Feb 092010
 

Déjà, en temps normal, j’en sors beaucoup, des conneries et des phrases qui ne font rire que moi. Avec la fatigue, c’est encore pire, et quand on croit que j’ai touché le fond et bien creusé, on se rend compte que je peu aller encore plus profond. Sisi, c’est possible.
Retranscription d’une conversation avec mon chéri:

  • Fabi (sérieuse pour une fois): Oui, et le savon d’alep, il se bonifie avec l’âge, un peu comme moi quoi.
  • Merlin (pensif): Non, toi je dirais plutôt que tu es déjà pourrie
  • Fabi (déçue): rhooo j’aurais pensé que tu aurais plus sorti un truc du genre “non, toit tu te bobone-ifie avec l’âge
  • Merlin (atterré): oui, aussi …