue du string, que je crois qu’on pourrait passer d’un balcon à l’autre en se servant de mon corps comme d’une planche sans aucun soucis tellement je suis tendue a ne pas faire ressortir mon sale caractère de cochon pour préserver les bons moments qu’on y passe [6]

Mais ca vaut le coup de mordre sur sa chique [7]. Parce que la piscine tous les jours, les filles, elles adorent ca.
Tellement qu’elles font des progrès énorme.
La grande par exemple,si elle parvient presque a nager toute seule en surface, elle est passé pro en nage sous l’eau et en matrise de sa flotaison. Si avant elle ne parvenait pas a descendre en dessous des 30 cm, maintenant elle parvient a s’assoir sous l’eau dans 1m70 de flotte et a nager contre le fond. Tout comme son apnée. Elle est passée de quelques secondes a facilement 15-20 secondes, et encore je suis sûre qu’en se maitrisant mieux elle irait plus profond.

Lagluante© elle, a abandonné complètement le maillot bouée, se contentant de ses brassards et parvient plus ou moins a nager couchée sur l’eau. Elle n’a plus aucune appréhension et vit sa vie dans la piscine sans aucun complexe, coulant indifféremment père, mère, soeur.

Bref, elles s’amusent comme des folles, passant des heures dans la piscine et profitant a fond des vacances. D’ailleurs elles ont les traces de bronzage maillot+t-shirt uv qui en attestent…

Bon aller, je te laisse, j’ai ma peau de serpent, desséchée par le vent/le soleil/la piscine/autres trucs a aller soigner…

[1] Non parce que l’argument “on est a la pointe sud espagnole avec vue sur Gibraltar et que donc aux heures les plus chaudes c’est un peu le cagnard” n’est pas redevable chez les filles. On a de la crème solaire et des t-short anti-uv.
Tout comme le fait que tout le monde soit archi-fripé
[2] Et le fait qu’il soit au plus tôt 23h30 ne change rien, c’est encore beaucoup trop tôt
[3] Lié au fait qu’effectivement, 40°c pendant les heures les plus chaudes, c’est peut être un petit peu dangereux pour elles
[4] Ah c’est sur qu’on est au bord de la Méditéranée et que donc on profite: poissons, coquillages, calamards, crevettes,… Tout ce que les filles détestent. Et comme on refuse de les nourrir juste de spaghetis bolo, forcément, ca fait de petites frictions
[5] Elles essayent de me noyer, je ne vois que ca, une intention délibérément meurtrière
[6] Non parce que des bons moments, faut pas déconner, y en a quand même, et que faut avouer que les filles n’aident pas, en étant méga-chiantes quand elles sont a l’interieur; forcément, elles n’ont rien pour jouer…
[7] Faisez des enfants qu’ils disaient, parce que si tu es nullipart, t’imagine même pas tous les sacrifices que tu vas devoir faire pour ta progéniture