Jul 192011
 

Je pense l’avoir dit suffisamment de fois sur ce blog, depuis de nombreuses années,mais je n’aime pas les gens. Ils me font peur, m’obligent à parler, à devoir raconter des trucs sur ma vie ou de savoir plein de truc sur la leur [1], alors que les trois quart du temps, il faut l’avouer, ils s’en moquent de votre vie et vous vous foutez de la leur.[2]

Ce qui ne m’empêche pas, a l’occasion de devoir fréquenter le Monde du Dehors, [3] pour devoir aller chercher la nouvelle imprimante à la poste par exemple, ou faire les courses, histoire de ne pas mourir d’inanition devant le pc[5]

Du coup, j’ai du sortir, braver le temps d’automne et ses trombes d’eau, avec Lagluante© dans son nouveau sac à bébé [7], direction le bureau de post a une petite centaine de mètres de la maison.
Réceptionnage du colis. Ah ben c’est grand en fait. Un gentil postier me le portera jusqu’au parking, les derniers mètres à faire seront pour ma pomme.

Après réflexions, (et une chute de boite par cassage de poignée ratrapée inextremis, sur un passage pour piétons et entourée de voiture sinon c’est pas drole), les cinquante derniers mètres se feront en voiture, parce que bon, faut pas déconner non plus.

Déposage d’imprimante à la maison, en route vers la ville.
Oh, un couple de (jeunes) auto-stoppeurs.

Le coeur sur la main [8], je les embarque. Ils vont ou je vais, ca tombe bien, ca leur épargnera un trajet aléatoire en bus.

C’est après que ca se corse. Ils sont un peu mal à l’aise (forcément, je ne dis rien), et moi perdue dans mes pensées je me fous à rire.
Pourquoi? Ben en fait, j’ai pensé à ce que j’aurais pu faire: appuyer sur le bouton de verouillage centralisé, ricaner comme je sais si bien le faire en chantonnant “I’m going to kill you, mouahahahahaha”, et d’imaginer leur tête.

Fatalement, encore plus mal à l’aise ils se demandent pourquoi je rigole, et moi, je ne peux décemment pas leur expliquer, ils s’enfuiraient en hurlant, tout en me dénonçant aux flics.

Pour pas changer de ma chance habituelle, le syndic est fermé pour la semaine, le pirouette aussi, je croise le gars qui tient le magasin de bédés dans la rue; heureusement j’allais aussi en ville pour faire les courses, sinon je serais venue pour rien… Mais à force, on s’y fait.

Une fois Lagluante©dans son sac-à-viande bébé, le delaize nous ouvre ses portes.
Bon alors si le sac-à-bébé est bien pratique pour le porter sans les mains, en revanche pour faire les courses, c’est un rien craignos: bébé-touche-a-tout, bébé-fout-le-boxon-dans-les-rayons et maman-sait-pu-se-relever-oskour, sont une partie des jolies figures faites en ce radieux après-midi d’automne été.

D’autant que j’avais plus de petite pièce pour le caddy, ce qui m’a contrainte à prendre leur super truc a roulettes ouske faut se pencher jusqu’au sol pour poser ses denrées.
Cette difficulté étant contournée par un balancement d’objet dans le dit-truc, discipline olympique de la jeune maman sans muscles mais avec dos cassé.

Supporter la litanie de la bestiole qui a faim et qui voudrait bien bectave les compotes ou les boudoirs au choix. Ou encore mettre ses doigts dans la viande hachée, voir même te fausser compagnie (elle est toujours sur ta hanche hein, pour rappel) en tentant de t’escalader.

Passer à la caisse. Ne pas savoir se relever en s’abaissant pour prendre les denrées et donc se hisser à la force des bras et grâce à la caisse pour se remettre debout. Faire un grand sourire au caissier (étudiant et mignon) et poser avec un grand mpfouff le casier sur le tapis et commencer à le vid… ha nan. Le caissier proposera de le faire lui même en scannant les articles.

Donner une compote à LaHurlante© Lagluante© pour avoir la paix. Faire courir la moitié du personnel du delaize pour avoir un bac dans le quel mettre mes achats [9]. Se rendre compte que malgré mon sac à dos bourré, le bac dégueulant presque, j’aurai pas assez de main pour tout porter à la voiture.

Voir la responsable, avec qui on a plaisanté durant tout le passage en caisse (et qui a remplis mes sacs), empoigner le surplus et proposer de me l’amener à la voiture, chose faite une minute plus tard.

