Feb 112016
 

Le fait d’avoir des enfants peut conduire a des arrêts momentanés de l’intelligence et/ou de la sériousité de l’adulte. Bon après si tu es comme mo à la base, tu pars quand même avec un fameux malus, vu que tu as et auras toujours quatre ans dans ta tête, qu’en plus tu es conteuse, et pire, tu fais parler les objets, que ce soit des peluches, des doudous [1] ou des objets [2]

Alors tu penses bien que quand tu cummules stress, inutilité et enfermement avec ton enfant hospitalisé, FORCEMENT, ca va partir en couille a un moment ou un autre.

Oui, je sais, Laglue© a 11 ans. Du coup elle n’est peut-être pas très réceptive à l’idée, je l’infantilise toussa. Ou peut-être que justement, elle apprécie ce coté complètement fou, en privé. Bref, de ce que je sais, c’est elle qui a demandé sur son lit de douleurs et de drogues et je me suis fait un plaisir d’acceder à sa demande.

Enfin toujours est-il, que pour l’accompagner dans son malheur, elle avait ressorti de sous sa couche de poussière, ce bon vieux Monsieur Lapin, doudou zombie devant l’éternel, toujours vaillant malgré les multiples réparations.

Et que bon, faut dire que Monsieur Lapin, il s’emmerdait un peu tout seul, là, à l’hopital, avec comme seul compagnon Gros Nounours et Roger la potale. Alors il a profiter d’un moment d’inattention de la part de tout le monde pour tenter l’ascension de Roger Baxter par la face nord.

Jusqu'ici, tout va bien

Jusqu’ici, tout va bien


Mhhhprfffff aller, courage on y est presque. Ne surtout pas regarder en bas

Mhhhprfffff aller, courage on y est presque. Ne surtout pas regarder en bas


Ho-hisse, la saucisse, ho-hisse a saucisse ... ... Ce qu'on m'oblige a faire, franchement...

Ho-hisse, la saucisse, ho-hisse a saucisse

… Ce qu’on m’oblige a faire, franchement…


Tadaaaaa, Monsieur Lapin win  */o/*

Tadaaaaa, Monsieur Lapin win */o/*

Tu pourrais te dire que c’est trop, que c’est bon, on va me garder en psychiatrie. Mais j’te ferais pas dire, qu’au vu des dessins de la demoiselle, y avait du challenge niveau drogue hein

Allo oui say la brigade anti-drogue, on nous a appelé pour une créature bizarre

Allo oui say la brigade anti-drogue, on nous a appelé pour une créature bizarre

En même temps, je crois savoir que pas mal de monde nomme son baxter, vu la promiscuité qu’il induit, le fait d’être toujours dans tes pieds, ses tentatives pour te faire tomber ou diffuser les perfs. Donc nous on l’avait appeler Roger. D’ailleurs il était triste Roger quand on l’a remisé, il se sentait un peu comme moi, inutile.

Bon tu me diras, ca se serait arrêté là, ce n’était pas SI grave. Sauf que non. On a été un cran plus loin. A cause des médicaments, la demoiselle était malade. Nausées, vomissements. Et sur un estomac vide depuis 48h c’est pas joyeux crois moi. Alors entre les gémissements, on a inventé le Harry Doctor. Un doctor who boite, qui pouvait se regénérer, mais qui contrairement au vrai gardait la même apparence. Livré avec deux sentiments: content et heureux ou triste et fâché. Voilà.

The 4th doctor.

The 4th doctor.

Voilà, a ce stade, les infirmières du service me regardait avec suspicion, tandis que je les regardais avec mon plus beau et innocent sourire [3]

Je crois qu’on les a complètement perdues et qu’elles ont fait un signalement à la protection de l’enfance quand elles ont vu ça:

Laissez-moi sortir d'ici, elles sont folles, je veux rentrer a ma maison, Oskouuur

Laissez-moi sortir d’ici, elles sont folles, je veux rentrer a ma maison, Oskouuur

Gros Nounours qui tentait une sortie en schlide alors qu’on nous avait annoncé une nuit supplémentaire à l’hôpital, et que vu que c’est un peu mon avatar(te) il exprimait ce que je ne pouvais décemment pas dire.

Voilà voilà, dans la famille “Fou a lier” je demande la mère et l’ainée … Même si j’avoue, j’ai eu droit aux levés d’yeux au ciel et autre “mais maman t’es vraiment TROP bête, alors qu’elle riait sous cape. C’est qu’elle a une réputation a tenir hein.

[1] D’ailleurs tous nommés
[2] Nommés eux aussi, je suppose que si tu es un lecteur régulier, tu te souviens de Gary Cooker, mon cuiseur à riz. D’ailleurs mon éplucheur à légumes s’appelle Roger et mon lave-vaisselle Andy Wash.
[3] Tutafé, un sourire des yeux de la bouche, TGCM.

Aug 312014
 

Et voilà encore une admirable recette qu’elle est bonne postée sur blog. A base de viande et de fruits, parce que bon, voilà, je suis carnivore un peu.

Pour cette recette fabuleuse, si tu es comme moi tu auras besoin d’un back-up pour prendre la main à un moment, sinon tu peux la réaliser seul(e) facilement. De quoi tu as besoin pour ca ?


Facile, voici la liste des ingrédients (pour deux personnes):

  • Temps: Une grosse demie-heure si tu dois éplucher tes ingrédients, un peu moins si tu prends en surgelé
  • Difficulté: Facile. Si franchement, une étape après l’autre et c’est très facile
  • Un bon gros magret de canard
  • Deux petites mangues, plus si tu aimes vraiment ça
  • Des échalottes, deux trois, de l’ail, suivant ton gout
  • Du beurre pour faire revenir les échalottes et l’ail du dessus
  • Du miel, deux trois cuillères a soupe
  • De la sauce soja, quelques aussi
  • Des croquettes pour accompagner


  • On sourit, pour la photo de famille


Bref, pour commencer, tu t’occupe d’éplucher tes différents fruits/légumes. Pour l’ail et les échalottes, émincées finement. Pour les mangues soit tu utilise la méthode des petits cubes ici, soit tu fais comme moi, a la bourrine, avec un économe puis un découpage en lamelles, parce que moi je préfère. Your choice donc.

