Mar 202014
 

Aaaaaaah l’académie, ce lieu merveilleux, créé par l’état, considérée comme de l’enseignement secondaire artistique [1], on peut y apprendre musique, danse et arts de la parole, suivant un programme définit par la loi [2], gérées par on ne sait trop qui, sinon “un directeur issu du corps professoral”. L’academie hein, parce que le cursus lui est fixé par la Communauté Francaise. oui oui, celle là même qui a pondu le décret inscription, dont je serai plus qu’heureuse de te parler dans deux-trois ans. Ou pas.

Soit. L’académie donc, celle [3] ou j’ai commencé y a plus de vingt ans. Ou j’ai eu, difficilement mon diplome de solfège et ou j’ai dû m’arrêter en dernière année de flûte Q5 donc, dixième année de cours, pour des raisons indépendantes de ma volonté.

Or il se trouve qu’en académie, il est O-BLI-GA-TOIRE d’avoir deux périodes. Donc deux cours différents. Si ces deux dernières années je remplissais cette obligation avec hautbois et musique celtique, pour l’année prochaine ça risque d’être un peu plus dur, étant donné que l’irish, c’est le samedi et que la dernière année de conte est un tantinet plus chargée que les deux premières, because il y a un peu un spectacle a écrire/préparer/monter a l’aide de pro, ce que ma prof de musique voit d’un assez mauvais oeil, vu le temps que ca risque d’empiéter sur ses cours. [4]

Bref, m’y prenant a l’avance, pour une fois, je vais au secretariat pour demander ce que je peux faire pour palier a ca, et si éventuellement, je peux me mettre sur liste d’attente pour la flute traversière.

Retranscription de la conversation surréaliste avec le gars en face. Entre crochet, ce que je brûlais de lui dire mais que je n’ai pas dit…

  • Moi expliquant le problème: cours deuxième période, toussa
  • Le gars, limite choqué: mais enfin vous ne pouvez pas avoir de deuxième instrument. Y a trop de monde, estimez-vous déjà heureuse d’en avoir un
  • Moi, avec un sourire crispé: heuuu, ok, mais qu’est-ce que je peux faire alors? parce les deux [putains] de périodes obligatoires, je les ai pas moi du coup [D’ailleurs qu’est-ce que vous venez faire chier avec deux périodes alors que vous n’avez pas les moyens de satisfaire les gens, c’est du n’importe quoi. Ah non pardon, c’est de l’administratif halacon, décidé dans les hautes sphères, my fault ]
  • Le gars: ben vous pouvez faire de la déclamation, de l’éloquence ou de la danse
  • Moi pas chaude sur l’idée et candide: et le théâtre, je peux pas le théâtre?
  • Lui, encore plus choqué: le théâtre? Ha ben non c’est pas possible enfin, [pour qui vous prenez vous se lit sur son visage] faut avoir fait de la déclamation avant enfin.
  • Moi, envisageant un meurtre parce se faire prendre pour une truffe, merci bien: … [heuu le fait d’en avoir fait avant et d’être dans un cursus artistique ca aide pas?, faut en plus cinq putain d’années d’éloquence pour avoir le droit de faire du pauvre théâtre? hé bé, on est plus a l’élitisme là, on atteint des sommets]
  • lui suicidaire, je peux pas voir ca autrement: on a aussi la danse, vous savez
  • Moi, glaciale, le sourcil remonté très très loin et incrédule: regardez-moi: parce que j’ai une tête a faire de la danse? [Ici les gens qui me connaissent doivent se marrer très fort ] On en reparlera le jour ou je ne tomberai plus dans mes propres pieds

Bref, me voilà bien avancée et obligée de faire de la déclamation l’année prochaine si je veux pouvoir continuer mon hautbois. Quant a ma flute, la possibilité de terminer mon cursus se réduit a peau de chagrin. Je peux donc me la fourrer bien profond [5], ou chercher une autre académie. Je ferai ca quand j’aurai terminé ma 3e en conte.

Et si tu veux savoir le plus beau: une fois que tu es en niveau avancé en musique, tu ne peux plus aller piocher une deuxième périodes en art de la parole ou danse. T’es O-BLI-GE de prendre en musique. La ou tu ne peux avoir qu’un seul instrument. Et oui. Tu le sens bien l’absurdisme de la chose?

Je suis assez fière de moi sur le coup, parce que j’ai réussi a rester calme et posée (sauf sur le coup de la danse, ca ca a été vraiment trop pour moi), face a un gars qui avait quand même l’air d’assez bien me prendre pour de la merde au pire, une truffe naïve au mieux.

Et donc je resterai orpheline de théâtre, alors que depuis que j’ai vraiment bien repris le conte, et en particulier le module personnage, je crève d’envie d’en refaire…

Mais ca attendra, après tout, j’ai tout mon temps, je viens d’avoir 2^5 ans…

[1] Mais dont apparemment les diplômes ne valent rien, sinon pouvoir essayer l’examen d’entrée aux conservatoires royaux de musiques
[2] Ha ben ca doit être pour ca que ca me chatouille aux encoignures. Et que les cours de solfège, de l’avis de pas mal d’élèves sont mortellement chiants.
[3] On parle bien de l’Académie en général, et pas des bâtiments. Parce que j’ai commencé dans une autre régions sous un autre régime, avant d’aboutir a mon trou perdu
[4] Ce qui est compréhensible, on peut pas être trop absent d’un cour collectif, ca ralenti et emmerde tout le monde
[5] Ce qui en matière de budplug est assez mauvais: trop fine et trop longue

  2 Responses to “Ou Lolly essaye de se maîtriser (avec plus ou moins de succès)”

  1. Je vote pour la danse. Même la danse du ventre pendant que tu joues du hautbois. C’est un concept!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.