Sep 132009
 

Bon un peu de sérieux maintenant, parce que parfois, je peux mobiliser mon neurone ce qu’il reste de mon neurone pour parler de sujet d’actualité qui nous touche tous.
Alors oui, MJ est mort sans nous… ah ben nan c’est pas ça pardon, je voulais parler de la grippe AH1N1 dont on n’arrête pas de nous rabattre les oreilles depuis quelques mois et que ca commence a me chauffer sévère, surtout quand certaines personnes dans mon entourage voudraient me voir vaccinée, de force s’il le faut.(A cela, je ne dirai jamais assez merci a mon médecin résolument contre ce vaccin)

Bref, ce qui me broute le plus c’est le coté alarmiste de la chose, surtout en France, ou certaines écoles ont déjà fermé, le coté “on va tous crever”, les mesures à la con prise pour se proteger qui deviennent vraiment risible.
Comme ce joli petit écriteau “par mesure de précaution veuillez vous desinfecter les mains avant d’utiliser la machine a café, l’arbre a canettes et la fontaine a eau”…
Quid des bisous pour se dire bonjour, des poignées de porte, surtout aux toilettes, de la cafétériat commune et de la promiscuité aux postes de travail.
On ne trouve deja plus de solution hydro-alcoolique dans les pharmacies (d’ailleurs me semble que les prix en on profiter pour flamber), et bientot peut-être on sera obligé de porter des masques pour tout déplacement (bah tant qu’on est pas obligés d’être vacciné, c’est un moindre mal)

Et tout ca pour quoi? Une grippe certes plus virulente que notre bonne vieille influanza mais moins tueuse (je connais pas les ratios par coeur mais il me semble qu’elle est bien moins tueuse que l’habituelle hivernale). Bon apparement ses victimes de prédilections ne sont pas les ptits vieux mais bien des jeunes en pleine santé, mais de là a faire tout un foin autour de ca…

Je sombre pas dans la théorie conspirationniste bien que y en a qui valent leur pesant de cacahouettes si vous avez du temps à perdre pour les lire (du genre rabaisser la population mondiale a 1 milliard de personnes en quelques années, se débarasser de la plèbe et d’autres trucs aux relants encore plus nauséeux), ni du complot a trois balles, mais pour moi deux choses sont claires:

  • Un, ca relance l’économie pharmaceutique et permet de refiler les stocks de tamiflu a peine périmés ou sur le point de et de relancé l’industrie du vaccin (et de sclérose en plaque d’apres certaines autres théories), accessoirement vacciner le maximum de personnes, et rendre prudente les autres avec des mesures parano pourrait diminuer le nombre potentiel de gens infectés et donc faire moins d’arrêts de travail.
  • Parce que oui et c’est mon point deux, niveau économique, le problème est réel. On dit que la grippe pourrait toucher deux tiers de la population. En manque a gagner pour les sociétés, l’état et fric a débourser pour la sécu, celà représente des sommes faramineuses qui d’après certains économistes pourrait mettre les pays en galère (tu m’étonnes, sachant que c’est un arret de travail d’environ une semaine, si 60% d’une boite est a l’arrêt bonjour le rouge à la fin du mois)
  • Coté bonus on peut faire passer d’autres mesures en stoum’ et écarter l’opinion publique d’autres problèmes. Pis c’est bien connu, la peur fait consommer, donc faire peur avec la grippe est bon pour l’économie.

Bref, de mon point de vue, pas de vaccination pour moi ni pour Laglue© beaucoup trop jeune pour ca, ni de psychose par rapport a la contamination (y a juste que j’applique les notions d’hygiène élémentaire a savoir se laver les mains de temps en temps comme avant de manger, apres avoir été aux wawas, éviter les gens qui toussent crachent et larmoient), d’autant que j’ai déjà a la maison deux spécimens qui éternuent toussent et crachent.

