May 252013
 

Je vous l’avais dit il y a quelques temps, si vous êtes un ancien lecteur du blog [1], de faire, un jour, un roman photo avec un danbo. Et bien ce jour est venu [2], et ce n’est pas un mais bien deux Danbos qui participeront.

Nous ne te voulons pas de mal, emmène nous dans ta maison, et on jouera, ensemble

Brèfle, voilà le concept, deux Danbos, un grand un petit, tu les as vu. La première chose à faire ca va être de leur trouver des noms [3], puis d’établir leur lien de parenté. Pour le moment c’est un père et son fils, mais est-ce que ca va le rester, mystère. D’ailleurs je planche sur une perruque à Danbo. Nyerk nyerk nyerk.

Ensuite, va falloir trouver une histoire, parce que les photos c’est bien, mais pour un roman poto, il faut un minimum de scénario. D’ailleurs je crois que je vais commencer léger en faisant “juste” des petites photos de mise en situ par ci par là.

Donc voilà, les Danbos sont là, ils me narguent du dessus de l’armoire, hors de portée des filles, attendant de savoir ce que je vais faire d’eux. Alors si tu as des idées, que ce soit de noms ou de situations, n’hésite pas, laisse donc un commentaire, je verrai ce que je peux faire.

Je déclare donc officiellement ouverte la rubrique les aventures des Danbos et que l’imagination et l’appareil photo me soient fastes

[1] Mais si, regarde du coté des archives, genre vers juillet, quand j’avais promis que si je gagnais a un concours, que j’ai pas gagné d’ailleurs même si j’étais la première au ranking, vu que mon blog, c’est de la merde, mais bon soit, digression pas trop
[2] Oui enfin pas la aujourd’hui tout de suite maintenant, la je te présente le concept, le pitch, si tu cause moderne et branché. Bref, la juste, je te présente le projet et ce que je compte faire. Même que si y a des lecteurs vous pourrez participer et on fera une histoire ensemble
[3] Et vu comment je galère, simplement pour trouver un nom à un chat, j’te raconte pas comment je sèche pour trouver pour mes Danbos-chan.

May 232013
 

Bwahahaha, après presque trois semaines d’attente, ils sont là. Arrivés avant-hier, réceptionner hier après une récupération de cadavre Lagluantesque chez Mamie.

Merlin m’avait prévenu plus tôt dans la journée qu’ILS étaient arrivés. Imagine donc a quel point j’ai pu attendre impatiemment de rentrer à la maison pour les voir…

*roulement de tambours*

J’ai a peine pu me contenir, le temps de prendre la photo, que directement après, je déballais le contenu frénétiquement

Des VHS? Des livres? Non, mes précieux

Une bordée d’injures et de jurons plus tard [1], voici mes deux boi-boite au jour

Devinez, devinez, devinez qui je suiiiiiis


Allez plus qu’un petit effort et les deux sont là

C'est nous, tes précieux

A ce stade, vous devez avoir deviné ce dont il s’agit, voir pour les plus perspicaces, savoir ce que c’est.
Dès que je les ai vu, ca a été l’amour fou. Les idées débiles ont fusés de mon cerveau malade [2] et leurs pitis yeux tout brillants m’ont fait comprendre que je n’étais pas la seule.
D’ailleurs j’ai rarement vu quelque chose d’aussi émouvant que la naissance d’un dambo, qui tel le dragonnet sortant de l’oeuf prend pour maman la premiere chose qu’il voit

Dis tu n'aurais pas vu mon papa? Maaaaaamaaaaaaaaan


Heureusement ce pauvre petit n’est pas resté seul longtemps, son papa n’a pas tardé a le rejoindre

He's alive, he's alive

Ca a été bien sûr des retrouvailles émouvantes, pleine d’amours et de joie

Je t'aime, moi aussi

Bref, nous sommes tous parés pour de nouvelles aventures

Nous ne te voulons pas de mal, emmène nous dans ta maison, et on jouera, ensemble

[1] parce que quand même ces japonais taïwanais, ils emballent diablement bien
[2] Du style Danbo-chan découvre Cisco, Danbo se pend avec un cable sérial, Danbo configure un helicoptère un firewall juniper, Danbo se gare sur le parking de technoTrouDuCulDuMonde,… Bref attends toi a avoir un festival de photo danbo-esque halacon©

May 222013
 

Il est de notoriété publique que Chapupute©, en plus d’être pure goutière, est absolument, totalement et irrémédiablement débile et conne comme ses pattes.
Passons le fait qu’elle est aussi complètement maladroite [1], ses seuls intérêts outre le ronron et le rôle de couverture c’est de chasser les araignées [2] et de fournir de l’anecdote pour ce blog [3], un peu dans le genre de ce qui est arrivé pas plus tard que tout à l’heure.

