Oct 162012
 

Je suis chômeuse, je l’ai été à base pas par choix, virée un peu avant que j’apprenne ma première grossesse.
Pendant cette période j’ai été tour à tour dispensée, étudiante, re-dispensée et à nouveau en formation. Ce qui fait que j’ai un assez lourd bagage chômage.

Je suis aussi syndiquée [1] et en plus je vis à la campagne [2], du coup maintenant, mon syndic il est ouvert plus qu’une demie-journée par semaine, tenu par une seule personne [3], alors du coup, c’est un peu le seul moment ou tout le monde y va.

C’est rarement la même personne aussi ces derniers temps. Quelques part heureusement, parce que la condescendance a deux balles “tu sais pas gérer ton admin, t’es un peu débile” ca va bien deux minutes, au bout de la troisième t’as juste envie de lui enfourner le téléphone cisco [4] au fond du gosier

Aller au syndic avec Fabi,c’est quelque chose.
Parce que ca fait environ un an que j’y vais toujours pour la même chose. A savoir tenter de retrouver une couverture mutuelle, rapport que y a dix mois de chômage qui manquent à l’appel et que c’est seulement aujourd’hui que la nana à juger bon de me dire que si ils manquaient c’est peut-être bien parce qu’ils n’avaient pas été payés et que c’était bien de ne s’en préoccuper que maintenant, trois ans après [5], fallait pas s’étonner que gniagniagnia.

J’avoue je l’ai un peu coupée dans son élan de moralisatrice a deux balles, étant donné que quand même ca fait plein de temps que je me pèle le cul a essayer de résoudre le problème et que quand j’y serai enfin parvenue – ou pas, ce sera certainement pas grâce a elle.

Enfin bref, quand tu dois attendre deux heures et demie pour t’entendre dire que c’est en fait ton ancien syndicat qui peut t’aider pour gérer la période incriminée, et essayer de débloquer le schmilblik, t’as juste envie que d’une chose la tuer. Non parce devoir se payer deux heures d’aller/retour plus encore deux trois heures d’attente là-bas, ca m’enchante moyen tu vois, rapport au fait que:

  1. L’essence c’est pas gratuit, j’adore me taper presque 200km juste pour … rien en fait les dernières fois que j’y suis aller
  2. Que malgré le fait que je sois chômeuse, j’ai pas que ca à faire, perdre une demie-journée alors que je pleure derrière le temps pour faire mon cisco
  3. Que les enfants ils vont pas se chercher tout seul à l’école ni s’occuper deux-même parce que leur même l’est pas là mais perdue dans les méandres kafkaïens de l’administration

Donc demain ou vendredi, suivant comment j’peux m’arranger pour la récupération des filles à l’école, me voilà bonne pour me taper l’aller vers la capitale, en pleines heures de pointes sinon c’est pas drôle, faire le planton devant le syndic, me retaper un sermon sur “mais comment c’est possible que vous ne vous en pré-occupiez que maintenant” et devoir ré-expliquer toute l’histoire avec cette fois ci le bonus de “mais c’est peut être parce que vous m’avez jamais dit que ca n’avait peut être été jamais payé [6]

Joie et bonheur donc. Je crois que ca méritera un réconciliation avec la vie après à base de Mac Do ou de sushis suivant la récupération ou non des indemnités.

Sinon quelqu’un sait ou je pourrais récupérer un pain de plastique ou du semtex?, c’est pour offrir…

