Jun 232010
 

Bon, une fois n’est pas coutume, ca va causer sérieux ici, ca va causer cul bébé.
Bon en même temps, pour faire un bébé il a phallus fallut passer par la case cul -assisté ou non, pour concevoir votre Némésis pour les vingt prochaines années et le pire du pire jusqu’à la fin de votre vie.
Non, l’avortement n’est plus valable une fois le morpion né. Un surgélateur assez grand à la limite… (rhooo mais je plaisante hein, un bébé c’est que du bonheur. Et des couches sales. Beaucoup de couches sales. Sauf si vous pratiquez l’HNI[1]. Dans ce cas là, vous risquez surtout des vêtements sales. L’un dans l’autre, je ne sais pas qui en sort gagnant)

Du coup je me suis dit, au lieu de bosser sur Cisco (procrastination, quand tu nous tiens), jouer a WoW, ou m’occuper de ma Némésis personnelle, 5 mois depuis quelques jours, qui présentement compte les abatis conte fleurette a Sophie la girafe, hummm que c’est bon le cuissot d’animal sauvage, j’allais vous parler de tout ce qui entoure la naissance et les premiers mois de vie d’un bébé.
Bon comme je disais plus haut, ca va causer sérieux. Le seul soucis, c’est que même pour causer sérieux, j’peux pas m’empêcher d’avoir ce style là, c’est plus rigolo que les platitudes (et j’vous raconte pas la goule de mes rapports de stages, même si je prend un style plus consensuel, j’peux pas m’empêcher de rajouter une note d’humour par ci par la)
Enfin bref.

Et tout d’abord une petite présentation, pour les grabataires du fond là-bas et ceux qui seraient arrivés ici par le truchement des moteurs de recherches.
Maman au carré de deux adorables petites filles de 5 ans et DEMI (elle insiste fort la dessus) et de 5 mois et des brouettes, j’essaye de faire au mieux avec ce qui s’appelle le maternage proximal.
Mais qu’est-ce donc que cette chose me direz-vous, fronçant le nez de dégout a l’idée d’un truc pro-bobo écolo new age. Et bien non pas du tout.
Alors attention ce n’est pas comme son nom pourrait l’indiquer de materne: pot de confiture, proxi: proximité et mal: mâle, balancer le chiard dans un pot de confiture et le confier a son père parce que nonmého tu m’escagasses l’entrecôte là et j’aimerais bien pouvoir me reposer un peu.

Il s’agit bien de faire la dyade mère-enfant sans avoir le saccro-saint père qui doit venir foutre le brouzouf la dedans dès la naissance parce que maintenant ca va hein, mais bébé c’est dans sa chambre, au bib et picétout. (vi le trait est volontairement grossis, je préfère préciser)
Bon le père il est là aussi hein, on est bien d’accord, il est indispensable et aimé par la mère et l’enfant, pilier soutient, toussa.
En gros (il y a des très bon livre pour expliquer plus en détail ce qu’est le maternage proximal [2]), on pourrait résumer celà par un enfant qui est beaucoup aimer, porter et dont on s’occupe tout le temps ou presque, donc on répond à ses besoins, oui même si c’est être porté pour la 34254e fois de la journée et qui n’est pas relégué dans sa chambre pendant ses longues heures de sommeil.
J’aurais tendance a dire que chaque maternage est différent, fait en fonction de ce que les parents veulent. Certains prendront le pack total: co-dodo, allaitement long, portage, couches lavables, signes[3], hni et DME [4], communication non violente et encore tout un tas d’autres choses.
D’autres prendront juste l’allaitement ou le portage, ou toute autre combinaison qui à ce moment là leur semblait bonne. Certaines choses comme l’HNI ou les couches lavables seront testées puis continuées, ou abandonnées.