Par après faudra voir l’évolution de la chose, peut-être que si la grippe se recombine avec sa copine normale qui en ferait un truc hyper virulent et mortel, j’envisagerai la vaccination, mais pour ca, wait and see. J’espere juste que pour Noel et Saint Nicolas y aura une grosse psychose, que tout le monde restera chez soit histoire que je puisse faire mes courses de fin d’année sans me faire emporter par la foule qui …. ce serait bien ça en fait.

Sep 112009
 

Ce n’est un secret pour personne, chacun a eut un jour ou l’autre un grand moment de solitude…
Ca m’est arrivé y a pas longtemps, à l’issue d’un examen.
Je remet donc ma copie a mon professeur, il s’agissait d’un examen de programmation mettant en œuvre (entre autres) piles, files, tableau et liste chainée.
Je rempli donc consciencieusement les trois questions (et non je ne t’enfilerai pas, on ne se connait pas assez pour ca) et remet mon questionnaire, rassemble mes affaires et me prépare a quitter la salle.

C’est alors que (insérer ici un point de tension dramatique), je me rendis compte que j’avais oublié quelque chose de fondamental, que dis-je de la plus extrême importance concernant mon tableau.
C’est pourquoi alors que j’allais partir, s’est échappé de mes lèvres un beau “Zut, mon tampon !!!! (oui le nombre de points d’exclamations explique mon insanité du moment, la programmation, c’est mal).

Grand moment de solitude donc, avec une vingtaine de paires d’yeux tournées vers moi, se demandant ce que je pouvais faire avec ca, et pourquoi le crier si fort, un prof hilare (bah, j’en suis plus a ca pret) et moi redemandant ma feuille histoire de rajouter un -1 bien senti, figurant donc le fameux tampon (une histoire sordide pour savoir différencier le début de la fin dans mon tableau. Ce qui est a gauche du tampon, c’est la queue et ce qui est a droite, c’est la tête. Ou alors le contraire, j’ai pu toute ma tête a moi depuis quelques temps et c’est pas près de s’arranger. Pour ceux qui disent que c’pas possible qu’une moule est plus douée que moi, qu’ils attendent à coté une petite conversation avec ma masse cloutée, merci bien)

Bref, c’est honteuse (ou pas, comme je disais, j’en suis plus a ça prêt et ça aurait pu être pire, ché pas moi y a surement un terme pire en informatique) et sous les ricanements de condisciples aussi peu doué que moi (bah oué ils étaient en seconde sess’ aussi) que j’ai quitter la salle.
Ma rougeur s’expliquant parfaitement par ma retenue (et le fou rire que j’essayais magistralement de contenir) et qui a éclater 10 mètres plus loin alors que je descendais les escaliers.

Sep 062009
 

Généralement je suis très soigneuse avec les vêtements ce qui fait que je peux les trainer de nombreuses années sans gros problèmes… Enfin, surtout quand ce sont les miens j’ai l’impression.
Là j’ai une amie qui m’a preter quelques vêtements dont elle n’avait plus l’utilité pour le moment.
J’en ai mis deux. Je ne suis pas sûre d’en essayer encore d’autres

Premier pantalon, je l’ai mis quand même quelques temps avant que l’elastique ne meurt de sa belle mort. Un jour ou j’étais loin de chez moi et ou je devais aller au restaurant apres. C’est d’un pratique de camoufler une main tenant le futal pour éviter de se retrouver en culotte top sexy devant tout le monde.
Deuxième pantalon aujourd’hui.
Je le mets, pas de problème. Je remonte la fermeture éclair, le petit morceau qui sert a tirer plus facilement me reste dans la main. Grand moment de solitude devant un Merlin hilare.

Je sais pas encore trop comment je vais en parler a la copine en question, même après avoir réparer les pantalons. (Bon le premier attendra de tomber entre les mains de belle-maman, moi je suis plutot du genre nulle en couture. J’dois avoir un malus impressionnant la dessus).