Une fois que c’est fait, tu prends les échalottes et l’ail et tu fais revenir dans un peu de beurre, puis tu réserves

On se mélange et on blondit

Ensuite tu prends ton magret de canard, avec un couteau pointu, tu fais des croix coté peau pour éviter qu’il se rétracte a la cuisson et tu le fais cuire a feu doux coté peau, le temps qu’il fasse fondre une partie de sa graisse.

Et on sue gentiment dans la poele

Une fois que c’est fait, on met le feu plus fort histoire de bien saisir la graisse restante et on faire cuire le coté chair aussi, a sa convenance. Pour moi c’est plutôt TRES rouge. Puis on hurle parce qu’on s’est pris une projection de graisse brûlante sur la main, que ca cloque. Mettez la main quelques minutes sous l’eau et passer le relais a votre tendre moitié

Une fois la bestiole cuite, vous la retirer du feu et vous verser le soja et le miel dans la poêle, oui avec la graisse restante (vous pouvez l’enlever ou en enlever une partie avant, suivant votre gout

Comment ca, "pas appétissant"?

Vous touillez jusqu’à ce que tu ce beau monde prenne une consistance homogène et sympathique, un peu comme ca

Et on touille, on touille, on touille, threee times, pour pas que ca accroche

Une fois ceci fait, on place les mangues dans la sauce et on les laisse rôtir gentiment. En les retournant de temps en temps qu’elles soient bien imprégnées et deviennent fondantes de partout

C'est le moment de se serrer un peu

Puis comme elles se sentent seules ces pauvres mangues, vous leur remettez sur le coin de la tronche les échalottes/ail reservés au début de la recette. Et vous touillez tout ça

On marie les mangues et les échalottes, pour le meilleur et pour le pire

Quand tout ces ingrédients sont chaud a nouveau, il suffit de remettre la viande par dessus et de la laisser s’imprégner des saveurs, avant de servir.

On réchauffe un peu tout ca un dernier petit coup

Ensuite? Ensuite ben yapluka servir et déguster. Avec un verre de vin rouge par exemple. Et des croquettes, parce que c’est bon les croquettes

Tadaaaaa, a servir avec des croquettes, c'est divin

Et voilà, et bon appétit bien sûr. Après si vous êtes sages et qu’on arrive a 200 sur la page facebook du blog, je vous proposerai la recette des Bébés Spongieux, valeur sûre s’il en est en pâtisserie.

 Posted by at 4:45 pm
Jun 232014
 

Ah ca fait bien longtemps qu’une recette ne s’était pas posée sur le blog. Voici donc préparation bien sympathique de poulet rôti. D’ailleurs en grande et grasse rebelle que je suis, je ne l’ai pas faite un dimanche, mais bien un lundi.

Pour cette recette tu auras donc besoin:

  • Temps de préparation: une grosse demie-heure si tu épluche tes légumes, une dizaine de minutes si c’est deja fait ou surgelé.
  • Temps de cuisson: une grosse heure et quart => 1h par kilo de poulet. Préchauffage a 220°C, cuisson a 200°C
  • Difficulté: facile (si tu n’as pas deux mains gauches. Le coté délicat est le ficelage de la volaille)
  • D’un poulet d’1kg500 minimum, 1k600-700 est un must. Et oui, c’est plutôt utile dans cette recette, dont il est l’élément principal
  • De quelques carottes. Et de petits pois tant qu’a faire
  • De trois petits suisses ou assimilés
  • D’un citron
  • D’échalottes, de ciboulette et d’ail, a ta convenance. Moi j’aime quand c’est goutu
  • De sel et de poivre, a discretion
  • De beurre (salé de préférence,ou mieux, avec des cailloux. Le beurre sans sel n’existe pas, c’est une hérésie. Sauf si tu es au régime sans sel. Et encore)
  • D’huile d’olive de qualitay c’est mieux et plus goutu

Photo de famille

Dans un bol a part, prépare la farce marinade en mélangeant les trois petits suisses avec l’ail, les échalottes la ciboulette et le jus d’un demi citron. Réserve à part

Touille touille you touille ♪ ♪

Pèle tes carottes coupes les comme tu veux, en rondelles, cubes, rectangles, your choice. Dépose les dans le fond du plat. Rajoute les petits pois que tu auras récupéré par hasard en les voyant dans le surgélateur en remettant le reste au froid et mets y une rasade d’huile et quelques copeaux de beurre.

Mariage de l'année, petit pois carottes.

Tu prends la marinade enfourne dans le croupion du poulet et t’essaye de ne pas en mettre partout. En tenant d’une main la bête qui glisse et de l’autre la cuillère pour remplir. Après avoir jurer et en avoir mis plein partout, tu ferme le tout avec le demi-citron qui te reste

Et Brumph, pousse bien, faut que ca rentre

Après avoir artistiquement ficelé la volaille tu la pose au milieu du plat, tu remet un filet d’huile, un peu de beurre et du sel et poivre, et yapluka enfourner dans le four que tu auras préalablement fait pré-chauffer a 220°C.

Poulet, poulet, piou piou piou ♪ ♪

Au bout d’une demie heure, retourner le poulet pour qu’il cuise homogéinement homogéniquement de façon homogène.