C’est ca que je trouve génial dans cette idée, on prend ce qu’on aime, on teste, et il n’y a pas d’examen au final. L’HNI ne fonctionne pas? C’est pas grave, ni bébé ni maman ne seront frustré si on part juste avec l’idée de l’essai. Y a pas de compétition et on ne doit pas se battre avec ou contre le gamin. Le maternage proximal, c’est ca aussi. Accompagner son enfant, selon le moment et ses capacités. C’est pas vouloir en faire un petit singe, une curiosité ou un surdoué avant l’heure, parce que a 13 mois, bébé n’avait plus besoin de couches. Si vous vous attendez à ca, passez alors votre chemin.

Enfin bref, une énorme introduction pour dire qu’à ma mesure, avec mes petits moyens, moi qui ne suis ni professionnelle de la santé ni grande éducatrice, mais juste maman, j’allais simplement donner conseils et liens pour aller aussi loin que vous le vouliez dans cette optique.
Une petite rubrique un peu en dehors de la ligne éditoriale (oué ca c’est du mot qui pète) de ce blog, mais bon, après tout c’est chez moi et j’en fais ce que je veux, avec mes cheveux .
Après on aime ou on aime pas, on peut s’en offusquer, mais en ce qui me concerne, c’est l’option que j’ai pris et je ne le regrette pas, et avec les 5 ans de recul que j’ai sur la grande, j’ai pas l’impression d’en avoir fait un monstre d’égoïsme qui ne sait pas se passer de maman et est totalement impolie.

Donc fatalement, je vais pas commencer maintenant parce que bon, il est déjà bien long ce post, ne niez pas là-bas dans le fond, je vous vois bailler, mais je peux déjà vous dire que le premier post de cette série parlera de l’allaitement.

[1] HNI: Hygiène Naturelle Infantile, où l’enfant ne porte pas de couches, mais ne fait pas nécessairement pipi partout, contrairement à ce que vous pourriez penser. J’en parlerai dans un autre article.
[2] Des livres comme heuu… élever son enfant autrement. Et des sites internet aussi.
[3] Signe avec moi, ou l’on utilise la langue des signes française pour communiquer avec l’enfant avant qu’il ne soit en mesure de parler correctement.
[4]Meuh nan le maternage c’est pas plein de signes qui font peur, ca veut simplement dire Diversification Menée par l’Enfant, où la en temps que novices tous les pouals de votre corps se hérisse, parce qu’il s’agit de ne pas passer par l’étape purée/compote, mais de donner directement à l’enfant des morceaux. Vi, même sans les dents. Et contrairement à ce que vous pourriez croire toujours, non l’enfant ne s’étouffe pas irrémédiablement dans des affres de douleur quand c’est fait correctement. Mais bon, pour ca, il faut les bonnes infos, et le faire au bon moment.

Jun 222010
 

Dimanche et lundi, nous avons testé pour vous le bébé hurlant sans rien pour le calmer , mis à part une rencontre inopinée avec un mur 2010©.
Deux fois une demie heure dimanche ou elle a hurlé comme jamais elle n’avait hurlé, du style “mais ca fait mal d’être découpé vivant” que même mes bras, la promenade, le sein et les trois ensemble ne donnait aucun résultat. Limite elle était tellement flippante que si on avait pas été chez belle-maman, je l’aurais prise sous le bras et direction l’hosto.
Ben oui, on est maman parano ou on ne l’est pas

Bref, apres avoir claqué 40€ chez le toubib, parce que oui, Laglue© a ENCORE une double otite sa mère la pute borgne, mit grosse pharyngite, tiens reprends donc une poignée d’antibio, comme ca dans la foulée tu auras a nouveau mal au bide, nous aussi on prendra un abonnement siouplé bien docteur; j’apprends après auscultation de la petite qu’a part une gorge un peu rouge elle a … rien.
Oué, donc elle me refait la symphonie polyphonique en Cri majeur pour bébé, mais elle n’a, redit le moi pour voir; rien? Juste un nez bouché, une gorge un peu rouge et schnol?

