Nov 262011
 

Depuis quelques heures, Laglue© a sept ans.
L’âge de raison, il parait; je vous rassure tout de suite, il n’en est pour l’instant rien, elle fait toujours autant de conneries, mange toujours aussi mal et est toujours aussi chiante.
Là, c’est moi qui me fait une raison, je sais bien qu’elle ne changera pas vraiment, et elle me plait comme ca, même si son coté bordélique et tête en l’air me donne parfois envie de la clacher contre les murs.

Sept ans. Donc sept épreuves à faire, dont je n’ai encore pas l’ombre d’une idée. Quoique. Ranger tous les soirs son cartable et faire son cahier d’écriture sans avoir à la fouetter avant me parait une bonne idée. Maintenant, je le taxe en une ou deux épreuves? Je me demande, mais bon, on a le temps de voir, faut encore trouver le reste et vite, elle est demandeuse de ses épreuves des sept ans

Sept ans donc qu’elle a déboulé dans ma vie. C’est fou comme on s’habitue vite à la présence des enfants, combien ça semble naturel qu’ils soient là. Je vais pas m’appesentir la dessus, mais bon, j’ai deux filles pour pièces à vendre/louer, écrivez au blog qui transmettra [1]

Laglue© qui pour ses sept [2] ans, a été bien (pourrie) gâtée, entre le cadal de mamie, Vanyel, les parents de Pitchoune et notre cadal à nous; et ce n’est pas fini, il reste ses autres grands parents encore à faire demain.

Donc entre une poupée Reborn [4], un jeu wii, des tours de Hanoï [5] et une licorne, avec en plus une pizza maison à manger ce soir, pour parfaire sa nuit et journée avec sa meilleure amie, nuit passée sous la tente, avec un tas de peluches.

Les filles couchées à 21h pépiaient encore a 23h30.
Si on pensait dormir tard, ce fut pas vraiment le cas, vu qu’a 8h tappante, elles étaient sur le pont.

Bilan du truc? Une séparation déchirante des deux filles, des estomacs rassasiés pour les adultes [6], oui même pour l’étudiante chinoise, et des filles difficiles à mettre au pieu, rapport à la fatigue environnante.

Après yapluka attendre Saint Nicolas et Père Nowel, avant d’etre tranquille pour encore presque un an. Ah et penser a faire l’annif de la grande à l’école…

[1] Non c’est pas vrai hein, je rigole. (ou pas)
[2] Et oui, si tu comptes bien, il y a sept sept [3]
[3] S’il y en a plus (ou moins) tu fais semblant de rien, merci
[4] Que perso je trouve flippante tant elle ressemble à un nouveau né mort..
[5] Fille de geeks et informaticiens
[6] Et cuisiner japonais quand on a à table une chinoise fraîchement arrivée de sa Chine natal, c’est un challenge hein, surtout quand la première chose qu’elle dit quand j’ai ouvert Gary, c’est que le riz à cuit avec trop d’eau [7]
[7] Meunan je suis pas mortifiée, je vais juste me pendre et je reviens

Nov 182011
 

Il y a quelques jours, j’ai vu la soirée théma d’arte sur la nourriture et en particulier un documentaire sur la face cachée du chocolat.

En bref, le truc qui m’a le plus interpellée c’est que sur la plupart des plantation de cacao, en sous main, il y a le travail des enfants.
D’enfants esclaves, achetés environ 250€ si je me souviens bien, tout un trafic bien rôdé, dont quelques ONG essaye de défaire les maillons et de sauver un maximum d’enfants.
Rien que ça est déjà difficile à avaler. Je sais que le monde n’est pas bisounours, et que les grandes multinationales n’ont pas d’ame, mais dans ce domaine là, on dépasse les bornes de l’horreur.

Un journaliste qui fait un travail de terrain, qui parfois doit se sentir inutile dévoile les mensonges des propriétaires de plantations, qui reconnaissent parfois du bout des lèvres le “problème”, mais pour qui ce n’en n’est vraissemblablement pas un.

