Aug 102010
 

Sur l’air de “mon père, ce héros”
Non mais c’est sûr, à partir de 6 mois, un bébé ça devient nettement plus interactif et le module “je teste les conneries” à l’air nettement plus mature.
Non parce que forcément, à partir de 6 mois, ca se met aussi à bouger un bébé. Ca tente de s’assoir; un peu avant 7 mois certains modèles refusent obstinément de prendre une autre position que debout, notamment quand on essaye de les changer et que les couches, pour réussir à les mettre faut avoir bossé à la NASA et avoir un bac+15 au moins (oui, ce sont des lavables des TE1 bio et tout, j’vous ferai un article la dessus à l’occasion, ou sur le blog du maternage une fois qu’il sera tout vert, comme le jardin – ou mon René, c’est selon. A ben non, on me dit qu’en fait mon René il est tout blanc [1]), enfin bref, tout ça pour dire que les bébés, et en particulier mon bébé à moi, à partir de 6 mois, ca devient difficile à surveiller,en gardant le fondement dans le fauteuil.

Surtout qu’hier on était chez mes parents, chez qui il n’y a pas encore de parc, mais par contre un tapis de jeu.
Posage de l’asticot dans le tapis de jeu, mis à coté du canapé, qui fait un angle. Je la surveille en regardant les pieds qui gigotent et en jouant a Aion pendant que mes parents regardent la télé.
Je lève les yeux régulièrement histoire de vérifier que mon gastéropode ne fait pas de conneries.

Tiens, yapu de pieds? *se lève pour voir l’entièreté du tapis* EEeeeet mais yapu de Gluante© non plus *panique à bord donc* Mais ouskeléouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu? Mademoiselle avait roulé/rampé sur le parquet et s’apprêtait à bouffer le câble de la lampe allogène, tout ca en 10 secondes chrono. Et quand elle m’a vue, elle m’a décoché le sourire 67 dit “Tu fonds littéralement devant mes yeux qui pétillent et mon sourire coquin, me faire des bisous et ne même pas être fâchée un peu”, pendant que je dégrafais un à un ses ptits doigts du câble électrique.

On aurait pu penser que dans son parc, elle serait en sécurité (mis à part qu’elle à l’air d’en vouloir personnellement à ses barreaux et que vu qu’elle n’a pas de lime à disposition, elle essaye en les bouffant. Voyant que ça ne marchait pas, elle s’en est pris directement à un des boulons, qui est parti dieu sait où (et encore, je suis même pas sur qu’il le sache. Pour ce que j’en sais, il est peut-être en train de voyager présentement dans son système digestif.) Bref, une fois le boulon parti, elle tente de faire le bélier pour ouvrir une brèche dans ce fichu parc et se faire la malle.

J’ai peur de ce qu’elle me réserve pour la suite, d’autant qu’avec sa grande sœur, il risque d’y avoir les 400 coups dans pas longtemps.
Faites des gosses qu’ils disaient. Ouinnnn elles auront ma peau…

[1] private joke, mais comme les gens à même de la comprendre lisent mon blog, ou tout du moins je l’espère, vous n’aurez qu’a hocher la tête et dire oui oui

Aug 042010
 

Bon alors l’embêtant quand on a un bébé qui a dépassé les six mois et qui est en allaitement exclusif, c’est que la diversification se pointe, et avec elle la préparation de repas a destination de Lagluante© ; parce non, j’peux pas lui faire des petits pots du commerce, ce serait contre ma logique d’éducation, mon portefeuille, (c’est que ca coute cher le collector de starcraft II),et, que de toute façon j’aurais pas assez de force pour ouvrir les couvercles

