Jan 152016
 

Oui mais de préférence pas sur moi.

C’est en gros la conclusion de ce vendredi matin neigeux.

La neige, aaaaah la neige. L’or blanc que j’implore chaque hiver, mais de préférence pas quand je dois prendre la bagnole pour aller à l’autre bout du pays et que malgré toute la bonne volonté du monde, ben ça va pas être possible

Rouler? Ben écoute, ca va pas être possible là toussuite, tousssuite

Rouler? Ben écoute, ca va pas être possible là toussuite, tousssuite

Bon déjà tu t’es réveillée de super bonne humeur, rapport que ton chéri t’as dit y a plein de neige, partout. Levé le plus rapide depuis quelques temps. Tu vas a ta fenêtre et effectivement, y a de la neige. Partout partout.
neige2

Tu t’habilles, n’a pas besoin de cravacher Laglue© pour une fois; la petite, ce sont ses grands parents qui gère la fougère; aux dernières nouvelles, tu ne sais toujours pas si ils sont arrivés a l’école ou pas.

Et puis tu sors. Sous la neige. Drue et froide, qui te fouettes le visage et est traitre sous tes pieds.
Dépose la grande a l’école, rapport au trajet dangereux en temps normal avec une nationale a traverser, mortelle avec la neige et les gens qui pense maitriser le freinage sur bouillie glissante. La déposer à l’école, non sans avoir manqué se rompre le cou quelques fois et trouvé très jolie la plaine de jeux sous la neige

Kikikcé kiveu faire un tour de tobogan?

Kikikcé kiveu faire un tour de tobogan?

Faire demi-tour, aller jusqu’à la voiture, toujours sous la neige qui tombe fort. Voire les voitures bloquées sur la route un peu plus loin, mais bon,c’est pas grave, c’est juste passagé. Arriver a la tienne et la voir sous son igloo de neige.

Ouvrir les portières. Tenter d’ouvrir le coffre. Rentré se réfugier dans la bagnole alors que tu as de la neige fondue qui te dégouline dans les yeux et le cou et que la totalité de la neige qui était sur le toit de ta voiture se retrouve désormais sous tes fesses.

Mettre la clef dans le contact, lancer le dégivrage. Actionner les essuies-glace. Rien. Te demander ou tu as mis cette putanerie de racle glace et être interrompu par un coup de fil, t’annonçant qu’en fait la route ca bloque pas juste chez toi mais partout.

Ressortir de la bagnole et regarder la situation bien en face

Quand ca veut pas...

Quand ca veut pas…


Je rentre chez moi donc. Mais le trottoir me semble pas top, d’autant que y a une benne dessus et que j’ai moyen envie de glisser. Du coup je reste sur la route.

Un gros bruit derrière moi je me retourne, et la neige qui était restée sagement sur le toit de la maison vient de tomber a exactement cinq centimètres de mon pied, et donc de ma tronche. J’aurais été sur le trottoir, je me serais transformée en Lolaf, ou pire me serai finalement rompu le cou.

L’automobiliste hors de sa voiture qui a regardé vers moi a ce moment là était au moins aussi mort de rire que moi. Et déçu de pas pouvoir filmer quelqu’un se faire emplâtrer comme ca.

Du coup je suis chez moi, devant le poêle, regardant la neige tomber et travaillant mon cisco, un oeil sur l’écran, l’autre sur la fenêtre…

Jan 112016
 

Il y a des jours ou je vois ma petite dernière plus sous les traits de mon bébé adoré à moi que j’ai [1], mais sous les traits de la grande fille qu’elle devient.

Ho niveau câlins je n’ai pas a me plaindre, je suis toujours sa déesse, son doudou géant, sa maman adoré que je peux l’appelé mon petit trésor, ma princesse, ma khalessi mon petit chaton

Elle vient toujours me réveiller le matin, pas toujours délicatement d’ailleurs [2], ultra méga déçue les rares fois ou je suis déjà levée, rapport a la taille micro-poilique de ma vessie, inversément proportionnelle a mon tour de taille.

Elle me couvre toujours de bisous câlins avec régularité, environ une fois toutes les dix minutes quand on est ensemble et ce quoi que je fasse. Moyen pratique quand je suis en train de broyer les trouze myions de m3 de lierre qu’on a arraché des murs du jardin.

Encore moins quand tu as l’impression que ton cou ne va pas tarder à se détacher de ta tête, rapport a ton entorse cervicale qui ne s’est pas résorbée en deux jour par magie.