  • Avec humour? “Tiens au fait tu sais, les vêtements que tu m’as pretés ben y m’est arrivé kekchose de drole LOL ” … La directement, j’aurais peur qu’elle demande au chevelu a coté d’elle de lui preter sa masse.
  • Ne rien lui dire? Si jamais elle lit ce blog c’est mal barré. Bon en même temps je lui ai jamais donné l’adresse, mais sait-on jamais.
Sep 052009
 

Ce matin au top de la glamouritude, comme toujours, alors que je cavale dans le couloir direction wawa, je croise Merlin lui lachant un top “pisser ou vomir, il faut choisir”.
Devant le dilemne douloureux de la vessie ultra pleine qui tend a se vide toute seule a la moindre toux un peu sérieuse et la toux du vomissement qui montait sévère, je n’avais que l’embarras du choix.

Parfois, être une femme, j’me dis que saymal, très mal.
Bon du coup j’me suis arrangée autrement pour pouvoir faire les deux, j’vous épargne les détails; mais je retiendrai qu’essayer de maintenir une conversation avec des hauts le coeur, c’est ultra sportif et que ca fait limite rigoler ma fille …

Sep 022009
 

Y a quelques temps de ca deja, je voulais me faire dégeler des sushis, et ayant très faim, folle et téméraire que je suis, j’ai voulu passer par le micro-onde…
C’est la que vous retenez votre respiration et dites “nan pas possible, comment elle est trop wilde elle”.
Bref, je sors la barquette, la met dans le cro-onde, met la minuterie (1m30′) et attends en bavant assise devant (oui, j’avais trèèèèès faim, et des sushis, tu penses)

Au bout d’une minute, tiens c’est bizarre, y a comme de la fumée qui s’échappe, c’pas normal ca, par acquis de conscience et parce que ca fume vraiment beaucoup quand même j’ouvre la porte et la, horreur, des ptites flammèches sont visibles sur la grille du dessus du cro-onde. (ah ben oué, ca doit être pour ca que ca fume).
N’écoutant que mon courage, je regarde c’que j’ai sous la main pour circonscrire (et non circoncire) le début d’incendie.

  • Choix A: un chat. Bon oké il est noir, débile et fait pas mal de conneries, mais niveau extinction de feu, il doit pas valoir tripette. Kali me regarde et se casse en miaulant genre “j’ai vu l’étincelle que tu avais dans l’oeil, n’y pense même pas sous peine que je te lamine”. Choix A … ou pas.
  • Choix B: la cruche d’eau. Mouais, sur un truc branché, électrique avec un départ de feu que j’connais pas, c’est moyen comme idée avec comme résultat au choix: gros incendie avec explosion, système électrique en rade et vu ma chance, électrocution foudroyante et mise a la porte des ruines le soir même si je suis pas morte sur le coup avant. On va passer hein ….
  • Choix C: souffler dessus. Bah oui, vu la position du truc, bon courage pour le couvrir, en même temps ce sont des ptites flammèches de riendutout et ca risquerait d’attiser le futur brasier. C’est que j’ai envie de manger des sushis crus moi.
  • Choix D: ne rien faire et prévoir un torchon mouillé just in case et envisager de débrancher la chose. C’est bien sur le choix que j’ai fait.

Les flammes se sont arrêtées d’elles-même très vite, sans doute du a un corps gras qui avait bondit jusque la (moralité je ne me percerai pu les boutons devant le micro-onde ouvert – total glamour n’est-ce pas).
Bon j’dois avoué j’ai eu très peur (pour les sushis, j’avais faim, ensuite pour le cro-onde ‘oh mon dieu il est toukassé oskour’ et finalement pour moi ‘Naaaaaaaan Merlin y va m’arracher les yeux, me mettre a la cave et pu jamais vouloir me parler OUINNNNNNNNN’ – post-syndrome de la responsable universelle que j’étais chez mes parents et qui maintenant, presque 6 ans après me traumatise encore. Et j’vous ai pas raconté la fois ou j’ai peter un volet)
Après tout ca, le cro-onde fonctionne parfaitement, le chat ronronne toujours autant, de préférence en écharpe autours du cou maintenant qu’il fait moins chaud et une autre fois, j’vous raconterai ma rencontre avec des araignées absolument horribles qui osent venir à quelques centimètres de moi…