Evidement, comme j’aime pas faire les choses comme tout le monde, j’ai décidé de zapper l’étape des purées [1] et de commencer directement en grand.
Bref, tout ça pour dire que ca y est, j’ai testé pour vous les carottes en morceaux. (Enfin plutôt c’est Lagluante© qui a testé, moi j’ai mangé les restes)
On a bien sûr tout filmé, histoire de lui foutre la honte quand on montrera ça comme vidéo a son mariage.
Alors on l’a fait en deux temps: d’abord en battons, pis en écrasé a la fourchette (et donné a la cuillère)

En bâtons: si elle a très bien compris comment c’est qu’on mange les doigts, les mentons et les bouts de nez à l’occasion, l’idée a eu un peu de mal a être transposée aux carottes.
Vous voyez comment on slurpe un spaghetti? Ben elle fait pareil, mais avec un bâtonnet de carotte…
Après c’est l’extase pour aller lui récupérer dans la bouche, parce que le morceau, il est grand quand même, et même si on a révisé Emlich, pour un début de diversification, c’est un p’tit pneu violent.

Elle a aussi bien léché le morceau avant de le mettre en bouche, et en a mâchouillé dubitativement d’autres parties. Parfois elle avale, parfois elle recrache. Elle essaye de les téter aussi. (Oui, je parle toujours de l’essai carotte de Lagluante©. RHooo mais bande d’esprits mal placés va ) En tout cas, ca n’a pas l’air de lui déplaire. (C’est moi qui lui ai donné les morceaux, parce qu’elle voulait surtout jouer avec l’assiette, ce qu’il y avait dedans l’intéressait surtout pour être lancé a terre).

Comme il en restait beaucoup et qu’elle était toujours de bonne composition (comprendre souriante en essayant de m’arracher le bol des mains), on a continué avec les carottes écrasées a la fourchettes et données a la cuillère en plastique.

Ben comment dire, la c’est nettement plus l’horreur en fait. Même en lui donnant sa propre cuillère (vide), qu’elle se fait un plaisir de mettre en bouche avant la mienne, de batailler avec ma cuillère à moi (pleine. Bonjour la bataille de cuillère façon starwars) et une fois que sa cuillère est par terre, prendre le contenu de la mienne a pleine main. Et se mettre la main, et une partie de ma cuillère en bouche. (oui, elle a une grande gueule), tout en gloussant de contentement.

Résultat, je sais pas la quantité de carotte qu’elle a finalement manger, mais

  1. Ca c’est fait sans pleurs, sans se battre et avec de grands sourires
  2. En morceaux, ca tache nettement moins qu’en purée et je n’aurai PAS ma cuisine ni les vêtements à laver après cet essai
  3. C’est nettement moins de vaisselle a faire après (bah oui, pas de mixer a utiliser et l’assiette reste clean, pas besoin de frotter comme une damnée)
  4. C’est nettement meilleur a manger après elle

Bon le soucis, c’est que ca c’était le premier essai, et les trois suivants. Elle aime toujours autant mettre les carottes en bouche, mais n’a toujours pas compris qu’il fallait avaler (et pas tout recracher dans le décolleté de maman sur le chat qui était inopinément dans le chemin sur le clavier du vaio, vu que la bouche à ma fille c’est pire qu’une catapulte sur ses affaires propres en générale, j’envisage de la faire manger a poil dans sa baignoire)
Du coup je me demande si je vais quand même pas essayer une fois le passage par la purée, voire si c’est la consistance qui ne l’encourage pas a avaler ou si c’est simplement qu’elle a pas envie.
Et demain, je vous parle de l’essai petit pois qui vaut son pesant de cacahouètes.

[1] Diversification Menée par l’Enfant que ça s’appelle. Si c’est joli dans la théorie: l’enfant mange directement avec des morceaux en se servant de ses mains pour aller piocher dans l’assiette soit a lui, soit a ses parents (pratique pour obliger la famille à manger équilibré), avec mon monstre c’est nettement moins pratique, vu que tout ce qu’elle choppe dans l’assiette sera inexorablement broyé entre ses mains avant de se retrouver sur un support quelconque, et de préférence pas dans sa bouche.