Je ne t’apprends rien en te disant qu’il pleut comme vache qui pisse dirait mon père, des cordes comme dirait ma mère, mieux éduquée. Ce qui n’empêche pas Chapupute© de sortir et puis de gratter a la moustiquaire, pour re-rentrée, trempée.

Elle profite que la porte entre la veranda et le salon est mal fermée pour venir ronronner et nous coller ses poils trempés sur les genoux [4]. Merlin déjà malade la renvoie manu-militari à coté et ferme la porte.

Quelque minutes plus tard, l’autre porte du salon s’ouvre, laissant passer une Chapupute© passablement fière d’elle qui ayant trouvé porte close d’un coté a décidé de passer par la cuisine et le couloir pour nous rejoindre.

Miaulements outragés, renvoyé avec un pied au cul [5] dans ses pénates; les yeux tristes du félin rétrogradé au rang de serpillière emmerdante et mouillée feraient craqué a peu près n’importe qui sauf ses maitres.

A l’heure ou je te parle, sèche, elle me fait ronron cré fort sur les genoux, sans savoir que sa paisible tranquillité est plus que menacée dans les mois à venir… [6]

[1] Qui a dit “comme sa maitresse?” Qu’il se dénonce sur le champ, d’autant que je sais très bien lesquels d’entre vous sont susceptibles de le dire.
[2] Mais si elle pouvait bouffer les pattes, plutot que de les abandonner devant moi ce serait cool
[3] Non mais en vrai je l’aime hein Chapupute mon chat-chien. Et Sasienne aussi
[4] Et vu qu’elle est en période-de-mue-mais-pas-trop, rapport au temps pourri qu’on a, elle a tendance a nous les abandonner un peu partout. Rappelle moi d’ailleurs de me procurer un gants ramasse poils histoire de ne plus en retrouver dans mes narines quand je la papouille
[5] Imagé, hein le pied au cul, essaye pas de le faire en vrai, la Charpette a des crocs et des griffes et sait s’en servir sur les importuns. En vrai il l’a juste prise et rebalancé dans la pièce d’a coté. D’ailleurs c’est rigolo, parce que Chapupute© sautant d’une certaine hauteur fait “pouwick” en retombant sur ses pattes, tel un jouet
[6] Aka, mouahahahahaha, tu vas souffrir c’est moi qui te le dis

May 212013
 

Ou tout du moins essayent, rapport aux vertèbres coincées et aux dos rouillés, aka le jardin m’a tuer…

Et oui, c’est sous les trombes d’eaux, juste avant de prendre ma voiture que j’ai fait la danse de la joie, toute seule comme une grande, tandis que Laglue© attendait de rentrer dans son car direction la mer et une péniche pour y passer la semaine [1], avec la moitié de l’école, que même que si le temps se maintient comme ca, ils devront penser a écoper pour ne pas couler.

Mais avant ca, j’ai eu la joie de me faire réveiller par une Laglue© surexcitée sur le coup de 7h, alors que péniblement j’essayais d’ouvre mes yeux collés de stupre de sommeil et encore tout bouffis de la courte nuit que j’avais passée. Avec la technique éprouvée du cause-tout-le-temps, doublé de l’arrache-de-couette-et-retirage-de-nounours et en prime secouage-intensif, j’étais fière et alerte au levé donc. Oui, tu comprends bien, je ne me suis pas cassé la gueule dans mes propres pieds.

Mais, me diras-tu, lecteur avisé [2], pourquoi tant de liesse alors qu’il nous reste une purge Lagluante© en pleine forme, testant nos nerfs et jouant pour nous la “phase d’oposition 4424242e du nom, j’ai troizans et des brouettes et je te le fais savoir. Et bien en plus. Tellement que tu perds de l’audition et des nerfs [3]”

Et bien tout simplement parce que depuis hier, elle est dans le puits partie avec sa mamie, rapport que en maternelle, l’école c’est pas obligatoire, qu’elle voulait y aller, que la dite mamie est seule pour la semaine et que les deux vont être ra-vie de ces deux jours passés ensemble [4], et nous d’être débarrasser des deux morveuses, fusse pour 48 heures

Bref, à nous la liberté [5], en ce fabuleux jour d’octobre de mai.