[1] Bien que je me demande de plus en plus a quoi ils ME servent vu qu’ils n’ont absolument pas bougé le petit doigt pour m’aider face aux irrégularités que j’avais à mon taff
[2] Bon avant dans la capitale, mais du coup aller au syndic même s’il est ouvert plus souvent que mon actuel, c’était épique aussi, rapport que curieusement y avait plus de monde qu’ici et qu’on tourne donc aux mêmes demie-journées de perdues quand on y va br>
[3] Concrètement tu as une chance sur deux qu’il soit malgré tout fermé ce jour là. Et en juillet aout, il a été fermé tout le temps, vacances toussa
[4] que de toute façon elle y répond jamais, est-ce qu’il marche au moins, ou alors c’est un dangereux animal qui risquerait de la bouffer si elle y touchait
[5] Alors déjà grognasse ca fait pas trois mais deux, ensuite ca fait un an que j’essaye de résoudre le problème, et que j’en ai été informée par ma mutuelle que genre, quelques semaines avant de commencer a faire les démarches. Même si je plaide coupable en ce qui concerne la désorganisation et le j’m’y prend toujours en dernière minute
[6] Fatalement, on ne peut avoir une preuve que de ce qui existe et a été fait.

Sep 242012
 

Quand les évènements te font craindre le pire, du style ah ben tiens, tu sais ton examen d’entrée pour la formation longue conteur/acteur, que tu balises à fond sur ton passage déjà au naturel, ben le matin quand tu te lèves et que tu vois que y a avis de tempête et grève des camionneurs, tu as juste une envie, rester sous la couette.

Ensuite quand tu pars, et qu’a n’importe quel moment de la journée, chaque fois que tu mettras le bout du nez dehors ce sera pour te prendre le déluge sur le coin de la tronche, ca te donne encore moins envie de sortir.

Bref, j’avais prévu le coup, et suis partie avec presque deux heures d’avance pour être sûre d’être à l’heure. J’ai bien fait, au final je n’en avais plus qu’une à tuer à l’arriver.

Ca m’a laisser le temps de répéter une dernière fois mon conte [1], de trouver les dialogues, contourner les difficultés et lire un peu dans la bagnole, le luxe.

Juste au moment ou je sors de la voiture, pouf déluge sur magle’ évidement sinon ca ne serait pas drôle

Ambiance apocalypse pour fin du monde avant l'examen

Grand moment de solitude après avoir éclaté de rire quand quelqu’un à crié “y a plus de papier” et proposer de scier un rouleau de sopalin pour obtenir deux rouleaux de pq [2], pas merci donc à cette bande de malades qui dirigent le MFC.
Pour corser le tout, et je le savais, la personne qui a parlé est aussi membre du jury devant lequel je dois passer quelques minutes plus tard; ô joie, ou comment se tirer une balle dans le pied [3]

Stressomètre au maximum, c’est quand même devant des conteurs pros qu’on doit raconter notre histoire, on patiente dans le bureau avant d’aller un à un à la boucherie prouver ce dont on est capable.

Racontage d’histoire donc, ou je m’éclate bien au sens figuré, répondage aux questions de “pourquoi que je veux faire une formation longue” puis départ avant les délibés.

C’est en refermant la porte derrière moi que je me suis coincé trois doigts et éclater dans le sens pur et littéral, même que ca faisait super mal dis donc.

Alors j’ai léché mes plaies, pendant les délibés, ca tombait bien, ca m’occupait l’esprit à autre chose [4] et c’est le coeur battant que je me suis dirigée vers les résutats.
Evidement quelqu’un n’a pas su s’empêcher de dire que c’était non, ce à quoi j’ai profiter de mon superbe talent d’actrice pour éclater en sanglot [5], avant d’éclater de joie parce que oui, je suis prise.

Me voilà donc embarquée dans une formation de conteuse/acteur professionnelle, longue de trois ans, et avec sur les épaules des tas de gens qui me verrait bien raconter des histoires à des tas d’enfants lors de tas de contrats d’animations. Pas de pression donc, tout vas bien.

