Oct 252016
 

Oula, c’est poussérieux par ici. Un peu plus de deux mois sans écrire. Et personne pour me demander si je n’étais pas morte électrocutée par mon ordinateur ou étouffée par les filles ou le Rotisha.

Ce n’est pas parce que je n’ai rien publié que je n’ai rien fait. Encore que, diront les mauvaises langues la bas dans le fond. J’ai des tas d’histoires à te raconter. Sur les bêtises des filles. Le fait que Lagluante© soit rentrée au CP [1] et sa grande soeur au collège [2].

Je pourrais te raconter comment j’ai manqué me fracasser le crâne au boulot et mis du sang partout, comment je doute de tout pour le moment et que l’envie d’écrire pour le blog n’est plus là.

En même temps, vu comment t’es nombreux, je ne m’attends pas à beaucoup de commentaires ou de tristesse. Si j’arrêtais d’écrire le blog mourrait comme il a vécu. En silence. Mais on n’en est pas encore là. Si je n’ai pas écris, c’est surtout que je me suis consacrée depuis début septembre a mon nouveau baybay. Non pas un être de chair et de sang, [3] mais une jolie chaîne de podcast sur Youtube, des chroniques décalées sur l’actualité, avec humour, reflexion et parfois un peu d’explication. J’y tiens beaucoup. Elle est encore toute jeune, inconnue, mais qui sait, peut-être qu’un jour, elle aura plus que trois abonnés et dix vues. Peut-être qu’un jour des gens l’écouteront et rigoleront ou seront atterrés par mes jeux de mots. Ou peut-être qu’un jour, je serai célèbre et Maitre des Multivers. Ou peut-être pas.

Mais en attendant elle est là. S’agrandissant semaine après semaine d’une nouvelle chronique. Cherchant son public. Alors je sais très bien que je ne suis pas super talentueuse, preuve en est de ce blog qui est au point mort depuis une dizaine d’années par rapport a son audience. Mais si quelqu’un passe par ici par hasard ou via un flux rss oublié, pensez à moi siouplé. Pour écouter. Partager si vous avez aimé, me donner des retours que je puisse l’améliorer.

Ca me tiens vraiment à coeur, c’est quelque chose que je fais pour moi, par moi. Je n’y parle pas des filles. Ni de moi en général, mais juste d’un point de vue sur l’actualité. En essayant de la rendre moins lourde.

Fort bien, me diras-tu, mais par ou ca se passe? Et bien écoute tu as le choix. Directement la chaine Youtube, ou alors la page Facebook, voire même la page Google plus

Comme tu peux le voir, c’est plutôt désert. Peut-être parce que c’est nul, peut-être parce que je n’ai pas le réseautage pour me faire connaitre. A toi de te faire une opinion. En cliquant et en écoutant. Puis en partageant. Ou pas.

Bon j’arrête la mes jérémiades et mon pavé dans la marre [4] et te laisse avec la dernière chronique en date. Et la première, que tu te fasses une idée du petit bout de chemin parcouru. Pour le reste, ben je compte sur toi…

[1] Sniff mon baybay
[2] Paye ton coup de vieux
[3] Encore que j’ai sué sang et eau pour le créer
[4] Oui il y a un jeu de mot halacon© dans cette phrase

Jul 082016
 

Tavu, on est vendredi soir et [ATTATION INSERER ICI UN GROS SPOIL, SI TU VEUX GARDER LA SURPRISE, PAS LA PEINE DE SCROLLER JUSQU’AU POINT 1. SINON SCROLL] les vacances suivent leur long fleuve pas si tranquille que ça. J’ai eu la (mal)chance pour cette première semaine d’avoir les deux filles tout du long. C’est sympa mais sportif. Du reste, la semaine prochaine, Lagluante© est en stage vélo avec son cousin et je serai donc en tête à tête avec Laglue© à nous Warcraft, en espérant qu’il soit encore au cinéma.

Bref, ce fut une semaine éminemment soutenue. A savoir qu’un week-end avait suffit a recharger leurs batteries, elles étaient totalement au taquet. Contrairement à leur mère qui trainait la patte et dont la paupière sautillante laisser supposé que comme les bêtes, on pouvait bien l’achever. Chose faites dès le lundi après-midi avec un saut au Chateau d’Ice. Mais si, je t’en ai déja parlé ici le paradis des enfants, avec ses trampolines, piscines à balles, toboggan et son toboggan de la mort, que Lagluante© adore d’amour profond, mais uniquement dans les bras de maman [2].

D’habitude c’est bourré de monde, ici il devait y avoir une dizaine d’enfants à tout casser. C’est bien, ça fait moins de bruits, c’est moins bien, le pool de copains potentiels pour les filles est plus réduit. C’est horrible quand il ne reste plus que nous et que nous avons donc un accès illimité au toboggan de la mort et ses 25 marches [3].

Lagluante© évidement totalement enthousiaste et faisant peu de cas de mes genoux m’a tanner pour le faire en boucle pendant une demie-heure. Résultats, les superbes chaussettes que tu as vu dans la vidéo étaient trouées de chez trouées et mes nouvelles chaussettes a moi en dessous, aussi. Pour ce qui te restait de dignité, tu l’as perdue en faisant des étirements histoire de pouvoir marcher le lendemain.

Le pire c’est que même en canalisant leur énergie comme ça, je n’ai pas échappé a la balade post-digestive avec les filles.

Mardi, j’avais promis un nouveau tour à la piscine [4], mes courbatures, les filles et moi même nous rendons donc au bassin. Sur l’heure de midi histoire qu’elles profitent un peu de leur père et moi pour faire quelques longueurs. Je peux d’ors et déjà te dire, que les sinus ca se nettoie très bien à l’eau non chlorée, tout en faisant aussi mal qu’avec son homologue et que l’air ce n’est absolument pas surfait pour survivre, même quand tu es non vivant.

