Apr 192007
 

Ralalala, mais j’en ai plus que ma claque de ces gens qui, des que ca va pas au taf rendent la vie impossible aux autres, créant conflits et autres situations stressfull et après se plaignent de ne plus être à leur place, et de se sentir mal chez eux.
J’en connais, une particulièrement qui ferait fuir la bonne humeur du monde rien qu’avec des propos petits et mesquins, alors qu’a la base on était remplis de bonnes intentions.

Pourquoi se rendre encore plus malheureux les gens? Le lâcher prise, vous connaissez? La relativisation, le second degré (voir 42e), pouvoir casser le rythme et ne pas ramener a la maison les problèmes de la journée.
Apres quand on veut vous aider, on se fait répondre au choix que, de toute facon, on ne comprend pas parce qu’on est jeune/con/immature/pas réussi notre vie/… et qu’on est des vilains méchants qui ne comprenons rien à rien et qu’en plus on fait même pas un effort pour soutenir, toussa, brûlons donc tous en enfer.

Bon d’accord, j’exagère, mais à peine, et là ca commence à me courir sur le ciboulot. Si vous n’êtes pas heureux, n’essayer pas de tirer les autres avec vous et assumez.
Surtout quand des enfants en patissent, pourquoi les grands, les adultes ne prennent jamais leur responsabilités? ce sera toujours la faute a quelqu’un d’autres, généralement nous parce que nous ne sommes pas compréhensifs, alors qu’on ne rêve que d’une chose, pouvoir aider.

Bref, je laisse la mon accès de colère et de mauvaise humeur, mais je commence doucement à en avoir ras la patate d’avoir à subir les assauts de mauvaise et humeur et/ou de critiques quant à l’éducation de ma fille.
Non mais c’est vrai quoi.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.