Sep 142012
 

Bon tu le sais certainement, je suis l’une de ces branleuses au chomage, ayant terminé son congé parental et dormant et se tournant les pouces toute la sainte journée ayant repris le chemin des cours pour me remettre sur le chemin du cravail.

Dans mon cas, la seule enseigne ayant bien voulu prendre en charge la formation de ma vieille carcasse se trouve a Trouduculdumonde, à environ 45 minutes de chez moi.

Le trajet type: nationale, quelques kilomètres d’autoroute puis nationale à nouveau.
Oui, sauf que.
Depuis quelques semaines, y a l’autoroute qui est en travaux. Mais genre en gros travaux. Du style tiens de trois bandes on passe à une, et paye tes embout.

Puis ils ont compliqué encore les choses, en fermant la sortie d’autoroute. Il faut donc prendre la suivante, et refaire un trajet par des nationales toutes pourrites avant de retourner sur la, grande nationale bien droite.

Je pensais que ca s’arrêterait la. Et bien en fait non. Il y a deux jours j’ai eu la grande joie de voir l’entrée de la nationale bien droite fermée, pour cause de travaux.
Donc je me suis déjà tapé 5km d’embout [1], le détour, et cerise sur le gatal, voilà que je sais pas comment rallier mon centre de formation. Non parce que la, on est en pleine campagne, les panneaux de déviation n’ont évidement pas été installé [2], mon Navicon s’obstine a vouloir me faire passer par la, et y a personne a qui demander le chemin [3]. En plus je suis pratiquement en retard.

Un coup de fil plus tard [4], je me fais plus ou moins confiance et c’est parti pour un départ en free-style vers mon objectif.
Au bout de quelques minutes, miracle, je vois plus ou moins ou je suis et je parviens enfin a me garer sur le parking, non sans devoir faire des manoeuvres de fous dans 10cm², parce que vouloir mettre 50 voitures dans un parking qui ne peut en contenir que trente, c’est musclé et jouissif un peu.

Alors j’avoue, j’appréhende juste un peu la prochaine fois ou je dois aller par là-bas, parce que bon, les déviations c’est bien, mais à un moment, il faut arrêter…

Ah et sinon je suis devenue maniaque des VLAN, et j’peux pas m’empêcher de ricaner bêtement quand je fais un trunk, en imaginant le héros de Dragon Ball dans les ports de mon switch.

[1] Coucou le compteur a 10km/h maxi pendant cette traversée
[2] D’habitude quand y en a, de toute façon faut faire le contraire de ce qu’ils disent si on veut s’en sortir
[3] Je t’ai déjà dit que je n’ai le sens de l’orientation que dans les bois ou les ruines de Hordes?
[4] Coucou secrétariat, je suis perdue et je sais pas quand ni même si j’arriverai, bisous

  2 Responses to “Murphy dans tes déplacements”

  1. AHAHAH cerise sur le gatal !!!! J’étais persuadée qu’il n’y avait que moi et ma copine pour foutre les mots en [o] au singulier 😉 !!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)