J’admire aussi la flottabilité négative de Lagluante© qui malgré ses brassards parvient a te coller au fond du bassin sans aucun soucis. Par contre j’ai commis l’erreur, comme une vulgaire primi de laisser les deux filles dans la même cabine. Si au déshabillage ça ne posait pas trop de problème, le rhabillage s’est fait dans une multitude de cris, de pleurs et de questions des gens alentours de savoir s’il fallait appeler la police pour un meurtre ou si c’était normal…

Rajoute a ca une promenade encore, qui nous a permis de découvrir un Arbre Sauvage

Je te vois, crains mon courroux, mortel

Je te vois, crains mon courroux, mortel


que donc maintenant on salue a chaque fois, pendant que les filles se tapent la causette avec lui et que les gens autours de toi font un va et vient circulaire de leur index sur leur tempe a mon encontre. [5]

Mais attention parce qu’avant on a été dans le tunnel qui s’écroule une fois qu’on retire son diamant, courrons vite vite vite avant de se faire écraser par les éboulements et les filles ont rajouté une étape tristesse pour pleurer un coup devant le Gary abandonné au pied d’un arbre, me suppliant de l’adopter…

S'il vous plait, adoptez moi ou jetez moi au parc a conteneurs

S’il vous plait, adoptez moi ou jetez moi au parc a conteneurs

Du coup un trajet qui te prend normalement cinq minutes a pied en te trainant en prends quinze avec risque d’internement…

La suite? On a profité du Decathlon qui n’était pas loin pour essayer tous les sports en démo, ping-pong, mini-golf, flecbettes, billard,…
Billard qui a d’ailleurs failli mal se terminer parce que l’une comme l’autre sont incapables de faire que la queue n’aille pas magiquement dans la tronche de sa voisine.

Je te passe la partie “essayons de marcher sur le fil tendu sans se peter la *aiiiieuh ma cheville, bouhouhouh ouinouinouin, maman porte moi”, pour terminer dans leur espace de test exterieur avec jeux de raquettes, foot et basket.


Rajoute la partie “faire des courses alimentaires vite-vite-vite avant que le magasin ne ferme” et c’est deux gamines ultra crevées que j’ai eu sur les bras au retour.

Mercredi, je les ai lâchement abandonnées a mes beaux parents, le temps d’aller faire un petit tour sur Bruxelles récuperer des papiers et voir Setchaya. C’était un peu comme des vraies vacances.

Jeudi et vendredi? Rebelotte: piscine avec des palmes cette fois ci, j’ai décidé de muscler un peu le gras qui me sert de cuisse sans m’exploser les genoux, et de fait ca a l’air plutot bien, je m’explose les mollets a la place. Elles sont restées des heures dans l’eau, a jouer, nager, se couler. Rajoute a ca qu’avant on avait fait une cholie promenade avec une pause a la crêperie bretonne avec Setchaya à nouveau.

C’est bizarre comme le temps passe vite en fait, parce que de nouveau, on était vachement à la bourre pour les courses alimentaires et la réunion que j’avais à 20H le jeudi soir.


Et aujourd’hui? Et bien écoute, les lambeaux qui me servent de muscles se sont trainer avec les filles chez Oh Green après la piscine, puis à la bibliothèque. Ensuite on s’est dit qu’on testerait bien pokémon go et voilà que je ne sais plus marcher…

Heureusement que demain c’est le week-end hein, qu’on est deux et qu’on va pouvoir se repo..
… Ah merde, je t’ai dit que je contais dimanche au festival de l’Ourthe Bleue et qu’on fait aussi la parade?
Hashtag mourir, hashtag mais qu’elle idée j’ai eu, hashtag je veux MES vacances

[1] J’ai survécu \O/ Et les filles aussi. Et je t’avoue que vu le contexte, et la conjecture conjecturale c’était pas gagné gagné hein
[2] Note bien que je ne m’en plein pas hein, j’adore ce toboggan aussi, ça tombe bien
[3] Je le sais, après le dixième tour, je les ai comptées
[4] Vive les cartes 10 entrées. Tu payes en une fois, t’as plus à t’en soucier après
[5] Allo oui, say moi la folle qui fait parler les objets

Jun 302016
 

Je savais que ça allait arriver. Je décomptais les jours, les filles aussi du reste, mais pas pour les mêmes raisons. Naïvement, je pensais qu’avec un peu de chance, juin viendrait deux fois, ou alors qu’on sauterait a septembre directement, avec une action fastforward [1]

Ou alors qu’un trou quantique s’ouvrirait et que j’aurais de quoi occuper les filles sans moi pendant deux mois.
Mais voilà, on est le 30 juin, l’école est sur le point d’être finie, voire finie pour la Belgique et je récupère deux monstresses surexcitées qui vont passer les vacances à vouloir s’entretuer.

Tu me diras que je l’avais voulu et que j’ai qu’a assumer mon statut de pécheresse [2] ou a passer l’équivalent du PIB belge en stage de vacances, mais vois-tu, j’aimerais aussi profiter un peu de mes enfants [3]

Bref, il va falloir déployer des trésors d’ingéniosité pour les occuper, les empêcher de s’étriper et passer quand même de (trop rares) chouettes moments ensemble.

Bon bien sûr on a joué aussi la carte stage, pour que les filles puissent aussi profiter de leurs parents un peu, en s’arrangeant pour que certaines semaines, il n’y en ai qu’une en stage. Mais globalement, ca fait quand même (trop) peu de stage. Et donc beaucoup de temps a passer ensemble.

Vu comment elles sont trop chiantes, ne se supportent plus et sont sur les rotules, je sens que je vais pleurer ma mère quant à l’occupation du temps que je vais être avec elles [4]

Bref, adieu tranquillité en journée, on se retrouve en septembre. Si je survis jusque là…

[1] Malheureusement, on m’a fait remarquer que cette probabilité était encore plus basse que celle de lancer mille fois mille dés cents et d’obtenir pour chaque essai cent. Pourtant, il me semblait qu’on pouvait tromper mille fois mille personnes…
[2] Coucou Vanyel, coucou les gens parfait
[3] Dix minutes par jour, hors week-end, me semble raisonnable.
[4] Mère indisponible d’ailleurs parce qu’en vacances et/ou au travail. Tu la sens ma grande lassitude?

May 292016
 

On sait tous ce que sont les bonnes résolutions pleines d’espoir, du type nan mais ce soir je me couche tôt [1], je vais faire régime [2], je vais me remettre au sport [3] voire je ne dormirai plus avec les filles [4]

Et donc après le fail lamentable avec Laglue© la veille, c’est donc Lagluante© qui s’y colle… Lagluante© elle est plus facile, le pire qu’il puisse t’arriver c’est de finir étouffée pendant la nuit parce qu’elle t’a fait un (trop) gros calin.

