May 302008
 

C’est dernier temps, c’est pas la grande forme.
Outre le fait qu’un de mes profs m’ait déjà fait “rendez-vous en septembre”, (merci madame, je vous aime), que je sois en état de loquitude avancée pour cause de trop peu de sommeil, une Laglue© sinistrée casée chez sa Mère Grand depuis mardi soir (faudra que je blogue son avant derniere aventure chez le pédiatre, c’était épique, et la preuve que je suis une mauvaise mère).

On rajoute a celà, des problemes a comprendre ce que j’étudie (plutot chiant, meme si j’ai compris le pivot de Gauss et le coup des x personnes qui aiment, truc y qui aiment machin, z qui aiment brol, g qui aiment machin et brol , …), le fait que je sois absolument pas au point en programmation, que le sql c’est pas vraiment ca et que PL SQL me pete a la goule (merci bien Oracle), ben là, j’en ai plus que marre, et je ne suis pas a prendre avec des pincettes.

D’autan que j’ai tendance a faire de plus en plus de bordel, en étalant mes cours (on pourrait en tirer une constante, plus tu es à un niveau élévé, plus grande est la surface de table occupée par tes feuilles. J’ose pas imaginer ceux qui font une spé en medecine), j’ai un ménage pas fait depuis au moins ca (on pourrait même faire des chateaux de pousssiere, et les araignées énormes que quand tu les écrases, tu as les pattes de chaque coté de ta chaussure, font leur retour).

Pour couronner le tout, ma loose habituelle ne m’a pas quittée, au grand bonheur de Namour.
Hier:je rate ma bouche en buvant (un grand classique, une valeur sûre), je manque me toler en montant l’escalier et je m’ouvre les veines en montant un meuble. Aujourd’hui: je sors de la voiture, laisse ma chaussure dedans. Ma chaussette et mon pied dedans, atterrisse par terre, dans la rue, mouillée. Merlin est hilare en me voyant. La journée et a forciriori la semaine n’est pas finie.
J’ose pas imaginer ce qui va encore pourvoir me tomber desssus…

May 282008
 

Voici un extrait du mail que j’ai envoyé à ma prof de japonais pour obtenir mes résultats:

  • Je viens donc aux nouvelles, m’écrasant, me prosternant à vos pieds, y déposant de multiples pétales de roses odorantes,
  • ô Sublime incarnation de la Connaissance, de qui nous sommes redevables pour tous les bienfaits octroyés par votre Grandissime Sérénité.
  • Je loue aussi votre patience à nous inculquer la deuxieme annnée de la connaissance de cette langue si belle et si difficile,
  • Votre abnégation à braver nos sales caractères et je vous tends donc a bout de bras toute ma grattitude…

Si avec ça, je ne l’ai ai pas au moins arraché un sourire, je renonce a écrire. (et la je suis sure que rien que pour m’embeter, elle va lire ca en restant de marbre et me le dire dans son mail de retour)

Du coup, oui, j’avoue, j’adore envoyer ce genre de choses, ca doit etre mon coté vil ca. J’en suis sure.
Puis ca permet de mieux balancer les pots apres 😎

May 202008
 

L’autre jour, pendant que son papa faisait flamber une sauce au poivre dans sa poele, Laglue© l’observe attentivement et demande à son papa si c’est grave s’il y a un incendie dans la maison de la poele.
Quand on dit que cette petite a de la suite dans les idées…

May 172008
 

Alors que je m’apprête a mettre ma fille au lit après d’âpres négociations “mais j’ai pas sommeil et pourquoi je dois dormir maintenant” “mais parce que c’est comme ca un point c’est tout” je parviens enfin a la diriger vers sa chambre contre la promesse de dormir avec mes doudous.

Dans les escaliers, elle me dit, avec ses ptits yeux cro-meugnon: Maman, je veux faire dodo dans le grand lit avec toi.
Résistant courageusement a la tentation, je lui dit que j’aimerais bien vraiment , mais que je ne suis pas fatiguée(en bavant en direction de mon lit), et qu’en plus je peux pas, je dois travailler ce *** de japonais dont j’ai l’examen lundi et ou je suis nulle part.
Elle me regarde, me répondant du tac au tac mais si maman, tu as beaucoup joué avec moi alors tu es un petit peu fatiguée.

J’ai du negocier mes deux doudous dans son petit lit a la place d’une sieste avec juste lapinou et moi dans le grand lit.
Ce qu’elle a accepter avec joie et empressement.
Donc ma fille préfere mes doudous a moi.
Je sais pas trop comment je dois le prendre là du coup.

May 072008
 

Ben oui, un titre foireux pour cette “petite mésaventure”.
Alors que ca fait quelques jours que j’ai la tronche de le cake (genre au point que je sais plus porter de nourriture a ma bouche sans en foutre plein partout) et que malgré la chaleur et le temps, je suis toujours(oui honte sur moi) en mode yéti; que Merlin est parti depuis hier en Angleterre et que par acquis de conscience fallait porter Laglue© a l’école pour qu’elle puisse terminer son sublime bricolage pour la fête des Vieilles© que même que je sais dejà que ce n’est PAS un Senséo.

Bref, alors que toussa, ben vu que je suis quand même bien atteinte et que mon neuronne ne fonctionne qu’a environ 10% de ses capacités (c’est a dire surtout de m’éviter de tomber dans les bouches d’égouts ouvertes) j’ai bien dû me résoudre a em*** le parrain du fruit démoniaque de mes entrailles a la conduire avec moi (surtout que même mon père il avait peur que je la conduise seule. Pourtant, il ne sait pas a quel point je suis loin c’est dire)

Du coup, ce matin, je n’étais pas particulierement aware.
Outre le fait qu’on est parti en retard (oubli des tartines de la puce, point de croix sur la jupe trop grande de celle-ci) ben, j’ai oublié plusieurs d’indiquer la route au pauvre parain qui y était jamais allé, a l’école de la môme.
Ce qui fait que

  1. On a pris l’E411 a la place du ring.
  2. On s’est perdu en retournant sur le ring (mais vite retrouver apres)
  3. cepedant, cette fois la, on l’a pris a l’envers le ring

Apres, il a insister lourdement sur les directions que je lui indiquais, je comprends toujours pas pourquoi.

Finalement, on est arrivé a l’heure a l’école de la puce, je n’ai pas oublié ses tartines, ni son lapin dans la voiture et on est rentré a Bruxelles sans encombre.
Sauf que. J’avais chaud ce matin. J’avais donc retroussé mon pantalon a mi mollet et je l’ai laissé comme ca jusqu’a ce que je rentre chez mes parents.
Et la, d’un coup, j’ai compris pourquoi les gens me regardait bizarrement en fixant mon pantalon. Retroussé sur mes charnus molets couverts d’un doux poual facon yéti pas épiller depuis au moins ca. Long. Noir. Oh Nordi, je ne pourrai plus sortir de chez moi sans mourir de honte à cette idée (‘ou pas).

Pour résumer: Laglue© est arrivée sans encombre et a l’heure à l’école, moi a mes cours et Vanyel à son boulot.
Il aura du me supporter presque deux heures, mais il s’en est sorti sans trop de dommages.
Pour ce midi, c’est ma mère qui va chercher la petite. Ca devrait aller, ma poisse je la garde pour moi