Oct 052009
 

L’autre jour, pendant un de ces innombrables trajets MaisonAnous – MaisonParentsAmoi, soit 45minutes environ de pur bonheur horreur, avec une Laglue© qui 1,5 fois sur deux nous dira “bwaaaa je dois vomir arrêtez la voiture” (mais bien sur chérie, sauf que la, tu vois, y a pas trop moyen y a pas de bande d’arret d’urgence/endroit ou s’arrêter/ y a un gros camion derrière.

Bref, pour prendre les devants, j’avais tenter l’homéopathie (vu que ca avait l’air de bien marcher pour la bosse qu’elle s’est faite au front) et bien bingo, aucun problème sur tout le trajet, elle a cru dur comme fer que les granules l’empêcherait d’être malade.
Du coup, pour une fois, on est :

  • 1. Arrivés a l’heure
  • 2. Arrivés non stressés et pas énervés par une demoiselle mourante qui a tendance a vachement en rajouter des fois.

Et comme elle était de bonne humeur dans la voiture, quand elle a réclamé des chansons, ben je les lui ai chantées.
Mais bon comme c’est ma fille, ce ne sont pas les comptines habituelles des autres enfants qu’elle demande mais plus des chants médiévaux (ouais, comme ca, elle peut demander la chanson du prisonnier (les prisons de nantes), la chanson des filles de l’amour (le bourg de redon)) ou des chants naheulbeukiens (la chanson des nains, de la bière, et celle qui lui plait particulièrement en ce moment et qu’elle apprend par coeur avec celle des barbares, la chanson des elfes

La chanson des elfes donc. Soit je m’exécute, la commence normalement (avec les vraies paroles quoi) quand à coté son papa fait des commentaires halacon© rigolo dérivant vers des trucs purement geek et informatique.
Je ne peux donc qu’embrayer sur l’idée, et de modifier completement les paroles ce qui donnait un truc du genre:

Ils imaginent des backbones
Des intereseaux et des VLans
Les ombrent s’étendent sur le cuivré
Les réseaux optiques 10gigabits

Et quand le soir tombe sur les UTP,
La lumière circule dans les monodomes
laisse le réseau 10/100, dans le noir
Et passe aux fibres optiques

Et ma fille de se plaindre que ce ne sont pas les bonnes paroles et que si je continue elle ne pourra pas apprendre la chanson “pour de vrai” alors que son père et moi, on est hilares a l’avant de la voiture, se disant qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.