Donc cette nuit là, je suis monté me coucher a 1h30. Prise dans un labo Cisco, j’ai pas vu le temps passé et paf, il était déjà très tard. Quand je me glisse dans le lit, Lagluante© dort paisiblement, pour une fois de son coté. Je cherche la télécommande pour éteindre la lampe fantome qu’elle avait laissé allumé en blanc pétant [5] pendant bien cinq minutes. Impossible de mettre la main dessus. De guerre lasse, je murmure à l’oreille de la môme la question, la voilà qui telle un automate se lève [6], sort du lit, prend son petit sac hello kitty et ressort la précieuse télécommande. Me la tend. Se recouche. Puis se met a me parler.

Pour finir par se blottir dans mes bras, babiller quinze minutes et réclamer des grattes-grattes du dos.

Bien. J’étais fatiguée, je le suis plus trop à ce le moment. On s’endort. Après un temps qui me semble fort court, la demoiselle se met à me causer. Moi de lui répondre. Je me trouve bien fatiguée quand même. Je jette un oeil à l’heure. Cinq heures du matin. Je tente bien de lui dire qu’il est TRES tôt et encore l’heure de dormir rien a faire. Elle me tient la jambe pendant 3/4 d’heures, alors qu’on était quand même censé quitter la maison a 8h.

Evidement quand il a fallu se lever pour de vrai, elle a été super reloue, fatiguée et chouineuse.
Quant à moi? Ah ben écoute, j’ai tenu toute la journée avec des allumettes dans les yeux pour éviter qu’ils ne se ferment tout seuls. Surtout en conduisant. C’est moyen pratique de conduire les yeux fermés.

Du coup quand la nuit d’après, hier donc, je les ai clouées chacune respectivement dans leur lit avec baillon et ration de calmant pour être sure de pouvoir dormir, c’est tout naturellement que Murphy s’est radiné.

2h du mat. Je me lève pour aller pisser. Plounc fait mon hangout. Je regarde. Ho un message de Merlinou depuis Sans Francisco [7]. Un plan façon “au secours je suis à l’étranger, mes comptes sont bloqués j’ai besoin d’argent que faire?” [8]
J’ai bien tenté pendant deux heures de lui faire un virement via Western Union mais ca n’a pas marché.

Non parce que c’était pas un plan halacon© pour me soutirer du pognon via un compte mail piraté mais bien toutes ses cartes qui se retrouvaient bloquées et lui avec pas un sous en poche. Je crois que y a l’un ou l’autre banquier qui va avoir mal au cul vu son haut niveau de malédiction.

Quand finalement son problème fut réglé, il était quatre heures du matin, j’étais seule et j’avais besoin [9] j’avais plus trop sommeil et j’étais passablement vénère rapport que le site western union, il est pas très user friendly et full of mistakes.

Et la maintenant, a l’heure ou je t’écris, y a ma couette qui me regarde et me hurle “viens mon petit sushi, on va s’enrouler pour toute la nuit, bien trop courte à ton gout, mais ca sera bien”

 

[1] Nan mais raté, tu as voulu te regarder un ou deux épisode d’une série quelconque ou terminer un truc
[2] Mais je vais d’abord me reprendre une part de cette délicieuse tartiflette, ca serai dommage de jeter. Puis vu le temps ca sera stocker pour l’hiver prochain qui commence au 2 juin vu comment c’est parti
[3] Mais d’abord maigrir parce que sinon ca me fait mal aux genoux et au dos. Il reste encore de la tartiflette?
[4] Mouahahahahaa, c’est mignon, genre tu as le choix en fait
[5] Très certainement pour bouquiner, alors que je lui avais dit de dormir
[6]
Un peu comme l’automate ici, même timbre de voix, même démarche
[7] San Franciscoooooooo s’embrumeuuuuuh San Franciscooooooo s’embrummeuuuuuhhhh, Sans Franciscoooooooo

[8] Il aurait peut-être eu plus de chance avec Maurice Noêl, le prêteur que tout les bruxellois connaissent
[9] Je t’épargne toute la video, mais sinon la référence est a 1m11

Jan 032016
 

Depuis quelques années, il est devenu traditionnel d’inviter quelques potes a la maison pour fêter le nouvel an. Cette fois ci, nous étions 14. Autant dire qu’on était un peu coller serrer sur les canapés.

Bon dans ces 14 personnnes, il faut compter six enfants, qu’on a lâchement abandonner dans une autre pièce. J’avais rentrer une stère de bois pour qu’on ai pas froid.

Puis les gens sont arrivés, chacun apportant son lot de victuailles et de cadeaux. Qui le dessert, qui l’apéro, et les trouze mille bouteilles allant avec, d’autre l’entrée ou le foie gras.


Le potentiel murphiesque était au taquet, d’après les déclaration de certain, même au delà. Faut dire que Vanyel avait démarrer fort la journée, après une nuit blanche pour cause de rage de dents.


On papote et on bois gentiment. Puis on entend Chapupute©, la panthère psychopathe cracher et feuler. Y avait de quoi, les enfants avaient eu l’idée lumineuse de lui mettre un collier de Lagluante© autour du corps. Un collier élastique a grosses perles, lui donnant l’aérodynamie d’un sablier. Non parce que c’était pas autour de son cou hein, mais plutôt entre pile poil au milieu de son corps. Alors si ca a été facile a lui enfiler, lui retirer n’a pas été de tout repos.

Les enfants ont essayé, en vain. Après trois yeux crevés, deux pertes de pouces et une hémorragie jugulaire, Merlin a tenter de s’y coller. On a toujours trois doigts a récupérer au fond du gosier de la bête.

J’ai tenté après. Alors déjà, j’ai apprécié moyen de devoir soulever le sapin de 3m de haut et 42 tonnes pour récupérer le chat qui s’était tassé sous le pied du conifère.

Pour récupérer l’objet litigieux, j’ai utilisé la technique dite de la crêpe, ouske tu applatis le chat par terre suffisament fort pour qu’il ne puisse pas fuir et ne puisse bouger ses pattes que sur un plan. Malheureusement je ne l’ai pas fait assez fort et si je suis parvenue a retirer le collier, je peux présentement voir la gaine des tendons de ma main luire doucement à la lueur des guirlandes du sapin.