Mais la demoiselle connait les jours. Mieux, elle sait qu’a l’heure ou j’écris ces lignes, dimanche soir donc, son anniversaire, c’est dans deux dodos. Mardi donc. Même qu’elle ne tient pas en place, qu’elle a hâte, qu’elle veut un gatal reine des neiges pour l’école mais attention, de couleur bleue hein [2]

Du coup on a discuté toutes les deux aujourd’hui de ce qu’elle voulait, et voulait faire pour son anniversaire. Qu’elle pourrait choisir ce qu’on mange, quand elle recevrait ses cadeaux, et tout ça.

Elle s’est blottie dans mes bras [4] et a réfléchis très sérieusement. Elle voudrait manger des boulettes a la sauce tomate. Non un quick. Et pouvoir dire a l’académie qu’elle a six ans, ah et à ceux de l’aikido aussi.

Puis elle voudrait avoir un cadeau le jour même. Et un autre quand elle fera son anniversaire avec ses grands parents et son parrain. Mais si elle pouvait en recevoir aussi un au quick, ce serait cool. Et après l’école aussi. Si en plus ça pouvait être un truc reine des neiges, elle serait aux anges. Pas de bol, Frozen est devenu personna non grata par ici. Avec toutes les poupées qu’elle à, les puzzles, les dessins, c’est bon, on sature. Déjà que niveau playmo elle a quasi toute la collections des fées et que niveau princesse on arrive au bout, ca commence a craindre. Heureusement on a Loup qui traine dans un coin et des tas de livres et d’histoires.

Et puis aussi des copains qu’elle voulait inviter. Elle va avoir six ans alors c’est normal d’en inviter six parait-il [5], a la maison, qu’elle les laisserait jouer avec ses jeux et que ce serait super chouette. J’ai trop hâte, je te raconte que ça.

En attendant, c’est un ressort sur pattes qu’on a la maison, un véritable moulin à paroles qui mène la vie dure à sa soeur et vice-versa. Ca promet pour la suite…

Et puis sûrement que dans les prochains jours, j’te raconte comment on a fait son trop super gatal reine des neiges, que si tu étais sur la page fb du blog ou twitter tu as pu suivre quasi en direct

Bon six ans Lagluante, t'as interêt a vachement profiter de ton gatal...

Bon six ans Lagluante, t’as interêt a vachement profiter de ton gatal…

[1] Bon en même temps il serait temps, c’est pas qu’elle va avoir six ans, mais c’est tout comme
[2] Si tu es parent, tu connais sûrement, l’approche sournoise et silencieuse, puis au choix, le saut sur ta vessie pleine alors que tu encore entrain de baver sur l’oreiller ou l’arrachage de couverture épique alors que tu étais si bien sous la couette, avec dans tous les cas un syndrome parkinsonnien aussi connu sous le hurlement tremblotant de “TU DORRRSSSSS [ENNNCORRRREEEEE] MAAAAAAMAAAANNNNNN???????” ce à quoi tu as envie de lui répondre en lui retournant une mandale, “non plus maintenant connasse, la faute à qui a ton avis” mais que, tête dans le cul comme tu es, tu répondra juste par un grognement courroucé, un oeil entre-ouvert et un retournant dans l’autre sens, parce que bon, faut pas faire chier maman quand elle dort.
[3] Son père et moi somme ravis, tu penses, on n’a jamais fait de pate à sucre
[4] Et m’a complètement fait fondre. Dieu que ça me manquera quand elle se jugera trop vieille pour ces câlins, même si elle me jure que ce sera jamais le cas. C’est si mignon la candeur d’une enfant de presk’sizans
[5] Homongieu, dieu des parents d’enfant nés en plein hiver, qui eux aussi comprennent mon désarroi, l’enfer va s’ouvrir sous nos pieds si on a six gnomes à la maison EN MEME TEMPS

Jan 042016
 

Et on commence donc l’année sur les chapeaux de roue. On a terminé 2015 avec une chute de cathédrale gateau au chocolat de la mort qui tue, qui logiquement donc était kamikaze.

Ma première vraie bonne gamelle aura donc attendu le 2 janvier pour se faire.
J’ai acheté mes chaussures chez décathlon. Un conseil, ne fait pas pareil et fuis. Achète toi des vraies chaussures. Je les ai prises en juillet, a plus de 60 boules et elles sont déjà mortes. C’est avec elles que j’ai failli me tuer dans le Yosemite, après avoir dévaler sur le cul les escalier taillés à flanc de montagne.
C’est avec elle aussi que j’ai failli me bouffer le mur en rattrapant une balle vicieuse au squash, le parquet faut croire que ça glisse. Je me suis vengée en coinçant la balle, qui soit dit en passant, était neuve, entre la vitre spectacteur et le plafond.