On pourrait se dire c’est la réalité de l’Afrique, on ne peut pas lutter contre le système, mais qui sont les gens qui commandent le produit de ses plantations? Nestlé et compagnie, qui sont au courant mais ne font rien, parce que bien évidement, ces enfants pas payés font baisser les couts.

C’est une réalité, et je pense que beaucoup de monde le sait, mais ne fait rien, haussant les épaules avec fatalité, disant que de toute façon “On ne peut rien faire”.

Je ne suis pas d’accord. Personnellement j’essaye de boycotter au maximum ces firmes, parce que je suis consommateur, mais que j’ai quand même une certaine éthique.
Je ne peux rien faire à part ne pas acheter leur produit, me diriger vers un commerce plus équitable, qui a certes aussi ses failles et ses défauts, mais qui malgré tout est mieux que rien.

Ce n’est pas comme les travailleurs chinois, certes payés une misère, mais payé un minimum. Est-ce moins horrible? Pas forcément, mais ca ne vous empêche pas d’acheter au prix fort des fringues de marques pour devenir des panneaux publicitaires ambulants, pour toutes ces grosses boites qui s’en frottent les mains.

Je vais pas jouer les vièrges effarouchées, j’ai un iphone, payé trop cher et fabriqué pour une bouchée de pain, sur la santé des ouvriers, mais c’est là mon seul petit plaisir, d’autant que si je me suis tournée vers apple, c’est pour ne plus devoir changer de téléphone tous les six mois, rapport à la dure vie que je leur mène. Il vient de fêter ses un an et bon gré, mal gré, il résiste toujours (putain de bouton home).

J’ai pas de solutions, je suis pas utopique, mais bon parfois je me prends a rêver à ce que les gens réfléchissent avant d’acheter.
Et quand je mange (rarement, je suis pas super chocolat) mon petit carré, je pense à la chance qu’on a ici quand même, nous et nos enfants et j’arrête quelques minutes de râler sur tel ou tel truc qui nous est tombé dessus…

Nov 162011
 

Il y a une certaine immuabilité dans mon planning du mercredi: académie-bibliothèque(oupas)-grandes courses.
Ca, c’est dans la théorie. Dans la pratique, on fait ça, mais avec de multiples variations.

Variations du genre “courir une heure derrière Laglue© qui plutot que de revenir à la voiture va jouer avec ses copains”,” donner a boire à Lagluante© qui d’un coup veut boire là toussuite, tu comprends c’est pas comme si j’avais déjà bu dix minutes avant”.

Mais celle qu’on ne m’avait encore jamais faite, c’est “Mamaaaaaaaaaan y a concert la maintenant tussuite, on y va, on y va dit hein oui”, en boucle, et de plus en plus fort, des fois que tu aurais pas capté les tenants et aboutissants du premier coup.

Vu que Merlin est à l’autre bout du pays, qu’à part les courses j’ai rien d’autre à faire, va pour le concert.
D’autant que c’est un style de musique que j’adore vraiment, et même si je ne connait pas le groupe, je ne risque rien, c’est gratuit [1], va donc pour une heure de ČAČI VORBA, en collaboration avec les Jeunesse Musicales, quatre ou cinq morceaux, entrecoupés d’explications sur le solfège (rythme binaire-ternaire-assymétrique), sur les morceaux, sur le coté géographique du groupe (polonais-ukrénien reprenant des chansons venant de tous les coins des Balkans) et sur les instruments utilisés, parce que bon tout le monde ne sait pas ce qu’est un bouzouki une bracsa ou une darabuka [2]

La musique est vraiment chouette, on sent le courant tzigane en dessous, avec les sonorité “chat écorché” [3] au violon des gammes mineures utilisées, elle donne envie de danser [4], voire de chanter pour certaines.

Chanter? Mais oui bien sûr, et voilà le public en train d’apprendre le refrain deBesena Rovena , chanson albanaise, avec le groupe se prêtant au jeu, le public composé pour moitié d’enfants aussi.