Entre les plats, Vanyel, qui a toujours un peu peur qu’on crève de faim quand il est là, avait fait un trou normand, composé donc de sorbet à l’alcool. Cette partie est importante pour la suite.

Puis pour terminer l’année en beauté, on a eu un petit accident. Le gatal au chocolat, qui soit dit en passant est une tuerie et porte le doux nom de “Death by Chocolate” était sur la table de la cuisine, passablement encombrée. Pour éviter qu’il ne lui arrive malheur, une personne dont on préservera l’anonymat en l’appelant Pangolin, s’est dit que ce serait bien de le proteger en le posant sur le couvercle du congélateur.

Vanyel ne se doutant de rien, va pour remettre son sorbet en place. Ouvre la porte de la pièce, n’allume pas la lumière, et patatra, le gateau et son assiette glisse derrière le congélo.

Stupéfaction dans la salle. Ca ressemble a une mauvaise blague de série Z. Les gens se regardent, fou-rire nerveux.

Le confectionneur de gateaux, dans le salon ignore tout du drame en cours. Moi aussi du reste, je suis rester avec lui et quelques autres. Quand tout à coup on m’appelle en cuisine.

J’arrive et regarde ce qu’on me montre. Je ne réalise pas tout de suite qu’il s’agit d’un demi gatal un peu écrasé et qui a perdu sa ganache. Le temps que l’info arrive au cerveau, je percute et saisi la portée du drame. ON me demande d’aller annoncer ça a Setchaya.

Dans ma tête passent différentes façons de lui annoncer la chose:

  • Tiens Setchaya, tu vois ton gateau? Et bien y a plus, casser, tomber, destroyer. *rire démoniaque*
  • Tu connais l’histoire du gateau et sprotch?
  • J’ai un truc pas cool a t’annoncer et je sais pas trop comment te le dire. Sois brave, ca va être dur, mais ne pleure pas

Et trente six mille autres raisons de lui annoncer la chose. Non parce que sérieusement, comment tu veux annoncer une chose pareil a un mec qui a passer trois heures en cuisine pour te faire son gateau?

J’ai finalement opté pour un rire nerveux, et un “ahahaha, la bonne nouvelle c’est que heureusement tu as fait des photos de ton gateau avant, parce que la, ben comment dire, il lui est arrivé un petit accident, mais il en reste encore”.

La demie-heure qui a suivi a été un peu tendue, rapport aux fous-rires nerveux contenus difficilement et aux envies de meurtres du patissier.

Pour commencer 2016 en beauté, on s’est dit que ca serait sympa de lancer des lanternes dans le ciel. On en avait 4, au final on en a utilisé que deux. Rapport que la première a failli resté coincée dans le saule en lui foutant le feu, et que la deuxième on s’est demandé si elle n’allait pas atterrir sur une maison voisine et l’incendier quand malgré les flammes on la vue descendre à fond les ballons. Heureusement elle a finalement décidé de reprendre de l’altitude et de vivre sa vie de lanterne en papier.

Au final, le gateau a été tout mangé et apprécié à sa juste valeur, et l’anecdote du gateau kamikaze restera de nombreuses années dans nos mémoires, personne n’est mort attaqué par le chat et les lanternes n’ont brulé personne.

Sur ce, il me reste a te souhaiter une pas-si-pire au pire et une bonne au mieux année 2016. Que ce cru soit sympathique est tout le mal que je te souhaite.

Dec 102015
 

Saint Nicolas m’a apporté, une otite, une otite,
Saint Nicolas m’a apporté, une otite, un nez presk’ cassé

C’est en substance ce que pouvait chanter Laglue© ce lundi matin, de retour d’un week-end a Center Parks qui a bien failli la tuer [1]

Le programme était pourtant simple: pour la Saint Nicolas, on leur offrait un week-end surprise a Center Parks. Tellement surprise, que Lagluante© ne l’a appris qu’une fois arrivée.

Alors Center parks, késako? Ben écoute, c’est ZE PARADISZE pour les enfants, l’enfer sur terre pour les parents. En gros tu imagines un domaine de plusieurs hectares, avec des chalets disséminés [2] en zone. De 1 à 9. Chaque zone comprend cent chalets. Je te laisse compter combien il y en a en tout.

Raté, ce n'est pas la bonne direction

Raté, ce n’est pas la bonne direction

A savoir que cette fois on avait le 656. La première fois c’était le 141. Laglue© a donc calculer combien de chalet palyndromique il y avait [3]. Donc voilà, tu vois tes petits chalets. Confortables pour autant qu’il ne fasse pas froid, vu qu’il n’y aucune isolation. S’il gèle, tu trouveras les glaçons pour ton mojito derrière le canapé [4].

Au milieu du parcs de trouze millions d’hectares, tu as l’aquamundo: piscine géante avec toboggans, rivière sauvage, piscine a courants, piscines a vague, lagon,… Un truc énorme, l’éclate totale pour les enfants, les jeunes venus en groupe et les adultes sans enfants.

Pour y parvenir, tu te tapes entre 500m et 1km de marche, suivant que tu as été chanceux (ou payé) pour être plus proche du centre. [5]
En tant que parent, t’as juste l’impression d’être au purgatoire. Voire en enfer, suivant le nombre d’enfants que tu as amené avec toi, et que si t’es en plus masochiste, ils sont pas tous à toi.

On avait jeté notre dévolu sur le Vossemeren, avec un toboggan qui devait te donner l’impression d’être une bille, vu que tu termines dans une espèce de toupie que soit tu prendras a l’envers, soit dans les dents, proportionnellement a ta propension à la maladroitesse. Toboggan tagué moyen, pouvant aller parait-il jusque 30km/h, la plus grande peur qu’il te fait c’est de savoir la proportion de peau du dos qu’il va t’arracher dans la toupie. Au mieux, tu auras bénéficié d’un gommage de peau intégral.

Donc tu sais que tu iras chaque jour dans ce paradis de la mycose et de l’eau dans les poumons. Avec des gamins infatigables. Qui vont te réclamer trente fois de faire la rivière sauvage, ou celle avec du courant. Sauf que, malgré son gilet de sauvetage, Lagluante© et ses presksizans, la rivière sauvage, elle adore la faire dans les bras, “sauf la première partie maman, parce que la première elle est plus calme”.
A ta charge donc de la récuperer avant qu’entrainée par le courant, elle parte dans la partie nettement plus chahuteuse ou malgré/grasse [6] a mon poids et mes fesses qui me freinent lamentablement en touchant le sol, je ne rattraperai jamais mon petit bolide avant qu’elle ne soit noyée la-bas tout en bas, dans le bassin de réception dont la plus infâme cruauté a été de me retourner deux ongles d’orteils alors que j’empêchais ma gamine de se noyer.
Genre, j’aurais su, j’aurais préservé mes orteils.

