Mar 252008
 

Pour cette aventure ci, une petite mise en garde.
Non que le contenu soit graveleux ou turgescent,mais il a de quoi choqué le sens artistique et de la droiture de certains .
Je sais que les photos mangent sur la droite, mais j’ai la flemme de les redimensionner.

Mais que cela ne vous empeche pas de cliquouiller ici et de regarder ce post qui déborde de temps hivernal et neigeux a souhait 😉
Continue reading »

Mar 212008
 

Alors qu’aujourd’hui, c’est le premier jour du printemps, lorsque je regarde par ma fenetre, je vois le paysage dehors, tout blanc.
Non pas que ca me déplaise, au contraire, ce qui me chagrine c’est que ce blanc manteau ne tienne pas. Que à peine tombée, la neige devienne une espece de patée immonde, faisant floc,floc, traitresse au possible, glissante comme pas deux.

J’avais promis à ma puce de faire un bonhomme de neige dès que celle-ci repointerait le bout de son nez, tablant sur l’année prochaine, ben nan. Il a fallu qu’elle arrive un jour ou j’ai cours jusque tard le soir, un vendredi, et au moment ou ma princesse fait une maladie quelconque (fievre et douleur, ma nuit hier a été très courte).

J’aurais pu me dire allons dans les Ardennes ce we, y a une belle couche de neige, là c’est clair la puce pourra s’en donner à coeur joie et faire un bonhomme géant.
Bon en même temps, elle est malade donc ca aurait pas été possible (bien que ca m’aurait plu de voir qui de Laglue© ou des microbes aurait déclaré forfait en premier – ci-contre, une mère indigne et fière de l’être), puis les bonhommes en caisses vides, ca a du bon aussi, et une grande maison pour courir c’est bien.

Maintenant la question, combien de caisses faudra-t’il pour camoufler completement Vava?

Mar 172008
 

Aujourd’hui, j’ai recu mon cadeau d’anniversaire de la part de Setchaya. Un canard. En peluche. Qui fait coin coin quand on lui appuye sur le ventre *sourire niais*.
Pis j’ai fais un truc que j’avais pas fait depuis des années: je l’ai mis sur mon épaule, bloqué dans la bretelle de mon sac, avant d’aller retrouver des gens du cours de japonais chez Tagawa.

Le seul problème, c’est que Tagawa, on savait pas trop ou c’était nous, du coup on a du chercher.
Si on a bien trouvé le resto, on savait pas du tout ou le magasin se situait. Du coup, on a été interroger des gens. En poussant la porte de la JAL, on a cru débarquer dans un autre monde.
Des gens ne parlant que japonais, une gentille madame baraguinant le francais et pas un seul motivé pour lui poser la question de savoir ou se trouvait le magasin.

Bien sur, c’est moi qui m’y suis collée, avec force courbette et gentilesse (oubliant que j’avais le canard sur l’épaule), au final on a tout compris, ses explications étant limpide une fois passées dans le traducteur de mon cerveau. Et je sais pourquoi elle me regardait bizarre (rapport au volatile que j’avais sur l’épaule)…
Après un ptit tour (et puis s’en vont) un sac plein de victuailles niponnes (ni mauvaises) nous voici au cours, déchainés (enfin pas plus que d’habitude)

Les résultats apres ces deux heures? Un mal au bide pas possible, d’avoir abusé du goutâge de pas mal de choses (dont certaines se sont averrées plus qu’imonde, genre la barre énergétique gout boisson oO ou le sachet de crackers sentant et goutant la vieille mer) bu plus que de raison (raaaah j’aime le dakara, j’en veux plein, ce sera ma soft préférée désormais). Niveau langue? Heuuu… c’est a dire que j’ai comme l’impression d’avoir oublié à peu près tout ce que j’avais appris mis a part demander “combien ca coute” et “est-ce que ca se mange/bois”?

Maintenant, je n’ai plus qu’a savoir comment on dit “coin coin” en japonais, et j’aurai le nom de mon nouveau canard 😎

Mar 152008
 

Aujourd’hui c’était la fête de l’école chez Laglue©, on a enfin pu voir son spectacle, ainsi que ceux des autres classes.
Ben y a pas a dire, c’est bluffant, vraiment. Ils sont parvenus a faire des trucs méga compliqué avec des gosses de cet age là, aucun n’a pleurer sur scène et c’était cro-meugnon (le genre de video que l’on ressort 15ans après, avec les photos de “regardez-comme-elle/il-est-cro-meugnon-dans-son-bain” histoire de bien foutre la honte à sa progéniture en souvenir de tout ce qu’on a enduré depuis la naissance du fruit des entrailles putrescibles), ma ptite fille brillait de mille feux (au propre comme au figuré), petit poisson adorable et ses copains avait aussi des déguisement excellentissime, on voyait que les parents/grands-parents s’étaient surpassés.

Pour le reste, après un solide repas a la crêperie ou on a croisé Setchaya et Unisprit totalement par hasard; direction, la Nouvelle Maison, pour montrer notre château a mes parents, impressionnés. Jamais petite fille n’aura couru plus vite et plus longtemps, à faire tap-tap-tap de son pas leger (call she Dumbo), dans les cris et les éclats de rire, jusqu’à ce qu’elle tombe de fatigue (inutile de penser qu’elle s’endormirait, elle l’a déjà fait avant).

Maintenant, j’ai une espece de loque à domicile, crevée et difficile, mais bon, je la comprends, elle a eu une journée bien remplie.

Mar 112008
 

Hé oui, hier c’était mon anniversaire, 26 ans au compteur, je suis desperée, je suis vieille, même la SNCB cette p*te me le dit, j’ai plus le droit au tarif jeune.
Du coup, hier, c’était avec un certain nuage au dessus de la tête que je suis allé chercher Laglue© a l’école, oubliant au passage que la SNCB cette p*te encore, faisait grève. Résultat: 1h30 d’attente sur un quai de gare, dans le froid et le vent pour attendre qu’un train daigne s’arrêter le long de notre quai que nous puissions embarquer.
On est arrivé a Bruxelles, il était 19h00.

Un autre coup de vieux? Le fait de voir une bande de jeune se tatanner joyeusement, fumant et buvant de l’alcool (mais ils avaient 13 ans max bordel), pendant la presque heure ou je les ai cottoyé, le sang a couler deux fois. Mais c’est quoi ces gens? Des malades?

Et pour couronner le tout, une gamine imbuvable, chiante et jouant avec nos pieds, qui me ferait presque regretter les bons moments passés entre ses crises de colère et ses caprices, qu’ils soient alimentaires ou autres.

Heureusement, j’ai eu droit à un beau cadeau et à un repas somptueux, dont j’ai mangé avec délice les restes aujourd’hui.
Il ne reste plus qu’a esperer que le monstre hurlant et méchant, le diable qui a remplacé ma petite fille se fasse la malle assez vite et me rende le petit ange que j’aime tant.

A defaut, je la clouerai sur la porte du garage pour chasser toute autre nouvelle envie d’enfant…