Et pour fêter ça, j’ai même eu droit à un zoli arc-en-ciel sur le trajet, entre deux déluges

Moooooh le choli arc-en-ciel

Récapitulons.
Je suis donc engagée dans un bachelier, en horaire décalé certes, mais qui court sur certains week-end, un cours de hautbois, un groupe de musique celtique ouske y a plein de truc à apprendre et de nouveaux instruments à maîtriser, une formation cisco à terminer et tenter de chopper une formation longue en réseau, et les cours de solfège et harpe de Lagluante© en plus des cours de pinard et de plongée…
Hmmmmmmmm quelque chose me dit que je ne vais pas avoir le temps de m’embêter cette année. et que je la verrai pas passer. Ou alors que je vais mourir…

[1] Mais si tu sais, celui avec les jizos que j’ai du mal à compter et les vieilles carottes toutes rabougries
[2] Trop classe la mutiplication des pains de pq br>
[3] Bon en même temps elle me connait, sinon tu penses bien, j’aurais pas oser…
Je ne comprends pas pourquoi je te sens sceptique sur ce coup.
[4] Aie, j’ai mal bouhouhouhou, j’espère que ce n’est pas cassé
[5] Non, pas de super talent? Ben non alors

Jul 062012
 

L’enfer sur terre. Ce sont les vacances. En particulier quand tu es mère au foyer et que du coup tu ne ranges pas tes gosses dans des plaines de jeux pour avoir la paix, mais tu te les tapes tout du long, de 8h a 22h, et qu’a même pas midi tu as déjà des envies de meurtres.

Bon en vrai j’en suis quand même dégagée deux jours/semaines, pour aller en cours a Trouduculperdu, tenter de retenir la matière, faire les exercices puis rentrer et réceptionner les gamines.

Tout en tentant d’étudier [1], de les empêcher de s’entre-tuer, de jouer un minimum avec elles quand même et de m’occuper un minimum de ma formation hardware qui me regarde constamment avec un air de reproche et un ricanement narquois [2]. Et de réviser, et de me dire que j’ai exactement un mois pour terminer mon étude de module2 et maîtriser à fond les protocoles de routages, le routeurs et le calcul de routes mit VLSM et CIDR [3]

Mais à coté de ca, je prends quand même du temps avec les filles pour les pendre au dessus du puits foutre au congélo refroidir dans la piscine que j’ai rempli toute seule comme une grande de mes blanches mimines et beaucoup trop de seaux d’eau [4], les empêcher de se noyer mutuellement en jouant, et les sortir avant qu’elles ne soient complètement a point, rapport que le soleil il tape un peu

Et puis cueillir des framboises jusqu’au matin tintintin, beaucoup tout plein, pour tenter de faire de la confiture et du sirop, voir des sorbets, suivant la quantité qu’on aura ramasser

Hoooo les zoulies framboises. Mais que va-t-on faire avec?

Et se demander ce qu’on va bien pouvoir faire avec la menthe qui a tendance a se porter un peu trop bien et a étendre ses quartiers un peu partout dans les plates-bandes

Tentative de sevrage de force de Lagluante ou pas?

Du coup, je vais faire incessamment sous peu une confiture framboise/menthe/sucre brun pour le plus grand bonheur des papilles familiales.
Oué, enfin, si les framboises survivent a Lagluante© qui pioche allègrement dans le plat qui diminue a vue d’oeil, tellement que sur le kilo et demi de fruits ramassé, bientôt il n’en restera que trois qui se battront dans le fond du tupperware.

Bref, on a survécu à cette première semaine de vacances, et plutôt bien en plus. Reste a voir si la suite sera aussi bien.

Non parce que toutes les soirées de la semaine prochaine, en plus de mes cours du lundi-mardi, je vais la jouer façon naîade et petite sirène, que j’avoue attendre avec impatience l’occasion d’avoir CINQ soirées sans les filles.

[1] Mais si tu sais, les 20h/sem de travail minimum pour être dans les temps
[2] Aka, mouahahaha, tu feras moins la maligne quand tu devras te taper les huit derniers chapitre en trois jours.
[3] T’as rien compris? C’est normal, c’est de l’informatique réseau
[4] Ah mais on se rend pas compte a quel point c’est long de remplir une piscine coquillage avec deux gamines surexcitées dans les jambes qui voudraient bien y aller plus rapidement que ca dans la piscine

May 282012
 

Non mais allé, je vais pas le cacher, j’en ai chier pour faire le nouveau design, là, surtout les dessins des bugs infos à ne plus savoir qu’en faire, des tags cheloux qui se retrouvait dans le code, mais ou matériellement je n’avais pas accès depuis l’interface de suffusion [1], des questions existentielles pour lesquelles google m’a bien aidée [2], des pages qui voulaient pas s’intégrées comme il faut, bref une horreur.