Je te laisse donc imaginer la gamine sur mes genoux, tenue dans un bras, tandis que l’autre essaye au choix: d’éviter qu’on s’éclate la gueule lamentablement sur le bord, de nous retourner, ou de passer cul par dessus tête dans les remous, alors que je m’efforce de lui garder la tête hors de l’eau pendant que je me fais un lavage complet des poumons, respirer c’est pour les faible.

Sitôt en bas, la gamine est d’attaque pour le refaire, alors que tu en es toujours à remettre tes articulations en place. Et que pour la refaire, va falloir retraverser tout le dôme et se taper une myriade d’escaliers. Youpie.

Pendant ce temps, la grande te harcèle pour faire les toboggan et le monkey toupie ou je suis a peu près infoutue de terminer convenablement. Donc tu te tapes les 300 marches pour arriver au sommet, te laisse dévaler et retrouve en bas Lagluante© qui te saute dans les bras alors que tu n’as pas encore pu respirer et te demande avec ses yeux de Chapoté la descente de la rivière sauvage “là mainantoussuite”. Pendant DEUX JOURS. Tu sais déjà que tes genoux te tireront la gueule et que ton dos te dira d’aller voir ailleurs s’il y est pendant les prochains jours.

Sauf que. Le premier jour il a un peu été tout chamboulé. A peine dans la piscine, que Laglue© on ne sait trop comment se fait sauvagement attaquer par une ligne d’eau et se bouffe le fond de la piscine, ressortant le visage en sang et les lunettes de natation cassées, pour te donner une idée du choc.

Je la sors, direction le poste de secours. Vu comment tout la partie gauche de son visage est gonflée c’est la flippe totale. Elle peut se cacher juste derrière son nez. Après les premières constatations, soulagement, le nez n’est pas cassé, la pommette non plus et il n’y a pas de commotion.

Autant te dire que la fin de la journée a été nettement plus calme. Promenades, jeux, histoires au chalet. Courses aussi. Mais oui, dans leur market a 800M de ton chalet. Et que tu dois y aller a pieds, dans le noir, et passer par l’énorme pont qui traverse le lac, et est donc offert a tous les vents, particulièrement les plus froid. Te retaper les 800M*2 parce que tu as oublié le PQ, ca n’a pas de prix

Le lendemain c’était Saint-Nicolas. Sauf que. Les cadals étaient dans le coffre de la voiture, garer sur le parking à genre un km de là. Ressortir dans le froid vers 23H30, pour être sûrs que les filles soient bien endormies, n’a pas de prix non plus. Note que le ciel était totalement dégagé du coup ca a été une chouette promenade.

On a passé le reste de la soirée entre adultes, a comaté devant une diffusion de MMA, en ayant mal pour les combattants. C’est te dire à quel point on était mal.

Quand le dimanche matin les filles ont sauté partout parce que Saint-Nicolas était passé, j’étais a humeur ours mal léché moins un, s’exprimant en grognement et coup de dents, le chignon en pétard, avant le premier litre de café. Note que mis a part le chignon en pétard, ca c’est pas amélioré par la suite.

La mise en route a été dure. Apres le rangement du chalet, défaisage des lits on est parti faire un tour a la ferme, et sa superbe balade a ponay. 4€ par enfant.
Pour ce modeste prix, tu fais un tour d’une centaine de mètre, avec ton gamin sur le poney et toi qui tient la bestiole, en lui montrant qui est le maitre, parce que sinon il est un peu rapide[7], puis passage vers les animaux. Chèvres, poules, coqs, lapins. Les filles peuvent en papouiller et nourrir certains, se faire bouffer par d’autres

Allez, sois sympa quoi, t'as pas un ptit truc a bectave?

Allez, sois sympa quoi, t’as pas un ptit truc a bectave?

You're talking to me?

You’re talking to me?

On y a même croisé une race de poules bitnik toute fluffy, que si un jour j’ai des poules, j’en veux au moins une comme ça

Kot kot? Koooot kooot  (elle est ou la têtête, il est ou le cucul?)

Kot kot? Koooot kooot (elle est ou la têtête, il est ou le cucul?)

Petit tour en plaine de jeux exterieure où j’ai perdu mes derniers atomes de crédibilité en imitant la Poubelle a des Zyeux qui se déplace jusqu’en bas du toboggan pour bouffer Lagluante© le tout je suppose filmer par Merlin qui n’en rate pas une pour salir mon hon.. ho non laisse tomber en fait, c’est pas du gros dossier

Bonjour Lagluante, viens, approche, je (ne) vais (pas) te manger :3

Bonjour Lagluante, viens, approche, je (ne) vais (pas) te manger :3

Comme on en avait pas encore assez de cette matinée, on est partis vers le nord vers l’énorme plaine de jeu, bateau pirate style. A plus d’un km de là donc. Une fois la bas, c’est le paradis des enfants, l’enfer des parents. Des jeux, un pont suspendu énorme,de l’eau, des cage, un bac, un labyrinthe d’eau des trucs a grimper, a sauter, bref, tu te poses et essaye de prendre une biere a 25€[8] pendant que tes gamins manquent se rompre le cou ou tente de se noyer après avoir glisser sur les cailloux de la rivière. Tellement bien que tu en oublies de faire des photos en fait.

Sauras-tu passer, sans tomber ni trébucher

Sauras-tu passer, sans tomber ni trébucher

Sache juste que je me suis payée la honte en course pour grimper le pont de singe, face a Lagluante© qui m’a écrasée convenablement et que le pont suspendu a un point de vue imprenable sur les gens qui se risque a faire le high adventure.

