Sep 072015
 

Parfois, on a de superbes idées. Genre, vu qu’on est du coté de SF, pourquoi ne pas en profiter pousser jusqu’au Yosémite pour le week-end. A peu près 3h de route, une paille pour un si grand pays.

Puis il parait qu’on va s’en mettre plein les mirettes, alors du coup, on ne peut que y aller…

Et des dénivelés a cauchemarder

Et des dénivelés a cauchemarder


Que ça soit en vertical ou horizontal...

Que ça soit en vertical ou horizontal…

Sitôt dit, sitôt fait. On loue une voiture et a nous l’un des plus grands parcs nationaux des USA. Bon c’est un peu craignos pour quitter SF, vu que y a des embouts, mais on a un chouette passage sur le San Mateo Bridge avant de quitter la baie. Déjà, rien que le trajet pour monter jusque là vaut son pesant de cacahouètes.

L’impression de rouler sur l’eau, une vue éblouissante…

Et c'est parti pour 3h de route en foliiiieee

Et c’est parti pour 3h de route en foliiiieee


Plus bleu, que le bleu de tes yeux

Plus bleu, que le bleu de tes yeux

On traverse une partie de la Californie, avec des paysages plus ou moins arides, plus ou moins brûlés

Désertique contrée aride.

Désertique contrée aride.

Burn, baby burn

Burn, baby burn

La route monte, beaucoup. Même qu’a certains endroits, comme dans la valée de la mort, on te demande de couper ton air co.

On ne se lasse pas du paysage

On ne se lasse pas du paysage

L'air co? Pourquoi faire, on est des warrior nous. (et on a un éventail)

L’air co? Pourquoi faire, on est des warrior nous. (et on a un éventail)


Et puis tu as les arrêts pitoresques, avec des gargotes qui te proposent à boire et à manger, sur une vue a couper le souffle. Celle ou on s’est arrêtés avait une tarte crème/framboise maison à tomber par terre et une limonade diablement rafraichissante. Je n’ai pas tenter leurs hamburgers, mais à l’odeur ca promettait d’être bon.
Une pause gourmande s'impose. *Mioum*

Une pause gourmande s’impose. *Mioum*


Vue de la dite pause.

Vue de la dite pause.

Après des routes en lacet sur des pentes de fous, ,ous arrivons enfin. Payons à l’entrée. Et c’est parti. On s’est arrêtés quelques fois sur le trajet jusqu’au visitors center tellement les vues étaient a coupé le souffle.

Là-bas, ou tout est beau tout est sauvage

Là-bas, ou tout est beau tout est sauvage


Si en plus y a un bel effet soleil...

Si en plus y a un bel effet soleil…


Y a pas, du paysage comme ça, ça roxx.

Y a pas, du paysage comme ça, ça roxx.

Et on a fait nos deux premiers trails.Des (très) faciles, mais avec de jolis paysages. Et surtout des daims.

Tu n'aurais pas vu ma maman?

Tu n’aurais pas vu ma maman?


J’ai bien essayé de sauter par dessus un faon, voire de le tuer [0], pour voir ce que ca pourrait faire mais Merlinou il a pas voulu.[1]

Une petite boucle plus loin, on arrive au pied de la plus petite des Yosemite falls.

A sec. Ou presque.

Vous pouvez admirer la Lower Fall, elle ne paye pas de mine comme ca, mais à la fonte des neiges, elle est suffisament puissante que pour tuer des gens

Vous pouvez admirer la Lower Fall, elle ne paye pas de mine comme ca, mais à la fonte des neiges, elle est suffisament puissante que pour tuer des gens


Et le lit de la rivière rempli d’énorme cailloux, tous plus impressionnants les uns que les autres.
Il vaudrait mieux ne pas glisser.

Il vaudrait mieux ne pas glisser.