Et dans le four, en mode bronzette, tu seras

Au bout d’une nouvelle demie-heure re-tourner le poulet et éventuellement jeter un oeil sur sa cuisson. Dans mon cas, j’ai juste mis une dizaine de minutes en plus et c’était bon

Je suis cuit- recuit et re-recuit. Et délicieux

Au final, il n’y a plus qu’a découper et servir avec un peu de riz/purée/frites/morceau de pain/ebly/whatever, bref, un féculant.
Et bon appétit bien sur

Yapluka manger, bon appétit

Nov 062013
 

Attation, la recette elle commence après le loooong pavé de “ouin ouin el é tro nul la vi” ci dessous, passez donc directement a en dessous de la ligne cro-jolie qui ressemble à ca .-*-.-*-.

Ha ben tiens, ca faisait longtemps que ca n’avait pas causé recette par ici. Non parce qu’en fait, j’ai pleiiiin de photos de pleiiiinnnn de recettes que j’ai faite, mais un peu la flemme de les mettre en page et en ligne.
D’ailleurs si tu as bien vu, j’avais trop la flemme tout court, vu que ca faisait presque un mois que j’avais pas écrit ici. Alors que des anecdotes, j’en avais a la pelle, mais que veux-tu, devant le peu de réactivité des gens, la descente totale de mon blog au concours et le fait d’avoir l’impression que personne ne me lit, même plus mon chat, ni mon facteur, c’est dire [1]; ben le poil dans la main aidant, j’ai rien écrit pendant ce temps là.

Mais vu qu’écrire, je kiff quand même ca bien, même si à part les vaches et les cochons personne ne me lit, et que je suppose que mes recettes sont testées de temps en temps, ou en tout cas au moins lues si je me fie aux stats du blog, en voici donc une nouvelle [3]

.-*-.-*-..-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.

Bref, après cette loooongue introduction voici enfin la fameuse recette:

Gigot d’agneau au miel, soyu, épices et ses légumes de saisons

    Temps de préparation:

  • 30 minutes de découpage, épluchage, nettoyage en tout genre
  • Une petite heure de cuisson
  • Vingt minutes de repos
  • Difficulté: tres facile, faut juste pas être trop maladroit de ses mains quoi

Pour réaliser cette fabuleuse et facile recette, tu as besoin de:

Ingrédients, la jolie famille. Oui, un jour je parviendrai a faire des photos de qualtité, sans oublier d'ingrédients sur la photo. Mais si, on y croit

  • Un gigot d’agneau de deux kgs environ, plus pratique pour faire la recette hein
  • Des pommes de terre: de quoi remplir ton plat entièrement une fois coupées en rondelles, ici y en avait 6, mais tu peux en mettre plus. Ou moins, your choice
  • De potimaron coupé en gros morceaux: environ 250gr, a toi de voir, tu peux en mettre autant que tu veux en fait
  • Du miel: quelques cuillères à soupe. De préférence du liquide. Ici il était solide, mais je l’ai fais ramollir un peu devant le poêle. De toute façon c’est pour badigonner la viande
  • De l’ail: une tête: garder quelques gousses a faire en chemise, coupé le reste dans le sens dans la longueur, ce sera pour piquer le gigot
  • Des échalottes: au gout, ici j’ai juste saupoudré les interstices avec
  • De l’huile d’olive
  • Du beurre, a convenance
  • De la sauce soja: une dizaine de cuillères a soupe
  • Du thym-romarin-autre épice au choix

Début des hostilités:
Epluchage, nettoyage et découpage des légumes: en rondelles assez épaisses pour les patates, de préférence à chair ferme. Les mettre amoureusement les unes a coté des autres pour faire un super lit dans le plat qui va au four. Ne pas oublié d’y mettre une lichette d’huile d’olive avant histoire que ca ne colle pas et que ca ne crame pas non plus.

Epluchées, découpées, nettoyées, casa toujours pimpante

Soigner les blessures des mains dûes a l’épluchage de ce potimaron de mayrde qui en plus t’as bien nicker le seul éplucheur potable qui te restait non sans risquer de t’envoyer la lame dans l’oeil, tu comptes tes doigts et tu coupes le potimaron en morceaux que tu mettra artistiquement en ligne autour du plat.

Après les patates, on rajoute le potimaron et l'une ou l'autre gousse d'ail entière. Puis on dessoude les doigts, collé par les légumes congelés


Rajouter du thym et des échalottes, puis passer au gigot.

Sortir le gigot de son emballage et enlever la graisse en trop, en évitant de découper le chat, qui par l’odeur allèché est monté sur la table, et tante de tirer la viande qui doit faire environ la moitié de son poids. Oui Rotisha est assez lourde. Eviter aussi de se recouper les doigts avec le couteau qui a ripé.
Une fois ca fait, prendre le couteau et faire des trous dans le gigot pour y mettre de l’ail. Le faire un peu partout sur la bête en oubliant pas de la retourner. Assaissonner gracieusement d’herbes en tout genre

Gigot paré, agrémenté de petits morceaux de doigts, et piqueté d'ail

Mettre des noisettes de beurre un peu partout sur la viande, préalablement posé sur le plat, rajouté un fond d’eau, histoire que les patates ne crament pas, ca fera la sauce aussi.
Revenir juste avant et mettre la sauce soja sur le coté pile du gigot, et essayant d’en mettre partout, puis le retourner et en mettre sur le coté face. Le faire avant de mettre le beurre sinon ca marche moins bien. Ah et avant de mettre de la sauce soja plein tout partout, pensez a y mettre le miel aussi. Avant le beurre, et avant la sauce soja. Non je n’avais ABSOLUMENT PAS oublié de vous le dire[4]

'Ga'de ze suis le zoli gigot que tu peux pas t'empêcher de baver dessus tellement je suis beau

Enfourner dans le four préalablement préchauffé a 180°c, en chaleur tournante, cuisson pendant 55minutes si vous aimez la viande rouge. Environ 15 minutes avant la fin, mettre un papier alu sur le gigot. Une fois la minuterie terminée, couper le four, ouvrez la porte et laisser la viande reposer encore 10-15 minutes, avec la feuille d’alu sur la tronche, et le chat dans une autre pièce.
Ca devrait donner a peu près ca a la sortie:

Ca sent bon, ca goute bon et misère, c'est délicieux

Et voila, il reste plus qu’a découper, servir dans les assiettes, avec un peu de sauce et des légumes, et roulez jeunesse, bon apétit.

