Aug 292006
 

En regardant grandir ma Mouflette, je me prends a esperer qu’elle n’a pas trop hérité de mes gènes.
Malheureusement, au jour le jour, je trouve de plus en plus de traits de caractère communs.
Si ce n’était que des choses genre mauvaise foi crasse ou bordel intégral (mais ca on lui soigne, on l’oblige a ranger ses affaires), ce ne serait pas grave, mais là c’est quelque chose de terrible…
Je crois qu’elle a hérité de mon sens de l’équilibre (sens inutile s’il en est, suffit de voir le nombre de mes bleus)

Je ne suis déjà pas quelqu’un du matin, quand j’émerge un paresseux à l’air plus aware et dégourdi que moi; ce que ne me facilite pas la tache d’aller de la chambre aux toilette ou à la salle de bain, voire dans la chambre de la Pustule, et ce à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, ce qui pour un conjoint au sommeil leger (que je n’ai pas heureusement) est passablement désagréable.

Plantons le décor, il est quelque part entre 3 et 5 heures du matin et j’dois aller faire pipi.
J’entrouvre un oeil, me leve et direction la salle de bain *paf* fait ma tête en rencontrant le chambranle de la porte de la chambre, *ouille* fait mon genoux en tappant dans la caisse qui est dans le petit couloir et *bim* fait l’épaule en tappant le chambranle de porte des chiottes.
Tout pareil dans l’autre sens pour réintegrer le lit, avec un gros soupir venant de la chambre Crapulesque paske décidément, maman elle fait trop de bruit.

Ma fille, elle, est pas encore en age de se lever la nuit pour faire pipi, mais est assez douée pour se prendre les portes elles aussi, et les coins de tables, c’est si marrant, des qu’elle peut aller se cogner quelque part, elle le fera, si ca fait un gros bleu c’est encore mieux; avec une prédilection pour les coins de lit.

Je me demandais d’ou elle tenait cet amour immoderé des coins de lit en bois, je le sais maitenant, elle le tient de moi, tout simplement, et j’en ai eu la preuve aujourd’hui:
Mon télephone portable sonne, il est dans la chambre, je suis dans le salon en schématisant un peu, le trajet vers celui ci donne:
Lachage de gamine dans le canapé => course vers la porte du salon => *bam* => course vers la porte de la chambre => *bim* => saut dans le lit et profitage du rebond pour esssayer de chopper le téléphone au vol => *kaboom fait la tête de Fabi en frappant violement le bord du lit* => gros juron => chopage de téléphone qui évidement ne sonne plus.
Bref, tout ca pour rien, heureuse que j’étais.

Apres ca, je vois la Pustule se tatanner la tête joyeusement sur la boule en bois du canapé.
Mais quelle famille, j’vous jure, à continuer comme ca, Merlin va se faire accuser de nous battre toutes les deux

  2 Responses to “Telle mère telle fille”

  1. Aaaah. Je me disais aussi qu’il y avait un plan derrière tout ça. Tu veux m’accuser de vous battre pour avoir la mouflette pour toi toute seule et me réclamer plein de pognon. Voire annexer mon appart, dans la foulée.

    Alors autant profiter de ce pour quoi on m’accuse et vous taper réellement. 😎

  2. Ben en fait c’est ce que j’aurais fait si nous avions été en francophonie, et meme que juste avant/apres, je t’aurais fait visiter une prison turque 😎
    Mais bon, on m’a dit que j’étais trop gentille pour te faire subir ca

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.