Sep 042012
 

Non mais ca va, je vais survivre hein. Bon ma réputation à l’école pas, mais ca elle valait déjà pas grand chose.
Parce que si hier soir et ce matin en se levant, Lagluante© elle voulait bien aller à l’école, quand il a fallut partir, bizarrement, c’était devenu “pas école” et elle s’était enchaînée au radiateur pour être sûre de ne pas y aller [1]

Un sciage de radiateur plus tard, une tartine à la main, bien blottie dans les bras, Lagluante© se laisse porter à l’école, avec tout son petit matériel parce qu’aujourd’hui, elle y va pour la journée entière [2]. Limite j’ai call me maybe en tête, rapport que son instit’ pourrait appeler à tout moment histoire que j’aille chercher le petit monstre.

Dans son école, ils ont un temps d’accueil de 8h30 à 8h45, et quand les lumières s’éteignent, les parents restants doivent y aller.
Du coup je l’ai préparée progressivement Lagluante© des gros bisous câlins, une lecture de livre, un “je vais devoir bientôt y aller ma puce.

    Puis j’ai testé les différentes manières de m’en débarrasser.

  • En la faisant me reconduire à la porte de la classe et en fermant?
    échec
  • En jouant à aurevoir, en la posant par terre et en filant ?
    Négatif. On a eu droit a une tentative de fugue de toute beauté
  • Bisous câlins dans les bras, a ce soir ma puce, avec déposage dans le coin enfants?
    Oh ben chic alors, regarde, elle tiens sans les mains
  • Détournement d’attention oh regarde les jolies miémières, qui d’habitude marche à tous les coups?
    Rienàfout’ des lumières, j’veux maman moi

Au final c’est la méthode ultime dites du balançage de patate chaude Lagluante© hurlante à sa gentille instit, valeur sûre s’il en est, qui a fonctionné.
Bon y a juste que quelques minutes avant, sa prof m’avait prévenu, les cris allaient être pire parce que maintenant elle s’avait à quoi s’attendre [3] et que donc elle exprimerait bruyamment sa désapprobation.
J’ai bien tenter de ruser façon “shhhhhhhhhhhhhuuuuut Laglue© travaille dans la classe d’a coté [4], faut pas faire de bruit sinon elle ne peut pas apprendre” mais curieusement ca n’a marché que jusqu’au moment ou sa prof l’a pris dans les bras.
J’avoue j’ai un peu peur pour la suite…

En plus j’ai juste appris ce matin qu’elle avait quand même pleuré une demie-heure hier, avec option couchée par terre, avant de rejoindre ses petits camarades sans faire d’histoires.

Du coup je me pose des questions métaphysique du style mon blog est-il nul? ai-je foiré quelque chose dans les étapes de la séparation? En ferais-je une serial killer a cause de trouble de l’attachement? Que mange-t’on ce soir?
Et surtout je crois que je vais laisser son papa gérer ca, histoire de voir si elle fait autant de barrouf avec lui

[1] Note à moi même, éviter de laisser traîner les colliers colsons et éviter d’inviter le collectionneur de menottes compulsif à la maison avec ses petits trésors. Sinon ca risque de poser des soucis
[2] C’est elle qui l’a voulu, moi j’ai fais que respecter ses choix, même si je suis pas sûre qu’elle prenait bien la mesure de ce qu’elle disait
[3] Travail des enfants dans une cave sombre, coups de fouet, nourriture: pain sec et eau
[4] Ce qui en plus est totalement vrai. Bon y a juste au moins 30 mètres entre les deux, mais paraitrait qu’ils les entendent hurler

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)