Bref, un très chouette moment, d’autant que les musiciens sont pas dégueux à regarder, en particulier Piotr qui est très très à mon gout. [5], je ne peux décemment pas le dévorer des yeux tout le concert, vu que j’ai une Gluante© qui tente de s’incruster sur scène et qu’il faut gérer. J’ai d’ailleurs une technique de drague infaillible aka je sors mon nibar pour faire taire la morveuse, sûr qu’avec ça, j’appâte tous les mecs que j’veux dans mon lit. Ou pas.

Morveuse qui a l’air de trouver elle aussi le style de musique à son gout, parce qu’elle danse. Et bien en rythme en plus. Sur de l’asymétrique, ce qui n’est pas une mince à faire [6]

Une fois le concert fini et les instruments reluqués par mes filles de tout leur saoul [7], sous l’oeil attendri [8] du groupe, nan parce que mine de rien avec ma Presque Deuzans, on s’est attirés pas mal de sourire de Piotr hein, vu que c’est a chaque fois à ses pieds qu’elle allait [9], direction la fin de journée et ses supers courses avec les deux filles, ou pour une fois, elles ont été particulièrement sage. L’effet du concert sans doutes…

[1] Oui, tu vois tout de suite mon coté nain. J’ai beau passer plus facilement pour une elfe, rapport pilosité/taille, je suis profondément naine au dedans de moi même
[2] Je te rassure, pour la plupart, je savais pas non plus ce que c’était
[3] J’aime bien l’image, et pis me semble que certains instruments, style shamisen peuvent être fait en peau de chat
[4] Forcément, la musique populaire, et particulièrement celle de l’est à cet effet là sur moi
[5] Aka grand brun ténébreux au sourire à tomber par terre, qui doit avoir pas mal de filles lui tournent autour. Mais il ne parle pas français et est ukrénien. Mais crécré bô et musicien.
[6] Je vais pouvoir lui faire écouter des bourrées ou des Mazurka, et puis filmer. Chouette alors
[7] Naon touche pas a ces instruments exotiques qui valent une petite fortune didjuuuuu. Pardon désolée *repart avec sa Gluante© sous le bras avant qu’elle ne touche à quelque chose*
[8] Enfin j’espère…
[9] Cette petite a décidément très bon gout

Nov 132011
 

J’ai deux enfants un tantinet [1] remuantes, et brutales.
Adorables hein, mais faisant les bêtises au pire moment possible [2], et de préférence arriver sur un plan apocalyptique à partir de rien[3].

Et bien hier soir, ça n’a pas manqué. Juste au moment ou je me disais que je mettrais bien mes monstresses au pieu [4], Colles qui jouaient bien gentiment et calmement pour une fois, une petite bousculade [5] et hop, la tronche à Lagluante en plein sur l’arête du meuble télé [6], qui n’en demandait pas tant; et là, c’est le top départ pour la soirée cauchemard.

Lagluante© hurle donc. Fort, du genre “OUINNNNN MAMAN JE VAIS MOURIR LA TOUSSUITE DE DOULEURS TELLEMENT J’AI MAL” sans même reprendre son souffle; je pense ne jamais l’avoir entendu hurler aussi fort.

Premiers calins-bisous-réconfort en partant vers la cuisine, me disant en mon fort intérieur, tiens elle pleure vachement beaucoup, c’est fort humide dans mon cou. Attrapage de granules homéopathiques [7] et la surprise; mais elle est ou la bouche?

Ah ben tiens, la bouche, en train de hurler présentement est sous des flots de sang continus, qui sortent des deux narines en même temps.
Gloups, tu m’étonnes qu’elle hurle comme ca, mais que fait la police.

J’ai Laglue© en train de pépier à coté de moi, s’inquiétant de savoir si elle va se faire défoncer la tête punir, parce que bon c’est quand même elle qui a jeté sa soeur sur le meuble; tandis que d’une main, j’essaie de mouiller un essuie-tout plié en quatre et de le mettre sur le pif toujours en train de se vider de son sang.