Mais je dois avouer, je suis cré-cré fière du résultat. Limite j’en tomberais bien amoureuse du design du blog, c’est dire. Je pleurerais presque de pas avoir une interface admin aussi bien que ce que vous vous voyez [3], et pas le moindre petit crobard. Juste l’interface froide et factuelle de wordpress…

Mais bon, c’est pas grave, du coup j’en profite à fond dans la prévisualisation et j’ai mon thème en fond d’écran pour me venger. [4]

Mais pourquoi ce post? Ben pour te parler des nouveauté pardi.
Parce que quand même, ce blog design, il est très bien fait super ergonomique en plus d’être joli, il y a même des pages qui se sont rajoutées, tavu?

Des pages concernant les différents protagonistes, pour mieux les connaitre et avoir une vague idée de à quoi on s’expose quand on les/nous côtoie et histoire de pouvoir mettre de jolis dessins en plus.

Va sûrement encore y a voir un peu de changement niveau esthétique, mais rien à voir avec le chamboulement de ces derniers jours.

Y aussi d’autres projets qui vont voir le jour, dont un que vous découvrirez tout bientôt et dont j’aurais besoin de vous pour le mener à terme.

En attendant, ben ce blog suivra sa routine: des anecdotes, des coups de gueules, des tests et des partages, de recettes de cuisine et autres.

D’ailleurs j’ai tout le matos pour faire un kouign amann, mais un peu la flemme de le réaliser…

[1] Sisi, dans le code (dé)généré qu’il garde par devers lui.
[2] Regarde, tes yeux y piquent pas, c’est donc que je n’ai pas commis de trucs dégueux avec les couleurs
[3] Non mais oui, c’est vrai, plaignez moi, je vais bientôt pleurer. Mais pour d’autres raisons
[4] Non quand même pas.

Apr 222012
 

p>
[0]

S’il est quelque chose qui imprime bien le concept de trou noir temporel [1], sans avoir de soucis de mal au crâne c’est bien la douche dite, rapide.
Mais si, celle que tu jures grands dieux qu’elle ne prendra pas cinq minute d’apoilage-douchage-lavage-sechage-rhabillage, mais qui n’est en réalité ultra-rapide que quand tu as des problèmes de chaudière.

Non parce que disons le clairement, la douche rapide est au voeu pieu ce qu’est le “plus jamais” de la gueule de bois post-biture.
Quand tu entre dans la cabine, tu es sûre de ton fait. Tu n’es la que pour trente seconde, deux minutes tout au plus, mais quand tu en sors bizarrement, y a un long laps de temps qui s’est tiré s’en t’attendre, et en bonus tu as un Chéri fâché ou Beyrouth dans ta salle de bain, suivant les circonstances ou t’avais commencé ta douche [2], a savoir seule ou avec ton singe domestique ta fille laissée en liberté dans la pièce ou en ayant refilé la marmaille à leur père pour profiter pleinement de ta séance d’ablution.

Que tu sois à la bourre, en retard pour le taff, ou simplement pressée dans ta vie de femme au foyer [3] systématiquement, tu sors de ta douche et paf, le gros tout nu trou noir, des minutes passées en loucedé. Limite, tu as gagné trente secondes à peine par rapport a une douche normale.

