Sep 192014
 

Une fois n’est pas coutume, on va sortir un peu, voire totalement de la ligne éditoriale de ce blog [1] pour parler un peu de la presse.

Non je ne vais pas te causer du référendum écossais, ou du temps par ici, mais d’un article passé assez inaperçu je pense, sur une solution proposée par un informaticien français et son associé belge [2], proposant un logiciel pour éviter les coupures de courant cet hivers.

Je te mets ici les titres glanés sur différents sites:

  • La Belgique a refusé un logiciel “anti-black-out” – 7SUR7.be
  • Melchior Wathelet met au frigo un logiciel “anti-black-out” – DHnet.be
  • Wathelet met un logiciel « anti-­black­-out » au frigo : « Aucune preuve d’efficacité… » – lavenir.be
  • Melchior Wathelet explique pourquoi il a mis au frigo un logiciel “anti-black-out” – lalibre.be [3]
  • Melchior Wathelet met un logiciel “anti black­-out” au frigo – rtbf.be
  • Un informaticien a trouvé LA solution pour contrer le black-out, Wathelet la refuse – rtl.be
  • Melchior Wathelet met un logiciel «anti-black-out» au frigo – lesoir.be

En gros le gars propose a l’état belge, pour la “somme modique et symbolique de un euro par personne” de lui fournir un logiciel qui permettrait de réduire la consommation électrique des foyers. Pour un an les onze millions hein. On est pas fou, on file pas le logiciel, mais des licences. Vas-y le confortable revenu par an si tu signes le contrat.

Sans entrer dans les détails techniques, le programme “libérerait” de la mémoire pour consommer moins. D’après mes sources IT, c’est du joli bullshit et les chiffres sortis sans aucun fondement scientifique.

Il table aussi sur 5 millions d’ordinateurs en Belgique, toutes catégories confondues (privés/public/entreprises/whatever) dommage, d’après les chiffres du crioc, page 6 en 2008, il y avait 4 575 950 de ménages, possédant chacun 1,3 ordinateurs ce qui nous fait en 2008 5 948 735 ordinateurs, rien que pour les particuliers. En six ans ça a du quand même bien bien augmenté. Plus tous les ordinateurs des sociétés et de l’administrations, ca doit faire un beau paquet. Sans compter les datacenters et serveurs disséminés un peu partout…

Bref, un peu raté sur le nombre pour le coup. Je t’épargne les chiffres sortis du chapeau qui sont invérifiable et fait sur base d’extrapolation vu que le logiciel n’a jamais été déployé sur autant de machines et que je ne sais pas avec quelle précision ils ont pris leurs mesures

Mais c’est pas tant sur ca que je voulais attirer l’attention, mais plus sur la façon dont les manchettes des différents journaux ont été faites.

En soit, c’est très bien d’avoir refusé un logiciel sorti dont ne sais ou, pas tester en environnement réel à 11 millions, pour ce prix là, j’espère qu’en plus il fait le café. Sans compter que d’après Melchior Whatelet il y a eu harcèlement pour acheter le produit et que le promoteur du projet est “une personne pas tout à fait nette qui a déjà eu des problèmes avec la justice”

Un joli sac de noeud et une belle possibilité d’arnaque. Mais la presse a préféré titrer sur le fait qu’il refusait une solution, oh combien simple [4] et permettant d’éviter les délestages par radinerie.

Or le gouvernement actuel est toujours en affaire courante il me semble et de fait, pas habilité a prendre des décisions telles que celle ci, en plus d’être en fin de législature.

Sinon ce qui est raconté dans le site du logiciel est juste un formidable bullshit [5] et l’optique utilisée pour le promouvoir comme logiciel anti “black-out” est malhonnête. Certes, il a obtenu des awards mais plus comme logiciel d’aide aux personnes que spécifiquement sur le point d’économie d’énergie; bref plus une façon d’essayer de se faire de l’argent facilement qu’une réelle solution.

Mais ils auront au moins eu le mérite d’essayer et de parvenir a faire taper sur un pauvre ministre qui pour une fois, a fait correctement son boulot. Non sérieux, parce que pour le reste, voilà quoi…

[1] Si si, en cherchant bien il doit y en avoir une. Ou deux. Voire même trois. On va dire qu’elle est quantique, comme ca elle change quand elle veut. D’ailleurs à ce niveau là, c’est carrément plus une ligne mais une courbe qui se gausse.
[2] Dont seul la DH cite les noms: Alexander Hoffmann et Bruno Bernard
[3] Qui ne devait pas être le titre original l’article ayant été mis à jour entre temps
[4] Ce qui est bien connu, les meilleures solutions sont les plus simples, et les yaka et ilsuffitde vont régler la paix dans le monde
[5] Libérer de la mémoire ne fait pas consommer moins. Voilà, comme ca c’est dit. Sinon en plus long ca donne ca:
” Nombre de logiciels de ce genre existent, et partent du postulat que Windows fait mal son travail et ne récupère jamais de la mémoire des programmes qui l’ont jetée. C’est ridicule. En réalité, Windows utilise la mémoire libre pour y stocker des tas de machins qui pourraient être réutilisés à terme. Si une application demande de la mémoire, Windows va simplement recycler la mémoire “au cas où” en mémoire libre et paf. Et pas que Windows. Sous Linux, tapez “free”: je parie que la mémoire libre est presque nulle tandis que buffers free est énorme. C’est parce que la mémoire libre sert à faire de la cache disque. Nettoyer systématiquement ces zones est purement et simplement contre-productif.”
Pour compléter, les auteurs de greenify, un logiciel du genre évoqué ci-dessus pour Android a expliqué qu’accéder systématiquement à la liste des tâches pour tout virer sauf l’application active avait un impact négatif sur la batterie parce que ces applications consommaient plus à rétablir leurs données en mémoire que de les y laisser. Ils recommandent donc de ne supprimer que les machins rarement utilisés…. Pour un bénéfice très minime.”

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.