Aug 102006
 

Ma princesse hurlante est en pleine période de rebellion pour le moment; notement au niveau bouffe.
Elle qui d’habitude mange sans sourciller ce qu’on lui propose, v’la t’y pas que tout d’un coup, non elle ne mangera pas la compote préparée avec arsenic amour par son père, depuis hier déjà

Replaçons le tableau: on est hier, il est quelque part entre 16 et 17h et elle réclame à boire.
Un biberon de 270ml plus tard, elle pleure encore. “Bouare” qu’elle dit. deux fois 110cc plus tard, elle est enfin rassasiée et ne veut pas gouter à la bonne compote faite maison.
Mettant ça sur le compte d’un estomac rempli de lait, on la remballe, ce sera pour le gouter de demain [d’aujourd’hui quoi, si vous suivez]

En se réveillant de sa sieste, peu avant 17h, Pustulle déclame haut et fort qu’elle a faim “Miam miam, miam miam, maman/papa”, on récupere le monstre dans son lit et hop, retour de la compote maison; sur laquelle Moizelle fronce le nez et refuse obstinément de gouter.
Son père ammene une compote Del’aize, met la cuillere dedans et hop, enfournée sans sourciller.
Moi je suis morte de rire, Merlin est plutot du genre carrément vexé et embarque les deux compotes direction cuisine pour faire un changement stratégique de contenant.
Rien n’y fait, elle ferme obstinément la bouche qu’il faudra forcer pour faire passer la cuillère… qu’elle avale et dont elle réclame les soeurs aussitôt.

Elle en a mangé dévoré deux pots sans pratiquement respirer entre chaque bouchée et à fait un rot d’aise après avoir lecher les dernieres traces de pommes, à la grande joie de son papa.

Vu l’odeur relativement prononcée de canelle émanant de la compte, je supose que c’est de ça qu’elle s’est méfiée, mais l’action conjugée de la menace et du gavage ont eu raison de ses réticences.