[1] On est bien d’accord que j’écris essentiellement pour moi, pour faire de chouettes souvenirs aux filles, et pour parfois rendre service, comme expliquer ce qu’est et comment qu’on se sert d’une cup menstruelle, d’un cuiseur à riz, ou de comment faire son propre danbo tout seul, pour le reste je peux bien comprendre que ca puisse être ininterressant vu que ca cause des enfants des autres et que c’est p’être pas très bien écrit [2]
[2] Rho ben oui hein, j’ai une triple fracture de l’ego avec déplacement. Le fait de (encore) pas avoir eu ma formation, avec une forte de chance de prétexte fallacieux type, je suis une fille OMG, et les filles ca peut pas devenir experte cloud ou réseau, juste en première ligne derrière un téléphone, et encore faut qu’elles aient une jolie voix, et que mon blog il tombe dans les dernières pages du concours famili
[3] Même que comme ca je me la garde sous le coude, pour les fois ou je voudrais la refaire
[4] Toujours lire les recettes complètement avant de se lancer dans la préparation donc. Ne me remerciez pas pour ce conseil, c’est tout naturel

Apr 122013
 

Aaaaah les vacances de Pâques, ces deux semaines que tu avais escompté passer en famille, profiter de tes enfants, cuisiner avec elle, bref, s’amuser.


Sauf que en vrai, ca c’est pas exactement passé comme ca.
Il a fallu qu’une chose moche style gastro sur intoxication alimentaire passe par là et me cloue a mon lit/canapé, me faisait passer pour une mourante, n’arrêtant pas de vomir, ne sachant plus manger et encore moins s’occuper de ses enfants.

Une grabataire a tendance geyser quoi. Heureusement le Merlinou a fait du mieux qu’il a pu pour colmater les brêches, s’est foutu de ma propension a manger tout et n’importe quoi a été me dégoter un bac à vomi,travailler de la maison et me préparer à manger quand il était là.

Repas qui se compose de soupe Igloo [1], que je me dois d’avaler rapidement-mais-pas-trop-vite-histoire-de-pas-la-revomir-aussi-sec-mais-assez-rapidemnet-kanmem-sous-peine-de-voir-Lagluante©-me-la-piquer-sous-le-nez. Bref, une soupe challenge quoi.

Déjà pour la préparer quand je suis toute seule et que personne ne peut le faire pour moi [2]. Bref, voici une séquence digne des top chef et autres kitchen emissions, la préparation d’un velouté de tomates par une handicapée de l’estomac, doublée d’apathie, de vomissement et pourvue de deux mains gauches:

  • Etape 1: faire le combo emmener la petite aux chiottes et récupérer le velouté de tomate dans le congélo
  • Etape 2: faire sortir cet ostie de calisse de surgelé dans le bol sans l’exploser a terre et sans marcher sur Lagluante© qui sert ma jambe et qui geint qu’elle a faim [3]
  • Etape 3: verser les deux contenus de flotte sur le surgelé qui baigne tranquillement dans son bol sans l’échapper parce que Lagluante© veut “ouar” ce qu’il y a dedans
  • Etape 4: le taper dans le cro-onde pour sept minutes en évitant de coincer les doigts de la petite dans la porte, et que les 7 minutes se transforme en un autre temps te proposant une soupe sur-cuite ou au contraire toujours aussi congelé
  • Etape 5: aller vomir un coup parce que la station debout en cas de gastro est tout sauf recommandée
  • Etape 6: entendre le “ting” du cro-onde et attendre encore quelques minutes pour aller chercher le bol, histoire qu’il ne paye pas des brûlures du trouze-millième degré à l’épiderme de l’innocente (au mains pleines) que d’office il touchera
  • Etape 7: s’asseoir dans le canapé et enfin commencer a manger la soupe

Bon ca c’est le coté préparation, après y a le coté dégustation, digne d’un remix ko-lantah/fear factor/un repas au pôle-nord.
Il faut profiter du fait que c’est encore trop chaud pour Lagluante© qui fait rien qu’a zieuter sur le bol depuis le début pour en prendre un maximum, mais en faisant attention au ratio entrée/sortie histoire d’éviter de vomir trop rapidement, que sinon c’est l’hôpital pour déshydration et que c’est pas drôle, et que en plus une soupe comme ca, ca se déguste, surtout s’il y a du glutamate de sodium dedans. En gros je suis une droguée des soupes surgelées igloo.

Enfin bref, je commence a laper ma soupe, prenant le soin d’apprécier la chaleur, le gout et l’odeur du breuvage [4], mangeant lentement, cuillère par cuillère, quand Lagluante© se précipite sur moi et m’arrache la cuillère de la bouche pour manger la soupe à son tour. Là ou j’en mange péniblement une, elle m’en arrache trois. Râle quand j’en prends une, et me fais les grozieux parce qu’elle a faim elle.

Que sa mère soit au bord de l’inanition, rienàfout’ c’est sa Majestée d’abord s’il vous plait bien. Que même que ce sera elle qui léchera le bol. Et que les dernières cuillères c’est pour elle aussi. Faut pas déconner.