Et j’vous remercie pour les quelques likes qui ont permis à la page facebook de dépasser le chiffre symbolique de 100 [6],ce ce qui vous permet de lire ce magnifique post.
Je vous remet donc le lien pour cliquer, si ce n’est déja fait et souhaite continuer cette aventure dans les plus meilleures des plus mieux dispositions.

J’te rappelle aussi qu’a 150 likes a lieu un “concours” [7] ou c’est vous qui me dicterez une partie decl l’article a écrire en choississant quelques mots cleffs et le thème de celui-ci; bien sûr plus d’infos seront données ultérieurement [8]

Bonus track: mes voisins ces gens qu’il ne faut pas contrarier. Non mais si, en sortant de chez moi l’autre jour, j’ai croisé ca. Comme je suis toujours regardée bizarrement par mes voisins, j’ai peur que mes jours sur cette planète ne soient comptés. Si je ne post plus ici, au moins tu sauras pourquoi. Gloups.

La bourse ou les deux? Ou alors la vie peut-être

>

[1] Bien que la péniche soit a proximité de la mer, elle se trouve bien entendu sur un cours d’eau
[2] Ou à Visé, pour certains d’entre toi, ne ment pas, mon mouchard me le dit
[3] Que tu te dis que tu transformerais bien en achat de nerfs, mais les nouveaux là, ceux avec des disques. Même que y en a qui brillent dans la nuit, et ca c’est top cool ca déchire sa race
[4] Parce que même les meilleures choses ont une fin, on la récupère demain soir
[5] D’aller nous coucher a 21h30 après avoir bu une petite verveine – Non je déconne
[6] Mais c’est pas la peine de deliker pour autant hein, on vise les 150 la
[8] Aka quand on sera aux 150. Si d’ici là j’oublie, hésitez pas a me le rappeler

May 202013
 

Ah, heu, wé, quand même, y a de la poussière par ici. Et des cadavres aussi [1], mais bon que veux-tu quand on aime on ne compte pas et la reprise d’une formation temps plein loin de chez moi m’éloigne plus que je veux de mon blog [2], sache ami lecteur que comme la plupart des gens, je pars désormais de chez moi a 7h45 pour y reviendre au plus tôt vers 17h45, et encore en roulant cré vite pour aller rechercher les filles avant que l’école ne ferme. Ce qui est plutôt challenge en sachant que j’en ai pour une heure de trajet, de l’autoroute et des nationales et que j’ai a peine un quart d’heure de marge…

Brefle, les filles me reprochent à nouveau de ne plus me voir [3], sont chiantes comme pas possible [4], j’me coltine un groupe de neuf garçons [5], je suis a cran, ai tenter de bouffer mon chéri [6], tombe de sommeil, fait des jeux de mots de plus en plus douteux et ai perdu ce qu’il me restait de sociabilité [7]

Enfin voilà, bienvenue dans ma vie active donc.
Si tu es sage, la prochaine fois je te parle du Carmina Burana que j’ai été voir au Bozar vendredi et qui claquait sa race, et quelques nouvelles et bon mots des filles.

Ah et si tu pouvais liker la page fb qu’on dépasse enfin les cent, ca serait cool, paix et amour sur tes orteils graciles ou boudinés qui seront épargner par les légos et les coins de meubles pour toutes tes prochaines générations.

[1] Nan mais faut éviter de viendre mourir ici aussi, apres c’est chiant, faut évacuer les cadavres
[2] Et une sévère crise de burn-out-depressif a terminé de m’achever
[3] En même temps, entre les cours, la formation conte et les trucs MFC, elles ont pas totalement tord
[4] Aka le grand retour de sa reloositude sérénissime la crise d’opposition des troizans et des brouettes qui devrait durer approximativement jusqu’a ses quinze ans au moins
[5] Me voila donc encore moins féminine qu’avant
[6] Mais heureusement pour lui, il n’est pas fabi-commestible, trop de poil, pas assez de gout de boeuf, et heureusement aucun gout de bauf’
[7] A peu pres moins l’infini exposant zero en fait

May 062013
 

On dit que parfois dans une vie, il y a des changements physiques qu’on souhaite, ou que simplement on ne supporte plus sa bête tête.

