Jul 262005
 

ou c’est tellement simple de trouver un bouc émissaire…

J’adore mes parents, ils ont un “humour” bien à eux. Enfin disons plutôt que j’interprete comme humour des choses qui ne le sont pas. Mais arrive un temps où n’importe qui (oui, même moi) en a marre des discussions stériles et houleuses et se borne à répondre un oui-oui absent à toute tentative de provocation qu’elle soit consciente ou non.
Je m’explique. Je suis l’ainée d’une famille de trois enfants et aussi le mouton noir de la famille n’ayant pas fait les hautes études universitaires d’avocat ou médecin auquelles me prédestinaient mes parents. Ajoutons à ca que j’ai un enfant alors que j’ai pas encore 25ans et que je ne sois même pas mariée et je deviens la honte à cacher absolument que meme les autres ne voudraient pas d’une fille comme moi. (Bon ok, j’exagere pour la deuxième partie de ce texte, ils sont bien content d’avoir une petite fille, même si ma mère caresse le secret dessein de nous voir mariés à l’église mais que ce n’est même pas la peine d’y penser)
Mouton noir de la famille, assurément. Le fait de devenir responsable par défaut coule de source. Dès que quelque chose ne va pas, c’est de ma faute. Dernier exemple en date, un enregistrement programmé qui s’est arreté.
Plantons le décor: mes parents rentrent de vacances, ils ont mis la série “Plus belle la vie”, (sorte de Dallas francais) à enregistrer pendant leur départ sous des cieux plus cléments. Ils sont arrivés lundi soir, tres tard, j’arrive mardi matin, tôt, à 9 heures environ. La premiere chose qui m’est dite c’est: “pourquoi as-tu éteinds le magnétoscope”. N’ayant rien fait de tel, je subbodore une explication rationnelle; je me doute que la these des martiens sera moyennement acceptée. Explication simple s’il en est et aisément vérifiable à l’aide d’un simple calcul:

Soit une casette VHS dure en moyenne 240 minutes.
Un épisode de cette superbe série, 25 minutes, auquel on ajoute 5 minutes de chaque coté par acquis de conscience
Celà nous donne 35 minutes par épisode.
En tenant compte qu'il y a un épisode par jour ouvré, soit cinq épisode par semaine, trouvez combien de jours durera la video.
Soit 35.X=240
X=240/35=6,85
Donc la cassette aura duré environ une semaine plus 1 jour et n'aurait en aucun cas pu fonctionner correctement les derniers jours, vu qu'ils sont partis deux semaines
CQFD

Voici donc la preuve que je suis innocente, n’en déplaise aux parents.

Autre temps, autres exemple, citons en vrac: – Retour de vacances de mes parents, le pc de mon père ne fonctionne pas. Je suis bien entendu coupable d’office, comme l’atteste la conversation téléphonique de ce jour la:
– Père: Qu’est ce que tu as fait à mon pécé? *faché*
– Moi: Gni?, Quel pécé? (Faut savoir qu’il y en a deux dans cette pièce et que les deux sont à lui)
– P: Le mien
-M: Certes, mais les deux sont à toi.
-P: Celui que j’utilise pour les facturations, le noir
-M: Ho celui que je n’ai pas touché depuis perpet’
-P: Si c’est toi ne ments pas
-M: …
Finalement il s’est averé que c’était un orage qui avait grié l’alim…

Il y a aussi le tuyau de douche percé. Je ne vis plus chez mes parents, ca va faire un an et demi, mais bien sûr c’est moi qui ai tué le tuyau de douche. Tuyau qui a bien plus de cinq ans au bas mot et qui n’est donc absolument pas susceptible de mourir de sa belle mort de tuyau de douche. je rappelle que je ne suis toujours pas la.
D’ailleur j’attend avec apréhension le jour où l’on va m’accuser d’avoir violé la brosse des chiottes…
Dingue non?

Jul 262005
 

– Ces connards qui se parquent n’importe ou n’importe comment pour ne pas avoir à marcher 10metres. (encore aujourd’hui, j’me suis engueulée avec une vieille garée complètement sur le trottoir à une sortie de métro, m’obligeant à aller sur la route qui à cet endroit est a double bande et ou les gens roulent à 70kms. La vioque outrée que je puisse lui faire la moindre remarque “ces jeunes, plus aucun respect” a failli se retrouver encastrée dans le mur. Je suppose que le jour ou par sa connerie quelqu’un se fera renverser elle se dira encore que le piéton n’avait qu’a regarder ou il allait. La prochaine fois je me ferai un plaisir d’aller chez les flics à deux pas de la et chez qui ca rigole pas (c’est pas qu’il passe leur temps a verbaliser qui a les roues sur le trottoir qui est garé en sens inverse, mais bon, je voudrais pas non plus être mauvaise langue)

– Les mêmes que cités plus haut mais qui usent de la variante “j’me-gare-en-double-file-meme-si-y-a-une-place-juste-a-coté-mais-ca-me-bourre-de-manoeuvrer” tout ca pour pas faire de manoeuvre et donc empecher les gens de se garer ou de passer. Il y a aussi la variante, la pire à mon avis de celui qui s’arrete en plein milieu de la rue/du carrefour pour papoter. Sisisi, je vous jure je l’ai déjà vu. Pas pour demander son chemin non pour parler des dernieres nouvelles de Junior et de Youki qui s’est fait écraser. Ceux la aussi on l’impression d’être des dieux tout puissant devant qui la masse grouillante devrait se prosterner.

