Nov 062013
 

Attation, la recette elle commence après le loooong pavé de “ouin ouin el é tro nul la vi” ci dessous, passez donc directement a en dessous de la ligne cro-jolie qui ressemble à ca .-*-.-*-.

Ha ben tiens, ca faisait longtemps que ca n’avait pas causé recette par ici. Non parce qu’en fait, j’ai pleiiiin de photos de pleiiiinnnn de recettes que j’ai faite, mais un peu la flemme de les mettre en page et en ligne.
D’ailleurs si tu as bien vu, j’avais trop la flemme tout court, vu que ca faisait presque un mois que j’avais pas écrit ici. Alors que des anecdotes, j’en avais a la pelle, mais que veux-tu, devant le peu de réactivité des gens, la descente totale de mon blog au concours et le fait d’avoir l’impression que personne ne me lit, même plus mon chat, ni mon facteur, c’est dire [1]; ben le poil dans la main aidant, j’ai rien écrit pendant ce temps là.

Mais vu qu’écrire, je kiff quand même ca bien, même si à part les vaches et les cochons personne ne me lit, et que je suppose que mes recettes sont testées de temps en temps, ou en tout cas au moins lues si je me fie aux stats du blog, en voici donc une nouvelle [3]

.-*-.-*-..-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.-*-.

Bref, après cette loooongue introduction voici enfin la fameuse recette:

Gigot d’agneau au miel, soyu, épices et ses légumes de saisons

    Temps de préparation:

  • 30 minutes de découpage, épluchage, nettoyage en tout genre
  • Une petite heure de cuisson
  • Vingt minutes de repos
  • Difficulté: tres facile, faut juste pas être trop maladroit de ses mains quoi

Pour réaliser cette fabuleuse et facile recette, tu as besoin de:

Ingrédients, la jolie famille. Oui, un jour je parviendrai a faire des photos de qualtité, sans oublier d'ingrédients sur la photo. Mais si, on y croit

  • Un gigot d’agneau de deux kgs environ, plus pratique pour faire la recette hein
  • Des pommes de terre: de quoi remplir ton plat entièrement une fois coupées en rondelles, ici y en avait 6, mais tu peux en mettre plus. Ou moins, your choice
  • De potimaron coupé en gros morceaux: environ 250gr, a toi de voir, tu peux en mettre autant que tu veux en fait
  • Du miel: quelques cuillères à soupe. De préférence du liquide. Ici il était solide, mais je l’ai fais ramollir un peu devant le poêle. De toute façon c’est pour badigonner la viande
  • De l’ail: une tête: garder quelques gousses a faire en chemise, coupé le reste dans le sens dans la longueur, ce sera pour piquer le gigot
  • Des échalottes: au gout, ici j’ai juste saupoudré les interstices avec
  • De l’huile d’olive
  • Du beurre, a convenance
  • De la sauce soja: une dizaine de cuillères a soupe
  • Du thym-romarin-autre épice au choix

Début des hostilités:
Epluchage, nettoyage et découpage des légumes: en rondelles assez épaisses pour les patates, de préférence à chair ferme. Les mettre amoureusement les unes a coté des autres pour faire un super lit dans le plat qui va au four. Ne pas oublié d’y mettre une lichette d’huile d’olive avant histoire que ca ne colle pas et que ca ne crame pas non plus.

Epluchées, découpées, nettoyées, casa toujours pimpante

Soigner les blessures des mains dûes a l’épluchage de ce potimaron de mayrde qui en plus t’as bien nicker le seul éplucheur potable qui te restait non sans risquer de t’envoyer la lame dans l’oeil, tu comptes tes doigts et tu coupes le potimaron en morceaux que tu mettra artistiquement en ligne autour du plat.

Après les patates, on rajoute le potimaron et l'une ou l'autre gousse d'ail entière. Puis on dessoude les doigts, collé par les légumes congelés


Rajouter du thym et des échalottes, puis passer au gigot.

Sortir le gigot de son emballage et enlever la graisse en trop, en évitant de découper le chat, qui par l’odeur allèché est monté sur la table, et tante de tirer la viande qui doit faire environ la moitié de son poids. Oui Rotisha est assez lourde. Eviter aussi de se recouper les doigts avec le couteau qui a ripé.
Une fois ca fait, prendre le couteau et faire des trous dans le gigot pour y mettre de l’ail. Le faire un peu partout sur la bête en oubliant pas de la retourner. Assaissonner gracieusement d’herbes en tout genre

Gigot paré, agrémenté de petits morceaux de doigts, et piqueté d'ail

Mettre des noisettes de beurre un peu partout sur la viande, préalablement posé sur le plat, rajouté un fond d’eau, histoire que les patates ne crament pas, ca fera la sauce aussi.
Revenir juste avant et mettre la sauce soja sur le coté pile du gigot, et essayant d’en mettre partout, puis le retourner et en mettre sur le coté face. Le faire avant de mettre le beurre sinon ca marche moins bien. Ah et avant de mettre de la sauce soja plein tout partout, pensez a y mettre le miel aussi. Avant le beurre, et avant la sauce soja. Non je n’avais ABSOLUMENT PAS oublié de vous le dire[4]

'Ga'de ze suis le zoli gigot que tu peux pas t'empêcher de baver dessus tellement je suis beau

Enfourner dans le four préalablement préchauffé a 180°c, en chaleur tournante, cuisson pendant 55minutes si vous aimez la viande rouge. Environ 15 minutes avant la fin, mettre un papier alu sur le gigot. Une fois la minuterie terminée, couper le four, ouvrez la porte et laisser la viande reposer encore 10-15 minutes, avec la feuille d’alu sur la tronche, et le chat dans une autre pièce.
Ca devrait donner a peu près ca a la sortie:

Ca sent bon, ca goute bon et misère, c'est délicieux

Et voila, il reste plus qu’a découper, servir dans les assiettes, avec un peu de sauce et des légumes, et roulez jeunesse, bon apétit.

