May 292006
 

Mais pourquoi pour toutes les formations intéressantes faut il impérativement et absolument avoir ce sacro saint diplôme d’humanités supérieures ou BAC ou alors deux années réussies dans l’enseignement supérieur?
On parle beaucoup d’égalité des chances mais si ça c’est pas de la ségrégations et de la discrimination, faudra m’expliquer ce que c’est.
Dans certains cas, c’est carrément un diplôme supérieur qu’on demande. Mais attention hein, pas dans un domaine informatique, n’importe lequel fera l’affaire.
Non mais c’est vrai quoi, parce que je n’ai pas ce papier je suis une sous-douée, dégénérée du bulbe et incapable d’appréhender les notions de programmation, comme le sous entendait si bien la nana de la formation que je n’avais pas pu avoir? “Vous comprenez, tout ces gens ont au minimum un graduat et de solides connaissances dans le domaine de la programmation” certes, mais alors pourquoi prétendre cette formation comme accessible à tous, sinon pour une question de subsides?
Enfin soit, je m’égare un peu.

Et je m’insurge, quand je regarde les formations accessibles aux “Sans diplômes” (je crois que je vais prendre l’exemple des sans papiers et aller camper devant les administrations des centres de formation pour espérer en avoir une intéressante) en informatique on trouve comment utiliser un ordinateur (sic) faut croire qu’on est tellement bête qu’on doit penser que Lordi est un chanteur finlandais déguiser en monstre qui a gagné l’Eurovision cette année; utiliser windows et la suite bureautique Office, être technicienne de bases de données, jouer avec javascript, html, éventuellement les css si vous avez une bonne tête.
Si vous avez de la chance, vous aurez même Access à Oracle.

Maintenant, si vous vouliez plus vous orienter vers l’orienté objet justement, là vous l’aurez dans l’OS (et je reste polie), ça va pas la tête?
Allez faire des choses si compliquées alors que vous n’avez même pas réussi a terminer l’école obligatoire?
Mais voyons, faut pas rêver, vous êtes une sous-merde mais en aucun cas futur(e) programmeur/euse.
Ceci même si vous passer les tests de sélection brillemment, oui oui, faut pas chercher, on ne va pas dispenser un enseignement si précieux à quelqu’un qui justement en à besoin plus que quiconque, vous pourriez bien abandonner en cours de route ou vite vous décourager.
Après tout, ce n’était pas vous qui avez arrêté avant votre diplôme de secondaire?

Bref, ça me file un sacré coup au moral, je suis déjà sur la touche avant même d’avoir commencé. Etre cataloguée comme indigente incapable alors que je ne demande qu’à [fermer le clapet à tous ces culs bénis bien pensant] leur prouver qu’être sans diplôme c’est pas forcément qu’on a le QI d’une moule.
En plus bande de pensant-pas-plus-loin-que-le-bout-de-son-nez, à armes égales, je vous coûterais au moins deux fois moins cher que le ptit con fraîchement diplômer et en plus je sais ce qu’est la vie et le travail

May 232006
 

Ok, je veux bien que pour le moment, j’ai une relation conflictuelle avec la bouffe, pour cause de régime intense, que même j’en suis au cinquième du poid que je veux perdre, que de toute facon, j’ai toujours été super gourmande, mais franchement, est-ce normal que quand je vois

mes baguettes,
je me mette à saliver en pensant à


autre type de baguettes

permettant de manger entre autres des shushis, sashimis et autres plats asiatiques
Google me sussurant à l’oreille que je n’avais pas encore songé à celles la

C’est malin ça, je passais déjà pour bizarre auprès de ma prof, mais là, ca va etre encore pire que tout, je vais doublement salivé à mon prochain cours…
Mais qu’est ce que j’ai fait pour mériter ca, hein je vous le demande.
Quelqu’un de normal penserait musique avant bouffe; et le pire dans tout ca, c’est que j’y pensais déjà avant de commencer a faire régime.
C’est sur, maintenant, je suis déprimée

May 052006
 

J’ai deux frères, Benêt G(eek) et Benêt P(laystation), aussi connu sous le nom d’Autiste et Crado.
Je crois pouvoir affirmer, sans complexes ni risque de me tromper que ce sont deux boulets de compétition.
Assistés comme pas deux, mou et lent du bulbe, il arrive parfois qu’ils atteignent des sommets.
Vous ne me croyez pas? Vous voulez un exemple? Qu’a cela ne tienne, en voilà donc un.

Il y a quelques jours, expédition “récupérage de livre commandé au Cloub du shopping du coin” en vitesse vite-vite-vite, on doit faire les courses et manger tres vite après avant de partir aux Anthinoises et d’esperer y arriver a l’heure pour pas trop faire attendre Vanyel, qui à force doit en avoir l’habitude.
Soluce Number One:
On dit aux deux affreux de prendre un portable, d’aller chercher le livre et de glandouiller là-bas jusqu’à ce qu’on les appelle et de rappliquer fissa dès que c’est fait.
Simple, rapide, imparable.
Oui, MAIS:
Dans un premier temps l’Autiste oublie son téléphone qu’il faut donc aller rechercher: -3minutes
Arrivés au shopping, Monsieur se rend compte qu’il est complètement déchargé (le gsm hein, paske Benêt G, lui est *TOUJOURS* à la masse)
Conciliabule sur “que faut-il donc faire dans ces cas là”, vu que mon manuel n’en parle pas. Encore 15minutes de perdues.