Et puis notre première rencontre avec les écureuils. Si de loin ils sont tout mimi et donne envie de les caresser, de près, c’est autre chose, vu qu’il ne demande rien de moins que de venir te piquer ta bouffe. Note qu’il vaut mieux deux trois écureuils qui tentent de t’escalader pour te voler tes tartines, qu’un gros ours noir.
Sqwiiii? Sqwiiii. Iiiiik Iiiik >_<  *et mon droit a l'image, bordayl?!

Sqwiiii? Sqwiiii. Iiiiik Iiiik >_<
*et mon droit a l’image, bordayl?!

Le retour se fait par un petit chemin vallonné de toute beauté,

On a jamais vu la dryade qui en était sorti.

On a jamais vu la dryade qui en était sorti.


Qui monte, qui descend, qui passe devant de grands cailloux
On va jouer a "tu retires le caillou, celui qui se fait écraser a perdu"

On va jouer a “tu retires le caillou, celui qui se fait écraser a perdu”


Devant des arbres qui n’ont pas froid aux racines
Des arbres sur cailloux.

Des arbres sur cailloux.

Et surtout, sur un chemin ou il n’y a personne, contrairement au lendemain, ou sur tout le trajet jusqu’aux chutes il y aura blindé de monde. Par contre, de mouchettes et autres insectes, ca ne manquait pas.

Le soir tombe, on prend la route vers un motel, a Mariposa ou l’on va passer le we. Une route en lacet, avec de chouettes paysages là encore.

Plus sombre que la nuit, mais encore pleine de lumière

Plus sombre que la nuit, mais encore pleine de lumière


En plus le feu durait des plombes.

En plus le feu durait des plombes.

Sauf que. On sait pas vraiment ou il est, ce motel et que de réseau gsm ou data, il n’y a point. Vive T-Mobil en dehors des grandes villes.

La nuit est tombée, on quitte le Yosemite. On roule donc vers Mariposa a l’aveugle, et on se tape a l’entrée de la ville. Pendant que le Merlinou se demande comment on va faire pour le trouver, je regarde ce qui traine comme wifi dans le coin. [2]

Et c’est là que, coup de bol monstrueux, on a découvert la technique de trouvage de motel ultime, le best des best :

  • Mon amour, c’était quoi déjà le nom du motel, c’est pas Minner quelque chose ?
  • Minner Inn pourquoi ?
  • Ben parce que là en fait, je capte son wifi…

Il est 22h, on est debout depuis super tot, on a une dizaine de km dans les jambes, cinq heures de voiture, et qu’une hâte : poser nos valises et manger un bout. C’est donc au Burger King qu’on terminera la journée, avant d’aller se coucher pour être prêt le lendemain a braver Mist Trail.


[0] En référence a mon histoire de chasseur hein, pas pour de vrai, je préfère préciser, pas la peine de m’étriper
[1] Faut dire que parfois il est pas jouette hein
[2] Faut croire que mon addiction a Ingress à du bon parfois

Sep 022015
 

Six jours pour visiter une ville, c’est pas grand chose. Surtout quand la moitié est dépensée a visiter des choses hors de la ville. Comme le Yosemite et Google. On a profité du seul jour de congé du Merlinou pour aller faire une visite au géant de Montain View.

C'est loin un peu

C’est loin un peu

La chance qu’on a eu, c’est via notre réseau Ingress, de pouvoir faire la visite avec un employé [1]

Bon après, il faut y arriver chez google. Ca se mérite, c’est en Californie certes, mais pas vraiment à SF. C’est a plus d’une heure de train de San Francisco, à laquelle il faut rajouter le temps de trajet pour aller jusqu’au caltrain, trajet fait en Muni, mais si tu sais, les bus à horaires variables et aléatoires de la ville. Des bus aux amortisseurs un peu mort, et qui n’arrêtent pas de troller. [1b] et après y a encore une sacrée trotte jusque là, mais le réseau étant assez bien développer ca ne met pas encore trop de temps.