Après, le long retour vers le chalet, le repas de midi, la sieste négociation pour qu’on ne reparte pas la tout de suite a la piscine, rapport que faut digérer, toussa toussa

On y est resté super longtemps. Suffisamment que pour essayer tout l’aquamundo de nuit. Profiter de la rivière sauvage et de ses éclairages by night tout de spots colorés vêtue. Des toboggan, vides pour l’occasion, nous permettant de les faire les uns derrières les autres, me permettant au passage sur l’un deux, le plus long, de mettre Laglue© sur orbite en la percutant de plein fouet, me prenant son genou dans la tronche.

Le retour a pied, pour la dernière a été laborieux. Après ce fut nettoyage du chalet et bagage a mettre en voiture. A peine la clef mise dans le contact, vers 21h30, Lagluante© a commencé sa nuit. Sa soeur a survécu. En chouinant qu’elle avait de plus en plus mal a l’oreille.

De fait, le lendemain, le médecin diagnostiquait une otite. Mais qui ne l’a pas empêché de profiter d’un mac do sur le chemin.

Depuis, Lagluante© s’inquiète de quand est-ce qu’on revient au Center Parks. Nous on est pas trop trop pressés en fait. On a compter le nombre de bleus qu’on s’est fait ensemble, Merlin et moi, et on s’est dit que ce nombre serait le nombre MINIMUM de mois ou il n’y avait aucune chance d’y retourner. ON arrive a peu près à la majorité des filles.

Bref, Center Parks, c’est bon, mangez-en. Mais pas trop souvent alors.

C'est bucolique, froid, mais bucolique

C’est bucolique, froid, mais bucolique

[1] On a pas du payer assez pour l’assassinat accidentel je pense
[2] Agglutiné serait peut-être plus vrai
[3] Oui, on parle d’une gamine qui vient d’avoir onze ans et qui se met a calculer spontanément ce genre de choses. Si tu veux mon avis, on a pas le cul sortir des ronces. C’est limite si elle nous faisait pas la démonstration des choses. J’aurais envie de dire que ca va être cool pour le collège, mais en fait, vu son niveau déplorable en calcul mental, je mentirais si je te disais que j’étais pas morte de trouille.
[4] Véridique. Mais c’était un hiver ou les températures étaient descendue a -20°C
[5] Il n’y a pas de petit profit. Pour Center Parks tu payes pour tout et n’importe quoi. POur faire ta réservation, que ca soit par internet ou téléphone (30 PUTAINS d’euros kanmem’hein), pour choisir ton cottage, même genre de prix je crois, pour avoir des draps et des serviettes, pour respi… ah non pas pour ca. Bon je veux bien que ca soit normal, on paye pour des services, mais pour une résa sur internet sur un site pourrit de merde, j’ai juste l’impression de me faire enfler a chaque fois
[6] Ceci n’est pas une faute d’orthographe,mais un jeu de mot foireux
[7] Traduction: si tu le tiens pas directement convenablement en le retenant, il va te trainer sur tout le trajet qu’il connait par coeur et te piétiner au passage si l’occasion se présente
[8] En vrai je sais pas le prix. Mais je sais que c’est pas donné

Nov 252015
 

Je me faisais la reflexion y a quelques temps de savoir quand est-ce qu’on devenait vieux. Est-ce que c’est comme une maladie, ça nous tombe dessus un matin, pouf, on est de l’autre coté de la barrière?

Est-ce que c’est quand le glissement se fait doucement, qu’on n’écoute plus Fun Radio, mais Classic 21, voire Nostalgie, qu’on se réveille un jour et qu’on aime ca? [1]

Ou alors quand on se réveille un matin avec la gueule de bois/l’haleine de mort/les yeux panda, qu’on se dit qu’on est trop vieux pour ces conneries et qu’on s’y tient? [2]

Peut-être que c’est quand on voit les amis se mettre en couple/faire des bébés/acheter des maisons et commencer a parler sérieusement [3]

Qu’on arrête de s’émerveiller pour des petits rien, comme un couché de soleil ou la forme des nuages? Ou que le débit de conneries diminue, que tes jeux de mots et calembours disparaissent peu à peu pour rentrer dans le sens commun? [4]

Ou quand tu ne sors plus, ne vois plus tes amis et refuses les invitations aux soirées jeux/déconne/whatever [5]

Peut-être est-ce quand tu vois le compteur d’âge de tes enfants augmenter. Avec des moments symboliques, comme celui ou on passe a deux chiffres, ou les changements d’écoles.

Ou alors quand tu ne tiens plus le sport, que courir plus de 100M t’es impossible et que quand tu t’essaies a l’aikido, outre le fait d’avoir fait découvrir aux autres le principe de l’équilibre du raton laveur bourré [6], tu découvres que si tu persévères, les prochaines semaines ne seront qu’une suite douloureuse de courbatures et articulations déboitées [7]

Quand tu te regardes le matin dans le miroir et que tu vois des cheveux blancs apparaitre, d’abord timidement puis se sentant en terrain conquis? Les rides d’expressions qui accentuent, j’espère que tu as éviter de trop faire la gueule toute ses années, et ces petites ridules qui arrivent là, au coin des yeux quand tu les plisses. Ne parlons même pas de ton front qui a l’outrecuidance d’être tout strié. [8]

Peut-être quand tu te rends compte que tu mémorises plus si facilement que ça tes textes. Oh, rien à craindre et ce qui concerne les propres tiens, ou du Laurence Bibo, voire du Sylvie Joly. Par contre les trucs en prose façon au hasard, la complainte de Ruteboeuf, la directement y a plus personne [9]

Bref, tout ca pour dire que demain Laglue© elle a 11 ans. ONZE PUTAIN d’années et que là, d’un coup, je me sens vraiment vieille. Et lasse. Et grosse. Et la tu te dis que
Oui que c’est le temps qui court. Ne me remercie pas pour ce clip, qui va bientot avoir vingt ans

Voilà, sinon promis bientôt sort la suite de mes aventures a San Francisco, et un post sur la brouette japonaise en aikido

