Mar 262015
 

On va continuer sur un florilège Lagluantesque, on aurait tord de se priver. Après avoir manqué se faire sprotcher par un camion [1], chu dans l’escalier [2], voila donc le nouvel accident de Lagluante© aka la gamine découpée.

J’ai appris plus tard que c’était par le verre d’une montre et qu’elle s’est bien gardée de nous dire qu’elle l’avais cassée, enfin bref, posons le décors

Il est 18h53, je termine de cuisiner le repas, quand j’entends une petite voix un chouïa inquiète qui vient vers moi

  • Lagluante© mamaaaaan, je me SUIS fais maaaaaaaal
  • En dedans de moi même: tiens, elle a capté l’auxiliaire être, oui ma chérie qu’est-ce qu’il y a?
  • Lagluante inquiète: Maaammmannnn je m’ai coupppéééééééééé ca fait maaaaaaaal
  • En dedans de moi même toujours: tiens là l’auxilliaire il y est …. Hein quoi qu’est-ce ?
  • Lagluante© pleurant a chaud bouillon: oui et ca saiiignnnne, bouhouhouhouhouhou j’ai mal
  • Je ne vois toujours pas la gamine, je cours vers elle. Effectivement, ca saigne. J’embarque la gamine sous le bras, direction la salle de bain: c’est rien ma puce on va voir

Un nettoyage de plaie plus loin, je vois ça

Je vais toute mourir la tout de suite, j'ai mal, je me vide de mon sang

La pharmacie ferme donc tout bientôt. Vu la tronche de la plaie je préfère aller y faire un tour des fois que le steri-strip soit nécéssaire. Je traine donc une gamine hurlante jusque là bas. Arrive a temps. Tombe sur la pharmacienne qui est phobique du sang. Nettoie la plaie pour la montrer pendant que la gamine agonise [3]


Le matériel adéquat et une sucette plus tard, plus quelques engueulades style “non on ne lèche pas/ne fait pas lécher sa plaie par le chat c’est dégoutant” ou “non tu la caresse pas non plus tu attends que je te soigne” c’est une main toute neuve qui mangeait la sucette récuperée a la pharmacie pour blessure de guerre

Et voilà, c'est tout réparé

[1] J’en rigole maintenant, mais quand ca s’est passé j’aurais buté le conducteur de mes mains. On ne frole pas les trottoirs quand ils font 30cms de large bordel et pas a plus de 50km/h, sauf si on veut tuer des gens
[2] Les deux dernières marches, mais elle m’en parle encore
[3] J’aurais le temps, je la plaindrais dis donc

Mar 252015
 

Lagluante© cinkans et encore toutes ses dents donc, est une formidable enfant, pleine d’imagination et d’histoire rocambolesque, débitées a qui veut l’entendre [1]. Je suis d’ailleurs bien placée pour entendre ses histoires.

La dernière en date, c’était ce midi. Elle vient me voir, grave et commence:

  • Lagluante© maman quand tu étais petite et que je n’étais pas encore là, tu as cassé quelque chose à moi que j’aimais très très fort
  • Moi, tête dans le cul, migraine en cours: Whut? De quoi qu’est-ce?
  • Lagluante© sérieuse: oui maman, c’est vrai, tu avais cassé un verre à moi que j’aimais beaucoup et je serai très triste (oui, elle maitrise les temps, contrairement aux auxiliaires, elle était pas encore là on a dit, cherche pas, c’est logique
  • Moi, perplexe: Ha, ho, he… Ben…
  • Lagluante© bon prince: oui mais c’est pas grave, je t’en veux pas, tu n’as pas fait exprès
  • Moi, ayant laché l’affaire: ah ben heuuuu, tant mieux merci chérie…

Bon faut savoir que la plupart du temps, y a une logique dans ses idées. Dans celle-ci, je vois bien le moment ou elle a cassé un verre qu’on m’avait offert pour mon anniversaire. J’avais été triste, je lui avais dit et elle était désolée pour moi. Je pensais juste pas que trois ans après, elle s’en souviendrait encore.

