Aug 302015
 

Que se passe-t’il quand on emmène une Lolly pour la première fois hors des frontières de sa belle Europe ? Et bien pour tout te dire, plein de chose en fait.

Déjà, parce que pour aller a San Francisco, y a pas de vol direct, alors t’es obligé de le faire en deux étapes. En l’occurrence ici, un Thalys vers Amsterdam, puis un avion direct.

Et que la Lolly, elle est partie avec dans ses affaires, un Monsieur Boite, deux Loups, et un playmobil, inopinément retrouvé dans sa poche on ne sait trop comment. [0].

Alors du coup, tu la connais, elle peut pas s’empêcher de faire des photos qu’elle, trouve amusante, mais que les autres feront concours de facepalm par rapport a la bêtise de la chose.

*Tulu* les passagers en partance pour San Francisco via Amsterdam sont priés de se rendre sur le quai n°6

*Tulu* les passagers en partance pour San Francisco via Amsterdam sont priés de se rendre sur le quai n°6

Donc après un voyage en Thalys sans terroriste ni encombre, nous voilà à l’aéroport international d’Amsterdam.

Le point intéressant, est que Schipol doit être l’un des aéroport les plus modernes au monde : équipé de scanner full body[1] et de boite à valises.

Sisi, tu mets ta valise dans un sas, tu scannes ton billet d’avion, il te vérifie la taille/poids/euclidienité de ton bagage, te demande de lui ranger les papattes et de fermer son couvercle, et paf, il t’imprime une étiquette que tu lui colleras dessus avant de le voir s’éloigner doucement vers le ventre de ton avion, le tout complètement automatisé.

Puis après c’est la douane. Chouette dis donc, avec les nouveaux passeports, plus besoin de passer devant le monsieur dans sa guérite. Tu rentre dans une boiboite en verre, elle te lit ton ID, prends une photo de toi, et appelle un garde, qui la main sur son arme vient vérifier que tu n’es pas ton homonyme, dangereuse criminelle, parce que “voyez-vous, votre nom est dans le système, en rouge clignotant avec des gros warning partout” [2]

Quand enfin t’es dans l’avion, ben là, tu te rends compte que tu as oublié tes supers bas de grand mère, aka les chaussettes de contention. Ben mettre ça dans un avion, fut-il transcontinental, crois moi c’est du sport. Surtout quand tu glisses sur le lino de par terre et te rattrape in-extremis, sous les applaudissements de ta rangée. Paye ta honte donc.

Et puis vient le temps du looooong voyage. 12h de vol quand même. Alors pendant le remplissage de l’avion, tu t’occupe comme tu peux…

Je vous sers quelque chose?

Je vous sers quelque chose?

Et puis le temps passe. Et tu trouves toujours de quoi faire pour te dégourdir un peu les jambes le temps du vol.

Un peu comme ça en fait.

C'est vachement haut quand même, hein.

C’est vachement haut quand même, hein.


Ou alors comme ca
La business class, y a que ca de vrai. Vous reprendrez bien une lecture de Grand Ancien. Ca se lit sans faim.

La business class, y a que ca de vrai. Vous reprendrez bien une lecture de Grand Ancien. Ca se lit sans faim.

Même qu’a certains moments, on mange

Poulet ou poisson? Je vais prendre poulet plutot :3

Poulet ou poisson? Je vais prendre poulet plutot :3

Et puis on retourne occuper le temps comme on peut

Quel magnifique paysage

Quel magnifique paysage


Et c’est à nouveau le temps de manger.
Deuxième repas en quelques heures. Buurps. Le pire c'est que c'est pas mauvais.

Deuxième repas en quelques heures. Buurps. Le pire c’est que c’est pas mauvais.


De regarder un peu par le hublot
Neige? Nuages? Les deux?

Neige? Nuages? Les deux?

Et puis enfin, au bout de ces trop longues heures, on atterrit.

Non mais si, malgré tout, la fatigue, le décalage horaire, les douleurs musculaires, je reste jouette

Non mais si, malgré tout, la fatigue, le décalage horaire, les douleurs musculaires, je reste jouette

Tu rêve déjà d’une bonne douche à l’hôtel, ben en fait non, parce que tu vas passer plus d’une heure dans les filles d’attentes des douanes locales, rapport que y a un petit soucis informatique. Tu le sens bien là, le décalage horaire.

Le rêve américain, il est bien bien loin. Comme l’heure de trajet en plus pour rejoindre ton lieu de séjour à base de train qui te dépose dans une zone bien craignos et d’un bus bondé.

Je range ma misanthropie de coté pour rejoindre des locaux, qui nous font visiter la ville et ses quartiers vraiment pas safe de nuit (sous la pluie) ou même en groupe, t’en mène pas large. Oui Tenderloin, évite, franchement. En journée ca passe surement, mais de nuit, le conseil qu’on te donne c’est “tu traces et tu ne t’arrêtes pas. Jamais. Sous n’importe quel prétexte”. Paye ton stress façon ficelle de string sur Maggie de Block donc.

Bref, a première vue, et sur un premier jour, SF, c’est grand, et tres pentu.

On dirait pas comme ca, mais ca monte. Fort

On dirait pas comme ca, mais ca monte. Fort

Le seul coin complètement plat c'est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Le seul coin complètement plat c’est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?


Le seul coin complètement plat c'est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent

Le seul coin complètement plat c’est le carrefour. Sinon ca monte ou ca descent


Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

Mais ne serait-ce pas Bay Bridge la tout au loint?

[0] Vraissemblablement par le truchement de Lagluante© qui a tendance a prendre mes poches comme espace de rangement personnel
[1] Vous mettez les pieds sur les marques, vous levez les mains au dessus de la tête. Un conseil, évite la danse lascive dans le tube, parce que après, y a fouille corporelle. Et que si t’as fait l’andouille, elle risque d’être un peu plus intense. Oui, j’ai testé pour vous.
>
[2] Véridique. Autant te dire qu’a l’arrivée aux USA, j’en menais pas large et je m’imaginais déjà au mieux refoulée pour le vol retour, tiens à nouveau 11H d’avion dans ta face, au pire façon Orange is the New Black, parce que oui, je ferais une Red parfaite, a défaut d’être dead.

  3 Responses to “SF, première”

  1. J’adore tes photos dans l’avion. Chiche qu’on peut faire pire l’an prochain dans l’avion? :-p

    • Bien sur, on va faire BIEN pire. Nos deux talents, conjugés au génie de Poutchie et Merlinou, on va tout déchirer \o/

  2. ^_^ Drôle comme d’habitude. Et dépaysant !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.