Ah, en y regardant mieux, c’est une mauvaise idée, il a l’air tout bleu le nez, et il gonfle en plus. C’est limite rigolo, l’expression “son nez lui mange le visage” prend un sens auquel je n’avais jamais pensé avant, et ho non seulement le nez est tout bleu, mais en plus le front héberge un joli oeuf de caille lui aussi, et ma fille continue de hurler, mais moins fort [8]

Une poignée de granules plus tard, elle hurle toujours. Ce qui m’inquiète un tantinet, toutes les autres fois, l’effet du sucre est magique, elle se taisait et suçotait consciencieusement les bouboules.
Là, elle continue de pleurer, réclamant encore des granules, d’autant qu’elle a recraché la première fournée.

A ce stade, j’envois la grande chercher son papa, parce que gérer la jacasseuse et la mourante en même temps, c’est au dessus de mes petits nerfs déjà bien entamés.

Lagluante© se pelotonne dans les bras, gémissante continuant a repeindre mon pull en rouge; je tente la diversion sein, et la c’est le drame, impossible pour elle de boire en position normale, le sang la gêne, la position lui fait mal, ou peut-être autre chose, mais elle s’énerve d’autant plus de ne pas pouvoir téter.

A ce niveau, je me dis que ce serait peut-être judicieux de faire un tour par l’hopital le médecin de garde, histoire de s’assurer que c’est pas cassé.
Médecin de garde qui peut nous accueillir une demie-heure plus tard et nos avouera avoir hésité a nous dire de lui donner du paracétamol plutôt que de venir [9], mais qui par acquis de conscience nous recevra.

Toubib qui a un cabinet dans le trou du cul du monde, difficilement trouvable. Pendant- et avant le trajet, Lagluante© profitant de la situation s’est enfilé trois compotes et un certain nombre de boudoirs, mangeant, mais pleurant en même temps, quand un mouvement lui fait mal.

Arrivée là-bas, elle ne veut pas se laisser voir par le praticien, pleure, se blottit dans les bras, bref est méga reloose et ne semble plus du tout à l’article de la mort, limite elle rigolerait dis donc, prend ca pour ta crédibilité de parent inquiet.

Après une vérification en règle (dents-nez-yeux), on repart avec juste un anti-douleur à lui filer et des nouvelles rassurantes, au pire y a une fêlure, mais apparemment y a rien de cassé ni de grave, merci ca fera 35€.

Bon j’avoue, je suis un peu honteuse d’avoir dérangé un médecin juste pour ca, mais c’est la faute à Merlin qui s’était fait casser le nez y a quelques années et ou il avait fallut réduire la fracture genre 24 ou 48h après l’accident, et vu la tronche de Lagluante© quelques minutes après le Grand Boum© ainsi que son comportement, ca me paraissait justifié.
Mais si prochaine fois de ce gout là, il y a, je pense que j’attendrais une demie heure avant de penser aller chez le toubib, histoire de ne pas passer pour la mère hystérique sans l’hystérie, mais qui fait chier son monde quand même.

[1] Oui, j’ai l’euphémisme facile ces derniers temps
[2] Pas pour décourager les nons parents hein, mais tous les enfants font ça hein. Pourquoi tu crois que le samedi soir les urgences sont pleines de parents en goguettes, parce que c’est LA destination où il faut être?
[3] Ou alors juste un matériel de base disponible partout: carrelage, vitre, porte, coin de table/de meuble/de cheminée
[4] En réalité ca faisait bien dix quinze minutes que je cherchais le courage de le faire
[5] Pareille aux dix milles bousculades régulières que les grands gabarits d’une fraterie renvoit sur les plus petits, aka la “Pichenette de la Mort, mais non je te jure maman/papa je l’ai à peine touchée”
[6] Et une fameuse d’arête hein, au moins celle d’un requin blanc d’après les dégats
[7] On va pas partir dans un débat, le fait est que ca marche vachement bien pour calmer ses pleurs, que ca se transporte plus facilement et que c’est plus petit qu’un pack de bonbecs, et que ca reste l’idée médicament dans la tête des filles. Toujours est-il que pour les bosses et les bleus un peu conséquent, c’est le remède souverain (en plus du sein) pour faire taire une Gluante© instantanément
[8] Forcément, avec le mouchoir mouillé sous le nez qui l’étouffe a moitié, laissant le sang faire l’autre partie du boulot, elle a plus de mal a coordonner respiration et hurlements
[9] Rah, ces gens chiants qui veulent aller chez le toubib de gardes pour des broutilles, surtout les jeunes parents là, qui s’inquiètent toujours au moindre bleu et pour un rien