Sinon, elle me parle encore régulièrement du papillon qu’elle a sauvé de la noyade l’été passé. La mémoire des gosses, c’est quelque chose d’effrayant parfois…

[1] D’ailleurs je vois absolument pas de qui elle pourrait tenir ça dans la famille, c’est pas possible on a dû me l’échanger a la maternité

Mar 232015
 

Aaaaaah, le Rotisha, couillon de chat devant l’éternel, chat-ponay tigre qui a eu le malheur de developer une maladie de peau l’emmenant de façon récurrente chez le véto, avec la joie et le bonheur de se faire piquouzer fois deux (corticoïdes et antibios)

Donc, alors que ca faisait quasi quatre mois que le Rotisha avait la paix, voilà qu’elle nous refais une poussée carabinée avec des croutes assez impressionnantes sur la face.

Rendez-vous pris chez le véto donc. Sauf que je t’en avais déjà parler avant, mettre les chats dans la boi-boite à chats c’est un peu assez sportif en temps normal. Genre il faut être 47 et avoir un équipement full plate complet, avec une pince télescopique pour plus de sécurité. Sauf que là j’étais toute seule.

Et que le Rotisha, il avait élu domicile dans une boite trois fois plus petite que lui, répondant au doux nom de Creepy, et que je ne pouvais décemment pas découper pour récupérer la bestiole, vu que c’est un peu le déguisement de Laglue©.

Tu ne comprends pas? Attends, un petit dessin vaut mieux qu’un long discours

Mais c'est qu'il est caché le Rotisha. Comment c'est qu'on va le sortir de là? (j'ai oublié mon pied de biche)


Donc le Rotisha il est bien planqué dans la boite, dont l’ouverture ne permet pas de le sortir étant donnée qu’elle est plus petite que le chat lui même. Je le sais, j’ai essayé. Plusieurs fois. Outre que le chat est un animal hyper compressible, c’est aussi un animal doté de griffes, de dents et de tonnes de poils.

Bref, essayer de désincarcerer le chat manuellement, c’est un peu beaucoup un échec. Et ca le rend moyen voir pas du tout jouasse

Non. Je ne sortirai pas. Non négociable. Essaye toujours et j'te bouffe le bras

Heureusement, le Rotisha, il est aussi un peu con-con sur les bords et donc facilement bernable, un jouet, tu l’agites devant sa demeure, il sort la tête. Tu éloigne le jouet, le Rotisha, après un moment de reflexion, il suit. Après, “yapluka” attraper la bestiole et la pousser dans la cage.

Sauf que, quand la cage est horizontale, ca ne marche pas. Le Rotisha est de mauvaise composition et t’as beau pousser, ca rentre pas. Te reste la solution dite de la cage verticale.



Tu mets la boi-boite à chats debout, ouverte, tu prends Rotisha a bout de bras, te rend compte que du bout des pattes avant tendu jusqu’au bout de la queue elle fait a peu près ta taille (gloups), et tu passes les pattes arrière dans la boite, puis le reste de corps. Arrivé aux épaules tu tasses un peu puis tu clape la porte sous le regard meurtrier du chat, qui te promets une vengeance terrible

Je me vengeraiiiiiiiiii!!!!!!! En attendant, parle à mon cul

Pis tu vas chez le véto avec la cage et l’animal, le tout à pied, en portant l’ensemble qui pèse un âne mort. Sortir le Rotisha de la cage. Piqures, retour de l’animal dans sa cage. Et là, un espoir pour la suite, pour peut-être éventuellement éviter les rechutes: un shampoing. Oui, tu as bien lu, on va pouvoir essayer de laver Rotisha, 3m20 au garot, 42T1/2, 43m3 de poils.

Bon il va bien falloir attendre quelques jours, qu’elle soit destressée, que les médicaments fassent effet et qu’on soit deux, mais ca promet du sport. Note qu’elle a l’air de rien avoir contre l’eau a priori hein, c’est juste qu’on a pas encore essayer de la balancer dans la baignoire. Mais j’avoue ne pas être pressée. Et avoir peur. J’ai trop hâte tiens. Ou pas.