J’ai quand même réussi grâce a des ruses de ninja et des réflexes de sushis de poulpe vivant à récupérer suffisamment de soupe que pour survivre encore quelques heures dans ce monde de miasme, de microbes et de bacilles. J’espère pouvoir bientôt te raconter d’autres aventures culinaires passionnantes comme “comment confectionner une tartine de brie” ou “la gastro comment la cuisiner quand elle vous pourrit la vie”

[1] Igloo igloo, elle est des notres, elle a bu son bol comme les autres
[2] Aka non, Laglue© est encore trop jeune pour mourir brûlée d’une soupe cro-onde, et que de toute façon je pourrai pas la conduire a l’hosto.
[3] Alors qu’elle s’est enfilé deux bols de corn-flakes juste avant, la charogne
[4] Non parce qu’après plusieurs jours sans pouvoir rien manger ni garder, même un velouté de tomates igloo, ca te semble le ritz

Mar 202013
 

Aujourd’hui, on va faire simple. J’ai deux ingrédients qui traînent dans mon frigo et que je dois absolument cuisiner sous peine de les voir revenir à la vie sauvage qui était la leur avant de se retrouver immobile dans le froid.

A vrai dire, j’aimerais autant éviter, depuis l’attaque du Herve, je suis un peu traumatisée par l’idée des trucs qui peuvent se tramer dans le frigidaire, du coup, j’évite les reproductions, quelles qu’elles soient dans ce microcosme.

Donc, j’ai des oeufs et du saumon à cuisiner. Mais que peut-on faire avec ca? Facile, une omelette au saumon, mais pour changer un peu préparée à la japonaise. [1]

Et de quoi j’ai besoin pour la préparer?
De ceci

Les sacrifiés

    Sacrifiés pour deux personnes donc:

  • Des oignons (2oignons, plus ou moins suivant le gout)
  • De l’ail(une gousse, ou deux, toujours au gout)
  • Des petits pois – 100gr (oubliés sur la photo)
  • Du saumon – 200gr
  • quatre oeufs
  • Mirin – 2-3 cuillères à soupe [2]
  • Sauce soja – 1 cuillère à soupe
  • Un mini cuillère à café de sucre
  • 2 cuillère à soupe d’huile

Marche à suivre:
Mettre les oignons et l’ail dans une poêle, et laisser blondir gentiment.

Ail et oignons, douleurs lacrimales dans ta cuisine

Pendant ce temps, détaillez le saumon en dés plus ou moins gros, suivant que vous le préfériez plus ou moins cuit. Si vraiment vous êtes pas doué en cuisine ou que vous commencez seulement à cuisiner, faites le avant de lancer la cuisson des oignons.

Une fois les oignons (et l’ail) blond, rajoutez les pitis pois (sont rouges, ahahaha).

C'est rond et ca bouge dans tous les sens, ils sont vivants?

Toujours pendant que ça cuit, cassez les quatres oeufs dans un bol, rajoutez la sauce soja, le mirin et le sucre, et battez légèrement avec une fourchette.
Avec doigté on a dit hein, il suffit que les jaunes soient cassés et légèrement mélanger, pas la peine d’y aller avec le batteur électrique.

hop, avant de tout mélanger voilà à quoi ça ressemble, c'est joli le brun de la sauce soja

Une fois que les petits pois sont mangeable sans se casser les dents dessus, rajoutez le saumon.

Le petit poisson rouge ...

Si vous aimez le saumon presque cru, rajoutez l’oeuf directement après, sinon mélangez un peu avec le reste, le temps qu’il cuise un peu.
A ce stade vous devriez obtenir ceci:

Blog, ca n'a pas l'air super appétissant...

Le secret pour la suite, c’est de mettre sur feu assez vif, et de ne pas remuer tout de suite. Il va se former une sorte de pâte d’oeuf dans le fond, à se moment, remuer légèrement avec une cuillère en bois, pour éviter de brûler votre omelette ou qu’elle colle sur la poêle.

Laissez cuire jusqu’à la consistance que vous souhaitez, personnellement, je les aime baveuses

Ca commence a ressembler à quelque chose, maintenant, yapluka mélanger

Une fois l’omelette à votre convenance, servez dans des assiettes creuses avec au choix, un peu de pain ou de riz blanc. Poivrez, et salez légèrement, attention que la sauce soja étant naturellement fort salée, il vaut mieux goûter avant de rajouter le sel.

Il existe une variante sympathique de cette recette, mais a préparer un poil plus tôt.
A ce moment, il suffit de prendre le saumon et de le laisser mariner dans un peu de sauce terryaki pendant au moins une demie heure, idéalement une heure ou deux.
Après détaillez le saumon en dé et mettez les restes de la marinade dans les oeufs. A ce moment là, plus besoin de sauce soja ni de mirin

Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaa o/


Et bon appétit bien sûr – itadaikimasu

[1] Le fait que j’ai un litre de sauce soja et de mirin dans mon frigo n’y est peut-être pas étranger…
[2] trouvable dans les épeceries asiatique, mais aussi au delaize, cependant pas totalement indispensable, mais pour cuisiner japonais, c’est top.

Oct 092012
 

L’avantage quand on a Gary, c’est qu’a force on cuisine beaucoup plus souvent japonais qu’escompté.
Et que comme souvent, je ne respecte jamais les recettes à la lettre et j’y mets ma petite touche fantaisiste, ce qui parfois fait des recettes vachement éloignées de celles du livre. Généralement c’est très bon.
Le “souci” c’est que du coup je connais pas le gout “véritable” de la recette et qu’à chaque fois c’est différent ou presque.

Mais bon, celles mises sur ce blog, on été testées et approuvées par différents estomacs.