Alors pour ce qui concerne le caltrain, c’est un peu comme les omnibus de la SNCB/F ca s’arrête partout, c’est rarement à l’heure, mais y a un certain confort.

D’ailleurs, en attendant le départ, j’ai pas su m’empêcher de refaire quelques photos…

Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression d'être un globetrotter...

Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression d’être un globetrotter…


Tiens, y a comme une similitude de forme. Serait-on vaguement cousins?

Tiens, y a comme une similitude de forme. Serait-on vaguement cousins?


Je crois que de me retrouver dans une poche, a été l'erreur de toute une vie de jouet.

Je crois que de me retrouver dans une poche, a été l’erreur de toute une vie de jouet.

Arrivés à la gare, on est réceptionné par notre contact, que nous n’avons jamais vu [2], avec comme promis une voiture qui a vécu, sans air co, qui a plus de 200.000miles et dont la radio est cassée.

Quand j’ai proposé de chanter let it go, ils n’ont pas voulu, les sagouins. Pire, ils ont menacé de me montrer littéralement le résultat de la chanson. Et après on se plaint que la Californie est dans une sécheresse sévère.


Bref, on a pu visiter le campus, faire des photos avec le nouvel androide, marshmallow,

Je me sens tout petit là d'un coup

Je me sens tout petit là d’un coup


Des photos permettant des contrastes saisissants entre Loup et la future ex-mascotte de google Fiber.
-Loup: tiens, ils font de la drôle de bouffe chez Google, chui pas sûre que leur lapin soit commestible...  - Google Fiber: je suis un lièvre connard. *gloups*

-Loup: tiens, ils font de la drôle de bouffe chez Google, chui pas sûre que leur lapin soit commestible…

– Google Fiber: je suis un lièvre connard. *gloups*


mais aussi avec les autres,
Une petite faim?

Une petite faim?


Je te laisse imaginer le genre de photos qu'on peut faire avec ça.

Je te laisse imaginer le genre de photos qu’on peut faire avec ça.



Découvrir la cantine, diablement bonne et le nombre impressionnant de personnes présentes sur le site, même s’il y a pas mal de visiteurs.

La boutique Google se veut élitiste, parce que si tu as des baskettes n’as pas un employé et un badge avec toi, tu rentres pas

On profite de l’après-midi pour visiter un peu le coin et se rendre compte de ce que sont les “vraies” villes américaines et il est déjà temps de rentrer.

Il est l'or mon signor, il est l'or.

Il est l’or mon signor, il est l’or.

Un trajet de train plus tard, ou le contrôleur a du nous réveiller pour vérifier nos billets, on rejoint Financial district histoire de faire un peu de shopping.
Apple Store, boutique Disney [2b]
J’essaye bien de convaincre Merlinou de prendre une peluche Stitch pour moi [3] des tas de trucs vice-versa de la reine des neiges petite sirène.
On rejoint l’implantation californienne de sa boite, je fais connaissance avec ses collègues [4], vu que y a des locaux dans le tas, on leur fait toute confiance pour aller bouffer le soir.

En attendant, un peu de marche, histoire de s’ouvrir l’appétit.

Tiens je te fais pas le cliché avec la tour triangulaire dont je connais pas le nom, pour une vue plus mainstream du quartier

Tiens je te fais pas le cliché avec la tour triangulaire dont je connais pas le nom, pour une vue plus mainstream du quartier


Ou je fais ma grosse touriste en prenant quelques photos, entre les captures de portails
C'est haut tout ca quand même. Tu m'étonnes que le soleil n'arrive jamais a passer

C’est haut tout ca quand même. Tu m’étonnes que le soleil n’arrive jamais a passer

Et on a bien eu raison. Certes, le resto, thaï était bruyant mais ce qu’on a mangé délicieux. Un volcano beef qu’ils appelaient ca. J’en remangerais bien à l’occasion, tellement c’était bon

De la viande, des oignons, quelques légumes et une petite sauce relevée, le tout accompagné de riz

De la viande, des oignons, quelques légumes et une petite sauce relevée, le tout accompagné de riz

La joie des transports en communs pour rentrer et se jeter au pieu avant d’affronter le terrible week-end au Yosemite, le tout avec à peine 13km dans les pattes.