Sous soluce 1:

Allez y, et rendez vous ici dans 45minutes, on aura fait les courses et on viendra vous cueillir
Réponse des deux nigauds? “Mais on a pas de montre”

Sous soluce 2:

Ben alors vous allez chercher le bouquin et vous rentrez en trémo, c’est à un arrêt, on se retrouve à la maison
La bouche en coeur les deux moules font qui “oui mais moi j’ai pas mon abonnement” qui “et moi j’ai pas mes clefs”.
Grmmmpfff, retour à la case départ donc, on a épuisé toutes les idées pour cette solution là, il ne reste plus qu’à les jeter hors de la voiture, les faire courrir ventre à terre jusqu’au magasin et re jusque voiture, ce qui fut nommé soluce deux

Chez les gens normalement constitué, ca se serait arrêté là: les gamins auraient rapido récuperer le livre et hop, directement au De l’aize pour faire les courses.
Mais là non.

Dix minutes plus tard, Benêt P arrive pas gené en disant qu’il manque de l’argent, 80cents pour être exact et que bien sûr, ni l’un ni l’autre n’ont la moindre petite monnaie en poche, vous pensez bien, ce serait le début de la fortune, ca ne va pas.
Re-course dans l’autre sens pour apporté l’appoint à son frère resté au magasin.
Bilan de l’affaire, une demie heure perdue et de l’incrédulité totale devant tant de bêtises.
Non c’est sûr, s’il y avait des Boulay’s awards, ils seraient en premier, mes deux frères à moi

May 012006
 

En surfant sur [dans les flaques de sang, sautez sur tous les rescapés…]hum non c’est pas, sur le blog d’Alix la super coupine a Angel que même que je fais de la pub pour leurs blogs qui n’en ont même pas besoin, que je suis gentille moi quand même, un post de la dite Alix parlait de l’allaitement, de ses joies, son coté sexy et tout tout.
Ca m’a rappellé tout plein de souvenirs d’avec ma Hurleuse que j’avais commencé a lui taper en commentaire mais que comme tout le monde s’en fout, normal c’est ma vie, je retappe ici en en rajoutant encore plein d’autres des souvenirs.

15mois d’allaitement pour ma fille qui s’est sevrée toute seule comme une grande, mais que bon faut dire qu’un soir particulièrement crevée, je lui ai donné un bib sans le sein et que du coup, elle s’est rendu compte qu’elle en avait plus besoin, la sacriponne. Ce fut dur de tenir, y a des claques qui se sont perdues, aussi bien coté famille: “mais tu comptes l’allaiter jusqu’à quel âge, en plus c’est super malsain”[mal (au) sein, oui je confirme parfois ca faisait tres mal] que médecin( une pediatresse tuée en son nom, a ma fille: la bougresse disant que d’allaiter exclusivement j’en ferais un légume, mais que maintenant c’est même pas un légume mais une belle plante)

La joie des fuites, des crevasses, le delicieux mélange lait/sang du premier mois (bon appétit), la douleur que même parfois je pleurais avant et pendant que je lui donnais a boire, ca oui, moi qui tenais pourtant tellement à cet allaitement, il m’est arrivé de demander au papa de faire des bibs pour passer une tetée tellement ca faisait mal.
Sans oublier bien sûr les engorgement, dépassant le style tetrabrick et passant directement aux bouteilles 5L famille nombreuse avec robinet mal reglé et fuite à tout va
Mais y avait aussi, dodo toute les deux pendant les tetées de nuit ou les sièstes, que résistant vaillement, je me disais couchée dans le lit/canapé, “je tiendrai” et que deux ronflements plus tard, mère et fille dormaient du sommeil du juste.
Quand une fois je me suis endormie de nuit, avec elle dans les bras dans le lit, que je me réveille soudain en sursaut, j’avais écrasé sous mon poid la chose que j’avais dans les bras mais que non, ce n’était que ma peluche et que le brave papa avait été remettre la morpionne au lit sans me réveiller, ou qu’alors ça devait être moi, en pilote automatique qui avait lancé la gamine.
Le pire c’est que c’est arrivé plusieurs fois et qu’à chaque fois, mon coeur loupait un battement.
Les jeux aussi quand elle a été plus grande, qui en plus des câlins, jouait avec mes mains et parfois me prenait délicatement celles ci pour que je lui fasse des doudouces dans les cheveux.
Quand elle est passé au bib, j’ai eu peur de perdre ces moments câlins mais non, elle est toujours la, affalée dans mes bras à attendre les [claques] carresses prodiguées amoureusement.

Ben voilà, c’était la retrospective allaitement ce lien contraignant, que je regrette pour rien au monde, moi qui à la base ne voulait pas allaiter pour pas être ze maman poule dont l’enfant dépend a 100% pour les repas pendant plusieurs mois.