Jan 312011
 

J’ai passé toute ma semaine à l’étranger. En France. A Chadurie, près d’Angoulème précisément. Vi madame, au festival internationale de la bande dessinée.
Même que j’ai vu Boulet. Si, en vrai. J’ai même une photo, c’te classe.

Bon alors à la base, on devait rejoindre des amis là-bas, pour passer la semaine dans un grand gite loué rien que pour nous, ripailler avec des trucs que chacun avait ramener de ses (plus ou moins) vertes contrées et boire. De la bière belge et du vin.
Accessoirement s’échanger des bédés et faire les files de dédicaces ensemble dans le festival. C’est bien connu, plus on est de fous, plus on a de riz.

Bon bien sûr, c’était sans compter que le Merlinou allait se charcuter l’oeil, se retrouver aveugle total pendant plus de 48 heures, tout en se rendant compte que je fais très mal la chienne d’aveugle.[1] et avec comme corollaire que c’est me, moi-même myself, que j’allais faire les valises, les charger dans la voiture et faire les plus de 800km qui nous séparaient de notre destination.

Première partie, ca c’est fait sans soucis, fingers in ze nose (oui plusieurs doigts, j’ai la narine extensible), une fois passé la frontière, ça se corse un peu. D’autant qu’on à prévu rapide, donc a la prochaine bretzel on quitte on prend l’autoroute.
Vi mais sur les autoroutes française y a un truc qu’on n’a pas chez nous. Et vi, les péages.
Et si passer par là avec ma Cééé Chaaan d’amour ne pose pas de problème, j’ai pas les mesures du gabarit du veau au Merlinou dans l’oeil [2]

Du coup, j’ai peur un peu, de lui rayer la carrosserie à c’te bagnole, donc je suis toujours trop loin de la machine a ticket.
Résultat, pour récuperer le coupon, c’est un truc du style qui se déroule:

  • 1. Ouvrir la fenêtre et tendre le bras pour récuperer le ticket.
  • 2. Se rentre compte que c’est trop court, se détacher pour tenter de le rattraper.
  • 3. Toucher le ticket du bout des doigts et constater que cette saloperie de machine ne veut pas lâcher le ticket comme ca, va falloir tirer plus fort
  • 4. Jurer un coup, c’est la loose kanmem’ de pas parvenir a attraper ce putain de ticket
  • 5. Sortir a moitié de la voiture au choix par la vitre ou la portière et arracher le précieux sésame à la machine
  • 6. Repartir avec les questions de sa moitié sur “pourquoi ca a été si long?”, sans oublier le frein à main

Bon bien sûr payer, est plus facile, il suffit de faire se démettre l’épaule du guichetier et un peu la sienne et c’est bon, c’est payer, yapluka repartir.
Oui, sauf que parfois, ca ne se passe pas exactement comme ca.
On arrive au péage, la caissière tire une tronche jusque par terre au moins, limite j’dois faire gaffe de pas lui rouler dessus.
J’ouvre ma vitre, pas complètement et lui tend le ticket, qu’elle ne parvient pas à prendre.
J’appuie sur le bouton pour ouvrir plus grand, avec mon bras à l’exterieur. Pas de bol, c’est le mauvais bouton et la fenêtre remonte, mon bras toujours dehors. Panique a bord, j’essaye d’appuyer de l’autre coté, ca ne marche pas, et voilà mon bras coincé par la vitre et moi qui glappit; ca fait peur, j’veux pas terminer manchote du bras gauche, c’est que j’en ai besoin moi pour jouer a WoW conduire, et faire des tas d’autres trucs passionnant dans ma vie.

A coté Merlin cherche à se planquer dans un trou de souris, la guichetière se déride et moi je suis morte de rire.
Bilan:
Pour payer le coût des péages, il y a Master Card.
Pour se taper la honte dans la vie, et faire rire les gens à ses dépends, il y a Fabi.

Le reste de la route? Ben il a flipper sa race à ne rien voir, assis à coté de moi, tandis qu’a la prochaine bretzel on quitte l’autoroute, et qu’ingénument, sur les petites nationales départementales putains de petits chemins de terre sur lesquels nous envoyait le gps, demandait ousk’elle allait justement, c’te route…

[1] Ah merde, j’aurais du te préviendre avant que tu te vautres dedans/dessus, qu’il y avait une porte, un escalier [inserer ici tout autre type d’objet casse gueule]
[2] Contrairement à lui, qui les a vu peut-être d’un peu trop près; hin hin hin [3]
[3] Oui je sais, c’est purement méchant gratuitement, mais bon dieu, qu’est-ce que c’est bon.