Ne pas oublier qu’on a toujours Lagluante©sur la hanche avant de s’asseoir au volant… [10] et démarrer sous les orages menaçant pour rentrer à la maison.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais non. Il commençait à pleuvoir et y avait un père et son fils qui faisait de l’auto-stop. Du coup j’ai exploser ma moyenne de prise en charge d’auto-stoppeur, pour les déposer à … Fedasil. Du coup, pour se comprendre, ça a été super folko: mélange français-anglais-espagnol pour ma part, roumain et ces trois autres langues pour leur part. Mais j’ai réussi à comprendre qu’il avait aussi une petite fille de 4 mois [11].
Une fois arrivée, je pense que j’ai rarement eu autant de remerciements pour un si petit trajet.
Mais bon faut dire que je ne suis pas sûre que les gens prennent volontiers des personnes dont finalement on ne connait pas bien le statut et qui sont réfugiés pour la plupart [12]

C’est une fois rentrées à la maison et la voiture garée sur le parking que le déluge à commencé, et qu’on a pu l’observer à travers les fenêtres fermées…

[1] Et c’est là que je suis heureuse de ne pas être médecin ou infirmière, voire pire
[2] Sauf quand cous êtes empathique comme moi et que vous pouvez pas vous empêcher de pleurer à l’évocation des malheurs de la mère Michou, ce qui vous donne envie encore plus farouchement d’éviter les gens.
[3] Surtout que depuis que j’ai repris WoW, j’ai moins envie de le fréquenter ce monde. Mais c’est la faute au sale temps hein, sinon je l’aurais jamais réactivé mon compte… [4]
[4] C’est bon, on y croit là?
[5] Parce qu’en plus ici, on est pas en ville, donc pas de service de livraison de pizza ou de sushis. [6]
[6] D’ailleurs je suis sûre qu’on ne peut vivre que de pizza et de sushis, avec un trait de coca pour faire passer le tout. Oui je suis très diététique ces derniers temps.
[7] Dont je ferai un J’ai testé très prochaine sur Tambouille et Bidouille
[8] Et le matériel “Dexter” dans le coffre…
[9] Totale Chieuse? C’est moi o/
[10] Non parce qu’avec le sac à dos qui fait contrepoids, et la gamine silencieuse, j’ai un peu tendance à l’oublié, ce qui cette fois encore n’a pas manqué… Elle a trouver ca très rigolo. Moi nettement moins.
[11]Et pour les mauvaises langues et/ou parano, ai gardé l’integralité de ma voiture, n’ai pas été menacée ni rien
[12] Pour ma part, je pense plutôt qu’ils font partie d’une catégorie moins risquée car facilement traçable et je ne pense pas que les gens du patelin ait eu des problèmes avec eux. En tout cas, je n’en ai pas entendu parler

Jul 092011
 

J’allaite/j’ai allaité mes filles, c’est un secret pour personne. Si la grande s’est sevrée d’elle même vers ses 17 mois (aidée en cela il est vrai par la complémentation au bib, ce qui me laisse quand même un gout amère [1]), la petite qui va sur ses 18 mois dans quelques jours est encore accro (et pas qu’un peu) à la tétouille.

Bon faut dire que c’est toujours à la demande, peut-être un peu trop (surtout en remplacement des légumes que cette andouille ne veut toujours pas manger, à part peut être le poivron cru), au gout de certains, mais bon elle est énergique, n’a pas l’air maigre, malgré ses 8kg500, et je parviens malgré tout à encore lui coincé le gras de cuisse dans l’attache du siège auto <[2]/p>

Bref, j’ai une gamine top, qui mange de tout (sauf de la viande et des légumes), toujours IPLV (au moins en 18 mois on est passé de Allergiques au PLV[3] à Intolérante, ce qui en soit est déjà une grande victoire. J’escompte que pour ses deux ans, elle puisse prendre un peu de lait de vache), mais qui a coté de ça court partout, apprend a parler n’est pas farouche pour un sou une fois passé les quelques minutes de méfiance face à l’inconnu.

Mais ça ne va pas à quelques personnes de mon entourage, me poussant à essayer de la sevrer. Même si je n’ai pas envie. Que ce serait mieux pour elle et moi (oui dis donc, t’imagines, je récupérerais une vie pour moi – ce qui n’est pas totalement faux[4]) et peut-être que miraculeusement, elle se mettrait à manger des tas de légumes. [5]
Et en ce qui concernerait le lait, j’aurais qu’a acheter le lait trifouillé hypoallergénique qui coûte un bras, et hop, problème réglé, un bébé super indépendant, plus besoin de sa maman.

Ah et tant qu’on y est, le portage là, bon faudrait penser a arrêter aussi, je vais me péter le dos (c’est sur, 8kg500 en physiologique, ouille), pis ça va pas, elle est trop dans les bras, faut la mettre dans une poussette, elle va devenir capricieuse (bon ça elle l’est hein, mais qu’avec moi), et va pas quitter mes jupes.[6]

Bref, ça m’énerve, qu’on remette toujours en cause mes choix d’éducation, ma façon de faire (ou de ne pas faire) que les autres, eux ils feraient mieux que moi, et que si cette gamine ne veut pas de ses légumes, yaka la forcer.