Nov 092011
 

Ma [1] petite Gluante© qui dans un peu plus de deux mois aura deux ans a bien évolué, ma petite fille que à chaque fois qu’on me demande sa date de naissance j’ai toujours spontanément envie de dire le 10, alors qu’en fait c’est deux jours plus tard, et que chaque fois, je dois réfléchir trois secondes.

On est loin désormais du nouveau-né vagissant, qui même si elle n’est pas encore sevrée garde juste cette caractéristique de nourrisson. [2].
Elle ressemble désormais à une petite fille [3] avec les mimiques et les cheveux qui vont avec.
On peut jouer réellement avec elle; elle a une marionnette chat qui était à sa soeur [4] et avec laquelle elle adore jouer, mi figue-mi raisin, elle attrape la queue du félin qui se fache et se blotti dans les bras pour être protégée de la furie, caresse le tichat, fait des grattes grattes au miaou et moi, je fonds totalement devant ses jeux.

Elle peut-être terrible aussi, exigante, fermant le portable quand elle veut avoir sa maman a 100%, piquant dans les assiettes quand elle pense que ce qu’on mange est meilleur que ce qu’elle a dans la sienne, choppant les fruits dans la corbeille, les mangeant directement avec la peau [5], chassant sa grande soeur des bras quand elle compte reprendre SA place sur mes genoux [6] et hurlant quand malgré ses efforts, la grande reste en place, en plus que maman ose lui refuser le droit d’être la première et la seule dans les bras.

Et puis il y a ces moments intenses, ceux qui resteront gravés et qu’on chéri plus que tout, comme quand le matin, après avoir bu, elle se couche à la place de son papa, remonte la couverture jusqu’a son menton et commence à pointer les yeux-nez-bouche-tout ce qui se trouve sur ton visage, parlant “beubeu”, avec un grand sourire et les yeux qui pétillent. Généralement, je suis une petite flaque et je la couvre de bisous et de câlins, au lieu de la remettre direct au pieu, profitant a fond de ces moments.

Quand il faut aller au lit, finalement, elle monte fièrement l’escalier, court dans le couloir, recourt pour ne pas se faire attraper avant d’etre finalement saucissonnée dans son sac et jeter dans son lit après un dernier glouglou, quelques calins et de gros bisous.

Quand on met sa soeur au lit avant elle, elle insiste pour faire la Bébête, et prend une petite voix tout aiguë pour dire “mignimignimigni” sa façon de dire au-revoir, et nous on fond.

Elle grandit, et même si ca me fait un peu de nostalgie, par moment, je suis fière d’elle, je suis fière de la voir s’affranchir peu à peu du besoin d’être avec maman, pour découvrir le monde, tout en restant super caline et plein de malice…

[1] Plus si
[2] Bon et un peu le vocabulaire aussi. En fait, a part deux trois “mots”, elle cause absolument pas, ou alors dans son propre langage…
[3] Sale caractère compris
[4] Et qui ne s’est pas vraiment accoquinée avec, elle à peut-être joué 3minutes 30 avec, mais qui depuis que sa soeur s’y intéresse, aimerait bien la récupérer
[5] En particulier par les bananes et les mandarines
[6] Ce qui implique parfois des batailles rangées Charpette-Laglue©-Lagulante&copy: pour la conquête de mes rotules, chacune luttant avec ses armes. Inutile de dire que malgré ses griffes et crocs acérés, Chapupute© remporte rarement la bataille. Ou alors en temps que descente de canapé