Sep 102008
 

Lundi soir, alors que, en panne de neurone je regardais Blabla sur la 2, mon oreille fut attirer par une petite phrase anodine que mon esprit a bien entendu directement perverti.
La séquence du jour était avec Irma, bohémienne diseuse de bonne aventure de son état, qui parlant a Blabla, lui dit soudain: “de toute façon moi j’attends pour faire mon travail sur le trottoir” ou “j’attends le client sur le trottoir”. La stupeur passée, je ne pus que me mettre a rire devant ce que mon esprit mal tourné m’avait fait imaginer.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.