Avec limite le gros ultimatum d’arrêter l’allaitement a 2 ans maximum. Et après quoi? On me coupe les seins? C’est pas moi qui dit au moins deux ans, c’est m’sieur l’OMS.
Bon d’accord, il a dit beaucoup de connerie aussi, mais bon là dans l’ensemble quelque part ça se tient.
C’est vers deux ans qu’on fait la distinction nourrisson/enfant, après, tant que la petite veut, et que moi je m’en sens capable, ou est le soucis?

En attendant, je profite, râle parfois sur cet état de fait, mais en même temps, je ne suis pas sûre de pouvoir l’abandonner une journée, tellement je suis accro à cette gamine.
Par contre, elle, je pense que ça ne lui poserait aucun soucis, pour autant qu’elle aie quelqu’un qui s’occupe d’elle un minimum

Ne partez pas sans moi

[1] Nan mais c’est vrai, c’est dégueux le lait artificiel…
[2] Siège qui a changé sur l’insistance de Merlin, fini le cosy dos à la route, bonjour le siège isofix face au monde.
[3] Protéines de Lait de Vache.
[4] Et qu’a un moment faut s’arrêter de penser à faire des bébés et vivre un peu pour soit… Nan parce qu’en fait les bébés, ca bouffe les gens, juste retour des nouveaux-nés mangés en fricadelle par des néérlandais.
[5] Oui, la par contre faudra qu’on m’explique le rapport j’ai un peu du mal. Je comprendrais si elle ne mangeait RIEN, en se contentant de mon lait, mais ce n’est pas le cas.
[6] Bien pour ca qu’hier elle est aller chercher un petit garçon de 3-4 ans pour jouer avec tiens…

Jun 092011
 

Alors là, attention, vous avez l’habitude de lire parfois sur ce blog, des trucs pas frais, des trucs de nanas.
Cette fois-ci, c’est un post encore pire, ca parle des règles (meunan ce n’est pas sale), de tuyauterie féminine et de coupelle menstruelle.
Tu connais ma délicatesse légendaire, ma poésie imagée, et mon art de mettre les pieds dans le plat et d’appeler un chat un chat (une chatte une chatte ici, en l’occurence

Je préviens aussi, je vais te parler a toi, nana en face de ton écran, (en tant que mec, à moins que tu n’es les sphincters annaux inexistants, ca t’interressera pas), comme à une copine; après tout, on est dans le même bateau, pas de chichis entre nous donc (et non, les règles ce n’est pas sale, c’est juste ton corps qui a changé)

Continue reading »

Jun 232010
 

Bon, une fois n’est pas coutume, ca va causer sérieux ici, ca va causer cul bébé.
Bon en même temps, pour faire un bébé il a phallus fallut passer par la case cul -assisté ou non, pour concevoir votre Némésis pour les vingt prochaines années et le pire du pire jusqu’à la fin de votre vie.
Non, l’avortement n’est plus valable une fois le morpion né. Un surgélateur assez grand à la limite… (rhooo mais je plaisante hein, un bébé c’est que du bonheur. Et des couches sales. Beaucoup de couches sales. Sauf si vous pratiquez l’HNI[1]. Dans ce cas là, vous risquez surtout des vêtements sales. L’un dans l’autre, je ne sais pas qui en sort gagnant)

Du coup je me suis dit, au lieu de bosser sur Cisco (procrastination, quand tu nous tiens), jouer a WoW, ou m’occuper de ma Némésis personnelle, 5 mois depuis quelques jours, qui présentement compte les abatis conte fleurette a Sophie la girafe, hummm que c’est bon le cuissot d’animal sauvage, j’allais vous parler de tout ce qui entoure la naissance et les premiers mois de vie d’un bébé.
Bon comme je disais plus haut, ca va causer sérieux. Le seul soucis, c’est que même pour causer sérieux, j’peux pas m’empêcher d’avoir ce style là, c’est plus rigolo que les platitudes (et j’vous raconte pas la goule de mes rapports de stages, même si je prend un style plus consensuel, j’peux pas m’empêcher de rajouter une note d’humour par ci par la)
Enfin bref.