Je suis donc repartie avec une gamme de goute pour le nez pour la tite que ca va être la fête de la morve et de la chandelle dans mon chez moi rien que pour les lui mettre et comme consigne que si ca ne va pas mieux dans 48h, on y retourne. La après 24h, ca va beaucoup mieux, du coup j’ai bon espoir de retrouver tous mes abbatis du coup Et hier, après avoir déposer la grande chez mamy et m’être endormie comme une merde dans le canapé avec en fond sonore symphonie polyphonique en cri Majeur pour jeune bébé, je suis pas sûre qu’il y a ce qu’on pourrait appeler un mieux. Enfin si, après la dose de junifen, que pour lui donner c’est limite plus facile de faire bouffer son vermifuge en comprimé au chat, et que encore, tu te retrouve avec moins de coups de griffes et glouglou au sein, elle comate dans son cosy, rapport qu’on est rentré de la bas, qu’elle a dormi tout du long même quand le camion devant nous il a trouvé rigolo d’éclater sa roue et d’en mettre partout et que la, elle dort encore. Ou alors elle est morte. Attends je regarde. Non ca va, elle n’est pas bleue, c’est qu’elle est encore en vie.

Après une nuit facile, en regard de celle d’avant, la torture nasale faisant apparement très bon effet, son accès de douleur était peut être surement, du à une gorge un peu rouge et a mon humble avis, des sinus a percer au marteau pic. Au moins.
Du coup, au prochain coup comme ca, je la sèvre et j’me fais bonne soeur contemplative du St matelas de mon Lit.

Jun 062010
 

Alors parfois, nul besoin de partir loin ou dans un endroit prestigieux pour être au bon endroit, au bon moment.
Ce soir, pour la troisième année consécutive, j’ai été chercher mon dessert directement dans l’arbre, des cerises 100% bio du jardin. Et ca a beau être une répétition de l’année dernière et de celle d’avant, je ne m’en lasse pas.

Les premières cerises. Alors que les neuf dixièmes de l’arbre sont encore jaune, les premiers fruits rouges, rond et gorgés de sucre n’attendent que d’être manger. Le plaisir le partage a la frustration du faible taux de fruits déjà murs, et on sait déjà que dans quelques jours, une dizaine tout au plus, il faudra cueillir vite et bien, avant que les cerises ne soient plus bonnes ou manger par les oiseaux, en manger à s’en faire exploser la panse, encore et encore; parce que c’est si bon, que le gout est si doux.

Après ce sera la grosse cueillette, avec les seaux, et le partage avec les amis et la famille. Mais en attendant, j’observe mon arbre, qui me promet encore pleiiiiiiiiin de cerises pour les prochains jours, et ça, ça me rempli de joie, d’alegresse et de calories perdues en les ramassant

Et dans quelques semaines, c’est le temps des cerises framboises, qui seront selon le même mode opératoire, dévorées, confisées, compotisées et apréciées. OUi, ca a du bon d’avoir un jardin, vraiment.

Jun 012010
 

Depuis qu’on a déménagé, ce qu’on a perdu en télémarketeurs, on l’a gagné en démarcheurs (a un ratio d’un démarcheur pour dix telmarketeux).
Au départ je les recevais poliment avec le package , maintenant, je me dis autant en profiter.

Résultat quand l’un d’eux est venu sonner, juste avant que je n’aille chercher Laglue© a l’école et que j’essayais de mettre Lagluante© dans le mei tei, c’est un peu mauvaise que j’ai ouvert la porte.

  • Démarcheur: Bonjour c’est pour…
  • Fabi, pressée un peu: ho ben nan, c’est pas le jour de ma commande là, vous vous êtes trompé, j’ai pas encore fini d’enterrer le dernier démarcheur dans le jardin…
  • Démarcheur les yeux ronds: … J’vais pas vous déranger plus longtemps hein.
  • Fabi, avec un grand sourire: Vi, vi, voilà à bientot donc.
  • Démarcheur, pressé de partir tout à coup: … C’est ca, au revoir.

Bref, c’est morte de rire que j’ai terminé de ficeler la puce dans le porte bébé et que je suis partie chercher la grande a l’école.

Et si on me propose une soirée tuperware ou herbalife ca sera une excuse du genre: ho ben non, ce soir/demain j’peux pas, j’ai sacrifice humain/d’une petite vierge, suivant le contexte (ou un bébé sur le feu)