Oct 312014
 

J’ai reçu comme cadal d’anniversaire, il y a quelques mois déjà, de la part de Setchaya et Koochie, une place pour le concert de Lindsey Stirling à l’AB.

Il avait fallu décompter les jours, attendre impatiemment le 30 octobre, mais finalement, on y était.

Totalement impatiente, avec les jambes préparées a une longue immobilité [1], on est arrivés a la salle a l’heure. Y avait du monde. Crébocou en plus. Heureusement, on a su se trouver une place d’ou on voyait quelque chose.

Première partie du concert: un gars alliant Parkinson au syndrome de la Tourette et tournette [2], y a une performance technique, mais j’accroche clairement pas.

Un peu d’attente, le temps de dire des conneries a/avec mes deux compères, d’avoir envie de crier FUHA dans la salle voir si y a des potes ou pas, et ça y est, ca commence.

Elle apparait derrière un rideau noir, violon en main et danse…

Début du concert, avec un peu d'imagination, tu peux voir une grande ombre, c'est bien elle, Lindsey Stirling

Pour la suite ça a été très vite, les morceaux s’enchaînent. On nous avait prévu un sons et lumières, c’est bon là, on en prend plein les mirettes

Un violon, du beau son et de l'émotion (oui, je suis pouet poète a mes heures)

Le tout entre-coupé de pauses pour qu’elle puisse parler un peu, et accessoirement se reposer d’avoir sauter a gauche et a droite en jouant de son instrument [3], plaisanter sur le Gaga style, dire vouloir être sexy [4] et c’est reparti pour un tour. Des mélodies ultra connues, d’autres un peu moins, on est emportés dans son univers, elle nous mène ou elle veut.

Du son et lumière, et toujours, du violon

Le concert continue, d’autres pauses arrivent, un speech sur l’importance de la confiance en soi, du fait que chacun est unique, et qu’il ne faut pas avoir peur d’être soi-même. Des paroles faites pour aller droit vers le coeur des ados, plein de positivisme et de choses simples mais que l’âge ingrat ou adulte fait parfois oublier.

En livrant savamment des petits bouts d’elle-même [5], une projection de photos et vidéos d’elle jeune; elle parviendrait presque a faire croire que les choses sont aussi faciles qu’elle le dit, ou tout du moins qu’en s’en donnant les moyens on peut

Le temps de méditer ses paroles pendant quelques instants, c’est reparti pour un tour, de la musique, de la danse, ils sont cinq sur scène: elle, son percussionniste, son pianiste et deux danseurs. Pas le temps de regarder ailleurs, la foule est absorbée par le jeu de la danse et de la musique

Violon et danse, coordination motrice au top

Une nouvelle pause. Le temps d’appuyer sur le clou “soyez unique, soyez vous, soyez heureux” des explications sur l’une ou l’autre chansons et créations et c’est le moment d’allumer toute chose qui brille pour le balancer au rythme de la musique, ce que la salle ne s’est pas privé de faire

Séquence émotion, éclairage au briquet, téléphone et autres leds et batons lumineux

Je ne sais pas combien de personnes étaient là, mais la salle était pleine, les deux étages aussi et pas mal de monde a joué le jeu. Quant à applaudir siffler ou crier, je pense qu’on a été entendu.

Bref, ca a été un concert fabuleux. Un du genre de ceux ou on se sent vivant, ou on ressent et partage les émotions données par l’artiste. La dernière fois ou j’ai été remuée un peu comme ça c’était lors de mon premier concert de Dead can Dance. Tout à fait dans un autre genre mais j’y ai retrouvé le même genre de feeling.

Un concert inoubliable donc. Merci Lindsey et à bientôt j’espère

Au top de la forme quand toi tu as mal aux pieds au dos et un peu chaud

Ah oui, désolée de la qualité pourrave des photos, j’ai fais ce que j’ai pu, mais comme dit plus haut, avec un peu d’imagination tu peux la voir. Dommage si tu n’étais pas au concert c’était quelque chose, je ne peux que te conseiller d’aller la voir quand elle reviendra.

Et sinon, des expériences de très chouette concert, vous en avez?