[1] On est bien d’accord que j’écris essentiellement pour moi, pour faire de chouettes souvenirs aux filles, et pour parfois rendre service, comme expliquer ce qu’est et comment qu’on se sert d’une cup menstruelle, d’un cuiseur à riz, ou de comment faire son propre danbo tout seul, pour le reste je peux bien comprendre que ca puisse être ininterressant vu que ca cause des enfants des autres et que c’est p’être pas très bien écrit [2]
[2] Rho ben oui hein, j’ai une triple fracture de l’ego avec déplacement. Le fait de (encore) pas avoir eu ma formation, avec une forte de chance de prétexte fallacieux type, je suis une fille OMG, et les filles ca peut pas devenir experte cloud ou réseau, juste en première ligne derrière un téléphone, et encore faut qu’elles aient une jolie voix, et que mon blog il tombe dans les dernières pages du concours famili
[3] Même que comme ca je me la garde sous le coude, pour les fois ou je voudrais la refaire
[4] Toujours lire les recettes complètement avant de se lancer dans la préparation donc. Ne me remerciez pas pour ce conseil, c’est tout naturel

  10 Responses to “Gigot d’agneau au miel et soyu”

  1. Mais le problème c’est qu’on te lit aussi ailleurs !
    Ceci dit mmmmmmmmmmmmm ça à l’aire vraiment super bon 🙂

  2. Mais si, on te lit ! Je me jette d’ailleurs toujours sur tes posts dès qu’ils apparaissent. J’aime beaucoup ta façon d’écrire et ça me donne toujours le sourire. Je suis avec délectation les aventures de Laglue©, Lagluante©, Chapupute et Rotisha. Ainsi que tes déboires informatiques, toujours racontés avec beaucoup d’humour.
    D’ailleurs, je te prouve que j’ai bien tout lu : le miel, faut le mettre à quel moment ? il n’apparait pas dans la recette.
    Continue d’écrire pour notre plaisir, mais surtout pour le tien.

    • Raoups, j’ai pas dit quand mettre le miel? Heuuu avant la sauce soja. Soit avec le doigt s’il est du genre encore un peu solide, soit simplement le verser s’il est encore liquide. Je vais même corriger la recette histoire de ^^;

      Ou alors le laisser comme ca que c’est comme une étape initiatique qu’il faut aller voir les commentaires pour le voir… Mouahahaha… Je suis démoniaque o/

      Et merci ca fait plaisir de lire ca, mon ego-paillasson remonte d’un cran

  3. P’tain j’ai perdu mon message !!! Rhoooo je suis dég ! Bon ben je reviendrai parce que là, c’est sûr j’ai plus le temps de te réécrire ce que je veux comme je veux … Une avance de bisous, d’ici là !

  4. Bon je ne peux pas te laisser comme ça alors je reprends … Je disais donc :
    Mais bien sûr qu’on te lit ! La preuve je suis en train de lire un article sur une recette ! Nan mais allo quoi ! Moi, le boulet intersidéral de la bouffe ! Alors tu vas me regonfler ton moral de blogueuse en allant voir MON blog. Mon blog avec mon SEUL et UNIQUE commentaire. J’aime ton blog et je trouve que tu écris très bien. Pour gagner un concours de blog, la vérité c’est qu’il faut soit être méga installée (comme Marie herself), soit avoir un super réseau (avoir les deux c’est encore mieux) et de préférence hyper motivé. L’idéal étant de participer à un concours qui ne dure pas 3 plombes parce que ça démobilise. Et il faut harceler ton réseau. Tu le gagneras l’an prochain, ok ? Gros câlins.
    PS : T’es une super blogueuse RHHHAAAAHAHAHAHA (cf la pub). <3 (et un petit copier/coller avant de valider histoire de ne pas REperdre mon message !)

    • Merci 🙂
      Le soucis que je me pose, c’est surtout que vu que je blogue depuis pas mal d’années, et que j’ai récuperé aucun réseau, fatalement, ca donne l’impression d’être nul ou ininterressant :/ Si au bout de presque huit ans, j’ai juste quelques commentaires qui se battent en duel, et des stats qui sont vraiment moches, ca fait se poser des questions, se demander si au final ca vaut le coup de continuer ou pas.
      Acessoirement, le concours il est pas fini, je pourrais le relancer en un début de mois, et sollicité les gens, mais bon quelque part, ca me met mal a l’aise aussi…



      Ralalala, en fait tout ca est vraiment tres compliqué

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)