La douche rapide donc, ne l’est que suivant X Facteur:

  • Ton ballon d’eau chaude a rendu l’âme. Ce sera effectivement et réellement une douche très rapide
  • Ton chéri/coloc/parent en a marre et t’as obligeamment coupé l’eau chaude. Pareil que plus haut, tu sort très vite
  • Le facteur/Témoin de Jéhova/ Gars d’UPS/ voisin sonne à ta porte. Tu sors rapidos de la douche a moitié a poils, t’emballe dans plus ou moins de tissu suivant un savant calcul incluant température, degré de pudeur et masse pondérale [4]. Bon le revers de la pièce, c’est qu’après tu retourne longtemps dans ta douche pour revenir de l’hypothermie.
  • La coupure d’eau tout court. Cruelle et efficace, c’est finit dans l’instant. Y a juste que quand c’est pas prévu et que tu est encore tout savonneux, courir dans toute la maison pour trouver la bouteille d’eau qui te permettra de rincer ta crinière en laissant de l’eau savonneuse partout, c’est moyen cool en fait.

Bref en fait, la douche rapide, c’est un peu mon idéal, mon fils, ma bataille, mon millésime, ma plus belle année ma quête du Graal, alliant efficacité maximal et bien être. Mais c’est pas gagné…

Sinon je t’ai dis que quand je prenais des bain j’adorais y paresser pendant des heures? Et si possible avec beaucoup de mousses, de bougies et un Namoureux?

[6]

[0] Je dirais pas non a une douche de ce type, trouvée ici
[1] Outre la biture au dernier degré, qui en plus de te le faire regretter le (sur)lendemain matin, te colle la honte jusqu’à la fin de tes jours vis à vis de tes enfants, sauf si tu fais appel à un amiTata Kronenbourg
[2] Croire que tu peux prendre une douche même rapide, avec Lagluante© dans la salle de bain, mais pas dans ta douche [3]
[3] Rapport, que tu n’es pas assez maltraitante que pour ébouillanter ta progéniture, ni un assez grand condensé d’abnégation que pour faire une hypothermie pour que la température soit bonne pour ta fille
[4] Qui va bientôt toucher a sa fin, je te raconte pas comment j’angoisse rien qu’a cette idée. Et j’me fais surtout a l’idée de terminer dans un supermarché si j’veux avoir un taf. J’ai rien contre le supermarché hein, c’est surtout les horaires qui changent qui me posent un soucis.
[5] En ce qui me concerne, suffisament de serviette que pour faire le tour de mon impressionnante masse. Deux fois
[6] Ah ben je signe direct hein, pour une baignoire comme celle-la. Trouvée sur ce blog là

Mar 022012
 

Je suis un peu le pendant féminin des personnages de Pierre Richard, celle a qui arrive tout les trucs bizarres, ceux qu’on se dit que mais non, aller, en vrai c’est pas possible.

Des exemples? J’en ai plein. Tiens, pas plus tard qu’hier, en descendant l’escalier, je me suis taulée, et je n’ai du mon salut qu’a mon petit doigt droit qui s’est opportunément coincé dans la rampe, m’empêchant de dégringoler les dernières marches. Comme ca m’avait pas suffit, quand je suis remontée, je me suis pris les pieds dans mon pantalon et me suis éclaté la gueule contre le mur, me refaisant mal à l’omoplate [1], alors que je commençais déjà à douiller sévère de la vessie, rapport à une infection urinaire qui s’installait.

Donc résumons: j’ai un doigt transformé et saucisse zwann, un ensemble épaule/omoplate douloureux et des jambes tuméfiées, rapport au nombre de bacs de bois que j’ai ramener du jardin pour alimenter le poêle [2]. Je rajoute des cernes sous les yeux, un vague PMS, et là c’est sur, tu as tout de suite envie de me demander en mariage. Tu penses que c’est tout? Ben non en fait, j’ai aussi la goute au nez, la gorge qui gratte, et vu que je suis sous deux couvertures, devant le poêle et que j’ai toujours aussi froid, un peu de fièvre peut-être aussi.