[1] Monter et descendre cinq fois six étages a pied sur la journée, passer son temps de midi trop court a ingresser, traverser la moitié de la ville a pied pour rejoindre sa voiture. Oui, le concert était debout
[2] Bon ok je suis méchante, j’étais pas très réceptive, mais j’ai malgré tout beaucoup d’admiration pour le gars, c’est une vraie performance ce qu’il fait et être première partie n’est jamais facile. Mais le set qu’il a sorti c’est pas mon genre.
Le pire c’est qu’en écoutant ces autres trucs y a des trucs que j’aime. Et il est encore plus doué que ce qu’il a montrer hier. Mais clairement j’irais pas un concert
[3] Perso, ca fait vingt [putain d’] années que je joue de la flûte mais jamais je parviens a faire le tiers du quart de la moitié du dixième qu’elle fait hein.
Bon déjà, je sais pas danser, ca aide pas. Mais niveau coordination c’est pas ca non plus. Puis directement ca donne nettement moins classe que le violon en fait.
Et sinon le coup de vieux dans la tronche des vingt ans, ca y est ça c’est fait, je vais m’ouvrir le ventre avec mes instruments et je reviens.
[4] Okay cay bon madame tu cray sexy, pas besoin de le travailler encore plus, d’ailleurs si tu pouvais partager un peu ca me ferait plaisir
[5] Tu peux ranger ton petit sachet gros dégoutant, ce ne sont pas des rognures d’ongles ou des cheveux

Oct 282014
 

Bon.
J’ai passé toute une partie de la journée à LLN avec les filles et Preuve.
Résultat: on a profité des 25 ans de Slumberland [1] (et Lagluante© a reçu en cadal une peluche de loup cromeugnone)

Bonzouuur, ze suis Loup, le nouveau doudou de Lagluante...

j’ai quelques livres en plus pour nourrir mal PAL [2], on a enfin trouvé la poupée Elsa qui faisait de l’oeil aux deux filles et qui va être recycler en cadal de “A chaque fois que vous vous disputez avec cris et coups, vous ne pourrez pas avoir la poupée ce jour là, elle restera bien emballée dans son papier Grande Récré” [3]

J’ai eu beau avoir essayé de les lester avec une crêpe à la crêperie bretonne avant d’aller a la piscine, ben ca à pas marché. Deux heures plus tard, elles étaient encore en vie, et en pleine forme. Malgré la traversée de la ville à pied en long, large et travers pour cause d’Ingress

Bon d'accord, il est tard, vous avez froid, faim, êtes a moitiés mortes et voulez rentrer. On peut y aller maintenant, j'ai terminé ce que j'avais à faire

Fait le tour-ki-fait-plaiz’ a l’Esplanade aka GrandeRécré/Nature&Découvertes/Librairies/TrucsAmiémières [4], elles étaient encore en forme.

D’ailleurs, y a une “promo” chez Ikks en ce moment. Tu leur achètes pour 130€ de fringues, estampillés Monster High, tu reçois une poupée moyennant encore 5€ en plus. Sisi, je t’assure

J'espère que tu as un rein et un poumon a vendre, rapport au prix des différents vêtements

Bref, j’ai tenter de les assassiner en terminant mon tour d’Ingress pour avoir mon niveau dix, causer a une verte qui faisait pareil, que c’est le moment de rentrer, dans le froid, le vent et la nuit.

Je pensais ramener deux cadavres, aidée par le changement d’heure, ben rien du tout hein. Elles étaient et son actuellement en pleine forme, attendant que le rôti de biche aux mangues, sauce au miel et soyu et mélange d’épices soit cuit et prêt a être mangé…

Des monstres je dis, j’ai engendré des monstres…

Bon au moins, elles ont apprécié leur journée et sont restées quasi tout le temps dehors, ou dans la flotte.

Et par chez vous, c’est comment les vacances?

Grrrrrr non mais d'ou tu me tiens comme ca? Tu veux pas non plus me mettre une plaque de prisonnier avec ta double photo halacon?

[1] Trois mangas achetés, le quatrième gratuit. Je vais de ce pas vérifier les tomes qu’il me manque. Je te signale d’ailleurs qu’ils ont édités les Cités d’Or en manga. Voilà. Je dois vite retourner chez Slumberland, et braquer une petite vieille.
[2] En fait un, le deuxième est pour Laglue©
[3] Ah mon avis, elles vont pas l’avoir avant longtemps…
[4] Tiens, ca me fait penser qu’on a pas fait l’arnaque cette fois. Pas le temps sûrement

Oct 202014
 

Bxl - Darsana - Photo Niantic


Avant-propos: oui ça (re)parle d’Ingress, de résistance, de FUHA et d’anomalie. Ah et de ma vie aussi, un peu.
Peut-être qu’un jour je traduirai ce post en anglais (ou que quelqu’un le fera pour moi, ou en dira la substance). En attendant, il sera ici en français, parce que bon voilà, j’avais envie/besoin de l’écrire épicétou.