Le petit hôtel qu’on s’était prit était sympa, situé en haut de Van Nes et si la vue ne payait pas de mine, l’arrière plan de collines était plutôt sympathique.

Premier logement. Avec un énooorme lit king size ou tu pouvais dormir dans la largeur sans soucis

Premier logement. Avec un énooorme lit king size ou tu pouvais dormir dans la largeur sans soucis

[1] Bon il est vert, mais personne n’est parfait
[1b] Ben oui quoi, des trolley-bus
[2] C’est ca aussi la magie d’Ingress. Tu rencontre des gens que tu n’aurais jamais pu rencontrer autrement, et tu réponds favorablement aux invitations des inconnus dès qu’il s’agit de se retrouver dans un endroit public, type une fontaine ou une statue. Pour ce qu’on en sait, peut-être qu’un jour on tombera sur un dexter en puissance qui nous enfermera dan sa cave. Tant qu’on a notre black gardian et sojourner, on devrait gérer
[2b] Ben quoi, on est en Amérique ou bien?
[3] Faut toujours que j’oublie mon portefeuille dans les moments les plus inopportuns et en plus je n’aurai jamais le temps de retourner au disney store sur ton mon séjour. Monde injuste
[4] Je te rappelle que je suis misanthrope et timide et que j’ai rencontrer 20 personnes que je connaissais pas la veille. C’est te dire mon niveau d’efforts.

Aug 302015
 

Que se passe-t’il quand on emmène une Lolly pour la première fois hors des frontières de sa belle Europe ? Et bien pour tout te dire, plein de chose en fait.

Déjà, parce que pour aller a San Francisco, y a pas de vol direct, alors t’es obligé de le faire en deux étapes. En l’occurrence ici, un Thalys vers Amsterdam, puis un avion direct.

Et que la Lolly, elle est partie avec dans ses affaires, un Monsieur Boite, deux Loups, et un playmobil, inopinément retrouvé dans sa poche on ne sait trop comment. [0].

Alors du coup, tu la connais, elle peut pas s’empêcher de faire des photos qu’elle, trouve amusante, mais que les autres feront concours de facepalm par rapport a la bêtise de la chose.

*Tulu* les passagers en partance pour San Francisco via Amsterdam sont priés de se rendre sur le quai n°6

*Tulu* les passagers en partance pour San Francisco via Amsterdam sont priés de se rendre sur le quai n°6

Donc après un voyage en Thalys sans terroriste ni encombre, nous voilà à l’aéroport international d’Amsterdam.

Le point intéressant, est que Schipol doit être l’un des aéroport les plus modernes au monde : équipé de scanner full body[1] et de boite à valises.

Sisi, tu mets ta valise dans un sas, tu scannes ton billet d’avion, il te vérifie la taille/poids/euclidienité de ton bagage, te demande de lui ranger les papattes et de fermer son couvercle, et paf, il t’imprime une étiquette que tu lui colleras dessus avant de le voir s’éloigner doucement vers le ventre de ton avion, le tout complètement automatisé.

Puis après c’est la douane. Chouette dis donc, avec les nouveaux passeports, plus besoin de passer devant le monsieur dans sa guérite. Tu rentre dans une boiboite en verre, elle te lit ton ID, prends une photo de toi, et appelle un garde, qui la main sur son arme vient vérifier que tu n’es pas ton homonyme, dangereuse criminelle, parce que “voyez-vous, votre nom est dans le système, en rouge clignotant avec des gros warning partout” [2]

Quand enfin t’es dans l’avion, ben là, tu te rends compte que tu as oublié tes supers bas de grand mère, aka les chaussettes de contention. Ben mettre ça dans un avion, fut-il transcontinental, crois moi c’est du sport. Surtout quand tu glisses sur le lino de par terre et te rattrape in-extremis, sous les applaudissements de ta rangée. Paye ta honte donc.