[1] Je te rassure tout de suite, je n’en suis pas à ce point là. Je n’écoute plus Fun Radio, mais Classic 21 reste ma radio référence quand mon forfait data est mort.
[2] Oui enfin, plus que quelques jours aussi, faut pas déconner. D’ailleurs c’est ce que je me dis tous les soirs quand je repousse le moment d’aller me coucher, telle une sale gamine
[3] Boring. N’essayer jamais les soirées assurances et cantonnez-vous aux soirées jeux de role/jeux/ou sex-toys, sérieusement.
[4] Ah de ce coté là, j’ai pas grand chose à craindre
[5] Ah non pardon ca, ca s’appelle la dépression si c’est temporaire, la misanthropie si c’est récurrent. Je te déconseille le mixe des deux, ça fait mal
[6] Mais si mais si, t’as même pas besoin d’une poussée pour t’éclater la gueule en beauté sur les tatamis, tu te fais ippon toute seule comme une grande, sous le rire de ta partenaire. Oui je suis une catastrophe ambulante
[7] Ah non merde, ca c’est mon état naturel, totalement lamentable.
[8] Oh bordel, en vrai en fait, j’ai l’air d’une gorgone. Tu vois Cruella dans la petite sirène. Ben enlève un peu de tentacules et mets lui la peau blanche, c’est moi.
[9] Bonjour, on se connait? “Mais que sont mes amis devenus, que j’avais de si près tenus” D’abord m’sieur j’ai pas d’amis du coup je peux pas vraiment savoir ce qu’ils sont devenus. “Et tant aimé” Berrrk aimer des gens, mais ca va pas la tête?

Jul 242015
 

Et oui être parents, ce n’est pas que du bonheur. En plus des réunions de parents, des fancy-fair et autres spectacles a base de danses dans des milieux surchauffés avec bain de foule, il y a aussi les vacances.

C’est aussi supporter deux enfants qui ne se supportent pas, qui passent leur temps à se taper dessus, avec cris et geignements et dans les rares moments de calmes, se chercher des poux, parce que tu comprends “ma soeur est tranquille, je ne peux décemment pas la laisser seule”

Et comme, contrairement aux chats, on peut pas les balancer dehors quand elles sont trop chiantes [1], ni les laisser a demeure devant netflix [2], ben il faut faire des activités avec elles.

Alors niveau activités, faut dire que certaines sont subordonnées au climat. Comme les plaines de jeu et les promenades dans les bois. D’autres peuvent être fait un peu n’importe quand, comme les cinémas, les musées et autres trucs d’interieur.

Du coup, on a testé le cinéma, il y a quelques jours. Le sacrifice parental par excellence, vu qu’il s’agissait d’aller voir les minions. Oui,dans une salle de cinéma dark and full of terror sombre et pleine d’enfants. Avec tes deux propres enfants [3]. Et avec une bouteille et un paquet de pop-corn pour trois.

Non mais là, y avait quasi personne encore. APrès la salle s'est (bien) remplie...

Non mais là, y avait quasi personne encore. APrès la salle s’est (bien) remplie…

Et bien ce fut le premier cinéma que j’ai fais sans avoir Laguante© sur les genoux. Bon faut dire que j’étais entre les filles et que j’avais le paquet de pop-corn sur les genoux. Du coup elles ont passé leur temps a aller piocher dedans.

Et comme c’était la séance de 17h, on a aussi du se taper l’entracte. Avec les mouvements de foule.

Et puis comme elles avaient été sage, après le ciné, on a fait un petit tour. Comment on dit déjà? Soldes? Ah ben les soldes sur les bouquins, y en a pas des masses en fait. En plus ca fait lourd dans les sacs après.

Et puis elles avaient faim. Non t’imagine même pas, l’énorme paquet de pop-corn du cinéma, c’est trop petit pour elles. Il leur faut du lourd, du solide, attends, elles sont en pleine croissance.

Alors tu te retrouves a traverser la ville pour aller chercher des sushis. Mais attention hein, pas n’importe lesquels, Lagluante© elle veut un chirashi au saumon mais sans l’avocat, que même s’il peut être changé par de la mangue, ca serait trop cool.

Bol que soit-dit en passant, elle a quasi pas touché hein. Heureusement j’avais prévu le coup.

Quand je les ai ramenées a la voiture, elles étaient fatiguées. QUand il a fallu sortir la voiture du parking labyrinthique, elles étaient en train de se disputer. Quand mon ticket a été refusé a la sortie, elles pleuraient, imaginant qu’on était coincées la-bas pour toujours.

[1] Oui enfin, pas pour la nuit hein. Il m’arrive de jeter les filles dehors en journée, dans le jardin, quand il fait beau, ni trop chaud ni trop froid, ni trop sucré ni trop salé
[2] Tu pourrais hein, mais tu créerais des bombes a retardement, c’est que ça a aussi besoin de se dépenser ces petites choses. Penses-y quand à l’adolechiante tu devras les sortir du lit/canapé à coup de pieds au derche
[3] Enfin “propres” surtout parce qu’elles avaient stage piscine avant

Jul 212015
 

Et ouais, c’est les vacances. Et non j’ai rien posté ici depuis (bien) trop longtemps. Mais j’ai des circonstances atténuantes; c’est vrai. Alors que les filles profitaient de leur stage parpaings-piscine et de la deuxième semaine en garde alternée chez leurs quatre grands parents, pendant que je travaillais ma CCNP routing.

Faire d’énormes topologies, apprendre la théorie pour pouvoir la ressortir pour les examens-de-fin-de-module-mais-qui-en-vrai-ne-compte-pas; mais qui pour autant, te stresse pareil que des vrais, le tout sous fond de grandes vacances.

Bref, pendant deux semaines je n’ai quasi pas vu les filles, travaillé de 9 a 23h et tenter de récupérer le retard que j’avais accumulé parce que “ouais mais en fait, y a bien le temps, je suis laaaaarge, ah merde on est déjà le 30 juin?”

Après la phase de découragement “trop compliqué, vie prochaine”, la phase syndrome de la tourrette “Mais bordayl tu vas fonctionner oui, pute de route?” assorti du grumble mode et de la version “ne parlez pas a l’étudiante CCNP sous peine de vous faire bouffer tout cru”, le jour fatidique est finalement arrivé.

Les pieds de plombs,j’me suis présentée, avec dans l’optique de ne présenter que le théorique. Que je réussi somme toute assez bien. Jouette, je présente aussi le pratique. Que je réussi aussi mais nettement moins. Le feedback est lapidaire. Des erreurs grossières se sont glissées dans ma copie, que je ne comprends pas comment je n’ai pas pu les voir (le stress, la fatigue?), le pire c’est que pour la plupart je les ai vue et dites, mais pas supprimées.