– Ces petites vieilles qui pour avoir un semblant de vie sociale prennent les transport en commun en pleines heures de pointe, exhibant fourrures bijoux ou Medor exigant de la masse travailliste respect et place assise. Par curiosité j’en ai suivie une un jour, elle allait simplement faire ses courses, à 8 heures du matin un lundi, faut pas pousser bobonne, elle aurait pu y aller deux heures plus tard que son Youki n’aurait pas péri malencontreusement sous mon 42 fillette.

– Les d’jeuns qui prennent de la place sans se soucier des gens autours d’eux comme les femmes enceintes ou les personnes agées mais pas aigries (donc le contraire de celles dont je parle au dessus) qui passent leur temps a emmerder les jeunes filles “ti belle gazelle, c’est quoi ton numéro” (dans ce cas la donner celui du commissariat que la dite jeune fille aura pris soin de mémoriser) qui bloquent les portes, gueulent a tue tete. Mais bon, là c’est mon coté vieille qui parle.

– Les gens qui prennent les transports en commun et qui puent, même que c’en est une infection que c’est pas possible de sentir autant, que je me demande si depuis la nouvelle année ils se sont lavés. Sont cités pêle mêle dedans les gens qui sentent l’alcool par tous les pores de la peau, les clodos (un jour je vous en parlerai de ma rencontre avec l’un d’eux), ceux qui sentent la transpiration rance et sale (à eux faudrait leur expliquer que l’eau n’est pas un acide). Le pire ce sont les jours de pluie ou tout sent le chien mouillé.

Pas que je sois une integriste de la liberté individuelle ou collective, mais j’estime que chacun a droit au respect, aussi bien en tant qu’usager faible ou personne à risque et que malheureusement, c’est une valeur qui a tendance a se perdre. Que maintenant, une personne qui me cédait sa place alors que j’étais enceinte me marque plus que ces dizaines d’autres qui évitaient de me regarder pour pas devoir lever leur précieuse fesses.
Que les puissants automobilistes patentés qui rêveraient de voir le piéton disparaitre au profit de sa nouvelle route se rappellent que eux aussi parfois, en de rares occasions il est vrai, vu leur paresse incommensurable ils doivent emprunter ses trottoirs.
Mais bon j’admet que tout celà est plus utopie qu’autre chose…

Jul 202005
 

y pas, j’adore de plus en plus les télémarketeurs. Surtout quand ils appellent quand je n’ai rien a faire et que la monstresse est plutot calme.
Comme mon cher et tendre y va plutot soft: Pourrais-je parler � Mme Darchis ? – Eric et son Blog

, moi je suis plutot du genre à m’éclater avec eux. Ayant travailler la-bas quelques temps en job étudiant, je sais bien que crier/tempêter/vituperer ne sert à rien, ils ne peuvent réellement pas vous retirer des fichiers.
Bref, plantons le décor: je relis mes questions de droit, me dit que je ferais bien une petite pause quand soudain:
*bruit de téléphone qui sonne*
F: Allo?
TM: schritch schrtich *brouahaha de fond* oui allo
F: en dedans de moi meme: chic un télémarketeur, ca tombe bien, je commencais à en avoir marre. *parie sur le produit vendu: canal+ ou salon. Comme canal+ n’existe plus et que je sais pas si Be tv à racheter ses fichiers, je penche plus pour la deuxieme solution.
TM: oui bonjour madame, j’aimerais vous poser quelques questions sur votre salon.
F: dedans de moi même Bingo. *voix sérieuse au bord des larmes* Vous savez, j’en ai acheté un la semaine derniere avec mon mari. Il est mort dans l’accident qu’on a eu au retour.
Grand blanc dans la conversation
TM: a heu excusez moi, je ne vais pas vous déranger plus longtemps.
Clic

Il m’a bien fallut une dizaine de minutes pour m’en remettre. J’aurai voulu continuer en parlant des enfants qu’il me laissait et de la petite derniere qui avait à peine un mois mais je me suis dit que ca ferait direct moins plausible.
J’attends maintenant avec impatience la prochaine fois qu’ils téléphoneront.
J’ai plein d’idées encore au chaud

