Nov 072014
 

Et voilà, dans moins de deux heures, je devrais retrouver MonMonsieur à l’aéroport [1]. J’ai donc survécu encore à une semaine en célibat avec deux enfants. Plus important encore, elles m’ont survécu [2]

J’ai géré comme un chef, elles sont pas arrivées en retard [3], elles ont eu a mangé tous les jours, des vêtements propres et aucune ne s’est noyée dans la baignoire [4], même les journées en flux tendus, du style 3 jours sur les six ou MonMonsieur à été absent.

Pour survivre, j’ai appliquer la stratégie de la terre couette brûlée, aka mettons donc cette eau plus que bouillante et sous pression dans une fluffy kawaii bouillotte et mettons la au pied du lit, le temps de prendre une douche de vapeur, tellement l’eau est chaude et de ramener la température de mon corps à un niveau suffisant pour dormir [5] et pouvoir enfin profiter d’un lit toute seule histoire de pouvoir me rouler en boule AU MILIEU sans embêter personne, ni être embêtée.

Oui sauf que.

  • Jour 1: Laglue© me rejoins dans le lit après avoir déposé son père a l’aéroport. Le soir je me couche dans mon lit seule. 3h du mat: la grande arrive, je suis malaaaaaaddeeeeeeee.
  • Jour 2: c’est le seul finalement que je passerai seule dans mon lit, les filles étant attachée dans le leur, pas moyen de s’en échapper, je suis tranquille. Sinon la journée est cool: commencée a 7h du mat’ terminée à 18h. Joie et bonheur. Les filles sont gérables.
  • Jour 3: C’est le mardi. Pas grand chose à dire, je gère les cours des filles, les miens, la mise au pieu.
    Vers 1h du mat’ Lagluante© arrive en pleurant, elle terminera la nuit dans mon lit, prenant le rôle de “doudou à maman” [6]
  • Jour 4: C’est le “petit jour” youpiya, je rentre avec deux gamines qui pleurent et s’entretuent. Je les entretue moi-même, pour la peine Laglue© squatte mon lit pour la nuit. Bilan, un nez casser les deux yeux noirs. Elle a le coup de boule dans son sommeil facile, cette petite là
  • Jour 5: Chic alors, le jour des cours à l’académie pour Laglue© et sa copine, et ô tiens, mon nouveau jour de tromblon hautbois. Ce qui a donner un truc genre chercher les filles a 16h00/les déposer à l’académie/être à l’heure pour la réunion de parents de 17h10[7]/récupérer le papa de la copine de Laglue/foncer sur Hannut/aller a mon cours/prêter la voiture/récupérer Laglue© et ma voiture et ramener tout le monde à bon port. C’est au tour de la Katranzédemie de me squatter la couette. Et bien crois moi, elle sait y faire pour prendre toute la place que tu puisses plus y poser le gras de fesse sans l’écraser
  • Jour 6: c’est vendredi, le jour ou elles terminent tôt et sur-excitées. Je blogue actuellement depuis ma cellule, condamnée a perpet’ pour double infanticide, alors que je n’ai fais qu’abréger leurs souffrances, tandis qu’elles s’entre-tuaient

Je pars dans moins d’une heure a l’aéroport. Bien entendu, Lagluante© qui était au lit pour “une petite sièste parce que fatiguée galope allègrement dans le couloir, tandis que sa soeur comate sur mon bras…

Oh oui, que je l’aurai mérité mon starbucks…

[1] Sous réserve qu’on ne se perde pas en cours de route, qu’il ai pas raté son vol – à priori non, il twittait depuis sa place. Pour le reste, c’est pas un vol MA, il devrait donc arriver sans trop d’embûches, et dans les temps.
[2] Ce qui n’était pas gagné, vu leur potentiel de nuisance
[3] Contrairement à moi, mais c’était pas ma faute, et j’étais dans le quart d’heure académique
[4] Note pour plus tard, prendre des parpaings plus lourd et la remplir plus
[5] Trois degrés environ.
[6] Aka, je fais le poulpe et je te colle, tant pis si tu deviens mauve de ne plus savoir réspirer
[7] Moi je l’étais, la prof pas, pour une fois que c’est pas le contraire