Mar 092015
 

Aaaaaaah le bonheur des prémisses du printemps, un beau soleil, 15°c, du jardinage, en top, parce que sinon il fait trop chaud et que j’aime pas trop transpirer.

Ca te permet de: te faire griffer des épaules jusqu’aux mains par ces putaneries de ronces, ce qui te donne un air de baroudeur total délire.

De te prendre des tas de végétaux dans le soutif, parce que évidement, rabattre des trucs avec plein de petites graines, bah ca passe toujours dans tes boobs, c’est rigolos.

Mais y a pire, bien pire, genre quand tu rabats la vigne dans la serre, qui a pris un petit peu beaucoup ses aises, que limite quand tu la coupe, tu as l’impression qu’elle est en train de s’enrouler autours de toi façon boa constrictor, tellement bien, tellement serré que tu n’es pas sur de pouvoir sortir un jour de là, vivant.

Donc tu coupes gentiment les sarments au dessus de toi quand tout à coup le drame, une grosse araignée poilue et noire te tombe dans le décolleté, pil poil au milieu de tes seins.

Tu te retrouve donc a pousser des cris d’orfraie et a te tripoter les boobs pour la virer de la. Et crier encore plus quand tu l’attrapes par une patte avant de la jeter bien loin et manquer te la prendre sur le coin de la tronche.

Je crois que je vais pas m’en remettre et que ma prochaine journée jardinage, je la fais avec un col roulé en plus des gants en maille, histoire de garder mes mains intactes, saloperies de ronces

Mar 082015
 

J’ai acheté un gros oeuf kinder mignon, que je compte manger pour mon annif. Les filles l’ont bien entendu vu,sinon c’est pas drole. Lagluante est persuadée que je vais “partager”. J’en connais une qui va être vachement déçue dis donc.

Bon en même temps, je ne suis pas un monstre, elles vont avoir des pez my little ponies elles.

Mais de temps en temps, elles sont relouzes un peu. Genre, elles adorent Monsieur Nounours, une peluche que j’utilise pour dormir non comme doudou, mais bien pour ne pas me réveiller en pleine nuit en hurlant parce que mon épaule s’est ankylosée et que ca fait mal a crever.


Elles en sont fan, se battent pour dormir avec et ralent quand c’est l’autre qui peut l’avoir pour dormir.

Mais curieusement quand elles le mènent là ou il ne faut pas, y a plus personne pour le ramener dans ma chambre.

Posons le décors.
Je prends ma douche, dans la salle de bain donc. Je vois le nounour par terre.

  • Moi:Dites les filles, vous voulez bien aller ranger le nounours dans ma chambre? Vous savez bien que je ne veux pas qu’il traine ici
  • Lagluante: Nan, j’ai pas envie
  • Laglue: Moi non plus
  • Moi: …
  • Moi: … Très bien, celle qui le ramène pourra dormir avec lui ce soir
  • Laglue: D’accord j’y vais maman
  • Lagluante: Non moi

Inutile de te dire qu’elles se sont disputés pour le ramener, courru dans le couloir, essayé de se l’arracher des mains et que la petite a perdu. Je l’ai entendu pleurer toutes les larmes de son corps dans le couloir comme quoi c’était trop injuste et qu’on était trop méchantes

Inutile de dire non plus que j’étais, en mère indigne totalement morte de rire devant cette manipulation infantile.

Mar 062015
 

Lagluante© cinkans, profite très fort d’une semaine sans sa soeur, aka “rhooo la pauvre, elle part toute la semaine avec ses copines moi aussi je veux y aller”.