Aujourd’hui ce sera une recette facile, délicieuse mais fastidieuse à faire, des boulettes à la Japonaise [1]

Comme d’habitude, une présentation rapide des items dont on a besoin:

Les ingrédients

    Pour deux personnes, tu te dois d’avoir pour les boulettes:

  • 400gr de haché porc/boeuf (ou pur porc, c’est au choix du goût)
  • 50gr de poireaux
  • 1-2 gousses d’ail (perso, j’en mets dans tout)
  • un oeuf
  • 2c à soupe de saké (ou de kirsh ou assimilé)
  • 2c à soupe de maizena
  • sel-poivre-épices quelconques
  • une friteuse et son huile
    Pour la sauce (dans une casserole qui accueillera par la suite vos boulettes):

  • un fond d’eau (8c à soupe)
  • 2c à soupe de saké
  • 2c à soupe de mirin
  • 2c à soupe de sucre en poudre
  • 2c à soupe de sauce soja
  • 2c à café de maizena

Une fois tous les ingrédients réunis, mettez la friteuse à préchauffer, histoire de gagner du temps (que ce soit une friteuse électrique ou une casserole remplie d’huile), et lavez-vous bien les mains, on va préparer les boulettes.

Pour ce faire, facile, il y a juste besoin d’un récipient, d’une fourchette et d’une cuillère.

Pour commencer, versez la viande dans le saladier et travaillez la un peu à la fourchette. Rajoutez les épices que vous voulez (sel-poivre-yuzu pour ma part)
Dégelez les poireaux et émincez les à l’aide d’une tronçonneuse d’un couteau aiguisé, rajoutez l’ail.

Viande plus poireaux et ail, ca commence déja à donner faim

Mélangez bien avec fourchette. Si vous avez suffisamment travaillé la viande hachée avant, ca ne devrait pas être trop difficile

Rajoutez le saké et le sel, remélangez un coup

Vous prendrez bien un saké? Oui un doigt

Rajoutez l’oeuf battu préalablement (oui, c’est plus facile que de le battre dans le plat, quoique ce soit aussi possible), et devinez quoi? Ben oui, mélangez

Après l'enfant battu, voici l'oeuf

Et enfin, rajoutez la maizena et mélangez le tout une dernière fois, histoire que ce soit homogène, que l’oeuf soit réparti correctement que la maizena ait disparu et que le mélange fasse le même bruit qu’une promenade dans la boue… [2]

Vous prendrez bien une ligne de pouuud'

Une fois que c’est mélangé, yapluka faire les boulettes.

Alors là, plusieurs solutions: soit vous êtes équipés et vous pouvez utiliser des formes pour avoir des boulettes originales (les formes spéciales oeufs durs fonctionnent à merveille pour ça), soit vous utilisez la bonne vieille méthode: une cuillère, deux mains (prendre une cuillère à soupe de l’appareil et le rouler entre vos deux paumes jusqu’à obtention d’une boulette plus ou moins ronde.)
Pour ce qui est du résultat, admirez ici:

Mes jolies boulettes. Sauras-tu reconnaitre la forme que j'ai utilisé pour certaines?

Assurez vous que votre friture est a 18O° en testant la température avec votre coude en mettant une première boulette dans votre casserole.
Dans le cas de la friteuse, pas besoin, mettez directement 3-4 boulettes (ou le nombre que peut contenir votre panier) et hop, dans le bain

Allez hop, au bain

Surveillez du coin de l’oeil la cuisson, il devrait en avoir pour 2 ou 3 minutes. En cas de doute, relevez le panier de temps en temps, les boulettes doivent être dorées, mais pas cramées.

Chaud les boulettes, chauuuuuuud

Une fois vos boulettes cuites et laissées sur un papier absorbant pour supprimer un maximum d’huile à taahaaaaaab… ha ben nan en fait, il va falloir préparer la sauce.

Prenez une casserole, mettez-y un fond d’eau.

Et hop, un petit verre d'eau

Rajoutez-y le saké (2càs), le sucre (2càs aussi), le mirin(2càs, quelle surprise)

Hop, deux cuillères de Mirin

La sauce soja (2càs)

Deux cuillères de soja plus tard...

Et pour finir, les deux cuillères à CAFE de maizena (utilisée pour le liant)

De la maizena, attention, pas trop

Mélangez le tout, sur feu doux.

Et hop, on mélange pour obtenir une sauce qui va figer à un moment

A un moment ca devrait commencer à figer, c’est l’instant, il n’y a plus qu’à y mettre les boulettes et à mélanger le tout doucement histoire de bien imprégner la viande avec la sauce .

Hop, on mélange doucement pour imprégner les boulettes de sauce, c'est presque prêt

Et voilà, il n’y a plus qu’à servir.
Avec quoi? Avec un bol de riz, pardi

Résultat: après toute ce temps de prépa, il fait faim, un peu

Vous pouvez rajouter des graines de sésame sur les boulettes pour en sublimer le goût.

[1] Bah oui, forcément avec Gary Cooker, c’est surtout de l’asiatique que je fais pour le moment
[2] Oui, c’est imagé, mais c’est pour être sûre d’être bien comprise, pis c’est bucolique une promenade dans la boue, et plutôt de saison et de circonstance en ce moment

Sep 112012
 

Y a des jours parfois, ou tu te dis que Murphy il conspire rien que contre toi, c’est pas possible autrement.

Je reprends les cours à Trouduculdumonde demain. Déjà ca m’enchante moyen, rapport qu’avec Lagluante© malade, la semaine ou je comptais bosser pour m’avancer un peu et bien je l’ai eu dans l’os. En plus avec les travaux monstrueux que j’ai sur la route, je ne suis même pas sûre d’y arriver un jour. Alors arriver à l’heure, tu penses.

Bref, je suis donc pour un départ à 7h30 AU PLUS TARD.
Oui, ca va être éminament sportif, surtout si tu connais ma propension au toujours à plus que la bourrisme quotidienne.