C’est toujours avec elles que j’me tape ma première commotion de l’année, faite en toute beauté et simplicité. Je te plante le décor.

Il faisait noir. On allait au resto fêter l’anniversaire de ma belle mère. J’avais un joli pantalon noir, une blouse desigual [1], mon manteau doudoune et un super sac Maliki beige que même pas en rêve tu le laves.

Il y avait juste une légère pente boueuse, aka a 45 degrés et d’a peine 1m que Lagluante&copy et son père on franchit sans encombre.

Mon tour venu, j’ai glissé chef , suis tombée sur le cul et ma tête a violemment heurté la bordure. J’ai pas eu besoin de soigner une blessure a l’amour propre tellement ce genre de connerie est habituelle avec moi et qu’en plus il y avait plein de zolies étoiles explosives dans ma tête.

QUand je me suis relevée cahin-caho, j’étais juste dégueux et avait envie de me cacher avec mon mal de tête dans le premier trou venu. C’est donc en crabe et en longeant les murs que j’ai gagné ma place.

Je pensais m’en être tirée a bon compte. Que nenni. Pendant le repas, j’ai commencé a avoir un peu mal en haut du cou. Un peu comme quand tes ganglions ils gonflent. Puis quelques heures après, j’ai eu carrément mal. La nuit a été monstrueuse. Tu sais tu t’endors, puis tu bouges et paf, tu te réveilles en hurlant de douleur [2]

Le lendemain étant un dimanche, j’ai pris mon mal en patience. Activé la démarche Robocop avec le moins de mouvement de tête possible et surtout, surtout évité de bouger.

Ce matin, vu que ca n’allait pas mieux, je suis finalement allée chez le médecin. Qui a diagnostiqué une entorse cervicale.En me faisant bien mal au passage, histoire de vérifier que y avait rien de plus grave. Youpie [3]

Je suis ressortie de la avec une ordonnance pour du valium. Je comprends pourquoi on parle d’éléphant rose associé avec maintenant. Parce que si je ne les vois pas, je les ressens très fortement dans mon corps là. Je me sens lourde a tendance pachydermique et sans énergie. Limite la gelée anglaise de Jurassick Park a plus de tonus que moi. Et en plus, j’ai toujours mal

J’étais optimiste quant à mon potentiel pour 2016, je crois que je vais réviser un brin mon jugement…

Et sinon concernant les chaussures, je crois bien que je vais les découper, les brûler et aller enterrer les cendres dans un autre état. Hmmm genre au Japon tiens, histoire d’exorciser la malédiction de ces chaussures de merde.

[1] La seule de toute le magasin qui n’était pas psychédélique, je crois que c’est une erreur du styliste. En plus elle est jolie dans ses tons de bleus.
[2] Ca doit être mon coté petite nature je pense
[3] Non parce qu’en ce qui concerne les traumas cranien ou l’entorse cérébrale, je suis plutôt à l’abris, n’étant pas équipée pour

Jan 032016
 

Depuis quelques années, il est devenu traditionnel d’inviter quelques potes a la maison pour fêter le nouvel an. Cette fois ci, nous étions 14. Autant dire qu’on était un peu coller serrer sur les canapés.

Bon dans ces 14 personnnes, il faut compter six enfants, qu’on a lâchement abandonner dans une autre pièce. J’avais rentrer une stère de bois pour qu’on ai pas froid.

Puis les gens sont arrivés, chacun apportant son lot de victuailles et de cadeaux. Qui le dessert, qui l’apéro, et les trouze mille bouteilles allant avec, d’autre l’entrée ou le foie gras.


Le potentiel murphiesque était au taquet, d’après les déclaration de certain, même au delà. Faut dire que Vanyel avait démarrer fort la journée, après une nuit blanche pour cause de rage de dents.


On papote et on bois gentiment. Puis on entend Chapupute©, la panthère psychopathe cracher et feuler. Y avait de quoi, les enfants avaient eu l’idée lumineuse de lui mettre un collier de Lagluante© autour du corps. Un collier élastique a grosses perles, lui donnant l’aérodynamie d’un sablier. Non parce que c’était pas autour de son cou hein, mais plutôt entre pile poil au milieu de son corps. Alors si ca a été facile a lui enfiler, lui retirer n’a pas été de tout repos.

