Dec 052006
 

Depuis le 26 novembre, ma puce à moi a 2ans.
Deux ans, c’est l’âge de devenir grande, de pouvoir faire des tas de choses et de se rendre compte d’autres.
Surtout que depuis quelques jours, elle fait de plus en plus de progrès, plus rapidement, plus facilement aussi, comme si après avoir laissé décanté pendant ces deux longues années, tout à coup elle avait mis les pièces d’un puzzle en place.

Ce week-end, c’était fête chez ses grands parents: son anniversaire et Saint Nicolas, et oui, tout ça en même temps, ce qui peut donner un aperçu des cadeaux reçus (hoo, ca rime et ca rame, comme tartine et boterham), elle est devenue une vraie petite princesse pourrie gatée: grande maison pour jouer et toboggan pour glisser, elle ne se sent plus, et ne veut plus partir de la bas, chez Mamie c’est vraiment le paradis.
Ceci donne une petite idée de ses capacités plus que bonne au niveau psychomotricité: on peut rajouter qu’elle n’ose pas descendre toute seule le ptit toboggan du parc mais que par contre, le grand avec une bosse au milieu, elle le fait les doigts dans le nez; faut pas chercher à comprendre

Elle s’affirme aussi au niveau caractère, commence des crises de colère (la super période des deux ans) et à faire des phrases de plus en plus complexe comme “chèché maman/mamie/mnamina/… “soti pak deho”, est devenu un véritable moulin à parole presque impossible à arreter.
Et pis surtout parfois, comme ce matin, elle me prend par le cou et n’arrête pas de répeter en me faisant de gros calins “t’aime maman, t’aime”.
Petite flaque maternelle sur le sol garantie et grand bonheur dans le coeur.