Ou alors des événements font qu’on a besoin d’une rupture avec son physique.

Je m’étais promis de passer rousse-rousse pour mes trente ans. Même si je faisais des hennés depuis quelques temps j’étais pas convaincue par la couleur pas assez flamboyante a mon gout.

Les récents événements m’ont donnés envie de sauter le pas, de faire une vraie coloration qui pète et te couper une partiede la longueur de mes cheveux.

Bon évidement loi de Murphy oblige, ca s’est pas exactement passé comme ça. Déjà il a fallu plusieurs jours pour que la couleur se révèlent tout partout et certaines mêches font du zèles et sont carrément carottes [1], comme me le fait si gentiment remarquer La Morue, qui depuis n’arrête pas de me charrier a ce sujet; alors que je lui ferais pas dire, mais elle aurait plus interêt a étudier pour son examen de mercredi, non mais des fois.

Bref, au final la couleur a l’air de s’être stabilisée et je l’aime d’amour cré fort. D’abord parce qu’elle pète bien comme il faut, tout en ayant l’air naturel [1] et qu’en plus en tant que couleur chaude, ca me fait le teint pêche et totalement beau et moi franchement j’adore et je kiffe. Même que je pense faire la prochaine colo dans quelques mois un chouya plus roux [3]

Et en plus je bénéficie de l’effet domptage de crinière avec brushing +10. Limite que plus jamais je me lave les cheveux pour les garder si raide si beaux et si civilisés. Que même si je fais un chignon y en a plus qui reprennent la liberté qu’ils n’auraient jamais du quitter

Et donc ceci était le point girly de l’année sur ce blog. Parce que passer presque 3h chez le coiffeur, je referai pas ca tout les mois dis donc.

[1] Et pourtant, vainquant ma misanthropie et le fait que je me transforme en bête de foire a chaque fois que j’y vais, j’ai fais ca chez une coiffeuse. J’ose pas imaginer ce que ca aurait donné si j’avais tenter ca moi même dis donc. Je crois que je serai un firefox
[2] Enfin je crois espère suis sûre
[3] Mais comptez pas sur moi pour chanter du Mylène Farmer, ou alors il faudra me payer. Cher

May 022013
 

Aaaaaah la joie d’avoir une gamine de troizans, équipée de deux mains gauches comme sa mère, c’est jouissif.

Particulièrement quand tu teste une nouvelle librairie-salon de thé près de chez toi, que tu comptes prochainement en faire ton QG, et que ta tendre descendance n’a pas l’air plus que ca de faire fondre la tenancière des lieux.

Soit, on peut ne pas aimer le coté légèrement chiant et énergique de la chose, mais je pensais pouvoir composer avec. Par contre ce que j’avais pas prévu, c’est que Lagluante© elle renverserait son verre de jus pommes/myrtilles PLEIN sur la moquette beige toute neuve que ça faisait pas trois jours qu’elle était là.

Oups donc, la jolie tâche bien rouge que le tapis, cet être perfide s’est empressé de boire goulûment, laissant une marque innetoyable et une couleur cramoisie sur mes joues [1] rapport que merde alors, c’est quand même un peu la loose, la nana c’est pas possible elle va se souvenir de moi et ne plus me vouloir dans son magasin [2] et que bouhouhouhou, c’est vraiment trop injuste d’avoir une fille si pas douée.

Gamine qui en a profiter pour se faire un traumatisme crânien en se ramassant la tronche sur un coin d’étagère [3] faisant entendre son organe vocal a deux kilomètres a la ronde…

Bref, j’ai fais une librairie-salon de thé avec Lagluante© et je le referai pas de sitôt. Peut être que si j’y retourne sans elle, la proprio ne me lancera pas de pierres…

Ah et sinon, je t’ai déjà dit que j’étais rousse-pour-de-vrai-mais-pas-tout-a-fait-que-ca-dépend-de-l’éclairage?

[1] Du plus bel effet avec mes cheveux roux-mais-pas-totalement-mais-qu’en-fait-si-suivant-la-lumière-c’est-du-roux-pétant
[2] Surtout qu’avec ma couleur de cheveux, on ne peut plus me rater
[3] C’est sûr, dès qu’elle nous voit arriver de loin, elle met un petit panneau “fermé” sur la porte