Pour me réconcilier avec la vie, et vu que l’idée de bouffer un sandwich m’enchante pas des masses, je me dis autant me faire un bon ptit bento, avec du saumon tiens, et en profiter pour cuisiner japonais ce soir.

L’idée était louable, j’avais même été jusqu’à acheter le poisson dit. Manque de pot, cru il s’est révélé tellement dégueux que même le chat n’en voulait pas [1] et cuit [2] tout bonnement immangeable, à moins que tu ne veuilles tenter le suicide à coup d’intoxication alimentaire sévère [3]

Me voilà donc bien marrie, sans repas pour ce soir, ni pour demain; d’ailleurs je l’avais deux fois plus mauvaise, rapport à Gary rempli de trois cup de riz déjà cuit.

Ni une ni deux, passage rapide au ptit magasin du coin pour ramener des oeufs et un vieux poulet à -50% histoire de quand même nourrir tout ce beau monde.

Après une improvisation omelettejaponaise/riz [4], le poulet qui marine gentiment, j’ai commencé à préparer mon bento de demain.
Cuisson coté pile, cuisson coté face, vérification que le poulet il est bien cuit de partout, remplissage de riz, et hop, l’escalope passe sur la planche et est découpée en morceaux [5] et placé sur son lit de riz, avant un nappage en règle.

Ah que ca a l'air petit, chui pas sure que tout y va rentrer et fermer

J’avoue après avoir sorti la boîte de son armoire me dire que misère, j’aurais p’être pas assez à manger; mais c’est ca l’effet magique du bento: tu as l’impression que tu vas mourir de faim avant, quand tu arrives à la fin, tu as plus l’impression que tu vas exploser.
Après un tassage en bon et du forme et un ré-assemblage de bento qu’il faut un BAC+5 pour bien le refermer [6] ca ressemble à quelque chose de diablement mignon

*empile pousse tire* Tadaaaa ayé c'est fermé ET joli

Et même que si tu pensais déjà mourir de kawaïtude devant ta bento-box, ben y a encore mieux pour te tirer la larme a l’oeil devant tant de beauté: le piti sac assorti pour être sûr(e) que ton bento ne coule pas partout dans ton sac. Et y a même un compartiment pour les bébés baguettes.

Haaaaaaaaaaaaaaan y a même le furoshiki cro kawaiiiiiii <3

Bon y a juste un truc que je t’ai pas dit. Je sais pas combien de filles on sera à la formation demain. Maximum deux. Le reste c’est des gars, et pas mal macho. Hmmmm, tu crois que je prends combien pour planté de baguettes cro-kawaï dans l’oeil de Gros Macho Lourd?

[1] Indice de la profonde décrépitude de la chose, vu que Chapupute bouffe à peu près tout et n’importe quoi
[2] Non parce que bon voilà, ca m’aurait fait mal au coeur de le jeter sans même essayer
[3] Note à moi même ne plus tester l’achat de poisson le mardi, et attendre l’arrivage du mercredi
[4] Que j’ai pas vraiment eu l’occasion de goûter, c’est marrant comme Lagluante© elle décide d’aimer les oeufs juste quand j’en ai pas fait assez pour 4. 8 oeufs pour tout le monde c’était clairement pas assez
[5] Pour que je puisse manger avec des baguettes, histoire de rester a 100% dans le thème
[6] On dirait pas comme ca, mais c’est fourbe une bento-box. Y a plein de compartiment partout que tu sais jamais dans quel ordre il faut les mettre.

Jul 072012
 

En flânant, avec les filles dans le jardin, je suis tombée sur ca, qui ne demandait qu’a être cueilli et mangé, pas forcément dans cet ordre là, d’ailleurs.

Que peut-on faire avec ceci?

Alors bien sûr, Lagluante© en a pris son comptant, mangeant plus rapidement que je ne pouvais cueillir et râlant que ça n’allait pas assez vite, allait en piocher dans le tas de sa soeur

Au final, c’est un kilo de framboises qui a été cueilli.
Aux pieds des fruits, de la menthe pousse totalement à son aise, grapillant la moindre place dans le par terre

*ne pas déranger, menthe en expension*

Il ne m’en fallait pas plus pour allier la douceur et le gout de ces deux aliments en confiture.

Aujourd’hui donc, dans la cuisine de Fabi, nous allons vous présenter la confiture de framboises et menthe du jardin.

Pour ce faire vous aurez besoin de ceci

Ohhhhhh maman 'gade c'est Mickey o/


Et plus particulièrement

Tout le monde est bien présent

    Liste d’ingrédients:
    Temps: une trentaine de minutes

  • 1kgs de framboises (un peu plus si vous avez des personnes qui ont tendance a venir manger dans le plat pendant la préparation
  • 700 gr de sucre brun-cassonade (et une masse pour casser celui qui s’est solidifier dans l’armoire)
  • Le jus d’un citron
  • Quelques feuilles de menthe

A partir de là, c’est facile.
Pressez le citron à la barbare dans une casserole a fond épais, une bassine a confiture ou une casserole en fonte.

