Apr 272015
 

J’avoue avoir vraiment bien profité des vacances. Et ce à de multiples niveaux. Que ca soit avec les filles, avec ma famille, et plus particulièrement avec ma maman et l’un de mes frères.

Habiter à la campagne a du bon, dans un petit pays encore plus, on est pas vraiment loin de centres d’intérêts pour famille avec (ou sans) enfants, tels que piscine, cinéma, crêperies, truc de bouffes et centre sportif; en sus des traditionnels bois et plaines de jeux.

Et oui, j’en ai donc profité pour emmener tout ce petit monde au Blocry. Déjà de base parce que Laglue© avait stage de natation toute la semaine, et ensuite, parce que là bas, il y a aussi une superbe salle d’escalade.

Entre les murs, se murent mûrs...

Entre les murs, se murent mûrs…


Des murs, plein de murs, deux salles même, l’un plus axée débutants, l’autre beaucoup plus avancée avec gros dévers, grimpe en tête, toussa toussa. Nous on s’est cantonnés à la première salle, vu le nombre d’années sans et le niveau [1], pour le plus grand bonheur des filles.

Heureusement, on était deux pour assurer, du coup les deux gamines ont pu monter en même temps, même si elle pouvait aussi s’entraîner sur un petit mur sous l’oeil attentif de ma maman.

Grmoupf, on fait comment pour monter ici?

Grmoupf, on fait comment pour monter ici?


C’était une première pour Lagluante© elle me disait la veille en allant voir la salle que son cerveau avait peur de grimper mais que son coeur en avait envie (ou vice-versa) et elle était impatiente.

La déjà on avait tenté de l’épuiser avec une heure de ping-pong, en tant que ramasseuse de balle pro, mais que dalle, elle était en super forme.

Le temps de la sangler dans son oustiti, de se rappeler comment qu’on fait les noeuds [2], de vérifier plutôt dix fois qu’une qu’il est fait correctement, aka ton double huit c’est ta vie [3], de pester contre les mousquetons auto-bloquant que je pige jamais dans quel sens faut tirer/pousser/tourner et qui en plus me pince cruellement les doigts, tout en disant a Lagluante© que non elle peut toujours pas grimper vu que sa corde n’est pas attachée, parvenir a mettre le grigri dans le mousqueton puis sur le baudrier se rendre compte que la boucle torche et donc redéfaire le grigri en pestant et en disant « que descend de la tout de suite, t’es toujours pas assurée »

Pendant ce temps, Laglue© a déjà monté le tiers du mur, et pinaille que c’est dur, qu’elle aimerait redescendre, toussa [4]

Non mais, après la piscine, je suis morte moi

Non mais, après la piscine, je suis morte moi


Finalement Lagluante© est prête, moi aussi, et c’est parti. Telle une araignée, elle monte a une vitesse prodigieuse, dépasse bientot sa soeur et continue son ascension

La petite bête qui monte, qui monte

La petite bête qui monte, qui monte


Laglue© voyant sa petite soeur la dépasser allègrement se vexe comme un poux, en prend ombrage et du poils de la bête et la voilà recommençant à grimper parce que quand même, elle peut pas se faire mettre la honte par une demie-portion qui a la moitié de son âge.

N’empêche pour le coup, c’est Lagluante© la plus agile

Ayé, je suis en haut, tu me laisse descendre maintenant?

Ayé, je suis en haut, tu me laisse descendre maintenant?


Et puis elles montent et redescendent, et remontent. Elles font une pause sous l’oeil attentif de ma Môman, pendant que j’en profite pour assurer mon frère.

Puis j’entends une petite voix guillerette derrière moi: « Maman, coucou j’ai monté, regarde moaaaaaa ».
Ah oui, en effet, elle est monté a 3-4m de hauteur, toute seule jusqu’au sommet d’un petit mur, sans assurance et avec seule possibilité de retour, le même chemin. Moi j’peux pas bouger, elle trouve ça amusant et ma maman n’a pas compris comment elle a fait pour grimper si vite [5]; bref, la situation uber-jouissive. On en rigole après, mais sur le moment c’était pas marrant du tout [6]

Trop facile, c'est quoi la difficulté suivante?

Trop facile, c’est quoi la difficulté suivante?


Donc en résumé, elles aiment toutes les deux l’escalade, Laglue© a fait sa première vraie voie (une 3A) sans tricher, je suis titulaire d’un magnifique badge attestant que je sais me débrouiller toute seule en noeud => je parviens à faire un double huit sans y perdre un doigt, me pendre, ou terminer en étant ficelée comme un gigot sans savoir comment, assurage/maintient en vie de l’équipier => Je sais que si quand tu as un grigri, tu peux lâcher la corde, tu fais pas quand c’est un huit et que je sais qu’un baudrier ne se met pas sur la tête

Techniquement ça veut surtout dire qu’on va pouvoir grimper entre adultes en dehors des heures de permanence, et ça, c’est vraiment classe

Ah pis sinon, oublie pas de cliquer là hein, j’ai une propension a aimer me faire du mal parfois

Concours famili

[1] Ahem, totalement ridicule pour ma part, d’autant plus avec un bras handicapé et une perte de muscles, c’est un miracle si je sais encore monter
[2] Ben ouais, a la salle où on grimpait d’habitude, les doubles huit était déjà fait, il fallait juste les attacher avec un mousqueton: gain de temps et plus besoin de pester pour casser le noeud parce que tu as fait une chute de deux mètres et que la corde est méga serrée
[3] Enfin la vie du grimpeur surtout
[4] Bref, elle a les foies surtout
[5] Cherche pas, cette gamine est une araignée
[6] Bon le mur était légèrement incliné vers l’arrière, du coup elle risquait pas grand chose, mais quand même, c’est pas rassurant

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.