Du coup, CCNP route, c’est réussi, “yapluka” étudier à fond et présenter la certif officielle, pour genre, mi septembre, avant de reprendre le chemin des cours début septembre pour la 2e partie, CCNP Switching. D’après le plan de route, on devrait en avoir fini pour début le premier trimestre 2016.

En attendant, il me reste a profiter des vacances avec les filles et en famille.

Jun 292015
 

Aaaaaaaah, la joie d’avoir des “animals” que les enfants peuvent poupouiller à merci [1], que tu peux passer des heures a chercher dans tous les recoins inimaginables, voire retrouvés coincés à des endroits impossibles.

Alors que tes enfants quittent doucement cette période ou ils te collent tout le temps, et surtout aux toilettes [2], tu retrouves la petite dernière remplacée par Rotisha, qui trouve que tes genoux quand tu es sur le trône, c’est ze place to be.

Même si tu as fermé la porte, elle parviendra à l’ouvrir, et dans le cas ou tu l’as verrouillée, tu auras une patte qui passe en dessous et les miaulements déchirants de la créature derrière. Sans compter les risques de vengeances… [3]

Bref, dans la vie des propriétaires d’animaux, comme dans la vie des parents, il est des moments récurrents. Un peu comme les conduire chez le véto. Alors si pour un chien ça ne pose pas de problème, un chat, particulièrement les miens, c’est une toute autre histoire. D’ailleurs si tu regardes dans les rubriques consacrées a Chapupute© et Rotisha© tu y trouveras plein d’essais, tous plus foireux les uns que les autres.

Donc aujourd’hui, je devais retourner chez le véto pour faire piquer Rotisha [4].
Tu penses que à force, j’ai pris l’habitude et que je suis devenue ceinture noire de mettage de chat-ponay dans les Boiboites; avec une technique éprouvée qui évolue au fil du temps.

  • Etape 1: Fermer innocemment toutes les pièces pour circonscrire la bestiole à une pièce unique.
  • Etape 2: S’être assurée avant ça que la cage est bien dans la même pièce, ça serait dommage d’avoir un chat qui, sentant le vent tourner vous file entre les jambes quand vous rouvrez la porte pour aller la chercher
  • Etape 3: Enlever la porte de la cage et la poser de façon tout a fait anodine à deux trois mètres du chat. Compter sur la curiosité naturelle du félin pour aller y faire un tour.
  • Genre sérieusement? Tu crois que je vais rentrer comme ca dans ta Boi-boite? Déjà qu'il faut me compresser pour que j'y tienne...

    Genre sérieusement? Tu crois que je vais rentrer comme ca dans ta Boi-boite? Déjà qu’il faut me compresser pour que j’y tienne…

  • Etape 4: se rendre compte que le chat ne rentrera pas spontanément dans la boiboite et aller le rechercher sous le meuble, 5cm de hauteur, après avoir essayé de lui pousser le cul quand elle est allée renifler la boiboite.
  • Etape 5: Chercher sur google si le crachat de chat dans l’oeil est dangereux pour la vue ou pas et soigner les petites blessures sur ses mains
  • Etape 6: Une fois revêtu de sa full plate, aller rechercher le félin et le prendre dans les bras, tout en le mettant sur le dos et en le pliant savamment pour qu’aucune patte ne dépasse de la boule ainsi formée [5]
  • Etape 7: Pester contre la cage trop petite ou le chat trop grand, pousser le félin pour bien le tasser dans le fond de la boite et la refermer
  • Etape 8: Vérifie bien que la porte de la cage est BIEN fermée. Ca t’évitera de verser le Rotisha sur l’avenue la plus fréquentée du bled en traversant.
  • Etape 9: Te faire un tour de rein en l’amenant chez le véto et en priant pour que la cage, qui s’arque dangereusement, rapport au poids de la bestiole tienne jusqu’au bout [6]

La se termine le périlleux voyage pour aller chez le véto. Après y a l’étape déballage de chat chez celui-ci. Non pas que le Rotisha© soit farouche, mais voyez-vous, à chaque fois qu’elle y va c’est pour se faire piquer. Du coup elle est pas pressée-pressée de sortir de la boiboite.

Elle a compris que s’accrocher au coussin servait à rien, du coup elle a pris le parti de se tasser dans le fond du fond et de mordre et cracher sur la main qui tenterait de s’approcher d’elle.

Vote demande de sortie est irrecevable. Je reste ici. Non négociable.

Vote demande de sortie est irrecevable. Je reste ici. Non négociable.

Qu’importe, les vétos ont l’habitude et la cage un toit amovible. C’est donc sans surprise que le Rotisha© se résigne à subir ses soins.

Fais ce que tu veux, je vais t'ignorer superbement et ta tentative de photo, tu vas savoir ou te la carrer...

Fais ce que tu veux, je vais t’ignorer superbement et ta tentative de photo, tu vas savoir ou te la carrer…

Puis au moins y a pas besoin de lui courir derrière ou de la décoincer de derrière l’évier, rapport qu’elle se trouve toujours des cachettes ou tu dois ramper/te déboiter quelque chose pour l’atteindre.

Et ça montre ses capacités de tassement surnaturelles. Ce qui fait bien rire la véto à chaque fois [7]

Bref, le Rotisha© say fantastik, mangez-en. D’ailleurs présentement elle me fait la gueule et s’est incrustée sur l’estomac de son mai-maitre, occupé a crever sous 3,5m3 de poils et 2,5tonnes de chat.

[1] Bien que ces derniers temps on se demande vraiment qui pougne le plus
[2] Ah mais maman, ca pue!!! Ah ça, je t’avais prévenu, à dire avec un air jubilatoire
[3] Oui en fait, mon chat, il me fait peur un peu. J’habite chez lui plutôt que le contraire, et il serait capable de me tuer dans mon sommeil par étouffement. Ou crise cardiaque. Voire même les deux en fait.
[4] Les vaccins seulement. C’est pas encore pour tout de suite qu’on en fait une descente de lit.
[5] Nan ça lui fait pas mal, c’est fait doucement, pis de toute façon, a son regard elle a compris qu’elle a perdu et cesse de lutter.
[6] Oui, il va falloir prendre le modèle supérieur ou passer au sac. C’est con parce que techniquement, elle a encore de la marge niveau taille. C’est juste que faut croire que le poil ça pèse.
[7] Enfin de moins en moins, vu que la bête approche du format ‘tiiik’