A ce niveau là, je n’ai déjà qu’une envie, aller passer quelques jours dans ma couette pour me remettre. Mais je suis déjà au delà de ca. Car la salope j’ai nommé Infection Urinaire à fait son nid dans ma petite vessie à moi que j’ai.
Et qu’elle me fait bien douillé cette connasse. Elle avait commencé hier, mais avait été tenue par une prise de comprimé magique. Sauf que de deux a quatre, cette nuit, elle s’est rappelée à mon bon souvenir, me donnant envie de m’ouvrir le bide avec une cuillère en plastique pour lui faire comprendre que c’était l’heure de dormir.

Un gobage de comprimés plus tard (a deux heures donc et après avoir tourné encore deux heures dans le lit, je me rendors. Pas de douleurs au matin, génial je me dis, elle est partie, pas la peine de prendre un rendez-vous chez le toubib. [3], a midi rien non plus, toute guillerette je pars vers le garage avec Cééé Chaan, histoire qu’elle arrête de faire PIIIIIIIIIIP toutes les trois secondes et demie, parce qu’elle pense[4] que mes feux stop arg, de croisement, anti-brouillard, clignotants,de recul sont défaillants et qu’il est donc de sont devoir de me le dire en piaillant haut et fort, que ca va me coûter au final moins de cinquante euros et une heure trente de temps

Une heure trente pendant laquelle je vais me balader avec Lagluante© sur le dos, dans son manduca et avec le manteau de portage, que pour une fois j’ai réussi à mettre seule et sans me disloquer quoi que ce soit [5], dans le froid, l’humidité et le vent parfois un peu, elle bien au chaud, bonnet sur la tête, moi ayant chaud, ses petites mains me gratouillant le dos.

D’après runkipper, on a fait plus que 3 kilomètres. D’après l’odeur de mes pieds, ca doit être juste.
Bref. De retour a la maison, j’ai été compter les petites pilules magiques qui me restait, histoire de voir si j’aurais de quoi passer le we, si jamais Uri-uri [6] s’invitait inopinément pendant ce we. Bien m’en a prit.
Un y en a pas assez, deux en rentrant de la pharmacie j’ai commencé à douiller sévère. Après avoir prit trois cachets, j’ai encore mal. J’ai peur pour la suite, parce que évidement, c’est le week-end, et que le week-end y a pas consult, que de toute façon je me verrais mal aller chez le toubib de garde pour ça [7]

Donc pou résumer, Uri-uri me fait crééééééééééééééé mal, Lagluante© est chiante comme pas deux, parce qu’elle a pas assez dormi et qu’elle ne veut pas dormir plus, Laglue© n’arrête pas de causer et s’attend à ce que je lui réponde par l’affirmative [8] et mes dernières bûches terminent de brûler dans le poêle, me ramenant au douloureux dilemme avoir froid et moyen mal ou d’avoir très froid et très mal le temps d’aller chercher les bûches, puis éventuellement moins mal et plus chaud si le feu ne s’est pas éteint entre temps.

Ouais, ma vie est vraiment formidable. Je vais m’ablationner la vessie et je reviens

[1]Mais oui, celle qui avait tout déchirer quand j’avais sorti Laglue© de son siège auto y a quelques années, et qui fait que depuis, je suis une handicapée du bras gauche
[2] Parce que ouais, je sais pas pourquoi, à chaque fois que j’en ramène un, j’adopte aussi un (ou deux) bleu sur les cuisses. Total glamour
[3] Toubib chez qui je vais soit pour une grippe/angine soit pour une infection urinaire, genre pas le cas difficile quoi
[4] Tout à fait, voyez ou ce que ca nous mène les voitures pensantes
[5] Rigole pas, c’est la premiere fois que ca arrive et en plus, y avait le gars du garage qui me regardait faire, j’aurais raté jamais je n’aurais osé revenir.
[6] Vu le nombre d’infections que je me fais, autant leur donner un petit nom, ca nous rapprochera
[7] Enfin je dis ca, mais si je me met a pisser du sang ou faire une forte fièvre avec douleurs dans le bas du dos, j’y irai hein, je suis suicidaire, mais pas a ce point la. D’ailleurs pour le moment, j’ai plus tendance a être frigidaire…
[8] Bien sur ma chérie qu’on va mettre la piscine à balles… Un jour maintenant soit gentille, laisse maman mourir dans son coin

