Jun 302016
 

Je savais que ça allait arriver. Je décomptais les jours, les filles aussi du reste, mais pas pour les mêmes raisons. Naïvement, je pensais qu’avec un peu de chance, juin viendrait deux fois, ou alors qu’on sauterait a septembre directement, avec une action fastforward [1]

Ou alors qu’un trou quantique s’ouvrirait et que j’aurais de quoi occuper les filles sans moi pendant deux mois.
Mais voilà, on est le 30 juin, l’école est sur le point d’être finie, voire finie pour la Belgique et je récupère deux monstresses surexcitées qui vont passer les vacances à vouloir s’entretuer.

Tu me diras que je l’avais voulu et que j’ai qu’a assumer mon statut de pécheresse [2] ou a passer l’équivalent du PIB belge en stage de vacances, mais vois-tu, j’aimerais aussi profiter un peu de mes enfants [3]

Bref, il va falloir déployer des trésors d’ingéniosité pour les occuper, les empêcher de s’étriper et passer quand même de (trop rares) chouettes moments ensemble.

Bon bien sûr on a joué aussi la carte stage, pour que les filles puissent aussi profiter de leurs parents un peu, en s’arrangeant pour que certaines semaines, il n’y en ai qu’une en stage. Mais globalement, ca fait quand même (trop) peu de stage. Et donc beaucoup de temps a passer ensemble.

Vu comment elles sont trop chiantes, ne se supportent plus et sont sur les rotules, je sens que je vais pleurer ma mère quant à l’occupation du temps que je vais être avec elles [4]

Bref, adieu tranquillité en journée, on se retrouve en septembre. Si je survis jusque là…

[1] Malheureusement, on m’a fait remarquer que cette probabilité était encore plus basse que celle de lancer mille fois mille dés cents et d’obtenir pour chaque essai cent. Pourtant, il me semblait qu’on pouvait tromper mille fois mille personnes…
[2] Coucou Vanyel, coucou les gens parfait
[3] Dix minutes par jour, hors week-end, me semble raisonnable.
[4] Mère indisponible d’ailleurs parce qu’en vacances et/ou au travail. Tu la sens ma grande lassitude?

Jun 062016
 

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, laisse moi te conter mes dernières péripéties.

Déjà, jeudi matin je devais être présente à genre 9h du mat a la capitale, pour passer la première partie de ma certification CCNP. Oui, avec les grèves de trains. Rentrer dans la ville, aller jusqu’au centre, toussa toussa.

J’ai préféré prendre les devant en y allant déjà mercredi soir et passer la nuit chez mes parents. Sauf que j’avais cours avant. Quand finalement je suis partie vers 21h10, le ciel avait une sale couleur jaune et les nuages semblaient avoir de sérieux soucis d’énurésie.

Le temps d’arriver sur l’autoroute, on ne voyait plus la route justement, le ciel était noir, c’était ligth party dans les nuages et pour se guider on suivait les anti-brouillards de la voiture devant.


C’est quand je pensais que ca pouvait pas être pire que l’inondation est arrivée: sous l’intensité des flots, 2-3 cm de flotte sur la route,aquaplanage tout du long, visibilité nulle avec ou sans essuies-glaces et tu pries pour rester dans les ornières du camion histoire de pas quitter la route. Vitesse de pointe, 30km/h et de plus en plus de monde sur la bande d’arrêt d’urgence. Je continue vaille que vaille, pas envie de me faire bourrer le cul en m’arrêtant. Le vacarme est assourdissant, c’est même pas la peine de tenter d’écouter la radio et je suis tendue a l’extrême, naviguant au petit bonheur la chance.Quand soudain, au mètre près ça s’arrête, d’un coup. [1]

J’arrive sans encombre. Le lendemain je vais pour passer la certif. Je suis obligée de prendre un ascenseur pour monter au troisième étage. Ascenseur qui bien évidemment reste bloqué quelques minutes entre deux étages. Je te passe l’alerte incendie pendant que je passais l’examen et l’ascenseur à nouveau à l’arrêt pendant ma descente. Normal life for me.

Du reste, elle est réussie, mais je t’avoue que j’hésite a aller passer les deux autres parties dans ce centre.

Samedi c’était au tour de Lagluante© de s’illustrer dans la maladresse. Ce jour là, on était en répétition dans une église pour l’examen du cours d’orgue, vu qu’ils présentaient la pièce le secret de Fifaro l’organiste et que nous on racontait l’histoire. Quand je dis nous, c’est une équipe de trois. Deux gars et moi. Tous égaux dans le pots de fleur à la tronche et les gentillesses gratuites. Comme qui dirait, on s’aime.

Bref, Lagluante© qui trouvait le temps long n’a rien trouver de mieux que de se fracasser la tronche sur l’autel, l’orgue couvrant ses hurlements et de revenir vers moi, la bouche en sang et l’incisive du bas branlante. Elle est tombée le vendredi suivant. Paye ta culpabilité.

Ce matin, j’ai pris quelques minutes pour me coiffer. Une tresse façon Frozen, enfermée dans un chignon, rapport à l’humidité ambiante. A midi mon poil de tête avait décidé de faire la fête sans moi et sans me prévenir. Résultat, même River Song avait l’air mieux peignée que moi. Je ne suis pas vexée DU TOUT. Saloperie de cheveux.

Pour parfaire cette journée, en reprenant ma voiture sur le parking aujourd’hui, elle a fait “Krong” au démarrage. Un bruit de taule qui n’augure rien de bon. A chaque démarrage elle faisait plus ou moins krong. Fort. En soi c’est pas grave hein, tu sers juste les fesses espérant pouvoir rentrer avant que ta bagnole ne dégueule son dessous de caisse.

Sauf que ce jour là justement, comme tous les autres jours, un flic faisait la circulation sur les rond-points. Et que une voiture qui fait Klong-Krong-Krrr ca ne passe pas forcément incognito. Vise donc le flic qui se retourne, l’arme au poing vers toi. Que tu hésites a lui faire un grand coucou avec la main, un sourire plein de dents vissé sur ta face ou a t’aplatir sur ton siège en espérant ne pas te faire canarder [2].

Heureusement pour moi, j’ai pu passer sans avoir la fouille de bagnole bizarre. J’ai serré les fesses pour arriver jusque chez bô-papa. Parce que le truc sous ma voiture même s’il ne faisait plus klong-krong-krrrrrrr sur l’autoroute faisait quand même bien falbalabalabla-glanglanglan [3], me faisant demander a quel moment au juste j’allais soit m’envoler vers l’infini et au delà soit tel un TARDIS me dématérialiser vers une autre époque/planète.

Fort heureusement pour moi, rien de tout ça. Je suis arrivée en un seul morceau. Quand bô-papa a récuperer la voiture elle faisait plus chkablank-krrrrr qu’autre chose, me faisant craindre le pire. Au final, c’est juste une plaque de protection d’alu qui s’était détachée pour vivre sa propre vie sous la bagnole. Depuis la réparation, elle est comme neuve.

Bon j’ai juste du rentrer avec les pleurs de Lagluante© dans les oreilles, outrée qu’on ai oublié de lui permettre de descendre dans la fosse pour voir à quoi ça ressemblait sous Cééé-Chaaan. Faut dire qu’elle avait été vraiment chiante tout du long et que ça donnait pas envie de lui faire plaisir.

Depuis j’ai juste une hâte, que cette série de la lose se termine et nous laisse un peu tranquille…

[1] Un peu comme ici en fait, à 43 sec
[2] Meunan je n’exagère pas, ou alors juste un peu.
[3] Le bruit d’une plaque qui s’agite et vibre dans la vitesse