Oct 092012
 

L’avantage quand on a Gary, c’est qu’a force on cuisine beaucoup plus souvent japonais qu’escompté.
Et que comme souvent, je ne respecte jamais les recettes à la lettre et j’y mets ma petite touche fantaisiste, ce qui parfois fait des recettes vachement éloignées de celles du livre. Généralement c’est très bon.
Le “souci” c’est que du coup je connais pas le gout “véritable” de la recette et qu’à chaque fois c’est différent ou presque.

Mais bon, celles mises sur ce blog, on été testées et approuvées par différents estomacs.

Aujourd’hui ce sera une recette facile, délicieuse mais fastidieuse à faire, des boulettes à la Japonaise [1]

Comme d’habitude, une présentation rapide des items dont on a besoin:

Les ingrédients

    Pour deux personnes, tu te dois d’avoir pour les boulettes:

  • 400gr de haché porc/boeuf (ou pur porc, c’est au choix du goût)
  • 50gr de poireaux
  • 1-2 gousses d’ail (perso, j’en mets dans tout)
  • un oeuf
  • 2c à soupe de saké (ou de kirsh ou assimilé)
  • 2c à soupe de maizena
  • sel-poivre-épices quelconques
  • une friteuse et son huile
    Pour la sauce (dans une casserole qui accueillera par la suite vos boulettes):

  • un fond d’eau (8c à soupe)
  • 2c à soupe de saké
  • 2c à soupe de mirin
  • 2c à soupe de sucre en poudre
  • 2c à soupe de sauce soja
  • 2c à café de maizena

Une fois tous les ingrédients réunis, mettez la friteuse à préchauffer, histoire de gagner du temps (que ce soit une friteuse électrique ou une casserole remplie d’huile), et lavez-vous bien les mains, on va préparer les boulettes.

Pour ce faire, facile, il y a juste besoin d’un récipient, d’une fourchette et d’une cuillère.

Pour commencer, versez la viande dans le saladier et travaillez la un peu à la fourchette. Rajoutez les épices que vous voulez (sel-poivre-yuzu pour ma part)
Dégelez les poireaux et émincez les à l’aide d’une tronçonneuse d’un couteau aiguisé, rajoutez l’ail.

Viande plus poireaux et ail, ca commence déja à donner faim

Mélangez bien avec fourchette. Si vous avez suffisamment travaillé la viande hachée avant, ca ne devrait pas être trop difficile

Rajoutez le saké et le sel, remélangez un coup

Vous prendrez bien un saké? Oui un doigt

Rajoutez l’oeuf battu préalablement (oui, c’est plus facile que de le battre dans le plat, quoique ce soit aussi possible), et devinez quoi? Ben oui, mélangez

Après l'enfant battu, voici l'oeuf

Et enfin, rajoutez la maizena et mélangez le tout une dernière fois, histoire que ce soit homogène, que l’oeuf soit réparti correctement que la maizena ait disparu et que le mélange fasse le même bruit qu’une promenade dans la boue… [2]

Vous prendrez bien une ligne de pouuud'

Une fois que c’est mélangé, yapluka faire les boulettes.

Alors là, plusieurs solutions: soit vous êtes équipés et vous pouvez utiliser des formes pour avoir des boulettes originales (les formes spéciales oeufs durs fonctionnent à merveille pour ça), soit vous utilisez la bonne vieille méthode: une cuillère, deux mains (prendre une cuillère à soupe de l’appareil et le rouler entre vos deux paumes jusqu’à obtention d’une boulette plus ou moins ronde.)
Pour ce qui est du résultat, admirez ici:

Mes jolies boulettes. Sauras-tu reconnaitre la forme que j'ai utilisé pour certaines?

Assurez vous que votre friture est a 18O° en testant la température avec votre coude en mettant une première boulette dans votre casserole.
Dans le cas de la friteuse, pas besoin, mettez directement 3-4 boulettes (ou le nombre que peut contenir votre panier) et hop, dans le bain

Allez hop, au bain

Surveillez du coin de l’oeil la cuisson, il devrait en avoir pour 2 ou 3 minutes. En cas de doute, relevez le panier de temps en temps, les boulettes doivent être dorées, mais pas cramées.

Chaud les boulettes, chauuuuuuud

Une fois vos boulettes cuites et laissées sur un papier absorbant pour supprimer un maximum d’huile à taahaaaaaab… ha ben nan en fait, il va falloir préparer la sauce.

Prenez une casserole, mettez-y un fond d’eau.

Et hop, un petit verre d'eau

Rajoutez-y le saké (2càs), le sucre (2càs aussi), le mirin(2càs, quelle surprise)

Hop, deux cuillères de Mirin

La sauce soja (2càs)

Deux cuillères de soja plus tard...

Et pour finir, les deux cuillères à CAFE de maizena (utilisée pour le liant)

De la maizena, attention, pas trop

Mélangez le tout, sur feu doux.

Et hop, on mélange pour obtenir une sauce qui va figer à un moment

A un moment ca devrait commencer à figer, c’est l’instant, il n’y a plus qu’à y mettre les boulettes et à mélanger le tout doucement histoire de bien imprégner la viande avec la sauce .

Hop, on mélange doucement pour imprégner les boulettes de sauce, c'est presque prêt

Et voilà, il n’y a plus qu’à servir.
Avec quoi? Avec un bol de riz, pardi

Résultat: après toute ce temps de prépa, il fait faim, un peu

Vous pouvez rajouter des graines de sésame sur les boulettes pour en sublimer le goût.

[1] Bah oui, forcément avec Gary Cooker, c’est surtout de l’asiatique que je fais pour le moment
[2] Oui, c’est imagé, mais c’est pour être sûre d’être bien comprise, pis c’est bucolique une promenade dans la boue, et plutôt de saison et de circonstance en ce moment

  2 Responses to “Boulettes à la japonaise”

  1. Ispèce d’alcoolique va !!!!!!!!!

    Je tenterais bien n’empêche, mais j’aime pas le saké. Je modifierais un peu ta recette….. je verrais si demain j’ai pas trop la flemme, ben oui, être chomeuse c’est duuuuuuuuuuuuuuuuuur.

    • Haaaaaaaaaaaaaaaan pas modifier recette, saymall, elle est gravée dans le marbre, tradition japonaise toussa, si tu le fais tu t’exposer a avoir 101 démons qui vont visiter ton interieur…

      OU pas e fait 😀
      Bref, si tu n’aimes pas le sake (mais dans la recette il ne se sent pas), tu peux utiliser du kirsh ou tout autre alcool blanc et sec

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)