Dec 082011
 

Ce blog est belge [1], donc par ici, on fête plus Saint Nicolas, que Santa Claus, ce qui n’empêche pas d’avoir plein de cadeaux pendant le mois, vu que un peu avant, un peu après, y a des gens qui ont décidés d’avoir leur annif, comme par hasard, dans cette plage horaire, juste histoire de se creuser bien la tête dans un minium de temps pour trouver ces chiantures de cadals intéressants, personnels et qui accessoirement feront plaisir à leur(s) destinataire(s) [4].

D’autant que certains vont fêter leurs 35 [5] ans et que donc faut vraiment un chouette cadal pour le 13… [6].

Pour le reste c’était facile, sept ans pour la grande, deux pour la petite, j’avoue j’ai été tentée de faire du recyclage pour la benjamine, mais bon, j’ai finalement trouvé des trucs qui lui plairait pour son annif, et pour le reste, Saint Nicolas, il a vachement bon gout quand même.

Du coup on se retrouve avec des gamines archies pourie-gatées, du genre plein de cadeaux, venant de partout (parents-grands-parents-parrains), et en plusieurs exemplaires, évidement.

Le tout avec des sucreries et autres compotes, qui bien entendu n’ont pas fait long feu…
Dire qu’on remet ça samedi chez mes beaux-parents, me file des sueurs froides un peu, et fait faire la gueule a mon foie et ma balance…

Cette année, comme genre cinq année sur sept, le jour des cadeaux tombait en semaine [7], Laglue© facile a réveiller pour une fois, Lagluante© complètement dans le coaltar, on avait pour une fois, une splendide inversion de leurs rôles, d’autant que la petite entravait que dalle à ce qui se passait.

Du coup, sa deuxieme Saint Nicolas, c’est dans mes bras qu’elle l’a passée, a boulotter les compotes qu’il avait mis à sa disposition, pendant que de l’autre main, elle déballait ses cadeaux.

Cadeaux qui ont remportés tous les suffrages, particulièrement le livre marionnette,
monte le son bella

qu’elle aime par dessus tout, et a qui elle file à manger tout ce qui lui tombe sous la main.

Pour l’autre livre, elle tombe dans le fétishisme, doudouçant la texture douce du bouquin, et racontant l’histoire du petit hérisson dans son propre langage…

Laglue© conquise par sa superbe paire de jumelles, ses skylanders et son doudou lapin crétin


[8], qu’elle traîne a peu près partout et a qui elle fait découvrir le monde. [9]

Pour nous, ce fut surtout l’émotion de voir les yeux briller; de voir Lagluante© pour la première fois de sa vie ouvrir ses cadeaux toute seule, et en profiter vraiment.

Pour moi c’est maintenant l’enfer de devoir lui raconter 57 fois par heure “au litpetit bébé”,

en poursuivant par un jeu avec son livre marionnette, puis ramasser toutes les petites pièces du jeu offert chez mes parents, jurer quand le petit cube pointu se retrouve sous MON pied nu [10] et fondre d’amour, parce que quand même voir ses deux filles s’éclater, ca n’a pas de prix [11]

[1] Des fois que vous l’auriez un peu oublié, c’est en effet pas tous les quatre jeudi que je dis septante ou nonante ici.[2]
[2] J’ai pas non plus crié sur les toits que chic, on a un gouvernement [3]
[3] Comme ca nous aussi on se prendra les mesures d’austérité dans lagle’
[4] Sous peine de représailles terrible de la siouper mozer que je suis
[5] trente-cinq dit !!!
[6] Ca, je pense que on a ce qu’il faut, qui est en train de le narguer dans le fin fond de son bureau, et l’aidera a reprendre si facilement les kilos perdus difficilement ces dernières semaines

Moooh qu'il est tout triste tout seule le pauvre Kenwood, narguant le pov' chéri innocent..