Jul 192005
 

Je regardais la télé y a quelques temps, quand devant une émission de télé réalité, je grille le peu de neurones qu’il me reste dans la cervelle, c’est a dire environ le demi du quart du tiers du mononeurone que je suis comme je veux, d’abord.
Bref, une femme disait à une autre: “tu ne vas pas te marier avec lui, tu ne l’aimes pas. N’oublie pas que c’est le plus grand engagement de ta vie, le plus important.
Certe me dis-je. Nous somme dans la téléréalité, mais de la à dire que le mariage est l’engagement le plus important d’une vie, je trouve ca un peu fort.
Bon faut voir aussi comment on voit le terme d’engagement.
Si on se fie à la définition du petit Larousse (le grand étant en congé):

engagement

engagement nom masculin 1. a. Action d’engager, d’embaucher qqn; accord écrit ou verbal qui l’atteste. Chanteur qui signe un engagement.
b. [MIL. ] Contrat par lequel qqn déclare vouloir servir dans l’armée pour une durée déterminée.
2. a. Fait de s’engager à faire qqch, par une promesse, un contrat, etc. Faire honneur à, respecter ses engagements.
b. Acte par lequel on s’engage à accomplir qqch; promesse, convention ou contrat par lesquels on se lie. Contracter un engagement.
3. Rare. Action de mettre qqch en gage; récépissé qui en fait foi.
4. Action d’engager qqn, qqch dans un projet, une action.
5. Fait de s’engager dans un lieu.
6. Fait de prendre parti et d’intervenir publiquement sur les problèmes sociaux, politiques, etc., de son époque.
7. [MÉD. ] Première phase de l’expulsion du fœtus, lors de l’accouchement, au cours de laquelle l’enfant entre dans le petit bassin.
8. [SPORTS. ] Action de mettre le ballon en jeu en début de partie (coup d’envoi) ou, au football, après un but.
– Engagement physique : utilisation maximale de ses qualités naturelles (vitesse, détente, poids et masse musculaire).
9. [FIN. ]
a. Phase préalable et obligatoire à l’ordonnancement d’une dépense publique.
b. Engagement (s) financier (s) : montant des devises d’un pays, détenues par des étrangers ou à l’étranger, et à la conversion desquelles, en cas de demande, doit faire face la banque centrale de ce pays.
10. [MIL. ] Action offensive; combat localisé et de courte durée.
Le Petit Larousse illustré 1999. © Larousse, 1998.

Les versions qui m’interressent sont en gras.
Bien sur, le mariage fait partie de ceux ci. Mais faire un enfant aussi. Placer le mariage devant éduquer et en rendre heureux ses enfants, me laisse quelque peu dubitative, bien que la morale veuille qu’on se marie avant de faire les dits enfants. Ce en quoi, mouton noir que je suis, est un petit peu beaucoup raté. Enfin, personne ne peut être parfait.
Tout ca pour dire, que si dans la télé poubelle des gens croient encore à la valeur qu’est le mariage, mesdames et messieurs, tout n’est pas perdu.
Sur ces grandes considérations, je regarde mon petit bout dormir et me dit que décidément, le mariage, moi j’m’en fiche, ce qui compte le plus pour moi c’est que ma fille soit heureuse.

Jul 172005
 

Ca y est, on a profiter des vacances pour faire des folies de nos corps et s’envoyer en l’air a Penvin au nez et a la barbe des touristes en train de nous regarder horirfiés. Enfin, surtout moi après ma mémorable gamelle avec arrachage de peau d’épaule en prime.
Bon, j’admets que nous avons des moeurs assez heuuu… spéciale, mais là, j’ai décidé de faire fort et de vous montrer le matos, de son petit nom Buster 3, une superbe voile de kite de 3m2, achetée sur les conseils du vendeur. On avait zieuter au départ une 1,45m2, mais il nous a conseillé celle ci, plus mieux, au moins elle est polyvalente, et a déjà une bonne traction. (Vu le carnage, c’est sur elle tracte bien, on peut meme la recycler en tondeuse a gazon pour grande superficie)

Mon autre amour trouvé en Bretagne
Mais voilà que le petit vent force un peu et me voilà tractée un peu plus loin que prévu. J’ai bien sûr essayer de résister *tire-tire-tire nan tu ne m’auras PAAAAaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAs **chkablang /me part en avant roulade avant facon salto dans l’herbe, ouille ouille ouille, reception assise un peu sonnée* l’aile étant loin devant moi mais courageusement je n’ai pas laché les poignées et elle n’a pas pu jouer les filles de l’air même si elle en revait. On ne me la fait pas a moi.
J’essaye de me lever encore un peu patraque mais bon faut sauver les apparences,on est regardé et je peux faire passer ca pour la super cascade du siecle facon je maitrise a mort. Juste avant je regarde mon épaule: ouile ca fait mal, y quelques centimetres de peau arrachée (juste l’épiderme) et des crasses dedans, je fais un rapide nettoyage avant de me relever, essayant de reprendre la voile. Pas moyen, mon épaule me lance et les muscles donnent l’impression d’avoir été écourtés d’une dizaine de centimètres.
Courageusement, je tente une reprise. Malheureusement, ce petit étirement d’épaule me gene dans ma prise de l’aile et je ne fais plus que la planter maladroitement dans le sol. Mais ce n’est que partie remise, je n’ai plus qu’a attendre d’avoir du vent et un champ et hop, c’est reparti.