Et tout d’abord une petite présentation, pour les grabataires du fond là-bas et ceux qui seraient arrivés ici par le truchement des moteurs de recherches.
Maman au carré de deux adorables petites filles de 5 ans et DEMI (elle insiste fort la dessus) et de 5 mois et des brouettes, j’essaye de faire au mieux avec ce qui s’appelle le maternage proximal.
Mais qu’est-ce donc que cette chose me direz-vous, fronçant le nez de dégout a l’idée d’un truc pro-bobo écolo new age. Et bien non pas du tout.
Alors attention ce n’est pas comme son nom pourrait l’indiquer de materne: pot de confiture, proxi: proximité et mal: mâle, balancer le chiard dans un pot de confiture et le confier a son père parce que nonmého tu m’escagasses l’entrecôte là et j’aimerais bien pouvoir me reposer un peu.

Il s’agit bien de faire la dyade mère-enfant sans avoir le saccro-saint père qui doit venir foutre le brouzouf la dedans dès la naissance parce que maintenant ca va hein, mais bébé c’est dans sa chambre, au bib et picétout. (vi le trait est volontairement grossis, je préfère préciser)
Bon le père il est là aussi hein, on est bien d’accord, il est indispensable et aimé par la mère et l’enfant, pilier soutient, toussa.
En gros (il y a des très bon livre pour expliquer plus en détail ce qu’est le maternage proximal [2]), on pourrait résumer celà par un enfant qui est beaucoup aimer, porter et dont on s’occupe tout le temps ou presque, donc on répond à ses besoins, oui même si c’est être porté pour la 34254e fois de la journée et qui n’est pas relégué dans sa chambre pendant ses longues heures de sommeil.
J’aurais tendance a dire que chaque maternage est différent, fait en fonction de ce que les parents veulent. Certains prendront le pack total: co-dodo, allaitement long, portage, couches lavables, signes[3], hni et DME [4], communication non violente et encore tout un tas d’autres choses.
D’autres prendront juste l’allaitement ou le portage, ou toute autre combinaison qui à ce moment là leur semblait bonne. Certaines choses comme l’HNI ou les couches lavables seront testées puis continuées, ou abandonnées.

C’est ca que je trouve génial dans cette idée, on prend ce qu’on aime, on teste, et il n’y a pas d’examen au final. L’HNI ne fonctionne pas? C’est pas grave, ni bébé ni maman ne seront frustré si on part juste avec l’idée de l’essai. Y a pas de compétition et on ne doit pas se battre avec ou contre le gamin. Le maternage proximal, c’est ca aussi. Accompagner son enfant, selon le moment et ses capacités. C’est pas vouloir en faire un petit singe, une curiosité ou un surdoué avant l’heure, parce que a 13 mois, bébé n’avait plus besoin de couches. Si vous vous attendez à ca, passez alors votre chemin.

Enfin bref, une énorme introduction pour dire qu’à ma mesure, avec mes petits moyens, moi qui ne suis ni professionnelle de la santé ni grande éducatrice, mais juste maman, j’allais simplement donner conseils et liens pour aller aussi loin que vous le vouliez dans cette optique.
Une petite rubrique un peu en dehors de la ligne éditoriale (oué ca c’est du mot qui pète) de ce blog, mais bon, après tout c’est chez moi et j’en fais ce que je veux, avec mes cheveux .
Après on aime ou on aime pas, on peut s’en offusquer, mais en ce qui me concerne, c’est l’option que j’ai pris et je ne le regrette pas, et avec les 5 ans de recul que j’ai sur la grande, j’ai pas l’impression d’en avoir fait un monstre d’égoïsme qui ne sait pas se passer de maman et est totalement impolie.

Donc fatalement, je vais pas commencer maintenant parce que bon, il est déjà bien long ce post, ne niez pas là-bas dans le fond, je vous vois bailler, mais je peux déjà vous dire que le premier post de cette série parlera de l’allaitement.

[1] HNI: Hygiène Naturelle Infantile, où l’enfant ne porte pas de couches, mais ne fait pas nécessairement pipi partout, contrairement à ce que vous pourriez penser. J’en parlerai dans un autre article.
[2] Des livres comme heuu… élever son enfant autrement. Et des sites internet aussi.
[3] Signe avec moi, ou l’on utilise la langue des signes française pour communiquer avec l’enfant avant qu’il ne soit en mesure de parler correctement.
[4]Meuh nan le maternage c’est pas plein de signes qui font peur, ca veut simplement dire Diversification Menée par l’Enfant, où la en temps que novices tous les pouals de votre corps se hérisse, parce qu’il s’agit de ne pas passer par l’étape purée/compote, mais de donner directement à l’enfant des morceaux. Vi, même sans les dents. Et contrairement à ce que vous pourriez croire toujours, non l’enfant ne s’étouffe pas irrémédiablement dans des affres de douleur quand c’est fait correctement. Mais bon, pour ca, il faut les bonnes infos, et le faire au bon moment.