[7] C’est balot, y a juste le temps de voir les cadeaux, de croquer un choco, pis hop, direction l’école. On aurait le temps qu’on les plaindraient ces pauvres pitchounes…
[8] Que Lagluante© essaye de s’annexer, ce qui fait pas mal de cris et de disputes depuis quelques jours
[9] Et bordel, qu’est-ce que ca peut être bavard, une petite fille de sept ans.
[10] Les pieds d’enfants et de bébés, on ça de magique, que jamais ils ne se font mal sur les jouets et autres objets qu’ils ont laissé trainer, la ou tout adulte lui se le ramassera bien douloureusement sur la plante du pied, et de préférence a un moment ou il ne peut pas hurler…
[11] Pour tout le reste il y a eh oui, une certaine carte de credit…

Jul 082011
 

…Mon nouveau blog.
Eh oui, je m’étais promis, il y a déjà quelques semaines, quand j’ai vu que finalement je ferais quelques recettes et que j’avais deux ou trois bricoles à tester, de faire un nouveau blog, centré sur la bouffe la cuisine et les tests, sans tout le coté “je raconte ma vie en large long et travers sur internet, bien que en fait, j’en raconte pas tellement que ça.

Donc du coup, vu que je voulais migrer ce blog, j’en ai profité pour déployer worpress deux fois, et hop, me voici avec un nouveau blog.
Tambouille et Bidouille

De quoi qu’il cause? Je l’ai dit plus haut et comme son nom ne l’indique pas, il parle de cuisine et tests en tout genre, et uniquement cela…
Pour le moment y a peu de choses dessus, forcément, c’est un nouveau-né, il vient d’être ouvert, la peinture est encore fraîche et le design par défaut.

Mais un jour, oui, un jour, il deviendra grand et fort, comme son parent [1]

[1] Oui en fait sauf qu’en réalité, ils sont pas vraiment parents, mais plutôt frère et soeur
[2]
[2] En tout cas, rien que pour lui trouver un nom ça a été dur. Au départ Tambouille et test, ensuite Tambouille test et bidouille, mon chéri me faisant remarquer que ça ressemblait furieusement à testicouille, mon choix s’est finalement fixé a Tambouille et Bidouille [3]
[3] Vachement appuyé par deux autres personnes aussi

Jan 132011
 

Oui bon, j’avoue, ca fait presque un mois que j’ai rien posté, mais je saturais, plus assez de temps ni d’envie de mettre les anecdotes sur ce blog, même si j’en ai plein de compétitions.
Du coup ben j’ai pris du retard; mais c’pas grave, les voeux ont peut théoriquement les souhaiter jusqu’au 21 je pense.

Alors allons y.
Pour 2011, je souhaite de belles grossesses et de beaux bébés pour celles qui ont la chance d’être en cloque, ou qui vont l’être incessamment sous peu.
Que certains se sortent les doigts du U et aillent vers leurs rêves plutôt qu’attendre une hypothétique aide qui ne viendra jamais ou de toucher le fond.
Beaucoup de bonheur, de tête dans les étoiles et de pieds sur terre.
Un nouveau thème pour mon blog, vu qu’on m’a fait remarqué que celui-ci était âgé et que ca fait 4 ans et demi que j’ai rien changé à la beauté [ahem] de ce blog, mais que trop fade, toussa toussa. En plus j’ose plus toucher au code, des fois que je bousille tout
Et tout ce que vous pourriez souhaiter et réaliser, mais point trop n’en faut, il faut en garder pour les années suivantes.

May 212010
 

La panthère de canapé est un prédateur extrêment dangeureux qui pourra s’attaquer à des animaux plus grands que le lui, défendant chèremement leurs têtes, genre un splendide dragon en resine qui n’aura pas survécu à sa chute.
Après sa chasse dangereuse, elle se reposera en hauteur à l’abris d’éventuels ennemis (mais non des jets de kapla vengeur des proprios du dragon)