Et puis vient le temps du looooong voyage. 12h de vol quand même. Alors pendant le remplissage de l’avion, tu t’occupe comme tu peux…

Je vous sers quelque chose?

Je vous sers quelque chose?

Et puis le temps passe. Et tu trouves toujours de quoi faire pour te dégourdir un peu les jambes le temps du vol.

Un peu comme ça en fait.

C'est vachement haut quand même, hein.

C’est vachement haut quand même, hein.


Ou alors comme ca
La business class, y a que ca de vrai. Vous reprendrez bien une lecture de Grand Ancien. Ca se lit sans faim.

La business class, y a que ca de vrai. Vous reprendrez bien une lecture de Grand Ancien. Ca se lit sans faim.

Même qu’a certains moments, on mange

Poulet ou poisson? Je vais prendre poulet plutot :3

Poulet ou poisson? Je vais prendre poulet plutot :3

Et puis on retourne occuper le temps comme on peut

Quel magnifique paysage

Quel magnifique paysage


Et c’est à nouveau le temps de manger.
Deuxième repas en quelques heures. Buurps. Le pire c'est que c'est pas mauvais.

Deuxième repas en quelques heures. Buurps. Le pire c’est que c’est pas mauvais.


De regarder un peu par le hublot
Neige? Nuages? Les deux?

Neige? Nuages? Les deux?

Et puis enfin, au bout de ces trop longues heures, on atterrit.

Non mais si, malgré tout, la fatigue, le décalage horaire, les douleurs musculaires, je reste jouette

Non mais si, malgré tout, la fatigue, le décalage horaire, les douleurs musculaires, je reste jouette

Tu rêve déjà d’une bonne douche à l’hôtel, ben en fait non, parce que tu vas passer plus d’une heure dans les filles d’attentes des douanes locales, rapport que y a un petit soucis informatique. Tu le sens bien là, le décalage horaire.

Le rêve américain, il est bien bien loin. Comme l’heure de trajet en plus pour rejoindre ton lieu de séjour à base de train qui te dépose dans une zone bien craignos et d’un bus bondé.

Je range ma misanthropie de coté pour rejoindre des locaux, qui nous font visiter la ville et ses quartiers vraiment pas safe de nuit (sous la pluie) ou même en groupe, t’en mène pas large. Oui Tenderloin, évite, franchement. En journée ca passe surement, mais de nuit, le conseil qu’on te donne c’est “tu traces et tu ne t’arrêtes pas. Jamais. Sous n’importe quel prétexte”. Paye ton stress façon ficelle de string sur Maggie de Block donc.

Bref, a première vue, et sur un premier jour, SF, c’est grand, et tres pentu.

On dirait pas comme ca, mais ca monte. Fort

On dirait pas comme ca, mais ca monte. Fort

Le seul coin complètement plat c'est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Le seul coin complètement plat c’est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?


Le seul coin complètement plat c'est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Le seul coin complètement plat c’est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent


Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

[0] Vraissemblablement par le truchement de Lagluante© qui a tendance a prendre mes poches comme espace de rangement personnel
[1] Vous mettez les pieds sur les marques, vous levez les mains au dessus de la tête. Un conseil, évite la danse lascive dans le tube, parce que après, y a fouille corporelle. Et que si t’as fait l’andouille, elle risque d’être un peu plus intense. Oui, j’ai testé pour vous.
>
[2] Véridique. Autant te dire qu’a l’arrivée aux USA, j’en menais pas large et je m’imaginais déjà au mieux refoulée pour le vol retour, tiens à nouveau 11H d’avion dans ta face, au pire façon Orange is the New Black, parce que oui, je ferais une Red parfaite, a défaut d’être dead.