Maybe, one day, i’ll translate this post in English,because, Ingress is at least more in English than any other languages. And the 1/2 of my team don’t speak French. But for now, it is just in French, because my blog is in French and I have already say something similar in G+

Je n’ai jamais été une meneuse. D’ailleurs les gens, j’aime pas ça. C’est compliqué, susceptible, faut les ménager et j’ai autant de diplomatie qu’un porte char leclerc. En plus je suis handicapée sociale et je les comprends pas, du coup dès qu’il s’agit de fédérer ou de leader, je laisse la place aux autres avec grande joie.

Je préfère être dans l’ombre, la petite main prête a donner un coup de main ou plus, mais qui sera jamais sous le feu des projecteurs, parce que de un, le feu ça brûle, de deux, j’ai déjà des gens qui viennent me dire bonjour que je sais même pas/plus qui ils sont [1], alors si je devais être connue par encore plus de monde, j’te raconte pas le beau bordel que ca serait. [2]

Bref, j’avais lancé y a quelques semaines l’idée de faire une équipe exclusivement féminine lors de l’anomalie Ingress sur Bruxelles. Qu’on savait même pas encore comment elle allait s’appeler. [3]

Je pensais même pas que ça allait prendre, tu parles, rassembler quinze meufs de nationalités différentes, pour essayer de monter un portail P8 international c’était un peu gros.

Mais c’était sans compter sur quelques facteurs exterieurs…

  • Azouik, dans les hautes sphères de la résistance belge
  • les FUHA girls, qui ont été très rapidement emballées par l’idée
  • Les copines des copines qui pourraient être intéressées

Bref, on a eu notre équipe. 15 nanas toutes plus géniales que les autres, internationales, folles et FUHA [4], commence alors de grandes discussions sur hangout, puis le lancement d’une communauté, plus facile pour centraliser les différentes infos.

On “attrape” une team leader, Mimtwin => “Ouais ouais, tu seras TL, j’veux bien être ta co-TL”, Azouik nous refile the best nav ever, et le grand retour super attendu d’une amie et joueuse hors-pair, NatachaBabette et tout ce beau monde parle, joue et rigole.

Une équipe de filles peut-être, mais pas n’importe les quelles. Les discussions sont tours a tours trash, graveleuses ou rigolotes, ca parle de tout et de rien. Un coté mode aussi, pour se créer nos propres t-shirts et hoodies, histoire qu’on soit bien repérables. C’est un véritable travail d’équipe, entre brainstorming et le travail de graphiste de MinnieMax qui nous fait un logo de toute beauté, nous permettant de porter fièrement les couleurs de la FV-FUHA Team 1 de Bruxelles.

Je prends en charge les commandes, passe par Epic Guy pour la création. D’ailleurs je te recommande, prix très correct, qualité au top, grand choix de t-shirt/hoodies/whatever et avec les délais cours qu’on avait, il a assurer comme un chef. Voilà.

Les jours, passent, on fait nos inventaires comme on peut [5]. Je me rends compte que je viens de passer une commande de plus de 300€ pour des gens que je ne connais pas IRL, sauf l’une ou l’autre et ca ne me stresse pas. C’est normal, c’est FUHA. Je sais que chacune me payera son dû [6]

Arrive le vendredi soir. J’embarque avec Lagluante© ma caisse et mes affaires chez mes parents. Prépare un premier sac de t-shirt pour les filles que je verrai a l’event pré-anomalie. Ca ne fait pas tellement baisser le niveau, ce qui me désespère pour demain, vu que je vais me taper le trajet jusqu’au cinquantenaire a pattes et en métro.

La soirée passe super vite. Je revois des gens que j’avais plus vu depuis quelques semaines à plusieurs mois, des retrouvailles, des boissons, des rires. Je me fais ramener chez mes parents par un joueur au gout très sûr

Regarde moi, je suis un écureuil renard cromeugnon


Quelqu’un qui a une telle peluche dans sa voiture ne peut-être que de bon gout

Samedi matin. Le rendez-vous est a dix heures. Chance, dans le métro, je croise un autre joueur qui me conduira ma caisse de hoodies jusqu’au point de rendez-vous. Il m’a sauver la vie, rien que de passer les portillons avec la caisse était épique et j’ai bien failli finir décapitée.

Distribution de t-shirt/hoodies, il ne reste plus rien, nous sommes bien équipées, téléphone et anker chargés au maximum, les cookies et les pralines circulent dans l’équipe. Le nalu et la bière aussi.