Les enfants ont essayé, en vain. Après trois yeux crevés, deux pertes de pouces et une hémorragie jugulaire, Merlin a tenter de s’y coller. On a toujours trois doigts a récupérer au fond du gosier de la bête.

J’ai tenté après. Alors déjà, j’ai apprécié moyen de devoir soulever le sapin de 3m de haut et 42 tonnes pour récupérer le chat qui s’était tassé sous le pied du conifère.

Pour récupérer l’objet litigieux, j’ai utilisé la technique dite de la crêpe, ouske tu applatis le chat par terre suffisament fort pour qu’il ne puisse pas fuir et ne puisse bouger ses pattes que sur un plan. Malheureusement je ne l’ai pas fait assez fort et si je suis parvenue a retirer le collier, je peux présentement voir la gaine des tendons de ma main luire doucement à la lueur des guirlandes du sapin.

Entre les plats, Vanyel, qui a toujours un peu peur qu’on crève de faim quand il est là, avait fait un trou normand, composé donc de sorbet à l’alcool. Cette partie est importante pour la suite.

Puis pour terminer l’année en beauté, on a eu un petit accident. Le gatal au chocolat, qui soit dit en passant est une tuerie et porte le doux nom de “Death by Chocolate” était sur la table de la cuisine, passablement encombrée. Pour éviter qu’il ne lui arrive malheur, une personne dont on préservera l’anonymat en l’appelant Pangolin, s’est dit que ce serait bien de le proteger en le posant sur le couvercle du congélateur.

Vanyel ne se doutant de rien, va pour remettre son sorbet en place. Ouvre la porte de la pièce, n’allume pas la lumière, et patatra, le gateau et son assiette glisse derrière le congélo.

Stupéfaction dans la salle. Ca ressemble a une mauvaise blague de série Z. Les gens se regardent, fou-rire nerveux.

Le confectionneur de gateaux, dans le salon ignore tout du drame en cours. Moi aussi du reste, je suis rester avec lui et quelques autres. Quand tout à coup on m’appelle en cuisine.

J’arrive et regarde ce qu’on me montre. Je ne réalise pas tout de suite qu’il s’agit d’un demi gatal un peu écrasé et qui a perdu sa ganache. Le temps que l’info arrive au cerveau, je percute et saisi la portée du drame. ON me demande d’aller annoncer ça a Setchaya.

Dans ma tête passent différentes façons de lui annoncer la chose:

  • Tiens Setchaya, tu vois ton gateau? Et bien y a plus, casser, tomber, destroyer. *rire démoniaque*
  • Tu connais l’histoire du gateau et sprotch?
  • J’ai un truc pas cool a t’annoncer et je sais pas trop comment te le dire. Sois brave, ca va être dur, mais ne pleure pas

Et trente six mille autres raisons de lui annoncer la chose. Non parce que sérieusement, comment tu veux annoncer une chose pareil a un mec qui a passer trois heures en cuisine pour te faire son gateau?

J’ai finalement opté pour un rire nerveux, et un “ahahaha, la bonne nouvelle c’est que heureusement tu as fait des photos de ton gateau avant, parce que la, ben comment dire, il lui est arrivé un petit accident, mais il en reste encore”.

La demie-heure qui a suivi a été un peu tendue, rapport aux fous-rires nerveux contenus difficilement et aux envies de meurtres du patissier.

Pour commencer 2016 en beauté, on s’est dit que ca serait sympa de lancer des lanternes dans le ciel. On en avait 4, au final on en a utilisé que deux. Rapport que la première a failli resté coincée dans le saule en lui foutant le feu, et que la deuxième on s’est demandé si elle n’allait pas atterrir sur une maison voisine et l’incendier quand malgré les flammes on la vue descendre à fond les ballons. Heureusement elle a finalement décidé de reprendre de l’altitude et de vivre sa vie de lanterne en papier.

Au final, le gateau a été tout mangé et apprécié à sa juste valeur, et l’anecdote du gateau kamikaze restera de nombreuses années dans nos mémoires, personne n’est mort attaqué par le chat et les lanternes n’ont brulé personne.

Sur ce, il me reste a te souhaiter une pas-si-pire au pire et une bonne au mieux année 2016. Que ce cru soit sympathique est tout le mal que je te souhaite.