Quand elle s’est rendu compte que ca sous-entendait pas de Laglue© et maman pour elle toute seule pendant une semaine, ca a été la danse de la culotte propre dis donc [1], et elle a utilisé tout ce temps a bon escient pour

  • Me faire lire ses trouze milles bouquins et en particulier le cauchemar de poche [2]
  • Me faire des calins/papouilles/squattage de bras
  • Fêter son anniversaire avec sa meilleure topine
  • Me piler à “Fort comme un dragon” le jeu de mémory rigolo qu’elle a reçu, sans même avoir besoin de tricher
  • Profiter de mise au lit seule.

Ce soir c’est le dernier, Laglue© revient demain. Ce qui semble légèrement chagrinée la petite, vu qu’elle pourra plus piquer le doudou de sa soeur. Qu’a cela ne tienne, elle a d’autres trucs en réserve. Genre piquer le cache-oreille tout poilu de cette dernière, se le mettre sur la tête pour je cite “pouvoir dormir la nuit sans entendre les bruits”.

Alors que j’arguais que son père ne serait peut-être pas très d’accord avec l’idée, elle m’a répondu tout naturellement et complètement sérieuse: “ne t’inquiète pas maman, il ne le verra pas”; avant de planquer l’objet litigieux sous son oreiller.

J’avoue avoir eu bien du mal a garder mon sérieux et avoir fait jouer la solidarité parentale avant la féminine…
Y a pas, qu’est ce qu’on se marre dans cette maison

[1] Cherche pas, j’ai juste TROP de lessive en retard pour le moment, ca m’obsède un peu.
[2] Moi aussi j’en veux un il est cromeugnon ce cauchemar

Mar 032015
 

Ma voiture s’appelle Cééé Chaaan. Officiellement parce que c’est une C3, officieusement, parce que “C” c’est aussi la première lettre de Christine. Mais si, la voiture psychopathe de Stephen King [1]; ben aujourd’hui, elle aura jamais aussi bien porter son nom.

D’habitude, quand je m’arrête en bagnole, je met toujours le frein à main ET la première, histoire d’être sûre que la bagnole ne bouge pas. Oui sauf que, aujourd’hui, ça c’est pas exactement passer comme ca.

Je m’arrête. Me met au point mort, moteur tournant parce que mon portable est presque mort et que j’ai besoin d’encore un peu de batterie pour terminer ce que je fais. Mes roues ne sont pas droite dans l’axe de la route comme on me l’a appris un jour à l’auto école, et crois moi,ça a toute son importance pour la suite.

Je tire le frein à main, coupe le contact et ouvre la portière. Sors de la voiture avec la désagréable impression qu’elle bouge…

Mais bordel de merde, c’est qu’elle bouge vraiment!!! Au point mort, avec le frein à main pas tirer à fond, elle commence a se déplacer, et comme elle a les roues tournées vers l’exterieur, c’est vers moi, et accessoirement la nationale qu’elle se dirige.

J’ai juste eu le temps de faire un bon de coté, puis de me précipiter sur la voiture, tirer le frein à main en tournant le volant et essayant de remettre la clef dans le contact pour la ramener sur le bas coté en évitant le panneau qui était devant.[2]

Bref, j’ai réussi, Céé Chaan n’a rien, moi non plus à part quelques courbatures et une grosse poussée d’adrénaline.

D’ailleurs je suis sûre qu’elle l’a fait exprès. Elle me regardait après avec ses phares d’un air fourbe et suffisant. Même que quand on lui a fait l’entretient, elle s’est fait un devoir de tâcher le sol du garage tout neuf qui était encore immaculé. Paraitrait même qu’elle aurait ricaner.

Ma bagnole est une psychopathe. Au Secours…

D’ailleurs demain si tu es sage, je te raconte comme vermifuger un chat ponay-tigre. C’est très sportif aussi. Puis ca t’en veux pendant les dix prochaines années.

[1] Si tu es un fidèle lecteur, ma tondeuse s’appelle comme ça aussi. Et si j’avais une tronçonneuse, nul doute qu’elle porterai aussi ce petit nom. Comme tout truc potentiellement dangereux avec un moteur
[2] Et avec que deux mains (gauches) crois moi, c’était sportif