Les mesures commencent. Notre nav gère comme une cheffe, et malgré l’adversité des pannes de réseaux et autres soucis, nous gardons sous nos couleurs 9 des 14 portails qui nous ont été assignés. Le reste est neutre. Un est vert; de quoi être fières donc.

L’après-midi est très vite passée sous le soleil, les licornes et les cris FUHA, j’ai l’impression de le dire à chaque fois, mais chaque anomalie est mieux que la précédente, bien que je ne vois pas trop comment faire pour surpasser celle-ci. A part en reprenant la même équipe, ailleurs.

Bref, merci à :

  • mimtwin
  • NatachaBabette
  • Alouche
  • Cyliane
  • FUHAMarie
  • hitram
  • jw1512
  • kitty151
  • KureruChan
  • legslesslegolas
  • Sellenne
  • MinnieMax
  • Pyroclastic
  • et notre prestigieuse invitée: Boranova

Voilà, il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’on a vécu, l’entente du groupe, les moments de rires et de connivence et l’impression que le temps passe trop vite. J’espère juste qu’on pourra remettre ca a l’occasion, parce que vraiment c’est trop la classe.

Puis du coup je me suis retrouvée a devoir utiliser mon anglais intensivement,ce qui m’a fait du bien. Parce que malgré le fait que je sois niveau B1-2, j’ai toujours l’impression d’être méga nulle et incompréhensible.

Bon sur ce je te laisse, je dois changer mon nom ingame en Useless

[1] Vis ma vie de personne absolument pas physionomiste. Je suis contente de jamais avoir eu les filles en pouponnière, j’aurais carrément pu me tromper d’enfant. Voilà à quoi j’en suis rendue. Bientôt je vais faire un who’s who pour être sûre de reconnaitre les amis que je vois trop peu souvent.
[2] Oh wait, c’est déjà le cas en fait, on va éviter d’en faire plus
[3] C’était donc pas trop trop tard donc
[4] FUHA, c’est un état d’esprit, du fun, de la solidarité, de l’amitié et un (gros) grain de folie.
[5] Aka quelques fermes et récupérations d’items chez l’un ou l’autre qui ne participe pas
[6] Puis de toute façon j’ai une cave insonorisée

Oct 162014
 

Pendant que certains se battent sur le mercredi d’école ou non, que l’excellente Nathalie Jomard fait un dessin excellentissime sur les enfants zombies du mecredi, moi je subis mes miens, de mercredi avec les enfants.

Parfois ca ressemble plus à un chemin de croix, option bad karma et expiation qu’à une bucolique après-midi champêtre; un peu comme hier en fait.

Il faut savoir que pour rentrer, on passe devant une plaine de jeux, qui invariablement m’attire les lamentations de la plus petite, voulant aller jouer la maînantoussuite, qu’il pleuve,vente ou y ait des températures négative.

Ce qui se solde par des larmes et des cris “je veux aller à la plaine de jeu bwaaaaaah”, et le trainage d’un boulet de 15kgs sous le regard atterré des autres parents [1]. Jusque là, c’est habituel, rien de neuf sous le soleil.

La nouveauté c’était Laglue© qui a dix ans le mois prochain hein, je te rappelle [2] qui d’un coup a décidé de vouloir faire du vélo l’après-midi pour se rendre au Conseil des Enfants, parce que la maman de la copine de Lagluante© avait suggérer ce moyen de locomotion pour s’y rendre.

C’est donc avec deux pleureuses relourdes et bruyantes que je suis rentrée mercredi midi. Crois moi bien, j’ai du lutter pour ne pas faire un sitting au milieu de la nationale.

Mais parfois, life is a bitch, et il y a des retours de karma ma foi, fort jouissif. Imagine. Une voiture genre kangoo. Deux gamines de katranzédemie dans des sièges autos, Laglue© au milieu des deux et un trajet d’une dizaine de minutes.

Voilà. Puis rajoute a chaque gamine une peluche. Qui un dragon bleu à deux têtes, baptisé Aymcar

Bonjour je suis Aymcar, le double dragon pas commode


Qui la Schtroumpfette en peluche, pas besoin de te faire un dessin, tu sais a quoi ca ressemble [3].