Jan 142011
 

Il faut bien l’avouer, ma fille à moi que j’aime a un style tout personnel en ce qui concerne le personnel médical. Du genre qui fait que généralement, la fois d’après le praticien se souvient de nous.

Nouvelle généraliste? Hééé mais je la connais pas elle, souhaitons lui bonjour à ma manière. Et beuwargl, vas-y que je te vomis dessus et que je te fais un gros sourire après (âge de Lagluante© 1 mois et demi à la grosse louche).
Nouvelle pédiatre? Ben oui, forcément, quand on déménage, faut aller voir ce qu’on a comme toubib dans le coin et tester. Cool, ca change, on va lui faire pipi dessus pour varier.
C’était il y a deux jours. La veille de son premier anniversaire donc. Bon ok, on y allait pour les vaccins, mais c’était p’être pas une raison hein, moi pour ce que j’en dis.

Et moi de me confondre en excuse auprès des docs, en essayant tant bien que mal de garder mon sérieux et la tête contrite qui va avec et refoulant difficilement le fou-rire (nerveux bien sûr) qui déboule derrière.

Dernière en date, visite chez l’osthéo pour remettre la demoiselle de d’équerre (soucis de hanche bloquée et démarche à la robocop en position debout, 3pattes fusion entre l’araignée et le crabe assise).
Hurlements pendant toute la séance (tympan Fabi 0- Cordes vocales Lagluante© 1 – Patience de l’osthéo -1), une vraie joie, pas une seconde de répis, et d’un parti couché sur le dos sur sa table, elle s’est retrouvée dans des positions invraisemblables avant de se venger en faisant pipi sur la table (Table 0 – Lagluante© 1 – Ricanements en bonus).
Un change plus tard après un passage plus calme car demoiselle à bras, c’est reparti pour un tour – couchée, a 4 pattes sur la table, pleurant a fendre l’âme en tendant les bras vers moi, accrochage de maman façon Koala, elle se retrouve limite dans mes bras, puis dans mes bras tout court, avec l’osthéo qui suit toujours derrière, toute occupée sur les jambes de la petite.
Je pense qu’elle ne peux pas aller plus loi, la petite en question, vu qu’elle est debout sur mes jambes et que bon, à moins de me passer sur le corps, elle peut pas.

Ben en fait si; elle commence a me passer littéralement sur le corps, hé hop, vas-y que j’utilise ton bourrelet ventral pour atteindre le nibard, et du nibard tenter de passer derrière ton épaule; pendant que tant bien que mal, j’essaye d’éviter qu’elle ne rejoigne le sol. Tout ca avec des hurlements toujours a tuer l’unique neuronne qui se demande s’il va pas aller faire un tour par là-bas, là, le temps que la séance de torture cesse.

Au final, elle est redressée, devrait pouvoir marcher normalement et dormir cette nuit. Ce dont je doute vu les hurlements de la chose…
Personne ne veut une adorable petite fille d’un an? Hein dites?

Jan 132011
 

Oui bon, j’avoue, ca fait presque un mois que j’ai rien posté, mais je saturais, plus assez de temps ni d’envie de mettre les anecdotes sur ce blog, même si j’en ai plein de compétitions.
Du coup ben j’ai pris du retard; mais c’pas grave, les voeux ont peut théoriquement les souhaiter jusqu’au 21 je pense.

Alors allons y.
Pour 2011, je souhaite de belles grossesses et de beaux bébés pour celles qui ont la chance d’être en cloque, ou qui vont l’être incessamment sous peu.
Que certains se sortent les doigts du U et aillent vers leurs rêves plutôt qu’attendre une hypothétique aide qui ne viendra jamais ou de toucher le fond.
Beaucoup de bonheur, de tête dans les étoiles et de pieds sur terre.
Un nouveau thème pour mon blog, vu qu’on m’a fait remarqué que celui-ci était âgé et que ca fait 4 ans et demi que j’ai rien changé à la beauté [ahem] de ce blog, mais que trop fade, toussa toussa. En plus j’ose plus toucher au code, des fois que je bousille tout
Et tout ce que vous pourriez souhaiter et réaliser, mais point trop n’en faut, il faut en garder pour les années suivantes.