Dec 222011
 

La vie est belle, la fin de l’année approche, et la notre aussi.
Rapellez-vous, Laglue© nous avait ramené la gastro de l’école, en cadeau de fin d’année, avait mourut une soirée et était plus ou moins en état le lendemain.

Ce qu’on ne savait pas, c’est que c’était une gastro virale de derrière les fagots [1], et qu’elle allait s’en donner à coeur joie sur toute la petite famille.

J’ai ouvert le bal vers 16h, avec nausées, mal de ventre; deux grosses heures plus tard c’est parti pour les vomissements en rafale, et les courses vers les toilettes pour se vider des deux cotés en même temps.

Truc super jouissif, j’avais réunion, ce soir la, je l’ai donc fait en comatant dans mon lit et en signalant de temps en temps que je n’étais pas morte [2]

Merlin vient me rejoindre vers onze heures minuit, juste quand Lagluante© se met à pleurer dans son lit. On attend un peu, mais comme elle a pas l’air décidé à s’arrêter, il va voir de quoi il en retourne.

Tout ca pour voir que la demoiselle a copié sa maman et a vomit tout partout dans son lit. Pendant ce temps, Laglue© dort paisiblement et papa récupere la prunelle de sa chair puante et sinistrée, tandis que je termine de crever dans mon coin de lit.

En se recouchant, il avoue un mal de ventre…
Couchée sur lui, Lagluante© s’endort pendant qu’on chante affreusement faux et douloureusement. S’en suit un ballet “course jusqu’aux toilettes AVANT de se répandre partout et de tomber dans les pommes” , tandis que Merlin ce héros, tente de faire vomir la petite dans la bassine et non dans le lit/sur ses vêtements.

Le temps passe, il est 2h, c’est au tour de mon chéri de succomber a l’attaque du vilain virus. C’est donc mon tour de m’occuper de Lagluante© et de jongler entre ses vomis, son envie de boire, et le ses calins coups-de boule.

La nuit s’est donc passée longuement, douloureusement, en concert de vomitos, Lagluante© passant les 3/4 de son temps endormie sur son papa [3], tout le monde comatant dans ce lit plus si grand, entrecoupée par les courses aux chiottes, mes gémissement de mourante [4] et un Merlin se demandant qui de la corde ou du couteau serait le mieux pour mettre un terme à ses souffrances.

Vers 7h30, Lagluante© moribonde et n’ayant plus vomis depuis une paire d’heure à été jetée dans son pieu, pour y dormir jusqu’a midi.
Merlin lui s’est levé pour bosser, Laglue© pour aller à l’école, mais que finalement non, elle avait encore mal au ventre.

Moi j’ai dormis, comme Lagluante© récuperé un peu, me suis réhydratée, parce que bon, fallait quand même avoir de quoi faire le lait pour la petite.

Depuis, elle se porte comme un charme, on dirait pas qu’elle a été malade toute la nuit, et s’est rattrapée de tous les liquides perdus en tenant un siège sur mon nibard, tout en massant délicatement mon bide déjà douloureuxde ses petits petons rondouillards.

[1] Vu que Merlin se l’est choppé aussi et que lui, vu les doses d’antibios qu’il a, il aurait été proteger d’une gastro bactérienne… Pas de bol donc.
[2] Nan mais j’ai aussi du dire l’un ou l’autre truc constructif hein, je me souviens plus bien de ce qui s’est passé.
[3] Le quart restant étant les vomitos et un calin rapide a maman c’te charogne qui voulait pas lui donner a boire.
[4] J’ai tendance a faire le mec quand je suis malade. Particulièrement quand ca atteint les tripailles