Pulco, pulco, pulco citrooooon ♪ ♫ - Pressé entièrement à la main

Rajoutez les framboises préalablement lavées, dans la casserole.
Tatanez les joyeusement au presse-purée

Baston, la délicatesse toute féminine de Fabi en action

Une fois qu’elles sont réduites en pulpe, ajoutez la menthe et le sucre et allumez le feu (doux) sous la casserole [1]

Cassez le sucre qui s'est aggloméré a coup de masse

Jurez très fort et très longtemps en essayant de ne pas exploser la vitro pour que le sucre revienne à sa forme originelle, de la poudre, tout en touillant gentiment

Touile touille you touille ♪ ♫

Mettez le feu plus fort, jusqu’a ce que ca bouillone. Une fois que ca bloubloute, y a de l’écume qui va se former. Récuperez là a l’aide d’un(e) écumoir et mettez la de coté. Si vous êtes pas doué comme moi, filtrez pour garder les gros morceaux qui auraient pu passer si vous avez eu la main trop lourde

C'est vrai que vu comme ça, l'écume ne donne pas envie de manger la future confiote


Ah main trop leste, écume refiltrée pour ne retirer que l'écume et garder le reste

Une fois que ca a bien bouillonner et que vous n’avez plus d’écume, vous laissez encore quelques minutes a feu vif, que ca cuise bien convenablement de partout.
Quand c’est fait, yapluka retirer la menthe qui s’est bien planquée dans la casserole et a verser dans les pots.
Un peu

Vide nous cette casserole et nous la remplirons ♪ ♫


Beaucoup

Et glou et glou et glou ♪ ♫


Passionnément

Elle est des nôôôôtreuh sont pot est rempli comme les zauuuuutreuuuuh ♪ ♫


Complètement

Gratter jusqu'a la dernière goûte pour essayer de réparer le carnage de Lagluante

Et voilà, c’est finit, il n’y a plus qu’a laisser refroidir et recouvrir d’une couche de paraffine fondue au bain-marie pour la conservation.

♪ ♫ Tadaaaa ♪ ♫ o/ Bon apétit bien sûr

[1] Ne faites pas comme moi en vous plantant de taque, ca donne l’air con un peu

Jun 012012
 

Bon alors, je préfère prévenir de suite, cette recette sera chaotiquo-anarchique, du fait que

  1. Ca fait plusieurs jours que je l’ai faite, c’est plus tout-tout frais dans ma tête
  2. Mon appareil photo m’ayant lâché en court de route, le pas-à-pas sera juste un tout petit peu foireux

Vous voilà donc prévenus. Cela dit, ca n’empêche absolument pas de faire les recettes, elles ne sont pas compliquées et suffisamment bien expliquées, même un aveugle y parviendrait les yeux fermés [1]

Donc pour ces recettes, on aura besoin en vrac, pour la première:

En vrac et incomplet

  • Gary et son riz, nombre de cup à votre convenance
  • Du saumon: j’ai pris 1kg, mais il m’en restait un peu de trop
  • Sauce soja: 1 cuillère a soupe
  • Sake (ou alcool blanc sec, le kirsh ca marche très bien: 60ml
  • aï-oignons-ciboul(ette)-gingembre-échalottes:1cuillère a café
  • sucre brun:1/2 cuillère a café
  • graines de sésame:1 cuillère à café

Pour préparer cette première recette, il faut du temps, parce que c’est du saumon mariné, et que donc, faut lui laisser le temps de s’imprégner à ce pauvre petit.

Premièrement, prendre un récipient suffisament grand, y balancer la sauce soja, le kirsh/sake, la ciboule, l’ai et le gingembre, mélanger un bon coup

Et glou et glou, il est des nôôôtreuuuh ♪ ♫


Hop

Ce truc? C'est juste pour être très en forme *sourire plein de dents*


Et hop

Mais non, ca va pas corroder ta cuillère, ce ne sont que des bonnes choses

Puis prendre un beau morceau de saumon (environ 200Gr) et le découper en lanière

Mhoooo qu'il est mignon, on le mangerait comme ca


Comme ceci

Chérriieeeeee, ca va trancher menu

Une fois que les morceaux sont découpés, les mettre dans la marinade, sans éclabousser partout

Et plouf, dans la marinade


Et puis mélanger

Faut bien tout mélanger, sans en mettre partout

Yapluka filmer et laisser reposer au frigo le plus longtemps possible

Attention, action

Pour le tartare de saumon, il y aura besoin de

  • Saumon: 200gr a la grosse louche
  • vinaigre balasamique: 3cuillère à soupe
  • Mirin: 3 cuillère à soupe
  • moutarde à l’ancienne(avec les grains): 1cuillère a café bien remplie
  • des échalottes: 1cuillère a café (et plus si affinité)

Tu vois la recette au dessus, ben tu fais pareil, sauf que tu découpe le saumon en morceaux encore plus petits.

Découper en morceaux tout minis encore plus petits que ca

Ce qui donne: mélanger le vinaigre avec le mirin et la moutarde et les échalottes, saupoudrer d’un peu de ciboulette. Mettre le saumon en morceaux dedans, touiller, filmer, réserver au frigo.

J'ai comme un air de déjà vu là, c'est bizarre

On peut passer aux plats chaud
Saumon sukiyaki

Saumon-miel-soja-sésame, le quatuor gagnant

Pour celà c’est facile, il faut pas grand chose:

  • Saumon: 200Gr environ
  • Miel: 1cuillère a soupe
  • Sauce soja: 2cuillères à soupe
  • Graine de sésame

Alors il faut découper le saumon en gros carré pour en faire des brochettes

Mais quelle belles brochettes de sake


Et c’est là que mon appareil m’a lâchée.

Ensuite c’est pas compliqué: on met le miel dans une poêle, on attend qu’il commence a faire des bulles pour rajouter la sauce soja, puis on fait cuire le poisson à sa convenance [1].
Une fois cuit, on le met sur du riz bien chaud, on nappe avec la sauce, on recouvre de quelques graines de sésame, et c’est près

Pour le dernier plat, c’est encore plus simple, y a juste besoin de :

  • saumon
  • sauce terryaki

On met le saumon dans la sauce, on laisse mariner quelques minutes, puis on poêle et c’est tout

Verser la sauce...


Step one and two

...et laisser le saumon s'impregner

Après yapluka présenter ça convenablement, du genre comme ceci

Itadaikimasu o/ ... Même si après avoir tout préparé, t'as plus vraiment crécré faim

[1] Ici c’est juste “coucou la poele”

[1] Ou crevés, voir énucléés par une farde de documents. Ahahaha