Voilà. Tu vois la suite? Tu l’imagines? Oui, effectivement, les deux peluches se sont battues. Avec Laglue© au milieu, écrasée successivement par une gamine et les deux. Avec Les sanglots longs Des violons De l’automne de “Maaaaaammmmaaaaaaaan dis leur d’arrêteeeeeeer, aaaaaaalllllllllleeeeezzzzzzz maaaaaaaammmmaaaaaaaaan, s’il te plait laisse moi iciiiiiiii, je peux rentreeeeeeeeeeer a pieeeeeeeeds” pendant tout le trajet, pendant que Lagluante© et sa copine était morte de rire et que je mordais l’interieur de la joue pour ne pas éclater aussi, la maman de la petite blonde a coté se demandant ou elle était tombée et envisageant sérieusement de couper les ponts avec nous [4]

J’ai donc profité de ce moment comme si je buvais du petit-lait, pour une fois que j’avais une revanche servie sur un plateau d’argent, je n’allais pas bouder mon plaisir hein.

Bien sûr, je me suis faite pourrir après par ma grande, que franchement c’était clairement pas adulte comme façon de faire et que je devrais avoir honte. Mais dans ce cas, c’est bon la honte

[1] Bah, en même temps j’ai l’habitude, mais je préfère regarder ma progéniture enterrée qu’atterrée. Minute. Ou alors c’est le contraire, je sais plus, ‘fin bref
[2] Oh pitain, dix ans. DIZANS!! Je vais decédé de la mouritude décrépite de la vieillesse qui se prend un compte à deux chiffres dans l’âge de sa progéniture
[3] Oui, le fait d’avoir des peluches bleues n’est pas un hasard, on est resistant ou on ne l’est pas
[4] Ou pas en fait, elle fait partie de la caste des allumés aussi

Oct 062014
 

La semaine dernière Lagluante© Katranzédemie, se vautrait sur une trousse a outils tranchante et s’entamait méchamment le pied version geyser géant qui pisse le sang et lambeaux de peau partout, hurlant à s’en déchirer les cordes vocales “JE M’AI FAIIIS MAAAAAAL” tandis que son père, circonscrivant l’hémorragie, des hurlements plein les oreilles lui disait patiemment “on ne dit je m’ai fais mal, mais je me SUIS fais mal” [1]

Bref, elle a un petit problème concernant les auxiliaires, on peut pas vraiment lui en vouloir, c’est de son age. Tout comme sa conjugaison hasardeusement mignonne.

Aujourd’hui en voulant aller prendre un truc, elle s’est taulée sur mes pieds, à manquer se ramasser la tronche sur la table et s’est raclé le dos sur le canapé.

En chouinant, elle nous regarde, son père et moi ” je me SUIS fait mal au dos”; son père tout fier la regarde et lui fait “mais c’est bien ma chérie”.

La gamine se tourne vers nous interloquée, je suis morte de rire intérieurement, on a tout les deux tilter sur sa bonne prononciation de la phrase, alors qu’elle avait au moins risqué sa vie sur cette pirouette, cacahouète [2], genre “j’ai cru mourir et vous vous en foutez, limite vous rigolez de moi, parents indignes”

Bref, on a une fille en voie de maitrise de l’auxiliaire être…


Et toi, les enfants que tu cottoyes, ils ont aussi des drôles de constructions, des bons mots?

[1] Je ne peux qu’imaginer la scène, étant à ce moment là du coté de Munich et de l’Oktoberfeist avec une bande de joyeux trublions psycho-sociopathes, dotés de super pouvoir, comme l’aptitude a attirer et faire parler n’importe qui, alors qu’on en a rien à faire de la personne.
[2] Non parce qu’a l’écouter, elle est vétérante de cinq guerres, au moins, ayant eu lieu soit a l’école pendant la récré, soit sur ses temps libre à la maison. Et je te parle même pas des combats contre les fauves de maisons hein.

Oct 022014
 

Aujourd’hui, je vais te parler d’un problème insoluble. Un problème que certains ont cru résoudre en accusant, parfois a tort la machine à laver.

T'en avais deux? Et ben maintenant tu n'en as plus qu'une. Voilà

Cette pauvre machine souvent accusée à tort, donc; parce que chez moi, les paires elles ont tendance a déjà arriver esseulées, rapport à ce que les filles sont infoutues de les mettre ensembles une fois qu’elles ont quittés leurs pieds.

Ma vie est tellement palpitante qu’a chaque fois que je parviens à réunir une paire de chaussettes des filles c’est limite si je n’en pleure pas de bonheur. Voilà. On est jeudi, je peux donc faire un jeudi-confession.

Mais bref, les filles ne mettent pas les chaussettes ensemble donc. Et on tendance a les abandonner un peu n’importe, pensant sans doutes qu’elles vont trouver toutes seules le chemin du panier a linge sale, sur leurs petites papattes minuscules.

Et donc j’en suis a faire des paires disparates, de toute façon on ne voit rien dans les chaussures [1], quand j’ai de la chance d’en trouver au sortir de la machine à laver. Ou encore pendant aux pieuvres Hic et Ha que j’aime d’amour, tellement elles sont pratiques pour les chaussettes et sous-vêtments

J’ai eu beau ramasser les filles, me fâcher, toujours les chaussettes disparaissent. Pire, elles me soutiennent que si, elles sont parties au sale et que c’est pas possible, elles sont devenues vivantes et se sont tirées.

Et bien en fait c’est pas totalement faux. Au milieu des chaussettes zombies [2], ce matin j’ai trouvé du mouvement.

ALors je veux bien qu’on soit en pleine saison de rentrée des araignées, mais une araignée de cette taille, avec tant de poils gris, au milieu de mon tas de linge, j’y crois moyen. Un [Putain] de Rotisha en train d’y laisser ses poils et de taquiner la chaussette et la tulotte sale, j’y crois plus.

Un Rotisha oui, tu sais ce truc là

Dragon vicieux en attente de rotissage de chat relou

7kg500 de poils, de griffes, de dents et de moustaches donc, que si on la laissait sortir elle te ramènerait surement une vache ou un mouton comme proie; Rotisha le chat qui pourrait d’un coup de griffe assassiner les filles mais se contente de se laisser écraser,papouiller,habiller(!) par les mêmes; dans ses heures de solitude chasse la chaussette.

Elle est ou la chaussette? Probablement entre le cu-cul et la tê-tête


Oué, voilà donc une photo du chasseur après l’action, parce que évidement je n’ai pas pu la prendre à temps, jouant avec la chaussette.

Tu pourrais te dire qu’en fait, elle ne la chasse que dans la salle de bain, ou a la limite dans le panier à linge sale d’en bas.

Ben en fait non, pas que. J’ai pu la voir chasser la chaussette en hauteur, sur les pieuvres hic et ha, elles -même sur les fils à linge. J’ai donc pour résoudre la deuxième énigme primordiale de la buanderie, aka mais pourquoi donc mordel, ces fichues pinces de pieuvres se pètent les unes après les autres.
Réponse? Parce que tu as un crétin de Rotisha qui s’y pend pour récuperer les chaussettes.

Et un crétin de Rotisha avec ses deux tonnes et demie, ben j’ai peur pour mon carrelage un peu.

Et pis après avoir bien chasser, elle à soif un peu, alors elle aimerait bien boire. Mais comme elle a pas la lumière a tous les étages, sa maitrise des endroits ou on peut s’hydrater laisse à désirer

Je suis trop trop triste, ma maîtresse elle m'a punie pour vol de chaussettes... (3)

Tu remarqueras que ce chat fait tout pour m’emmerder. En plus d’essayer de me tuer, il m’empêche de travailler, se planque sur le bouquin/téléphone/télécommande, qu’après t’as l’air bien con de voir ton chat endormi vibrer, rapport que justement quelqu’un t’appelle sur ton portable…

Quoi? Maintenant que tu as toutes tes chaussettes tu voudrais te mettre a travailler? No way, j'ai pas fini de me vautrer.

Bon après ca reste Rotisha hein, ca a beau être une belle bête, poseuse et se pensant toujours à son avantage, comme ici par exemple,

Je suis gracieuse, je suis forte, je suis impressionnante...


Ben parfois, dans le contexte, quand ca veut pas, ca veut pas. Et on se retrouve avec un chat uber vexé qui se demande qu’est-ce qu’on a se tapper la cuisse en rigolant…

... Oui, dans le siège pour poupée rose de Lagluante, je sais. Mais je reste digne (et conne)

Bref, j’ai un chat voleur de chaussette et prédateur de petites tulottes…

[1] Ce qui peut être valable pour les adultes aussi du reste, parce que même quand elles sont en paires, j’ai tendance a les appareiller un peu à la funky’port’nawak
[2] Celles ou la vie s’est developpée, que ca soit par apport de champignons et de peaux mortes ou celles après une anomalie Ingress ou tu as marché 20km en moins de 4h et ou elles tiennent debout toute seule ambiance carton.
[3] Oui je lave ma cocote dans l’évier de la buanderie, j’ai pas assez de place dans l’évier de la cuisine et je met de la flotte partout